Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Pacific Air Forces

(Image www.af.mil, wikipedia)

(Image www.af.mil, wikipedia)

(F-22 à Andersen AFB, photo Senior Airman Justin Wynn, USAF, Andersen AFB FB Official Page, 20/07/2021)

(F-22 à Andersen AFB, photo Senior Airman Justin Wynn, USAF, Andersen AFB FB Official Page, 20/07/2021)

(C-17 à Hickam AFB, Hawaï, JB Pearl Harbor-Hickam FB Official Page, photo Senior Airman John Linzmeier, 28/01/2019)

(C-17 à Hickam AFB, Hawaï, JB Pearl Harbor-Hickam FB Official Page, photo Senior Airman John Linzmeier, 28/01/2019)

Relevant de l'US Air Force, les Pacific Air Forces (PACAF) sont intégrées à l'US INDO-PACOM et ont été créées sous leur forme actuelle le 1er juillet 1954 (après avoir durement combattu les japonais dans la Seconde Guerre mondiale), sur la base aérienne de Hickam, à Hawaï et sont entrées en fonction le 1er juillet 1957. 

Ces force sont joué un rôle important durant la guerre du Vietnam, puis ont contribué aux opérations contre l'Irak en 1991, contre l'Afghanistan en 2001, et ont participé à 140 missions humanitaires dans leur zone de responsabilité. 

Actuellement, les forces aériennes du Pacifique rassemblent près de 46 000 personnels d'active, de réserve, de gardes nationaux et de civils; la zone de responsabilité représente 260 000 000 de Km², couvre près de 40 pays et plusieurs zones de tensions, telles que la péninsule de Corée et le détroit de Taïwan. 

L'US Air Force s'entraîne fréquemment avec les alliés de la région, principalement le Japon, la Corée du Sud, l'Australie, Taïwan, l'Inde, Singapour, les Philippines, la Thaïlande ou encore l'Indonésie. L'influence américaine dans la région a permis de vendre des chasseurs américains tels que le F-15 (Japon, Corée du Sud), le F-16 (Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Thaïlande, Indonésie) ou F-35 (Japon, Corée du Sud, Australie). 

Les exercices réguliers tenus avec la Corée du Sud, largement équipée en aéronefs américains, permettent aux forces d'adopter des stratégies communes, de planifier d'éventuelles missions en cas d'ouverture des hostilités avec la Corée du Nord, d'attribuer des priorités opérationnelles et de mettre en place des tactiques conjointes. En outre, le dispositif aérien américain basé en Corée du Sud permet à Washington et vendre du matériel à Séoul, tels que des bombes, des missiles, des réacteurs, des radars, ou encore des drones de reconnaissance RQ-4.

La coopération avec le Japon offre aux États-Unis plusieurs bases aériennes sur la péninsule, à proximité de la Corée du Nord et de la Chine, dont les activités aériennes n'ont cessé de croître ces dernières années, avec de nombreuses incursions non autorisées dans l'espace aérien japonais qui nécessitent des décollages d'urgence de la chasse japonaise : Pékin a des velléités territoriales concernant plusieurs archipels, dont des îles revendiquées par Tokyo, ce qui exacerbe les tenions régionales. La présence américaine sert d'assurance au Japon dans son bras de fer avec la Chine et l'aviation d'autodéfense japonaise effectue de très fréquentes exercices avec l'US Air Force. 

Les PACAF regroupent la 5th Air Force, basée au Japon, la 7th Air Force, stationnée en Corée du Sud et la 11th Air Force, répartie entre l'Alaska, Hawaï et Guam : ces composantes sont toutes des unités d'active. Elles sont complétées par des forces de réserve et de garde nationale basées à Hawaï et en Alaska. 

La base aérienne de Guam joue un rôle très important dans les Pacific Air Forces, avec sa grande capacité d'accueil, y compris de bombardiers lourds B-52H, B-1B ou B-2A, et elle entrepose un très puissant arsenal réparti dans 143 abris et représentant $ 1 300 000 000 de munitions (missiles air-air, missiles air-sol, bombes guidées, bombes antibunker, roquettes, cartouches, etc), soit le plus grand stock au monde. La vulnérabilité de l'île de Guam face à une éventuelle attaque balistique chinoise ou nord-coréenne nécessite le renforcement de ses capacités de défense antiaérienne, et un projet de système antimissiles AEGIS basé à terre (similaire à ceux des destroyers et des croiseurs de l'US Navy) est en cours d'étude pour réduire le risque.

L'US Army assure actuellement la défense antiaérienne de l'île avec une batterie de lanceurs THAAD, mais qui pourrait être saturée en cas d'attaque majeure venant de plusieurs directions.

Dans l'éventualité d'un conflit, des renforts venant d'Arizona, de Californie, d'Idaho, d'Oregon et  du Washington, arriveraient dans un premier temps, suivis par d'autres appareils provenant du reste du pays, qui complèteraient le dispositif et en accroîtraient la puissance. 

Moyens à disposition

  • 54 chasseurs/bombardiers F-15 
  • 117 chasseurs/bombardiers F-16
  • 56 chasseurs furtifs F-22
  • 24 avions d'attaque au sol A-10
  • 38 avions ravitailleurs KC-135
  • 4 avions ravitailleurs HC-130
  • 5 avions de reconnaissance U-2
  • 4 avions de veille aérienne E-3 AWACS
  • 4 avions de guerre électronique RC-135
  • 8 avions d'opérations spéciales MC-130
  • 19 avions de transport C-17
  • 14 avions de transport C-130
  • 1 avion de transport C-40
  • 1 avion de transport C-37
  • 15 hélicoptères HH-60
  • 5 hélicoptères UH-1N

Répartition des moyens

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Démonstration de force à Andersen, photo Senior Airman Michael S. Murphy, Andersen AFB FB Official Page, 14/04/2020)

(Démonstration de force à Andersen, photo Senior Airman Michael S. Murphy, Andersen AFB FB Official Page, 14/04/2020)

(A10- et F-16 à Osan, Corée du Sud, photo US Pacific Air Forces FB Official Page, photo Tech Sgt Travis Edwards,11/05/2016)

(A10- et F-16 à Osan, Corée du Sud, photo US Pacific Air Forces FB Official Page, photo Tech Sgt Travis Edwards,11/05/2016)

Alliés régionaux

L'US Air Force organise fréquemment des exercices aériens avec ses homologues de la région Asie-Pacifique, lui permettant de s'entraîner conjointement avec les forces alliées, de mettre en œuvre des tactiques ou de tester celles de ses semblables et de démontrer l'efficacité de ses équipements. 

Parmi les principales aviations qui s'exercent avec les États-Unis figurent le Japon, la Corée du Sud, l'Inde, l'Australie, dans un contexte de montée en puissance régulière de l'armée de l'air chinoise, qui fait de fréquentes incursions à proximité des espaces aériens japonais, taïwanais ou aux environs d'îles revendiquées par Pékin contre d'autres pays de la mer de Chine.

Pour renforcer leur partenariat avec les différents pays risquant d'entrer en conflit avec la République Populaire de Chine, les États-Unis fournissent également des conseillers militaires et du matériel (avions, armements, systèmes électroniques), pour mieux harmoniser une éventuelle riposte commune.

Forces aériennes en présence
(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

(Exercice avec l'aviation japonaise, photo PACAF FB Official Page, 23/04/2020)

(Exercice avec l'aviation japonaise, photo PACAF FB Official Page, 23/04/2020)

(HH-60 de l'USAF en exercice en Corée du Sud, photo Senior Airman Victor J. Caputo, 22/07/2016, PACAF FB Official Page)

(HH-60 de l'USAF en exercice en Corée du Sud, photo Senior Airman Victor J. Caputo, 22/07/2016, PACAF FB Official Page)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article