Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Mesa Verde National Park

(Cliff Palace, photo NPS, www.nps.gov)

(Cliff Palace, photo NPS, www.nps.gov)

Situé dans le Sud-Ouest du Colorado, Mesa Verde National Park met en valeur la plus grande réserve archéologique des États-Unis; le lieu est administré par le National Park Service.

Histoire

Grand plateau du Colorado, occupé depuis 9500 ans avant Jésus Christ par des paléo-indiens, le site actuel de Mesa Verde a été mis à profit par ces premières peuplades car il abritait du gibier, des sources et des cours d'eau. Progressivement, le climat de la région s'est réchauffé et est devenu plus sec, ce qui n'a pas empêché les premiers habitants d'être de plus en plus nombreux à s'installer et à développer de nouvelles techniques de chasse, plus efficaces.

A partir de 6000 avant J.C, davantage de preuves archéologiques ont permis de mieux comprendre où étaient installés ces premiers habitants et comment ils vivaient : des preuves d'agriculture et d'élevage ont été trouvées, ainsi que des gravures et des sculptures. Entre 5000 et 2500 avant J.C, le climat s'est graduellement refroidi et les habitants ont commencé à creuser des habitations dans la roche pour s'abriter et protéger leurs vivres et leur artisanat des précipitations et des chutes de neige. D'autres ont habité dans des huttes en bois et en boue séchée, et l'agriculture s'est développée davantage. 

Aux environs de 1000 avant J.C a été introduit le maïs dans l'agriculture, accompagné par une tendance faisant passer du nomadisme à la sédentarisation, avec aussi une importante production de paniers en osier, de sandales, d'objets décoratifs et de vêtements. Des squelettes humains retrouvés sur place attestent que les hommes de cette époque travaillaient dur, avec une usure prématuré des articulations, des fractures et des carences en fer. L'art s'est aussi développé à cette époque, avec des représentations réalistes d'animaux sur des objets ou des gravures. 

Vers l'an 500, les techniques de chasse ont été améliorées par l'arrivée de l'arc et du carquois, et les paniers ont été progressivement remplacés par de la poterie; la céramique a aussi fait son apparition, permettant notamment d'améliorer le stockage des graines face à l'humidité, aux insectes et aux rôdeurs. Des villages permanents ont commencé à apparaître vers l'an 600, puis vers l'an 675, la population locale était estimée entre 1000 et 1500 personnes. 

Vers l'an 700, de nouvelles variétés de graines ont été mises en culture, tandis que des sortes de silos ont été construites, ainsi que de nouvelles maisons; des cérémonies de rassemblement ont commencé à animer ces villages. 

A partir de l'an 750, l'ère des Pueblos est arrivée, caractérisée par des modifications architecturales, une nouvelle organisation des tâches, une amélioration des techniques agricoles et du rendement; à mesure que la population augmentait, il devenait plus difficile de trouver assez de gibiers, incitant alors les habitants à cultiver davantage, surtout le maïs. En l'espace d'une génération, le nombre d'habitations par village est passé de 2-3 à 15-20, tandis qu'est apparue la nécessité de mieux se protéger d'éventuels raids d'autres tribus, avec notamment davantage d'échanges commerciaux et des mariages intertribaux. 

La population a continué de croître, atteignant près de 8000 personnes vers l'an 860, installée dans plusieurs grands villages, avec aussi des places de rassemblement; cependant, des épisodes de fortes précipitations, suivies de périodes de sécheresse, ont progressivement fait partir une grande partie des habitants, abandonnant plusieurs villages vers 880, à la recherche de zones plus propices à l'agriculture., notamment à Chaco Canyon.

Ce n'est pas avant 1050 que la population a de nouveau augmenté, grâce au retour des pluies et au recul de la sécheresse; la construction de réservoirs maçonnés pour l'eau a permis à la population de mieux se préparer à d'éventuelles périodes sèches. Mêlant traditions ancestrales et modernité, les habitants ont réussi à survivre lorsque de nouvelles sécheresses sont arrivées entre 1130 et 1180, faisant diminuer la population dans le Chaco Canyon, au profit de Mesa Verde. 

Le développement architectural de la zone a vu apparaître des bâtiments de plusieurs étages, massifs, ainsi que des ateliers d'artisanat plus développés et un réseau routier mieux adapté. 

Cet afflux de nouveaux habitants a poussé à consacrer davantage de temps à l'agriculture pour nourrir la population, tandis que l'arrivée des anciens résidents de Chaco Canyon s'est accompagnée de leur artisanat. L'augmentation des surfaces agricoles a nécessité d'aller chercher l'eau plus loin pour en avoir davantage, jusqu'à ce que la population choisisse en partie de s'installer plus près du canyon pour être plus proche de l'eau durant le 13ème siècle, période durant laquelle près de 22 000 habitants peuplaient la région. Le climat local a changé avec notamment 69 années de précipitations plus faibles que la moyenne et l'arrivée de températures froides vers 1270. 

La population a résisté longtemps mais a fini par quitter la région en 1285, à cause d'une sévère sécheresse prolongée, émigrant vers le Sud de l'Arizona et aussi dans l'actuel Nouveau-Mexique. La région a été re découverte par les explorateurs espagnols et mexicains vers 1776, à la recherche d'une route entre Santa Fe et la Californie. Par la suite, la région a été occupé durant de très nombreuses années par la tribu Ute, à laquelle le gouvernement a reconnu la propriété des terres à l'Ouest de la ligne de partage des eaux dans le Colorado, par traité, en 1868; en 1873, alors que l'intérêt des blancs pur ces terres s'était accru, un nouveau traité a laissé aux Ute quelques terres dans le Sud-Ouest du Colorado. L'année 1873 a vu le prospecteur John Moss découvrir certaines ruines et il a fait venir en 1874 le célèbre photographe William Henry Jackson, dont le trajet dans la région a été retracé en 1875 par le géologue William H Holmes : les travaux de Jackson et Holmes ont été inclus dans une étude fédérale de 1876 sur les terres de l'Ouest et les sites archéologiques. 

Courant 1882 et 1885, la journaliste Virginia McClurg, correspondante du New York Daily Graphic dans le Colorado, a été l'une des premières femmes blanches à voir les vestiges archéologiques de Mesa Verde et ses environs. Vers la même époque, une famille d'éleveurs, les Wetherhill, s'est liée d'amitié avec la tribu Ute et a été autorisée à déplacer son troupeau sur le plateau durant l'hiver, mais les membres de la famille ont été prévenus qu'un lieu élevé dans la roche était sacré pour les amérindiens et interdit d'accès. Les Wetherhill et quelques amis ont exploré la région et découvert de nombreux artefacts, dont une partie a été vendue à l'Historical Society of Colorado. 

Le photographe et auteur Frederick H Chapin a visité la région en 1889 et 1890, publiant un article en 1890 et un livre en 1892, faisant davantage connaître le site; peu avant, en 1889, le Goodman Point Pueblo est devenu le premier site archéologique classé des États-Unis, soutenu par Virginia McClurg qui s'était fortement investie dans la protection et la préservation du lieu (poèmes, discours, articles de presse, pétitions, création d'une association). Vers la fin du 19ème siècle est apparue la nécessité de protéger Mesa Verde et ses environs, face à l'afflux de vandales et de voleurs d'artefacts, incitant finalement le président Theodore Roosevelt à autoriser la création du Mesa Verde National Park en 1906, faisant de lui le premier parc national à protéger un lieu culturel significatif.

De 1908 à 1922, d'importants travaux de stabilisation des constructions les plus fragiles ont eu lieu, notamment pour les habitations dans les falaises; au cours des années 1930-1940, le Civilian Conservation Corps a réalisé divers travaux d'excavation, de création de sentiers, ou de construction de quelques bâtiments, dont un musée à Mesa Verde.

Par la suite, de 1958 à 1965, le Wetherhill Mesa Archeological Project incluait des fouilles archéologiques, des études et des travaux de stabilisation; en 1966, à l'image des autres sites historiques administrés par le National Park Service, Mesa Verde National Park a été classé au registre national des lieux historiques, puis il a été classé World Heritage Site en 1978. 

Bien que la zone soit classée, elle est l'objet de tensions entre les tribus locales et les autorités, notamment en raison de la privation des terres amérindiennes au profit du parc, mais aussi en raison du recrutement de Navajos pour incarner des Ute dans des cérémonies rituelles de cette tribu.

En 2019, Mesa Verde National Park a reçu 556 203 visiteurs. 

(Carte du parc, photo NPS, www.nps.gov)

(Carte du parc, photo NPS, www.nps.gov)

Géographie

Situé dans le Montezuma County, dans le Sud-Ouest du Colorado, le Mesa Verde National Park occupe 212.40 Km² et abrite près de 5000 sites archéologiques, dont 600 habitations dans les rochers, faisant de ce parc le plus grand site archéologique protégé du pays.

Le site a un climat continental humide, avec des étés chauds, avec une température maximale annuelle moyenne de 16.2°C et une température minimale annuelle moyenne de 2.1°C. Il tombe en moyenne 446 mm de précipitations par an. L'altitude du parc varie de 1829 à 2613 mètres. 

Le Cliff Palace est la plus grande construction du parc, à même la roche, avec 150 pièces et 23 espaces rituels.

(Vue depuis Park Point, point culminant, photo NPS, www.nps.gov)

(Vue depuis Park Point, point culminant, photo NPS, www.nps.gov)

(Navajo Canyon, photo NPS, www.nps.gov)

(Navajo Canyon, photo NPS, www.nps.gov)

(CliffPalace, photo Andreas F. Borchet, 12/09/2006, wikipedia)

(CliffPalace, photo Andreas F. Borchet, 12/09/2006, wikipedia)

(Sun Temple, photo NPS, www.nps.gov)

(Sun Temple, photo NPS, www.nps.gov)

(Cedar Tree Tower, photo NPS, www.nps.gov)

(Cedar Tree Tower, photo NPS, www.nps.gov)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article