Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie...

L'affaire du Gaspée

(Peinture de l'incendie du HMS Gaspee, www.blogs.brown.edu)

(Peinture de l'incendie du HMS Gaspee, www.blogs.brown.edu)

Événement peu connu de la période pré révolutionnaire américaine, l'affaire du Gaspee a été un incident précurseur de la future révolte, durant lequel une goélette britannique a été attaquée et incendiée par des patriotes américains en 1772. 

Alors que les tensions entre britanniques et patriotes américains s'accroissaient depuis le massacre de Boston, survenu le 5 mars 1770 et au cours duquel 5 colons ont été tués par des soldats durant une confrontation, les autorités anglaises ont cherché à renforcer leur contrôle sur le commerce pour faire appliquer les lois fiscales nécessaires au renflouement des caisses de la Couronne. 

Alors que le Parlement britannique avait chargé le service des douanes d'appliquer les lois (restrictives) de navigation dans les colonies, les fonctionnaires anglais du Rhode Island ont voulu accroître leur contrôle sur le commerce légal ou de contrebande, pour augmenter les revenus de la Couronne dans cette petite colonie. 

Cependant, de nombreux habitants du Rhode Island ont protesté contre ces lois fiscales et de navigation, et voyaient de plus en plus les fonctionnaires des douanes comme des ennemis, notamment ceux les plus zélés. Parmi eux se trouvait le lieutenant William Dudingston qui commandait la goélette HMS Gaspee dans la baie de Narragansett, dans le Rhode Island et qui a fait confisquer le navire marchand colonial Fortune le 17 février 1772 après avoir constaté de la contrebande à son bord. Craignant que la marchandise saisie ne soit récupérée par les colons du Rhode Island, Dudingston a envoyé le navire à Boston, décision qui a provoqué l'indignation de la colonie dont les marins n'appréciaient pas le pouvoir que s'était attribué Dudingston, outrepassant même le gouverneur colonial Joseph Wanton. 

Par la suite le comportement agressif, en mer comme sur terre, de Dudingston contre les marins et les marchands a suscité de plus en plus de colère et de contestations, tandis que le lieutenant du HMS Gaspee a ignoré une demande d'explications du gouverneur, préférant rester à bord de son navire et refusant de reconnaître l'autorité du gouverneur. 

L'hostilité croissante des marchands et des patriotes contre l'attitude de Dudingston a poussé ces derniers à sauter sur une occasion le 9 juin 1772, lorsque le Gaspee s'est ensablé et échoué en poursuivant dans la baie le Hannah, un navire marchand. Lorsque la nouvelle de l'échouage est arrivée jusqu'à Providence, un groupe de Fils de la Liberté (organisation secrète de patriotes américains) qui était dans la taverne "Sabin" a décidé de profiter de cet événement pour aller affronter Dudingston et son équipage, en se joignant à d'autres colons. 

Environ 60 patriotes, menés par le capitaine Abraham Whipple et le marchand John Brown, ont ramé en direction du navire, abordé à l'aube du 10 juin : la faible résistance de l'équipage du HMS Gaspee a permis aux patriotes d'en prendre aisément le contrôle, blessant au passage le lieutenant Dudingston, puis ont forcé l'équipage à quitter le navire, qui a été ensuite incendié volontairement et a fini par exploser. 

A l'époque, la loi britannique du Dockyard Act, adoptée en avril, exigeait que toute personne soupçonnée d'avoir brûlé un navire anglais soit extradée au Royaume-Uni pour y être jugée et la Commission Royale d'enquête a été chargée de déterminer pour quels colons elle avait assez de preuves pour les expédier en métropole, mais elle 'na pas réussi à réunir assez de preuves et s'est déclarée incapable de traiter l'affaire du Gaspee. En outre, l'éventualité d'envoyer des colons accusés au Royaume-Uni a soulevé beaucoup de protestations dans les colonies.

Quelques jours après l'incendie, le lieutenant Dudingston a été arrêté par un sheriff pour une ancienne affaire de saisie de cargo, mais son commandant l'amiral Montagu l'a libéré en payant sa caution et en l'envoyant immédiatement au Royaume-Uni, pour passer devant une cour martiale. 

De son côté, le gouverneur Wanton du Rhode Island  n'a pas démontré un fort enthousiasme à l'idée de poursuivre ses compatriotes insulaires et des témoignages de proches des accusés ont suffisamment semé le doute pour qu'aucune condamnation ne soit prononcée, amenant Wanton à recevoir un blâme. 

L'événement est désormais célébré chaque année en juin à Pawtuxet Village (dans la ville de Warwick), avec des parades, une reconstitution de bataille révolutionnaire, des courses et une réplique du Gaspee est même brulée.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article