Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Serment d'allégeance au drapeau des États-Unis

Serment d'allégeance au drapeau des États-Unis
(Photo www.tampabay.com)

(Photo www.tampabay.com)

Rituel matinal de tous les petits américains à l'école, le "Pledge of allegiance" (serment d'allégeance) est un court texte appris par les élèves et sensé leur inculquer le patriotisme, la défense du drapeau et des valeurs défendues par ce dernier.

Chaque matin, au moment où le drapeau américain est hissé dans les écoles, les élèves se lèvent, mettent la main droite sur le cœur et récitent ensemble le texte suivant : 

I pledge allegiance to the flag of the United States of America, and to the Republic for which it stands, one Nation under God, indivisible, with liberty and justice for all.

Je jure allégeance au drapeau des États-Unis d'Amérique, et à la République qu'il représente, une Nation unie sous l'autorité de Dieu, indivisible, avec la liberté et la justice pour tous.

L'idée de ce serment est née en 1892, dans un journal destiné à la jeunesse, "The Youth's companion", afin de célébrer dans les écoles le 400ème anniversaire de l'arrivée de Christophe Colomb : ainsi, le 12 octobre 1892, pour le Jour de Christophe Colomb (Columbus Day), le journal affichait un texte court, conçu pour être récité en 15 secondes, écrit par le pasteur Francis Bellamy. 

L'idée du journal était d'inspirer les écoles pour leur faire acheter des drapeaux américains, et la publication du texte a eu l'effet escompté, puisque le magazine était parvenu à en vendre 26 000 à la fin de l'année 1892. 

Bellamy pensait qu'une éducation patriotique de la jeunesse permettrait de renforcer les liens avec la nation américaine : l'original du texte de Bellamy disait "I pledge allegiance to my Flag, and the Republic for which it stands, one nation, indivisible, with liberty and justice for all". 

En 1923, les autorités ont décidé de changer le serment pour faire référence au drapeau des États-Unis, afin que les immigrants ou les personnes d'origine étrangère sachent bien à quel drapeau ils faisaient allégeance, plaçant ainsi les États-Unis en première position dans leurs cœurs et non pas le pays laissé derrière eux. 

Courant 1954, craignant la montée du communisme dans le pays, le président Dwight Eisenhower a fait ajouter la référence à Dieu, pour donner une dimension plus spirituelle au texte en lui faisant prendre en compte l'héritage religieux des États-Unis. 

Pour réciter le serment, les civils se tiennent au garde-à-vous, tournés vers le drapeau, la main droite sur le cœur ; les hommes qui portent un chapeau doivent l'enlever et le tenir sur l'épaule gauche, de façon à avoir la main droite sur le cœur. En ce qui concerne les militaires, ils doivent rester silencieux (leur serment va à la Constitution, non au drapeau) et salut réglementairement.

Le salut au drapeau, créé par Bellamy, a été abandonné en 1942, car il ressemblait beaucoup au salut nazi, sous la forme d'un salut romain, le bras tendu à l'horizontale. Depuis, il a été remplacé par la main droite sur le cœur. 

Objet de diverses critiques, notamment le fait de profiter des esprits jeunes, plus malléables et influençables, le Plegde of Allegiance demeure un rituel quotidien dans le pays.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article