Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

20 ans du 11 septembre 2001

(Memorial du 11/09, photo Jin S. Lee, www.911memorial.org)

(Memorial du 11/09, photo Jin S. Lee, www.911memorial.org)

(Tour Sud touchée par le vol 175, photo Maxppp, www.leprogres.fr)

(Tour Sud touchée par le vol 175, photo Maxppp, www.leprogres.fr)

20 ans du 11 septembre 2001

Il-y-a 20 ans, une matinée ordinaire ensoleillée débutait à New York, jusqu'à ce qu'une attaque lâche, sournoise, dévastatrice et "spectaculaire", impliquant 2 avions commerciaux détournés, vienne frapper la plus grande ville des États-Unis, tandis qu'1 autre avion civile a par la suite été jeté sur le Pentagone à Arlington (Virginie) et 1 dernier avion s'est écrasé dans un champ de Pennsylvanie, alors qu'il visait probablement la Maison-Blanche ou le Capitole. 

Traumatisant à jamais la planète entière, cet attentat a été l'œuvre de terroristes islamistes, se retranchant derrière une interprétation perfide et radicale de l'Islam, qui est une religion pacifique. Après avoir pris le contrôle du vol 11 d'American Airline et du vol 175 de United Airlines, les pirates de l'air ont tiré profit de la confusion des contrôleurs aériens, qui avaient perdu contact avec les pilotes 15 à 30 minutes après avoir décollé, pour modifier la trajectoire des appareils. 

Alors qu'il faisait un reportage sur les pompiers de New York, un réalisateur français est entré malgré lui dans l'Histoire en filmant le premier avion, le vol 11, percuter la tour Nord du World Trade Center (WTC), symbole de la puissance économique américaine, à 8h46, entre le 93ème et le 99ème étage de la tour. En plus des 11 membres d'équipage et des 81 passagers (dont 5 terroristes), l'attaque a entraîné la mort d'environ 1600 personnes, y compris plus tard lorsque la tour s'est effondrée. 

L'effarement et la stupéfaction qui ont suivi cette première attaque, d'abord perçue comme un terrible accident aérien, ont amené de très nombreux journalistes à s'y intéresser, émettant diverses hypothèses, jusqu'à ce qu'un autre avion détourné, le vol 175, vienne à son tour percuter à 9h03 la tour Sud du WTC, disparaissant dans une immense boule de feu avec ses 56 passagers (5 terroristes), et 9 membres d'équipage , sous les yeux du monde entier.  

Une fois le choc et la stupéfaction passés et alors que la tour Nord était en cours d'évacuation, de très nombreux appels ont afflué vers les services d'urgence pour les informer de ce qu'il se passait, y compris des appels lancés depuis l'intérieur des tours jumelles par des personnes en détresse. Un important dégagement de fumée et des incendies ont touché les deux gratte-ciel, où près de 17 500 personnes étaient présentes lors de la double attaque.  

Tandis que les pompiers et les policiers se précipitaient au secours de ces milliers de personnes, qui évacuaient les tours, les caméras des journalistes ont commencé à filmer des personnes coincées par les fumées et les flammes, contraintes de casser des fenêtres pour respirer, jusqu'à ne plus supporter la fournaise et en désespoir de cause, à se jeter dans le vide, sidérant les téléspectateurs et les new-yorkais, particulièrement ceux présents dans le bas de Manhattan. 

A 9h05, Karl Rove est venu informer le président Bush, alors en visite dans une école de Sarasota (Floride) qu'un deuxième avion s'était écrasé sur le WTC, déclarant "Un deuxième avion a frappé l'autre tour, l'Amérique est attaquée".

Moins d'une heure après avoir été touchée, à 9h58 minutes précisément, la tour Sud s'est effondrée sur elle même, sous les yeux incrédules des pompiers qui pensaient que la structure était capable de résister à un tel impact; à 10h28, la tour Nord a cédé et s'est également effondrée, ajoutant son gigantesque nuage de débris et de fumée à celui la tour Sud tombée peu avant. En plus des tours jumelles, l'effondrement a détruit l'hôtel Marriott WTC, puis plus tard dans la journée, à 17h20, c'était au tour du 7 World Trade Center, un immeuble de 47 étages resté debout durant l'effondrement des tours, de céder. Touché par des incendies provoqués par des débris des tours jumelles, le 7 WTC a été évacué par les pompiers vers 16h, par crainte de son effondrement.

En plus des tours Nord et Sud et du 7 WTC, l'église orthodoxe grecque St Nicola a été totalement détruite, ainsi que le Marriott WTC, et de graves dommages structurels aux 4 WTC (détruit plus tard), 5 WTC (détruit en 2002) et 6 WTC; un total de 48 autres immeubles des environs a subi des dommages. 

Le bilan humain de ces attaques a été de 2753 tués (plus de 90 nationalités différentes), dont 343 pompiers, 71 policiers, 147 passagers et personnels des avions et les 10 terroristes.

Au-delà de la dévastation totale provoquée par cette double attaque, un gigantesque élan de solidarité a eu lieu dans toute la ville et le reste du pays, tandis que le président George Bush, toujours en déplacement était  informé depuis peu que le pays était attaqué, et se trouvait en un lieu secret, par crainte d'une autre attaque. 

En effet, à 9h37, le vol 77, un autre avion détourné par des terroristes est venu s'écraser contre la façade Ouest du Pentagone, après avoir effectué un vol rasant partiellement filmé par une caméra de surveillance du quartier général des armées américaines. L'attaque a tué les 6 membres d'équipage et 58 passagers, dont 5 terroristes, ainsi que 125 personnes se trouvant dans le Pentagone. 

Alors que les différentes autorités locales, d'État et fédérales peinaient à comprendre ce qui se passait et à prendre les décisions adéquates, un autre avion, le vol 93 ne donnait plus de nouvelles aux contrôleurs depuis 9h28 du matin, bien que quelques passagers aient pu contacter des membres de leurs familles (35 appels) pour les prévenir de ce qu'il se passait.

Contre toute attente, une révolte des passagers a eu lieu, après qu'une passagère ait dit au téléphone à son mari à 9h50 qu'elle préparait de l'eau bouillante pour en jeter aux visages des terroristes : à 9h57, la révolte des passagers a surpris les terroristes, qui ignoraient qu'ils communiquaient par radio avec le sol et non avec la cabine, rendant leurs échanges audibles et à 10h02 les passagers ont réussi à entrer dans le cockpit où étaient les terroristes. A 10h03 mn 11 s, le terroriste encore aux commandes a fait s'écraser l'avion dans un champ, près de Shanksville en Pennsylvanie, tuant les 7 membres d'équipage et 37 passagers (dont 4 terroristes). 

A l'issue de cette attaque terroriste contre le World Trade Center, les autorités de la Federal Aviation Administration ont fermé tous les aéroports du pays à 9h17, ce qui n'a pas empêché les autres avions détournés de commettre leurs ignobles attaques. 

Très rapidement, des condamnations internationales fermes ont été faites par les chefs d'États du monde entier, avec toutefois des propos négatifs venant de la télévision d'État irakienne et des gens faisant la fête dans la bande de Gaza, malgré la condamnation des attentats par le président de l'Autorité palestinienne. Le soir même des attaques, le président Bush s'est exprimé devant les américains à 20h30 pour informer le pays et préparer l'opinion à la future riposte. 

Les séquelles médicales et environnementales liées à l'effondrement des tours du WTC sont liées à la propagation dans l'air de particules fines dangereuses telles que de la dioxine, du plomb, de l'amiante, du mercure, du propylène, du styrène, du bisphénol A, de la fibre de verre ou encore des polycarbonates, qui ont touché directement ou indirectement les survivants qui ont travaillé sur le site, ainsi qu'une partie de la population de la ville. Au fil des ans, des cas fréquents d'asthme, de bronchites chroniques, de bronchiolites, de fibroses pulmonaires, des sarcoïdoses, des cancers de la tyroïde, des cancers du colon, des cancers de la prostate, des cancers du sang, ou encore des maladies autoimmunes ont fortement augmenté, et à partir de 2007, un fonds d'aide a été créé pour financer des solutions aux problèmes de santé induits par les attentats. Un total de 67 000 demandes d'indemnisation ont été adressés à un fond créé  en 2011 et 41 000 dossiers ont été considérés légitimes (dont 2132 pour des personnes décédées) et près de $ 9 000 000 000 ont été versés jusqu'à maintenant.

En 2010, New York City a débloqué des fonds pour dédommager 10 000 pompiers, policiers et ouvriers qui se plaignaient de problèmes de santé après avoir travaillé dans les décombres du WTC et de ses environs immédiats. 

A jamais la date funeste du 11 septembre 2001 restera dans nos mémoires comme une tragédie où la folie et le fanatisme d'une poignée d'hommes a plongé le monde dans l'effroi.

NOUS N'OUBLIERONS JAMAIS !!!!​​​​​​​

GOD BLESS AMERICA

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article