Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Independence National Historical Park

(L'Independence Visitor Center, avec Independence Hall au fond, photo www.visitphilly.com)

(L'Independence Visitor Center, avec Independence Hall au fond, photo www.visitphilly.com)

(Plan de l'Independence NHP, image www.npplan.com)

(Plan de l'Independence NHP, image www.npplan.com)

D'une très grande importance historique en lien avec la Révolution américaine, l'Independence National Historical Park se trouve à Philadelphie (Pennsylvanie) et concentre de nombreux bâtiments historiques associés à cette période fondatrice. 

Administré par le National Park Service, ce parc historique a pour élément central Independence Hall, très célèbre édifice classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et indissociable de l'histoire américaine. Autour de ce bâtiment très connu se trouvent, au gré des rues, d'autres lieux historiques notamment ceux qui ont conduit les insurgés vers l'indépendance, puis après l'obtention de celle-ci, ainsi que des lieux culturels. Philadelphie a servi de capitale temporaire de 1790 à 1800. 

Très populaire, cet ensemble de lieux historiques a été visité par 4 262 895 personnes en 2019; un centre des visiteurs, l'Independence Visitor Center, permet aux touristes de mieux comprendre le rôle joué par chacun des bâtiments à visiter et précise l'emplacement de ces derniers. Il est possible de s'y procurer des brochures, des tickets d'entrée, des cartes et diverses informations. 

Bâtiments du parc historique (ordre alphabétique)

Benjamin Franklin Museum

Ce musée met en valeur la vie, les idées et les inventions du très célèbre Benjamin Franklin, influent intellectuel et brillant inventeur originaire de Boston et qui s'est établi à Philadelphie à l'âge de 17 ans en 1723.

Au fil des ans et à force de perspicacité et d'inventivité, Franklin est devenu apprenti imprimeur, puis imprimeur (en 1730 il est devenu imprimeur officiel du gouvernement de Pennsylvanie), secrétaire de l'Assemblée Générale de Pennsylvanie (1736), maître des Postes (1737), membre de l'Assemblée Générale de la province (1747), membre de l'assemblée générale de Pennsylvanie (1751), Deputy Postmaster of North America (1753-1774), émissaire à Londres de l'assemblée de Philadelphie (1757), ambassadeur des colonies à Londres (1764), président de l'assemblée constitutionnelle de Philadelphie et signataire de la Déclaration d'Indépendance (1776), ambassadeur des États-Unis en France (1776-1785), signataire de la Constitution (1787).

Au niveau de ses idées et inventions figurent l'ouverture en 1731 de la première bibliothèque municipale de la ville (pour Franklin, rendre accessibles les livres au plus grand nombre était synonyme de transmissions des idéaux de liberté qu'il défendait), la création en 1738 de la première compagnie américaine de pompiers, l'étude démographique  américaine entre 1730 et 1740, la mise en place d'un club philosophique en 1743, la création du collège Academy of Philadelphia (avec des amis) en 1749, l'invention du paratonnerre en 1750, la création du Pennsylvania Hospital en 1752, la réforme du système postal hebdomadaire entre Philadelphie et Boston (qui a divisé par 2 les délais de livraison), une réforme de la police de Philadelphie en 1756 pour mieux protéger les citoyens et leur vie privée, la mise en place d'un éclairage public dans les rues de la ville en 1756, l'invention du glassharmonica en 1762, la cartographie du courant marin du Gulf Stream à l'Est des États-Unis en 1770, lunettes à double foyer, poêle à combustion contrôlée, pour ne citer que ces travaux. Franklin a placé toutes ses inventions dans le domaine public. 

Le Benjamin Franklin Museum permet d'en découvrir davantage sur lui; l'entrée du musée est à $ 5 pour les adultes et $ 2 pour les enfants.

Adresse

314-322 Market Street

Philadelphia, PA 19106 

(Photo R. Kennedyfor GPTMC, www.NPS.gov)

(Photo R. Kennedyfor GPTMC, www.NPS.gov)

(Photo www.nps.gov)

(Photo www.nps.gov)

Bishop White House

Résidence de William White, le premier évêque du diocèse de Pennsylvanie, qui a vécu dans cette demeure de 1787 à 1836, la Bishop White House est ouverte uniquement aux visites guidées assurées par les Park Rangers, avec une limitation à 10 personnes par tour et une quantité quotidienne limitée de tickets. 

Né à Philadelphie en 1748, White est parti en 1770 pour le Royaume-Uni, à bord du HMS Britannia, afin d'y être ordonné diacre, puis il y est retourné en 1772 pour être ordonné prêtre, et enfin en 1787 pour devenir évêque. 

Recteur des églises St Peter's Church et Christ Church durant 57 ans, White a également été l'aumônier du Congrès Continental de 1777 à 1789. Bien qu'il était anglican et ait fait allégeance au Roi d'Angleterre lors de son ordination, White s'est finalement rangé du côté des insurgés lors de la Révolution américaine. Par la suite il s'est distingué en ordonnant diacres, puis prêtres 2 afro-américains, William Levington (de New York) et Abaslom Jones (de Philadelphie). Au moment de l'épidémie de fièvre jaune qui a touché Philadelphie vers la fin des années 1790, White a fait partie des rares notables à rester dans la ville. Sa maison a été une des premières de la ville à disposer de toilettes à l'intérieur, dans une pièce fermée, plutôt que d'un cabanon à l'extérieur. 

Marié à Mary Harrison, il a eu 8 enfants avec elle, dont 3 seulement ont atteint l'âge adulte; la jeune sœur de White, également prénommée Mary, était mariée à Robert Morris, surnommé le "financier de la Révolution" (il a notamment été signataire de la Déclaration d'Indépendance). 

Adresse

309 Walnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Façade de la Bishop White House, photo www.nps.gov)

(Façade de la Bishop White House, photo www.nps.gov)

(Bureau de l'évêque White, photo www.nps.gov)

(Bureau de l'évêque White, photo www.nps.gov)

Carpenter's Hall

Lieu de naissance officielle du Commonwealth of Pennsylvania, Carpenter's Hall a été achevé en 1775, après avoir été construit entre 1770 et 1774, et il est vite devenu un important lieu de rencontres des partisans de l'Indépendance américaine.

Possédé depuis l'origine par la Carpenter's Company of the City & County of Philadelphia, le bâtiment de 2 étages a notamment accueilli le Premier Congrès continental en 1774, conduisant par la suite en juin 1776 à voir naître le Commonwealth of Pennsylvania, qui a vu la province de Pennsylvanie déclarer son indépendance du Royaume-Uni, puis mobiliser sa milice pour lutter pour son indépendance. 

Un temps occupé par les britanniques, lors de la capture de Philadelphie en 1777, Carpenter's Hall a servi d'hôpital pour les insurgés et les soldats anglais; inscrit au registre national des repères historiques le 15 avril 1970, l'édifice peut être visité par les touristes.

Adresse

320 Chestnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo Pbjamesphoto, 01/05/2015, wikipedia)

(Photo Pbjamesphoto, 01/05/2015, wikipedia)

City Tavern

Située à l'emplacement d'une ancienne taverne qui était le lieu privilégié de rassemblement des notables de Philadelphie et d'une partie des futurs Pères Fondateurs des États-Unis, la City Tavern actuelle est la réplique du bâtiment original, endommagé par un incendie en 1834, puis détruit en 1854. 

La taverne d'origine était considérée par John Adams (futur 2ème président des États-Unis) comme la plus distinguée d'Amérique selon ses dires; plusieurs membres du Second Congrès Continental avaient l'habitude de venir y manger. Le 20 mai 1774, près de 200 hommes se sont rassemblés dans le bâtiment pour répondre à une demande d'aide de la part des bostoniens, après que le Royaume-Uni ait rendu illégal d'utiliser le port de Boston pour amener, décharger, charger ou envoyer des biens, articles et marchandises, en représailles à la Boston Tea Party. Cette fermeture du port mettait en danger de risque de rupture d'approvisionnement les habitants du Massachusetts, et les colonies voisines ont décidé d'être solidaires. 

La City Tavern a célébré la 1ère fête du 4 Juillet en 1777 et la même année, George Washington y a rencontré le marquis de Lafayette. 

Une réplique de la taverne a été ouverte en 1976, pour célébrer les 200 ans des États-Unis; l'établissement était fonctionnel en tant que restaurant et taverne, dans un décor similaire à celui du 18ème siècle. Le bâtiment est actuellement fermé au public.

Adresse

138 South 2nd Street

Philadelphia, PA 19106

(Extérieur de la taverne, photo www.nps.gov)

(Extérieur de la taverne, photo www.nps.gov)

(Bureau des adhésions, photo www.nps.gov)

(Bureau des adhésions, photo www.nps.gov)

Congress Hall

Construit entre 1787 et 1879 pour accueillir le Congrès des États-Unis à Philadelphie, alors capitale temporaire du jeune pays, Congress Hall a été bâti à côté d'Independence Hall. Dans ce dernier bâtiment, près de 400 soldats continentaux ont fait irruption lors d'une mutinerie en juin 1783, pour réclamer le paiement de leur solde, obligeant les représentants à s'enfuir à Princeton, dans le New Jersey. Peu après, la capitale a été déplacée à Annapolis (Maryland) en novembre 1783, puis à Trenton (New Jersey) en 1784, à New York (New York) entre 1785 et 1787. Les délégués des différents États ne sont revenus à Philadelphie que pour la Convention Constitutionnelle de 1787, du 25 mai au 17 septembre, à Independence Hall.

Congress Hall, sensé devenir le tribunal du comté de Philadelphie, a servi de siège du Congrès des États-Unis à partir du 6 décembre 1790, tandis que la ville continuait d'autres travaux importants pour agrandir le bâtiment et tenter ainsi de convaincre le Congrès de conserver Philadelphie comme capitale fédérale. Cependant, le gouvernement avait finalement choisi de s'installer dans la future capitale fédérale de Washington D.C, le long du fleuve Potomac entre Maryland et Virginie.

Concernant Congress Hall, son premier niveau a été aménagé pour recevoir la Chambre des Représentants et son second niveau pour recevoir la chambre des Sénateurs; l'édifice a été en fonctions jusqu'au 14 mai 1800. Durant son activité de siège du Congrès, le bâtiment a vu entrer le Vermont, le Kentucky et le Tennessee dans l'Union, ainsi que la ratification du Bill of Rights et de la Constitution américaine. Il a également servi à l'inauguration de George Washington (en 1793, pour son second mandat) et de John Adams en 1797, en tant que présidents des États-Unis.

Après que la nouvelle capitale fédérale de Washington D.C ait été inaugurée et que la première session du Congrès y ait eu lieu le 17 novembre 1800, Congress Hall a retrouvé son rôle initial de tribunal du comté. Courant 1870, l'assemblée générale de Pennsylvanie a ordonné la destruction des bâtiments insalubres entourant Independence Hall, menaçant Congress Hall, alors détérioré, mais la loi n'a finalement pas été appliquée et a été retriée en 1895. 

Entre 1895 et 1895, des travaux de restauration ont eu lieu essentiellement dans la chambre des Sénateurs, à l'initiative de l'association The Colonial Dames of America; en 1900, la ville de Philadelphie a lancé une étude visant à restaurer l'intégralité du bâtiment, qui a été approuvée en 1912. En 1934, la restauration de la chambre des Représentants a été terminée. Plus tard en 1942, 50 groupes civiques et patriotiques se sont rassemblés à l'American Philosophical Society (fondé en partie par Benjamin Franklin) pour créer l'association Independence Hall Association. Cette dernière a ensuite fait du lobbying pour créer l'Independence National Historical Park, approuvé par le Congrès en 1948 et établi en 1956. 

Congress Hall a reçu le président Barack Obama le 2 décembre 2008, lors d'une réunion avec la National Governors Association pour discuter de la crise économique qui touchait le pays. 

Adresse

600 Chestnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Façade du Congress Hall, photo www.phlvisitorcenter.com)

(Façade du Congress Hall, photo www.phlvisitorcenter.com)

(Chambre des Représentants, photo www.nps.gov)

(Chambre des Représentants, photo www.nps.gov)

(Chambre des Sénateurs, photo www.nps.gov)

(Chambre des Sénateurs, photo www.nps.gov)

Declaration House

Lieu de résidence temporaire de Thomas Jefferson en juin 1776 en tant que délégué de la colonie de Virginie au Second Congrès Continental, cette maison a été considérée comme plus confortable et pratique par Jefferson, que celle qui lui avait été initialement proposée. 

Appartenant au maçon réputé Jacob Graff, qui avait construit cette demeure en 1775, la maison se trouvait en périphérie de Philadelphie et abritait la famille Graff durant le séjour de Jefferson. Durant 3 semaines, Thomas Jefferson, alors âgé de seulement 33 ans, a été chargé de rédiger en grande partie la Déclaration d'Indépendance au sein d'un comité restreint, pour exposer les causes qui ont conduit les colons à proclamer leur indépendance du Royaume-Uni. 

Jefferson louait 2 pièces du 2ème étage de la maison, avec notamment un petit lit dans lequel on se demande comment il trouvait le sommeil; détruite en 1883 par la ville, la maison a pu être reconstruite par la suite en 1975 grâce à des photographies.

Ouverte à la visite, la maison reconstituée propose notamment une vidéo présentant les efforts de Jefferson pour y rédiger la célèbre Déclaration d'Indépendance.

Adresse

4 South 7th Street

Philadelphia, PA 19106

(Declaration House, photo Beyond My ken, 21/04/2013, wikipedia)

(Declaration House, photo Beyond My ken, 21/04/2013, wikipedia)

Dolley Todd House

Construite par le charpentier John Dilworth en 1775 à Philadelphie, cette maison a hébergé Dolley Madison qui a vécu dans la demeure à partir de 1791 et jusqu'au décès de son premier mari, John Todd, en 1793, victime de la fièvre jaune qui sévissait alors. 

Courant mai 1794, elle a rencontré James Madison, grâce à un ami et ils ont entamé une relation, avant que Madison ne la demande en mariage en août 1794 : la cérémonie a eu lieu le 15 septembre 1794. Ils ont vécu à Philadelphie durant 3 ans.

La maison peut être visité par groupe de 10.

Adresse

341 Walnut Street

Philadelphie, PA 19106

(Façade de la maison, photo ProfReader, 04/07/2014, wikipedia)

(Façade de la maison, photo ProfReader, 04/07/2014, wikipedia)

Edgar Allan Poe National Historic Site

Ce bâtiment classé situé dans l'ancien quartier de Spring Garden, dans le Nord de Philadelphie, a été loué par l'auteur américain Edgar Allan Poe, qui a vécu dans plusieurs maisons de la ville, dont la plupart a été détruite depuis. L'auteur a loué la maison en 1843 et y aurait vécu environ 1 an, avec sa femme et sa tante.

Classée repère national historique (ou National Historical Landscape) en 1962, la maison a été préservée et ensuite au registre national des sites historiques, en 1966. Le bâtiment actuel comprend l'ancienne maison louée par Poe, ainsi que 2 maisons mitoyennes construites après son départ. Ouverte aux visites guidées publiques du vendredi au dimanche, la maison met en avant l'œuvre de Poe et une boutique de souvenirs ainsi qu'une salle de projection se trouvent à proximité.

Adresse

532 N 7th Street

Philadelphia, PA 19106

(La maison de Poe, photo NPS, www.nps.gov)

(La maison de Poe, photo NPS, www.nps.gov)

First Bank of the United States

Banque nationale créée par le Congrès le 25 février 1791, la First Bank of the United States est l'œuvre du premier Secrétaire au Trésor du pays, Alexander Hamilton, durant la présidence de George Washington. Ouverte le 12 décembre 1791, cette banque nationale avait une charte de 20 ans et a vu plusieurs autres banques ouvrir dans d'autres villes telles que Boston, New York, Charleston, Baltimore, Norfolk, Savannah, Washington D.C et la Nouvelle Orléans. 

Parmi les objectifs liés à la création de cette banque figuraient le remboursement des dettes de la guerre d'Indépendance, la gestion des fonds du gouvernement, le soulèvement d'impôts pour le gouvernement, la création d'une monnaie nationale unique ou encore créer un système de banques nationales. 

Le bâtiment actuel de la First Bank of the United States a ouvert en 1797; elle a été en fonction jusqu'en 1811, année à partir de laquelle sa charte n'a pas été renouvelée, la faisant devenir une banque privée.

Adresse

116 S 3rd Street

Philadelphia, PA 19106

(Façade Est de la banque, photo NPS, www.nps.gov)

(Façade Est de la banque, photo NPS, www.nps.gov)

Franklin Court

Situé à l'emplacement où se trouvait la résidence de Benjamin Franklin à Philadelphie de 1763 à 1790, cet endroit met en valeur les restes archéologiques liés à la vie de son ancien occupant, avec notamment une structure symbolisant la forme de l'ancienne maison, ainsi qu'un musée souterrain.

Benjamin Franklin a fait construire sa maison avec une grande cour intérieure et une allée donnant sur Market Street. Détruite en 1812 durant un programme de redéveloppement du quartier, la maison de Franklin n'a finalement laissé que les traces de ses fondations, qui ont été retrouvées au cours des années 1950. En 1974, avec l'approche du bicentenaire des États-Unis, les autorités de Philadelphie ont décidé de charger le cabinet d'architectes Venturi & Rauch de concevoir une structure en tubes d'acier, reprenant la forme des 2 bâtiments de la maison d'origine.

Adresse

314-322 Market Street

Philadelphia, PA 19106

(Franklin Court, photo NPGallery/Victoria Stauffenberg, wikipedia)

(Franklin Court, photo NPGallery/Victoria Stauffenberg, wikipedia)

Free Quaker Meeting House

Lieu de rencontres de nombreux membres de la communauté religieuse des Quakers et sympathisants de la cause révolutionnaire, contrairement à d'autres Quakers de Pennsylvanie, opposés à la violence par leur foi. 

Construite en 1783, elle accueillait en général entre 30 et 50 Quakers de la Religious Society of Free Quakers, établie le 20 février 1781 à Philadelphie par des Quakers qui avaient été exclus de la communauté pour n'avoir pas adhéré au principe pacifique et non violent de la communauté au moment de la Révolution américaine. 

Un second niveau a été ajouté à la maison en 1788, et la demeure accueillait des Free Quakers jusqu'en 1836; en 1961, elle a été déplacée de près de 9 mètres pour permettre l'élargissement de la Fifth Street. 

Adresse

500 Arch Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo Beyond My Ken, 27/04/2013, wikipedia)

(Photo Beyond My Ken, 27/04/2013, wikipedia)

Germantown White House

Plus ancienne résidence présidentielle des États-Unis, la Maison Blanche de Germantown, un quartier du Nord de Philadelphie, a été construite en 1752, puis 20 ans plus tard, son propriétaire David Deshler, un marchand, a fait ajouter un étage.

Peu après le décès de Deshler, le colonel continental Isaac Franks est devenu le propriétaire de la maison en 1793, année durant laquelle une épidémie de fièvre jaune frappait Philadelphie. Le président George Washington était resté en ville jusqu'en septembre, période à laquelle il avait l'habitude d'aller dans son vaste domaine de Mount Vernon. De retour en novembre, Philadelphie était en quarantaine et Washington et son petit groupe d'esclaves ont été déroutés vers Germantown, à environ 16 kilomètres en dehors de la ville. 

Du 16 au 30 novembre, Isaac Franks a loué la maison au président George Washington et à sa famille; courant 1794, de septembre à octobre, ils sont revenus dans la maison pour les vacances, période durant laquelle Washington a reçu 4 fois des membres de son cabinet.

Le dernier propriétaire de la maison, Elliston P. Morris, en a fait don au National Park Service en 1948.

La bâtisse a été classée au registre national des sites historiques en 1972.

Adresse

5442 Germantown Avenue

Philadelphia, PA 19106

(Photo www.nps.gov)

(Photo www.nps.gov)

Gloria Dei Church National Historic Site

Plus ancienne église de Pennsylvanie et 2ème plus ancienne église suédoise des États-Unis, la Gloria Dei Church a été construite entre 1698 et 1700, année au cours de laquelle elle a été consacrée le 2 juillet. Les charpentiers de l'église s'appelaient John Smart et John Buett, et ses briques ont été fournies par Richard Cantril.

Courant 1703, elle a été le lieu de la première ordination d'un Luthérien en Amérique, en la personne de Justus Falckner; au fil des ans, l'église a assemblé une importante collection d'objets historiques et religieux suédois et anglais, réunie au cours de 300 ans. En 1740, un incendie a détruit les archives de l'église.

En 1846, la congrégation Luthérienne suédoise a rejoint l'église épiscopale et de nos jours, l'église est entretenue par des épiscopaliens. Inscrite au registre national des sites historiques le 17 novembre 1942, elle a été ajoutée à la liste du registre national des lieux historiques le 15 octobre 1966. 

Adresse

916 S Swanson Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo www.nps.gov)

(Photo www.nps.gov)

Independence Hall

Certainement le bâtiment le plus visité du parc national historique, Independence Hall a été construit de 1732 à 1751, et est entré dans l'histoire comme le lieu où la proclamation d'Indépendance américaine a eu lieu en 1776 et où la Constitution a été signée en 1787.

Long de 32 mètres au niveau du bâtiment principal, Independence Hall dispose de 2 ailes longues de 15.20 mètres. 

Doté d'un clocher culminant à 51.20 mètres, Independence Hall est associé à la "cloche de la Liberté" (Liberty Bell), symbole de l'indépendance américaine : commandée en 1751 par la chambre des Représentants de Pennsylvanie pour célébrer le 50 ans de la fondation de la Pennsylvanie, cette cloche fabriquée à Londres est arrivée en bateau courant 1752 et a été testée à Philadelphie. Endommagée au premier coup de battant, elle a vu apparaître une grande fissure et comme il n'a pas été possible de la renvoyer en Angleterre, John Pass et John Stow, deux fondeurs locaux, ont proposé de la refondre et ont achevé le travail en mars 1753. Cependant, la qualité du son a déplu à la foule et ils ont du la refondre et la livrer à nouveau en juin 1753, mois durant lequel elle a été montée dans le clocher.  

Durant la guerre d'Indépendance, les insurgés craignaient une offensive britannique contre Philadelphie, capitale temporaire, et ont décidé de retirer toutes les cloches de la ville pour que les anglais ne les utilisent pas pour fondre des balles. Déplacée en 1777 à 75 kilomètres au Nord de la ville, la cloche de la Liberté a été ramenée à Philadelphie courant 1778, mais fragilisée et en mauvais état, elle n'a pas été réinstallée dans le clocher. 

Le bâtiment d'Independence Hall, qui servait initialement de palais d'État, a été menacé de destruction par le gouvernement de Pennsylvanie et d'en vendre le terrain, mais la ville de Philadelphie a pu racheter l'ensemble, y compris la cloche. Vers 1848, un piédestal a été réalisé au rez-de-chaussée d'Independence Hall pour présenter au public la Liberty Bell

En 1865, la dépouille d'Abraham Lincoln a été exposée au public à Independence Hall, attirant jusqu'à 300 000 personnes venues la voir. 

L'intérieur du bâtiment a été entièrement restauré en 1948, puis Independence Hall a été classé repère historique national le 15 octobre 1966, puis a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979.

Independence Hall est ouvert à la visite guidée, d'une durée de 15 minutes et pour des groupes de 17 personnes. 

Adresse

520 Chestnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Independence Hall, photo de Rdsmith4, 27/04/2005, wikipedia)

(Independence Hall, photo de Rdsmith4, 27/04/2005, wikipedia)

(Documents essentiels, photo NPS, www.nps.gov)

(Documents essentiels, photo NPS, www.nps.gov)

(Liberty Bell, photo NPS, www.nps.gov)

(Liberty Bell, photo NPS, www.nps.gov)

Merchant's Exchange Building

Ancien bâtiment de courtage entouré par Dock Street, Third Street etWalnut Street, le Merchant's Exchange Building a été construit entre 1832 et 1834. Utilisé en tant que marché d'échanges jusqu'en 1875, le bâtiment a été bâti dans un style Greek Revival.

L'édifice a été classé au registre national des lieux historiques et au registre national des repères historiques le 7 août 2001. Actuellement, le bâtiment abrite le quartier général de l'Independence National Historical Park.

Adresse

143 South 3rd Street

Philadelphia, PA 19106

(Façade Est du bâtiment, photo NPS, www.nps.gov)

(Façade Est du bâtiment, photo NPS, www.nps.gov)

New Hall Military Museum

Reconstruit à l'emplacement du bâtiment qui accueillait le premier Secrétaire à la Guerre Henry Knox (1789-1794) et son équipe, cet édifice abrite un musée dédié à l'histoire de l'US Marine Corps, de l'US Navy et de l'US Army à l'époque de la révolution américaine. 

Adresse

329 Chestnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo NPS, www.nps.gov)
(Photo NPS, www.nps.gov)

(Photo NPS, www.nps.gov)

Old City Hall

Construit entre 1790 et 1791 pour accueillir la mairie de Philadelphie, ce bâtiment a finalement abrité la Cour Suprême des États-Unis de 1791 à 1800, lorsque la capitale a été transférée à Washington D.C.

Par la suite, le bâtiment a été utilisé comme mairie de la ville jusqu'en 1854 et il a été classé au registre national des lieux historiques le 15 octobre 1966. 

Adresse

501 Chestnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo NPS, www.nps.gov)

(Photo NPS, www.nps.gov)

President's House Site

Occupée par George Washington du 27 novembre 1790 au 10 mars 1797, puis par John Adams du 21 mars 1797 au 30 mai 1800, cette résidence officielle a servi d'hébergement aux premiers présidents des États-Unis, lorsque Philadelphie était la capitale temporaire de 1790 à 1800.  

Située à l'origine à un bloc au Nord d'Independence Hall, cette bâtisse a été construite vers 1767; durant l'occupation britannique de Philadelphie, elle a servi de quartier général au britannique William Howe, commandant en chef des forces britanniques en Amérique du Nord. 

Après le départ des britanniques en 1778, la demeure a été occupée par le gouverneur militaire Benedict Arnold (futur traître à la cause indépendantiste en 1780); après la victoire américaine lors de la guerre d'indépendance, la maison a été achetée par le financier Robert Morris en 1790, qui l'a remise au président George Washington pour lui servir de résidence officielle, où ce dernier a amené 9 esclaves pour le servir.

En 1800, après le départ du président Adams, la maison a été transformée en Francis's Union Hotel, puis a été achetée par le marchand Nathaniel Burt en 1832; des éléments de cette maison, modifiée au fil des ans par ses occupants, ont survécu jusqu'en 1951, lorsque les derniers murs ont été démolis pour permettre la création de l'Independence Mall. 

Au début des années 2000, le Conseil Municipal de Philadelphie et l'assemblée générale de Pennsylvanie ont souhaiter que le National Park Service évoque la présence des esclaves dans la résidence présidentielle dont il ne restait que quelques ruines. Une phase de conception a été lancée en 2002, suscitant la controverse, et le concept a été présenté publiquement en janvier 2003 à l'African American Museum de Philadelphie, où le projet a été rejeté et l'équipe de conception s'est alors retirée. 

Un second projet a été lancé octobre 2003 puis officialisé en 2005, avec un concours national de design qui a rassemblé 20 équipes d'architectes et d'historiens; 6 équipes ont été retenues et leurs projets ont été présentés au public qui a voté pour son préféré, en l'occurrence celui de la firme Kelly-Maello, gagnant de la compétition le 27 février 2007. 

Finalement le mémorial President's House : Freedom & Slavery in the Making of a New Nation a été achevé en 2010, soulignant les lignes générales de la bâtisse d'origine d'après des plans et mettant en avant les vestiges des fondations, avec quelques objets d'époque et évoquant le rôle des esclaves de George Washington dans la maison et dans l'histoire du pays. 

Adresse

555 Market Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo NPS, www.nps.gov)

(Photo NPS, www.nps.gov)

Second Bank of the United States 

Deuxième banque fédérale autorisée par le gouvernement américain, cette institution a été en activité de 1816 à 1836 et était initialement nommée The President Directors & Company of the Bank of the United States, elle était la seule à être autorisée à disposer de branches dans d'autres États de l'Union. 

Elle a démarré son activité à Philadelphie le 7 janvier 1817, et elle supervisait 25 autres banques dans le pays jusqu'en 1832; fondée pour aider l'administration du président James Madison à stabiliser la monnaie, cette banque a cessé son activité en 1836, lorsque sa charte est arrivée à échéance. 

Construite dans le style Greek Revival, elle a été ajoutée au registre national des repères historiques et au registre national des lieux historiques le 4 mai 1987. Actuellement, elle sert principalement de galerie d'art. 

Adresse

425 Chestnut Street 

Philadelphia, PA 19106

(Photo NPS, www.nps.gov)

(Photo NPS, www.nps.gov)

Signers Garden

Petit parc public mettent en avant la statue de George Clymer, un marchand de Philadelphie qui a signé la Déclaration d'Indépendance et la Constitution américaine, Signers Garden célèbre l'esprit et les actes de ceux qui ont dévoué leur vie à la liberté.

Adresse

434-498 Chestnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo NPS, www.nps.gov)

(Photo NPS, www.nps.gov)

Thaddeus Kosciuszko National Memorial

Ingénieur militaire d'origine polonaise, Thaddeus Kosciuszko a pris la mer pour l'Amérique en juin 1776, afin de soutenir les révolutionnaires et s'est engagé dans l'armée continentale début septembre 1776 et a notamment aidé à construire des fortifications.

Après 7 ans de service auprès de la cause révolutionnaire, Kosciuzko n'avait pas été payé, comme plusieurs autres officiers, et a souhaité rentrer en Pologne mais n'en avait pas les moyens; subsistant en Amérique grâce au banquier polono-juif Haym Solomon, Kosciuszko a finalement reçu en 1784 un certificat lui octroyant $ 12 280 pour ses 7 ans services, dont 6% devaient être payés au 1er janvier 1784, ainsi que le droit de s'installer en Amérique. 

Rentré durant 13 ans en Pologne, il a du revenir aux États-Unis en août 1797, après avoir été banni de son pays natal; sa résidence de Philadelphie, construite en 1775, a été classée au registre national des lieux historiques le 18 décembre 1970. Un mémorial national le concernant a été autorisé le 21 octobre 1972.

Adresse

301 Pine Street

Philadelphia, PA 19106 

(Photo www.nps.gov)

(Photo www.nps.gov)

Washington Square

Parc public de 2.6 hectares, Washington Square se trouve à un emplacement qui servait à l'origine de sépulture, puis de pâturage. Durant les premiers combats pour l'Indépendance en 1776, de nombreux soldats de Washington ont été enterrés là, ainsi que des prisonniers des britanniques durant l'occupation anglaise de Philadelphie à partir de 1777.

Lors de l'épidémie de fièvre jaune, de nombreuses victimes ont été enterrées dans ce lieu, puis d'autres parties du terrain ont été employées pour la vente de bétail ou des réunions. Fermé en tant que cimetière, l'endroit a été amélioré à partir de 1815, à mesure que les quartiers voisins s'étendaient. 

Courant 1825, les autorités de la ville ont nommé le parc Washington Square, en hommage à George Washington, ajoutant des arbres, des allées, et des lampadaires : un monument à la mémoire du commandant en chef de l'armée continentale a été proposé mais n'a jamais été construit. 

En 1954, le Washington Square Planning Committee a décidé qu'à la place de la statue envisagée de George Washington, un monument dédié aux soldats et aux marins de la guerre d'Indépendance serait construit, avec en son centre une statue en bronze de George Washington. Nommé Tomb of the Unknown Revolutionary War Soldier, le monument abrite les restes d'un soldat, dont on ne sait pas si c'était un soldat colonial ou britannique. Régulièrement lors de chantiers de construction ou de maintenance, des restes de corps humains sont trouvés.

Adresse

600 Walnut Street

Philadelphia, PA 19106

(Photo Ken Thomas, 22/09/2007, wikipedia)

(Photo Ken Thomas, 22/09/2007, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article