Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Chicago

(Sceau officiel de Chicago, image www.cityofchicago.org, wikipedia)

(Sceau officiel de Chicago, image www.cityofchicago.org, wikipedia)

(Drapeau de Chicago, 1939, image wikipedia)

(Drapeau de Chicago, 1939, image wikipedia)

(Localisation de Chicago dans l'Illinois, image Rcsprinter123, 25/08/2015, wikipedia)

(Localisation de Chicago dans l'Illinois, image Rcsprinter123, 25/08/2015, wikipedia)

Histoire de Chicago

Plus grande ville de l'Illinois et 3ème plus grande ville des Etats-Unis (après New York et Los Angeles) avec 2 693 976 habitants en 2019, Chicago est la principale métropole de la région du Midwest, dont elle constitue le centre économique et culturel et sert de lien avec les côtes Est et Ouest du continent. 

Avant l'arrivée des colons européens, la région de l'actuelle Chicago était habitée par les tribus amérindiennes des Miamis, Sauk et Fox. Le nom de la future ville viendrait du mot Miami "sikaakwa" (déformé par les français en "Chécagou") qui signifie "oignon sauvage", "moufette" ou "marécage" dans cette langue, ce qui laisse à penser que le site de la future ville devait émettre de fortes odeurs ! 

Les français Louis Jolliet et Jacques Marquette (un prêtre) sont arrivés à l'emplacement de l'actuelle ville en 1673, au retour d'une expédition sur le Mississippi, puisqu'à cette époque, une immense portion du continent Nord-américain était constituée de la Louisiane Française, qui s'étendant de l'actuelle Louisiane jusqu'à l'Illinois et au Canada. La région de Chicago a été revendiquée territoire français par Robert Cavelier de LaSalle, au nom du roi de France. Courant 1685, le fort Chécagou a été construit par les français pour défendre la région et en protéger les intérêts, mais la fortification n'a probablement pas été occupée plus d'un an. Pendant les guerres tribales de la région, la tribu des Pottawatomi a pris le contrôle de la zone, mais n'a pas colonisé le secteur, tandis que la mainmise française sur la région a été abandonnée au cours de 1720, à cause des raids amérindiens. 

Après la défaite française durant la guerre de Sept ans, les britanniques ont pris possession du territoire de l'Illinois en 1763; au cours de la guerre d'Indépendance (1776-1783), le colonel George Rogers Clark de l'armée continentale a pris possession de la totalité du territoire du Pays des Illinois au nom de la Virginie, et ce n'est pas avant 1779 que la région du futur État d'Illinois a vu arriver son premier colon Jean Baptiste Pointe du Sable, enfant métis d'un père blanc et d'une mère noire, et originaire de la colonie française de Saint Domingue, qui s'est installé à Peoria et a épousé une amérindienne. Un peu plus tard, il se sont installés au bord de la Chicago River dans les limites de la future Chicago et ont ouvert un comptoir commercial, servant de point de ravitaillement pour les trappeurs, les marchands, les coureurs des bois et les amérindiens. La région était alors intégrée au Territoire du Nord-Ouest entre 1787 et 1809.

La prospérité de son commerce a rapidement attiré d'autres colons, grâce à la bonne position géographique de l'emplacement choisi. En 1795, contraints par l'armée américaine, les amérindiens ont cédé leurs terres près de l'estuaire de la Chicago River, et les américains y ont construit un fort, pour mieux contrôler les abords du lac Michigan. 

Courant 1803, la France a vendu l'immense Louisiane française, permettant aux Etats-Unis d'accroître très fortement leur territoire, et la même année, le Fort Dearborn a été construit au Sud de l'embouchure de la rivière Chicago, au niveau de l'actuelle ville. Le Territoire de l'Illinois, qui s'étendait de l'actuel État jusqu'au Wisconsin et une partie du Minnesota, avait pour capitale Kaskaskia et a été fondé le 1er mars 1809. 

Pendant la guerre anglo-américaine de 1812-1814, le fort a été détruit par les amérindiens Potawatomi, alliés des britanniques, le 15 août 1812 en à peine 15 minutes. Après la guerre, la tribu a finalement cédé ses terres aux États-Unis lors du traité de St Louis en 1816. Le 3 décembre 1818, le Territoire de l'Illinois a été admis en tant qu'État dans l'Union, et a été divisé en 2 parties : l'Illinois actuel et le Territoire du Michigan. La même année, la future Chicago a été intégrée à l'Illinois et a rapidement commencé à grandir, portée par sa position idéale le long du lac Michigan et le la Chicago River, propices au commerce, commençant 100 habitants en 1830, puis passant à 4470 en 1840. Le 12 août 1833, Chicago s'est organisée en municipalité, puis le 4 mars 1837 en ville, tandis que des routes étaient aménagées pour faciliter les déplacements des personnes et surtout des marchandises.

(Carte de Chicago en 1830, image Alfred T. Andreas, 1884, wikipedia)

(Carte de Chicago en 1830, image Alfred T. Andreas, 1884, wikipedia)

La ville s'est ensuite développée très vite, portée par l'arrivée du chemin et fer et de l'industrie, qui ont attiré des milliers de nouveaux habitants et des investisseurs, qui ont su tirer profit de la position idéale de Chicago pour commercer avec la côte Est et l'Ouest américain. Le premier chemin de fer est arrivé en 1848, reliant la ville à la cité minière de Galena, puis le canal Illinois & Michigan Canal a été ouvert la même année, s'étendant sur 154 kilomètres et permettant de rejoindre le Mississippi, développant ainsi fortement le potentiel commercial. L'année 1848 a aussi vu l'ouverture de la première mairie de la cité, et la bourse de commerce de Chicago a ouvert en 1848, devenant la 2ème plus ancienne place boursière de commerce au monde, connectée au reste du pays par l'arrivée du télégraphe la même année. En 1847, le fabriquant de matériel agricole Cyrus Hall McCormick a ouvert une usine dans la ville, profitant de la forte demande de la région. 

Chicago comptait 29 963 habitants en 1850, soit 570.3% de plus qu'en 1840 (!), puis 112 172 habitants en 1860 (+274.4% par rapport à 1850); la même année, lors de la convention républicaine, le candidat Abraham Lincoln (natif du Kentucky, mais installé depuis longtemps dans l'Illinois) a été nommé comme unique candidat républicain à la présidence. Peu avant, en 1852, le Mercy Hospital a ouvert ses portes, devenant le premier hôpital de l'Illinois, et l'année 1855 a vu la création du Chicago Police Department.

Peu après, en 1856, afin d'accueillir une population en forte croissance dans de bonnes conditions sanitaires, la ville a approuvé un plan de création d'un réseau d'assainissement des eaux usées;  en outre, la vulnérabilité de la majeure partie de la ville aux inondations a conduit les autorités à faire élever la cité de 1.21 à 1.52 mètre par rapport à son niveau précédent. Dans les années 1850, le développement du réseau ferré a conduit à la connexion de la ville par 30 lignes ferroviaires. Chicago était le terminus des voies venant de l'Est et le départ de celles partant à l'Ouest. Le Chicago Fire Department a été créé le 2 août 1858.

(Gravure aérienne de Chicago en 1857, image Christian Inger, basé sur I.T Palmatary, 1857, wikipedia)

(Gravure aérienne de Chicago en 1857, image Christian Inger, basé sur I.T Palmatary, 1857, wikipedia)

La cité est vite devenue une plaque tournante incontournable du transport ferroviaire, qu'il s'agisse de blé, de biens manufacturés ou encore de viande, grâce à l'ouverture de l'Union Stockyards, qui regroupant les abattoirs de Chicago en 1865. L'arrivée des premiers wagons réfrigérés en 1870 a facilité l'envoi de la viande vers d'autres villes. En 1869, Chicago s'est dotée de la Chicago Water Tower, 2ème plus ancien château d'eau des États-Unis, haute de 55 mètres et servant notamment à la lutte contre le feu. La ville comptait 298 977 habitants en 1870.

Chicago a été victime d'un terrible incendie qui a débuté dans la nuit du 8 octobre 1871 et a duré jusqu'au 10 octobre, ravageant plusieurs quartiers de la ville sur 9 Km², jetant 100 000 personnes à la rue et tuant au moins 300 personnes (selon les estimations), tout en détruisant 18 000 bâtiments.  La rapide propagation de l'incendie s'explique notamment par les nombreux bâtiments en bois qui ont facilement pris feu et ont propagé les flammes aux autres constructions, trop proches les unes des autres. Même si une grande partie des victimes était issue de la classe ouvrière, il y a eu de nombreuses demeures de riches industriels, de rois de la finance ou d'hommes politiques qui ont été détruites et ont jeté leurs propriétaires à la rue.

Les pompiers de Chicago n'étaient pas assez nombreux (seulement 185 pour toute la cité) et pas équipés pour affronter un tel incendie; en outre, la sécheresse de l'été précédent a facilité la propagation de l'incendie, que même la Chicago River n'a pas freiné. Les dégâts ont été gigantesques, avec 117 kilomètres de routes, 190 kilomètres de trottoirs, 2000 lampadaires et pour l'équivalent de $ 4 593 000 000 actuels de destructions : l'incendie a été éteint par une pluie survenue inopinément et par la présence du lac Michigan, qui l'a empêché de se propager davantage.

L'origine de l'incendie demeure un mystère, une théorie avançant que ce serait la vache de Mrs O'Leary qui en donnant un coup de sabot dans une lampe à pétrole l'aurait déclenché, mais cette version s'est finalement avérée être une invention du journaliste Michael Ahern, qui l'a avoué en 1893. Après l'incendie, une entraide nationale et internationale a été apportée à Chicago avec l'envoi de vêtements, de nourriture, de matériel et d'argent, et la reconstruction de la ville a pu commencer, cette fois autour d'une meilleure organisation et de nouvelles réglementations urbaines, pour éviter que le chaos architectural de l'ancienne Chicago ne revienne. 

(Ravages de l'incendie, photo Chicago History Museum/Getty Images, www.time.com)

(Ravages de l'incendie, photo Chicago History Museum/Getty Images, www.time.com)

Malgré les ravages occasionnés par ce terrible incendie, Chicago a eu la chance que son quartier des affaires soit peu touché et que ses abattoirs et son vaste nœud ferroviaire et ses canaux ne soient pas détruits ni endommagés, ce qui a permis à l'économie de la ville de se remettre assez rapidement du dramatique incendie. 

Le conseil municipal de Chicago a tiré la leçon de ce tragique événement et a imposé de nouvelles règles urbaines et l'emploi de nouveaux matériaux, interdisant notamment toute nouvelle construction en bois; par ailleurs, de nouveaux projets urbanistiques et architecturaux ont été lancés par la ville pour transformer son paysage et faire d'elle un des plus avancées du continent américain. Courant 1873, la Chicago Public Library a ouvert ses portes. 

Le 24 juillet 1877, une importante grève des cheminots a eu lieu à Chicago (dans un contexte de grèves nationales similaires), avec une augmentation de salaire pour revendication principale, verrouillant les liaisons ferroviaires et paralysant le trafic dans tout l'État, amenant les autorités à envoyer les US Marshall protéger les voies ferrées et recourant à 5000 volontaires qui ont servi de milice non officielle pour ramener l'ordre. Des affrontements ont eu lieu jusqu'au 27 juillet, entraînant la mort de 14 à 30 émeutiers, des blessures chez 35 à 100 autres et 9 à 13 policiers tués. En 1878, Chicago a vu arriver le téléphone, puis la ville s'est encore agrandie avec le quartier de Pullman, construit en 1880.; la ville comptait cette année là 503 185 habitants, soit 68.3% de plus qu'en 1870. L'année 1885 a vu Chicago entrer dans l'histoire architecturale, avec l'inauguration du Home Insurance Building, premier gratte ciel à armaturé métallique au monde (statut contesté), haut de 10 étages. 

Le 1er mai 1886, un appel national à la grève pour réclamer la journée de 8 heures sans perte de salaire a été massivement suivi, notamment à Chicago où 30 à 40 000 ouvriers ont fait grève, appuyés par de très nombreuses autres personnes dans les rues, tandis que les patrons d'entreprise n'ont pas hésité à recourir à des milices privées pour casser le mouvement de grève, recourant aux armes notamment à l'usine McCormick le 3 mai, tuant 2 ouvriers et en blessant 50.

En réaction, un vaste rassemblement pacifique s'est tenu à Haymarket le 4 mai, y tenant des discours, puis au moment de la dispersion de la manifestation, des centaines de gardes nationaux ont chargé la foule, tandis qu'une bombe, lancée d'on ne sait où, explose au milieu des policiers, tuant 7 d'entre eux et en blessant 60 autres. Une fusillade s'en est suivie, faisant 4 morts et 70 blessés chez les manifestants. Plusieurs arrestations ont visé les meneurs de la manifestation  et le verdict est tombé le 17 mai : 8 accusés sont condamnés à mort par pendaison et 5 d'entre eux ont finalement été pendus le 11 novembre 1187, les autres étant condamnés entre 15 ans et la perpétuité. Ce n'est pas avant 1893 que le nouveau gouverneur de l'Illinois conclu à leur innocence et réhabilite les condamnés exécutés et fait libérer les 3 autres prisonniers. 

En 1890, la ville totalisait 1 099 850 habitants (118.6% de plus qu'en 1880), soit la 2ème place nationale, et a vu s'ouvrir l'University of Chicago, financée en partie par le richissime John D. Rockefeller. Le 6 juin 1892, la ville s'est dotée de sa première ligne de métro aérien, le South Side Elevated Railraod, s'étendant sur 5.8 kilomètres. La même année, le futur géant de la distribution Sears est né à Chicago, fondé par Richard Warren Sears et Curtis Roebuck et proposant de la vente par correspondance.

Courant 1893, Chicago a accueilli une exposition internationale, sensée avoir lieu dans la ville en 1892 pour célébrer les 400 ans de l'arrivée de Christophe Colomb; alors que les autorités municipales déclaraient à qui voulait l'entendre que l'exposition aurait bien lieu en 1892, de nombreux observateurs ont rapidement surnommé Chicago "Windy City", de manière péjorative, signifiant par là qu'elle brassait du vent. 

Cependant, malgré ce retard, l'exposition s'est tenue du 1er mai au 30 octobre 1893, représentant 46 pays et accueillant un total de 27 300 000 visiteurs, sur 280 hectares; l'exposition a  notamment présenté une roue géante, la Ferris Wheel, qui culminait à 80.4 mètres de haut et avait 36 cabines de 40 à 60 passagers. Le grand succès de l'événement a cependant été entaché par le meurtre du maire de la ville deux jours avant la fin de la foire internationale. A la place de la cérémonie de clôture, un service funèbre public a été tenu.

(Exposition universelle de Chicago, image www.flickr.com, wikipedia)

(Exposition universelle de Chicago, image www.flickr.com, wikipedia)

Du 11 mai au 20 juillet 1894, une importante grève sauvage de 3000 employés de la compagnie ferroviaire Pullman Company, dans un contexte de baisse des salaires mais de stagnation des loyers (la compagnie louait des appartements à ses employés), a forcé la société Pullman à stopper la production de ses wagons de chemin de fer, tandis qu'un boycott s'est organisé contre les trains comportant des wagons de la compagnie, d'abord dans l'Illinois, puis au niveau national.   

Le soutien de près de 125 000 travailleurs de 29 compagnies ferroviaires qui préféraient quitter leur emploi plutôt que manipuler des wagons Pullman a vu les compagnies engager des briseurs de grève pour remplacer les postes abandonnés, ce qui a augmenté les tensions, y compris raciales. Le président Grover Cleveland a alors décidé d'envoyer 12 000 soldats la Garde Nationale et les US Marshall pour casser le mouvement de grèves à Chicago, et les affrontements dans la ville ont entraîné la mort de 13 gréviste et des blessures chez 57 autres. La Cour Suprême a avalisé les agissements du président.

Courant 1897, le métro aérien de Chicago a été achevé; après d'importants travaux (construction d'écluses, d'un déversoirs) décidés en 1885, le cours de la Chicago River a été inversé en 1900, afin d'éviter que les eaux usées ne continuent d'être rejetées dans le lac Michigan, qui était aussi la principale source d'eau potable de la ville. En 1900, la ville comptait 1 698 575 habitants. 

Le 30 décembre 1903, Chicago a été meurtrie par l'incendie de l'Iroquois Theatre, durant lequel 602 personnes (!) ont péri et 250 ont été blessées, faisant de cette tragédie la pire de l'histoire américaine concernant les incendies. Ce terrible bilan s'explique par le fait que l'établissement ne répondait pas suffisamment aux normes de sécurité de l'époque, avec notamment l'absence d'extincteurs, de téléphones, d'alarmes, de buses d'alimentation, etc. Il est très probable qu'un court circuit soit à l'origine de l'incendie, et la panique qui s'en est suivi a fait que les issues de secours étaient bouchées par les spectateurs effrayés par les flammes.  

La corruption (très répandue à Chicago) des inspecteurs des pompiers a fait que le théâtre était considéré comme sûr, jusqu'à ce que l'incendie mette en évidence que ce n'était pas le cas; après l'incendie, les normes de sécurité ont été renforcées partout aux États-Unis (et même jusqu'en Europe), avec notamment l'obligation d'indiquer et de dégager les issues de secours.

(Évacuation des corps du théâtre, photo www.fire-truck.ru, 07/12/2009, wikipedia)

(Évacuation des corps du théâtre, photo www.fire-truck.ru, 07/12/2009, wikipedia)

Le 12 juillet 1904, une grès massive des employés des abattoirs de Chicago a conduit 18 000 grévistes à réclamer une hausse des salaires : le patronat a alors recruté des afro-américains chargés de les remplacer, provoquant malgré eux des affrontements avec les grévistes qui les ont encerclé et caillassé. Un cordon de 150 policiers était chargé de protéger les briseurs de grève, face à 4000 grévistes en colère. La grève s'est finie sur une défaite pour les grévistes le 6 septembre 1904. 

Courant 1906, la ville s'est dotée de son propre tribunal; en 1908, le Garfield Park Conservatory a ouvert, l'un des plus grands (18 000 m²) et des plus impressionnants conservatoires de plantes du pays. En 1909, un nouveau plan d'urbanisme et d'embellissement de la ville a été présenté, comprenant la construction d'un Civic Center bordé par une grande place publique, la restructuration des rues et des avenues du centre-ville et des quartiers environnants, la construction d'avenues en diagonale pour désengorger le centre-ville, la création de parcs urbains, la construction d'une bande verte le long du lac, ou encore l'agrandissement des terminaux ferroviaires. Chicago comptait 2 185 283 habitants en 1910. 

Le 22 décembre 1910, Chicago a été endeuillé par la mort de 21 pompiers qui luttaient contre l'incendie d'un entrepôt des abattoirs de la ville, qui s'est effondré sur eux; cette tragédie a été le plus meurtrier effondrement d'immeuble sur des pompiers, jusqu'aux funestes attentats du 11 septembre 2001 à New York. Le 27 février 1911, l'hôtel de ville de Chicago a été inauguré, s'élevant sur 10 étages. 

Du 6 au 11 novembre 1913, un très puissant blizzard a frappé la région des Grands Lacs, provoquant les pires dégâts de l'histoire de cette région (y compris au Canada), avec des rafales de vent à 110 Km/h, certaines vagues atteignant 11 mètres de haut et faisant couler plusieurs bateaux sur les différents lacs (la plupart sur le lac Huron). Une autre catastrophe a eu lieu le 24 juillet 1915, lorsque le navire de passagers SS Eastland a chaviré dans la Chicago River alors qu'il était encore amarrée : sur les 2572 personnes présentes à bord (il était en surcharge), 844 ont péri durant le naufrage, soit la pire catastrophe ayant frappé la ville. En 1917, Chicago s'est dotée de son drapeau, sur lequel se trouvent 3 bandes blanches (1 pour chaque zone de la ville), 4 étoiles (1 pour fort Dearborn, 1 pour le grand incendie de 1871, 1 pour l'exposition universelle de 1893 et 1 pour l'exposition universelle de 1933) et 2 bandes bleues (1 pour le lac Michigan et  1 pour la Chicago River).

Durant la Première guerre mondiale, Chicago a joué un rôle industriel très important, ce qui a attiré de nombreux ouvriers dans les usines, avec une importante proportion d'afro-américains, dont la population a fortement augmenté. L'afflux de personnes de couleur a provoqué un choc culturel et l'hostilité des blancs, ce qui a abouti à des émeutes raciales du 27 juillet au 3 août 1919, après qu'un petit radeau d'afro-américains ait malgré lui dérivé vers une plage réservée aux blancs, ce qui a provoqué les premiers affrontements, qui ont dégénéré en émeutes par la suite. Des gangs blancs et afro-américains se sont affrontés à coups de jets de pierres et de passages à tabac, mais aussi d'incendies volontaires : au total, 23 noirs et 15 blancs ont été tués, tandis que 537 personnes ont été blessées (2/3 de Noirs, 1/3 de blancs), et il a fallu mobiliser 6000 Gardes Nationaux pour ramener le calme, reprenant le rôle de la police locale, corrompue, complice ou inefficace. 

(Premiers affrontements au bord de la plage, photo Chicago Commission on Race Relations, 1922, www.flickr.com, wikipedia)

(Premiers affrontements au bord de la plage, photo Chicago Commission on Race Relations, 1922, www.flickr.com, wikipedia)

Malgré les tensions raciales et sociales, la ville de Chicago a continué d'attirer de nouveaux habitants, atteignant 2 701 705 personnes en 1920. Dans le contexte tendu de cette époque, l'arrivée de la Prohibition de l'alcool est venue compliquer une situation déjà complexe, en faisant émerger des gangs violents et bien organisés, qui ont corrompu une partie des autorités municipales et des forces de l'ordre, tout en trafiquant illégalement de l'alcool et en rackettant des commerçants. 

Parmi les chefs de gangs de Chicago, on peut citer Charles Dean O'Bannion, George Clarence Moran, Anthony Joseph Accardo et bien sûr, le célèbre Al capone, qui se sont tous affrontés autour du contrôle du trafic d'alcool, des bars clandestins, de la prostitution, et du racket de la ville. Malgré ce climat de corruption répandue, la ville a continué de croître, avec notamment l'ouverture de l'aéroport Chicago Midway Airport en 1927, puis en 1929, la cité s'est dotée du Chicago Stadium, vaste salle omnisports de 17 350 places. La même année, le 14 février a été endeuillé par la mort de 7 gangsters du North Side Gang, abattus à la mitrailleuse dans un garage (70 balles, 2 coups de fusil), sur ordre du chef rival Al Capone (alors en vacances en Floride), du South Side Gang; les auteurs du massacre, dont 2 étaient déguisés en policiers, n'ont jamais été identifiés formellement et pourraient avoir bénéficié de la complicité de certains policiers, désireux de venger la mort du fils de l'un d'eux. 

En 1930, Chicago comptait 3 376 438 habitants (25% de plus qu'en 1920); la même année, le Merchandise Mart a ouvert ses portes : il était alors le plus grand immeuble commercial au monde, avec 372 000 m², répartis sur 18 à 25 étages. 

Le 6 mars 1933, le maire Anton Cermak a été abattu alors qu'il accompagnait le président élu Franklin D. Roosevelt alors qu'il lui rendait visite en Floride : l'assassin, un émigré italien naturalisé, du nom de Giuseppe Zangara visait Roosevelt mais l'a manqué et a blessé 5 personnes, dont Cermak, atteint mortellement. Du 27 mai 1933 au 31 octobre 1934, Chicago a accueille l'exposition internationale, célébrant les 100 ans de la cité sur 172 hectares et recevant au total 48 469 227 visiteurs. En 1940, la ville abritait 3 396 808 habitants, cette faible croissance s'expliquant surtout par la crise économique.

L'entrée en guerre des États-Unis dans la Seconde guerre mondiale a permis à Chicago (et au reste du pays), de renouer avec la croissance grâce à un effort de guerre sans précédent : 1400 entreprises locales y ont contribué, produisant aussi bien des parachutes que des torpilles, en passant par des rations alimentaires ou des moteurs d'avions. La base navale de Chicago a également servi à former des milliers de marins. L'université de Chicago a joué un rôle crucial durant la guerre, avec la participation du physicien italien (naturalisé américain après la guerre) Enrico Fermi, qui a contribué à la réalisation de la bombe atomique, grâce à la première réaction atomique qu'il a obtenue avec son équipe en 1942. 

Après la guerre, Chicago a vu paraître le magazine mensuel Ebony, visant le public afro-américain à travers des thématiques émancipatrices; en 1947, pour améliorer les transports publics, la ville a créé la Chicago Transit Authority, pour faciliter les déplacements de la population, alors croissante. En 1950, Chicago rassemblait 3 620 962 habitants, soit 6.6% de plus qu'en 1940, mais la construction de lotissements dans les banlieues a progressivement fait baisser la population de la ville. Courant 1953, le magazine Playboy a été lancé à Chicago par Hugh Hefner.

(State St et Lake St décorées pour Noël, photo Joe+Jeanette Archie, 1949, www.flickr.com, wikipedia)

(State St et Lake St décorées pour Noël, photo Joe+Jeanette Archie, 1949, www.flickr.com, wikipedia)

Chicago a été meurtrie le 1er décembre 1958, lorsqu'un incendie a ravagé une école catholique élémentaire, tuant 92 enfants et 3 sœurs. En 1960, la ville avait 3 550 404 habitants, soit une baisse de 1.9% par rapport à 1950, essentiellement des blancs partis s'installer dans les nouvelles banlieues. 

Entre 1965 et 1966, le Chicago Freedom Movement (non violent) a été mené par Martin Luther King Jr, dénonçant la ségrégation dans l'accès au logement, à l'éducation, à l'emploi, à l'égalité des salaires, à l'égalité devant la justice, l'amélioration de l'habitat et des quartiers, ou encore l'amélioration de la desserte des transports publics dans les quartiers défavorisés, majoritairement noirs. Le 10 juillet 1966, Martin Luther King a prononcé un discours devant 60 000 personnes au stade Soldier Field de la ville.

Le lent déclin industriel, particulièrement dans la métallurgie, a progressivement fait perdre leur emploi à des dizaines de milliers d'habitants, le tout sur fond de guerre du Vietnam et des protestations qui ont accompagné ce conflit dans tout le pays. Les 26 et 27 janvier 1967, une importante tempête de neige (la pire de l'histoire de la ville) a fait tomber 58 centimètres de neige sur la cité, qui a été paralysée plusieurs jours, avec notamment l'abandon de 800 bus de la ville et de 50 000 véhicules à cause des routes impraticables et la mort de 26 personnes.

Le 6 mai 1968, le John Hancock Center a été inauguré, devenant le plus haut gratte-ciel du pays en dehors de New York, avec ses 100 étages et ses 343.50 mètres de haut (457.20 mètres à l'antenne). Du 26 au 29 août 1968, Chicago a reçu la convention Démocrate pour l'élection présidentielle, ce qui a provoqué des affrontements entre 10 000 protestataires contre la guerre du Vietnam et 23 000 policiers et gardes nationaux. 

Dans ce contexte très particulier, la population de Chicago a continué de baisser, s'établissant à 3 366 957 habitants en 1970, soit -5.2% par rapport à 1960. Le 8 décembre 1972, un Boeing 737 s'est écrasé alors qu'il tentait d'atterrir au Chicago Midway International Airport, tuant 43 passagers (et 2 personnes au sol) et en blessant 18 autres.

En 1973 Chicago a vu l'inauguration de la Sears Tower, culminant à 442.10 mètres de haut, faisant d'elle le plus haut gratte-ciel au monde, record détenu jusqu'en 1998, ainsi que le plus haut gratte-ciel de l'hémisphère Ouest jusqu'à l'achèvement du One World Trade Center en 2013. Les 13 et 14 janvier 1979, la ville a été frappée par un puissant blizzard, qui a vu tomber 53 centimètres de neige sur Chicago et ses environs, tuant 5 personnes, en blessant 15 autres et occasionnant pour $ 1 000 000 000 de dégâts. 

L'année 1979 a été très importante dans l'histoire de la ville et du pays, avec l'élection de Jane Byrne comme maire de la ville, devenant la première femme à la tête d'une très grande ville américaine; en 1980, la cité comptait 3 005 072 habitants, soit une baisse de 10.7% par rapport à 1970, s'expliquant notamment par la crise économique et par l'installation de très nombreux habitants dans les petites villes de banlieue, moins chères. Courant 1983, Chicago a élu son premier maire afro-américain, Harold Washington. L'année 1990 a vu la cité passer sous la barre des 3 millions d'habitants, avec 2 783 911 personnes.

Le 13 avril 1992, Chicago a été victime d'une importante inondation lorsque la paroi d'un tunnel de service qui passait sous la Chicago River a été endommagée, voyant une brèche laisser passer près d'1 000 000 de m³ qui ont provoqué de sérieux dégâts dans les sous-sols de plusieurs immeubles de bureaux et d'un centre commercial du Loop (un quartier de la ville); la bourse de Chicago a fermé et plusieurs sous-sols avaient jusqu'à 12 mètres de hauteur d'inondation, invisible à la surface. Pour réduire l'inondation, les écluses de la Chicago River ont été fermées pour faire baisser son niveau à la sortie du lac Michigan, et ouvertes en amont pour que l'eau s'évacue. Les dégâts ont été de $ 3 705 174 600 (valeur 2020).

Du 12 au 16 juillet 1995, une forte vague de chaleur (jusqu'à 41°C) a touché Chicago et ses environs, entraînant la mort de 739 habitants, la plupart trop pauvres pour s'offrir une climatisation. La ville s'est dotée de son premier site internet en 1996. En l'an 2000, sa population a gagné 4%, avec 2 896 016 habitants. 

Durant l'année 2001, Boeing a déplacé son siège de Seattle à Chicago; en 2004, le Millenium Park a été inauguré, offrant 99 000 m² d'espaces verts, d'espaces de détente et de lieux culturels aux habitants. Le 10 mars 2006, une manifestation de près de 100 000 personnes a défilé dans les rues de Chicago pour protester contre la réforme de l'immigration, qui imposait des peines plus lourdes aux immigrés illégaux et aux personnes les aidant à entrer aux États-Unis : la loi visait principalement ceux traversant la frontière mexicaine, les latinos étant nombreux à Chicago, cela explique la forte mobilisation. 

Le 4 novembre 2008, le président élu Barack Obama a tenu son discours de la victoire à Grant Park : ancien travailleur social dans les quartiers défavorisés de Chicago, avant de devenir enseignant à l'université de Chicago, Barack Obama a souhaité honorer cette ville de sa présence pour son discours. En 2010, la cité comptait 2 695 598 habitants, soit 6.9% de baisse depuis 2000, en grande partie due à la crise financière des subprimes. Début février 2011, un puissant blizzard a touché l'Amérique du Nord, notamment Chicago, où 1300 vols ont été annulés, les écoles et universités ont été fermées, et 54 centimètres de neige sont tombés sur la ville et ses environs. 

Début janvier 2014, une très importante vague de froid polaire a frappé une partie du Canada et du Nord-Est des États-Unis, dont l'Illinois, où la ville de Chicago a été confrontée à une température de -27°C à l'aéroport O'Hare; la température était si froide que la Chicago River émettait de la vapeur. La population de Chicago était de 2 693 976 en 2019 (-0.1% depuis 2010).

(Vue aérienne de Chicago, photo Piotrus, 07/2007, wikipedia)

(Vue aérienne de Chicago, photo Piotrus, 07/2007, wikipedia)

Géographie

Située dans le Cook County, le 2ème le plus peuplé des États-Unis (avec 5 150 233 habitants), Chicago se trouve à 1580 kilomètres à l'Ouest de Boston, 1275 kilomètres à l'Ouest de New York, 1120 kilomètres à l'Ouest de Philadelphie et à 1130 kilomètres à l'Ouest de Washington D.C.

Occupant 606.60 Km² (dont 588.98 Km² de terre) au Sud-Ouest du lac Michigan et dans le Nord-Est de l'Illinois, Chicago se trouve à une altitude moyenne de 182.02 mètres, avec son point naturel le plus haut culminant à 205 mètres et le plus bas à 176 mètres. Du Nord au Sud, la cité mesure près de 45 kilomètres et 25 kilomètres d'Est en Ouest.

Chicago est principalement traversée par la Chicago River (enjambée par 38 ponts dans la cité), avec également le lac Michigan, où se trouve le port marchand de la ville, avec ses 14 terminaux; concernée par l'environnement, la ville a incité de nombreux bâtiments à végétaliser leurs toits, représentant actuellement 359 toitures et totalisant 510 966 m². La ville s'est également dotée de 399 kilomètres de pistes cyclables et d'un système de vélos en libre-service. Sensible à l'environnement, elle possède aussi 580 parcs publics et espaces verts et 24 plages réparties sur 45 kilomètres le long du lac Michigan.  

La métropole est divisée en 77 secteurs communautaires, qui représentent environ 228 quartiers : il s'agis de zones statistiques ou géographiques, qui ne sont pas des divisions administratives de la ville, celles-ci étant représentées par les 50 wards (districts électoraux de la ville). Chicago compte 4 des 10 plus hauts gratte-ciels du pays : la Willis Tower (442 mètres), la Trump International Hotel & Tower (423 mètres), la Vista Tower (365 mètres) et l'AON Center (346 mètres).

La population est composé à 32.8% de blancs, 30.1% d'afro-américains, 29% de latinos ou hispaniques, 6.4% d'asiatiques et 0.3% d'amérindiens ou natifs d'Alaska. 

Le climat de Chicago est de type continental humide, avec des étés chauds et humides, des hivers froids, venteux et enneigés, et un printemps et un automne humides, avec des températures plus agréables. La température la plus chaude jamais enregistrée dans la ville a été de 42°C le 1er juin 1934, et la plus froide a été de -33°C le 20 janvier 1985.  La plus importante chute de neige en une seule journée a été de 47.2 cm le 2 janvier 1999.

La température annuelle maximale moyenne est de 15.2°C (juin, juillet et août sont les plus chauds, avec en moyenne 27.8°C), et la température minimale annuelle moyenne est de 6.4°C (décembre, janvier et février sont les plus froids, avec -6.2°C en moyenne); il tombe en moyenne 993 mm de pluie sur la ville par an, et 94 centimètres de neige tombent en moyenne chaque année (26.7 jours de neige en moyenne annuelle). 

(Secteurs communautaires de Chicago, image Peter Fitzgerald, 18/04/2008, wikipedia)

(Secteurs communautaires de Chicago, image Peter Fitzgerald, 18/04/2008, wikipedia)

(Centre de Chicago, photo Andrew Horne, 21/08/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Centre de Chicago, photo Andrew Horne, 21/08/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Quartier du Loop, photo Roman Boed from The Netherlands, 08/08/2013, www.flickr.com, wikipedia)

(Quartier du Loop, photo Roman Boed from The Netherlands, 08/08/2013, www.flickr.com, wikipedia)

(Oak Street Beach, photo Steven Kevil, 19/07/2013, wikipedia)

(Oak Street Beach, photo Steven Kevil, 19/07/2013, wikipedia)

(Wicker Park, photo David Hilowitz from San Antonio, TX, 16/12/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Wicker Park, photo David Hilowitz from San Antonio, TX, 16/12/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Chicago River vue d'en haut, photo OmidGul, 22/08/2015, wikipedia)

(Chicago River vue d'en haut, photo OmidGul, 22/08/2015, wikipedia)

(Résidences à Central Lakeview, photo Gerald Farinas, 09/07/2006, wikipedia)

(Résidences à Central Lakeview, photo Gerald Farinas, 09/07/2006, wikipedia)

(Chinatown, photo Daniel Schwen, 27/05/2009, wikipedia)

(Chinatown, photo Daniel Schwen, 27/05/2009, wikipedia)

(Vue aérienne de West Lawn, photo Ken Lund from Reno, NV, 21/11/2013, www.flickr.com, wikipedia)

(Vue aérienne de West Lawn, photo Ken Lund from Reno, NV, 21/11/2013, www.flickr.com, wikipedia)

Économie

Plus importante métropole de tout le Midwest, Chicago et son aire métropolitaine affichent un Produit Intérieur Brut (PIB, ou Gross Domestic Product, GDP) de $ 689 464 744 000 en 2019, ce qui la place au 3ème rang national.

Le revenu annuel moyen par foyer est de $ 55 198, le revenu annuel moyen par personne est de $ 34 775; il-y-a 19.5% des habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté et 11.9% des moins de 65 ans n'ont pas d'assurance santé.

Le secteur tertiaire est très représenté dans la ville, avec de nombreuses compagnies d'assurance, de la finance, de la comptabilité ou encore de nombreux cabinets d'avocats et de conseil juridique, ainsi que des agences de publicité. La cité accueille une des 12 Federal Reserve Banks, ainsi que la Federal Reserve Bank of Chicago, et les sièges régionaux des grandes banques JP Morgan Chase, Bank of America, BMO Harris Bank, Northern Trust, Wintrust Financial, ou encore de la Firts Midwest Bank. Son quartier des affaires est le 2ème du pays, après celui de New York, et Chicago abrite la plus grande place boursière des matières premières au monde. 

Parmi les grandes entreprises installées à Chicago figurent Boeing (aéronautique), McDonalds (restauration rapide), UPS (logistique), Kraft Foods Group (agro-alimentaire), Mendelez International (agro-alimentaire), Quaker Oats Cy (agro-alimentaire) Tropicana (boissons), Sears (grande distribution), United Airlines (transport aérien), Motorola (télécommunications), Portillo's (restauration rapide), Caterpillar (matériel agricole et de chantier), John Deere (matériel agricole), AT&T (télécommunications), ou encore Walgreens (chaîne de pharmacies).

L'un des plus importants secteurs économiques de Chicago est le tourisme, avec 57 600 000 de visiteurs en 2019, occupant 150 616 emplois locaux; la capacité hôtelière est de 115 000 chambres (3ème rang national). Par ailleurs, le tourisme est complété par les très nombreuses conventions qui se tiennent chaque année dans la ville et qui contribuent à faire fonctionner les 7300 restaurants et 65 brasseries artisanales hébergées à Chicago. En Outre, Chicago est le point de départ (ou d'arrivée) de la Route 66, ce qui attire de nombreux touristes.

Chicago est aussi un temple de la consommation, avec plusieurs centres commerciaux : Woodfield Mall (245 boutiques, 206 600 m²), Fashion Outles of Chicago (160 boutiques), Ford City Mall (135 boutiques, 116 916 m²), Harlem Irving Plaza (110 boutiques), Water Tower Place (104 boutiques), The Shops at 900 (63 boutiques), The Shops At North Bridge (50 boutiques), Southport Corridor (41 boutiques), Block 37 (36 boutiques). 

Le Magnificent Mile est le principal lieu de consommation de Chicago, regroupant 460 boutiques, 275 restaurants et 51 hôtels, qui attirent à eux seuls 22 000 000 de visiteurs chaque année. Un autre lieu très touristique est la jetée Navy Pier, longue de 1010 mètres et disposant de nombreuses boutiques, de restaurants, de manèges et de jardins.

Véritable nœud de communication, Chicago possède de très importantes installations ferroviaires (dont 6 lignes dédiées au transport de fret),  un aéroport international, des autoroutes et des transports en commun efficaces, mais en cours de modernisation car âgés et polluants, ainsi que des voies navigables permettant le transport de marchandises. Le port de Chicago a un impact économique de $ 830 000 000 dans tout l'État. 

Principaux employeurs (2018)

  • US Government : 45 736 employés
  • Chicago Public Schools : 37 731 personnels
  • City of Chicago : 31 621 agents
  • Advocate Aurora Health : 25 917 emplois
  • Cook County : 22 438 postes
  • Northwestern Memorial Healthcare : 21 264 employés
  • Amita Health : 20 046 personnels 
  • University of Chicago : 18 276 emplois
(Quartier des affaires, photo www.costar.com)

(Quartier des affaires, photo www.costar.com)

(Navy Pier vue depuis le John Hancock Building, photo Cacophony, 11/10/2008, wikipedia)

(Navy Pier vue depuis le John Hancock Building, photo Cacophony, 11/10/2008, wikipedia)

(Woodfield Mall, photo www.chicagotribune.com)

(Woodfield Mall, photo www.chicagotribune.com)

(Magnificent Mile, photo www.urbanmetter.com)

(Magnificent Mile, photo www.urbanmetter.com)

(Une marina de Chicago, photo www.cruisemapper.com)

(Une marina de Chicago, photo www.cruisemapper.com)

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

Culture

Capitale culturelle régionale, avec un rayonnement national, Chicago tire profit du brassage culturel de ses différentes communautés (irlandais, italiens, roumains, polonais, russes, suédois, hongrois, finlandais, albanais, tchèques, coréens, chinois, japonais, philippins, vietnamiens, espagnols, cubains, colombiens, africains, etc).

Les différentes influences de ces communautés ont permis à Chicago de diversifier sa gastronomie, son architecture, sa musique, ou encore son artisanat. Grande cité culturelle, Chicago totalise 67 musées dont : 

Chicago compte également de nombreuses salles de concert/spectacles, dont le Petrillo Music Shell (35 000 places), le Huntington Bank Pavilion (30 000 places), l'United enter (23 500), la Now Arena (11 800), le Jay Pritzker Pavilion (11 000), l'Aragon Ballroom (5000), l'Arie Crown Theater (4250), l'Auditorium Theater (3875), le Chicago Theater (3600), le Civic Opera House (3653), le Congress Theater (3500), ou encore le Riviera Theatre (2500).

En plus de ces lieux culturels, Chicago dispose aussi du Shedd Aquarium, avec 32 000 animaux issus de 1500 espèces et qui reçoit 2 020 000 visiteurs chaque année, du Lincoln Park Zoo, avec 1100 animaux issus de 200 espèces, le Lincoln Park Conservatory, et le Garfield Park Conservatory. Pour la détente de ses habitants et des visiteurs, Chicago compte également 570 parcs publics et jardins; le plus grand parc est le Lincoln Parc, avec 490 hectares.

(Art Institute of Chicago, photo Antonio Vernon, 22/06/2007, wikipedia)

(Art Institute of Chicago, photo Antonio Vernon, 22/06/2007, wikipedia)

(Field Museum, photo Ancheta Wis, wikipedia)

(Field Museum, photo Ancheta Wis, wikipedia)

(Museum of Science & Industry, photo Knarfol, 25/06/2010, wikipedia)

(Museum of Science & Industry, photo Knarfol, 25/06/2010, wikipedia)

(Vue aérienne du Petrillo Music Shell, photo Torsodog, 21/06/2010, wikipedia)

(Vue aérienne du Petrillo Music Shell, photo Torsodog, 21/06/2010, wikipedia)

(Une partie de Lincoln Park, photo Ronincmc, 07/08/2014, wikipedia)

(Une partie de Lincoln Park, photo Ronincmc, 07/08/2014, wikipedia)

(Maquette géante de Chicago, photo Sjhebe, 05/10/2014, wikipedia)

(Maquette géante de Chicago, photo Sjhebe, 05/10/2014, wikipedia)

Sécurité publique

Disposant du 2ème plus important service de police municipale du pays (après New York), Chicago totalise 13 138 policiers (répartis dans 22 districts), appuyés par 948 civils, pour protéger la population de la métropole. Dans son action quotidienne, le Chicago Police Department (CPD) peut s'appuyer sur 32 000 caméras de surveillance, ainsi que sur son groupe d'intervention de type SWAT (70 agents), sur son unité équestre (32 chevaux), son unité motocycliste (28 véhicules), son unité nautique (9 navires) et son unité aérienne (2 hélicoptères).

Souvent pointé du doigt pour l'insuffisance de l'entraînement de son personnel, le CPD a été accusé à de nombreuses reprises de brutalité policière, surtout contre les minorités, de corruption et d'abus de pouvoir. En 2017, une commission d'enquête de l'US Department of Justice a conduit à mettre en évidence ces comportements, poussant les autorités à prendre des mesures.

La ville est confrontée à une redoutable guerre des gangs, sur fond de trafic de stupéfiants et de contrôle de territoires, opposant 59 gangs (dont les Latin Kings, les Gangster Disciples, les Black P Stones, ou encore les Black Disciples), représentant près de 100 000 membres actifs et inactifs, certains étant supposés membres simplement parce qu'ils vivent dans les zones que ces derniers contrôlent.

En 2019, la cité de Chicago a été confrontée  à 403 meurtres, 1651 agressions sexuelles (déclarées),  11 477 vols, 7030 vols de véhicules, 4989 vols avec agression, 7497 cambriolages et 6117  vols avec arme. Pour l'année 2020, à la date du 13 octobre, Chicago totalisait 596 meurtres, soit la plus forte hausse en 5 ans.

(Voiture du CPD, photo Asher Heimermann, 07/09/2015, www.publicsafety.photos, wikipedia)

(Voiture du CPD, photo Asher Heimermann, 07/09/2015, www.publicsafety.photos, wikipedia)

(Districts du CPD, image www.oururbantimes.com)

(Districts du CPD, image www.oururbantimes.com)

En ce qui concerne le secours aux habitants, lors d'accidents de la circulation, domestiques ou industriels, d'incendies, ou en cas de catastrophe naturelle ou industrielle, Chicago dispose du Chicago Fire Department (CFD), qui regroupe 4881 pompiers, répartis dans 98 casernes, avec 2 hélicoptères de secours et 2 navires anti-incendie. 

 

(Camion du CFD, photo Chad Kainz from Chicago, IL, 11/02/2009, www.flickr.com, wikipedia)

(Camion du CFD, photo Chad Kainz from Chicago, IL, 11/02/2009, www.flickr.com, wikipedia)

Sports

Importante cité sportive, Chicago compte 8 équipes professionnelles : Chicago Bears (football américain, 1 Super Bowl gagné), Chicago Cubs et Chicago White Sox (baseball), Chicago Blackhawks (hockey sur glace), Chicago Bulls et Chicago Sky (basketball), Chicago Red Stars et Chicago Fire FC (football).

Pour les grands événements sportifs, la ville dispose du Soldier Field (61 500 places), du Wrigley Field (41 649), du  Guaranteed Rate Field (40 615), de l'United Center (23 129), et de la Wintrust Arena (10 387).

Le grand public peut s'adonner à différents sports, grâce notamment aux 320 terrains de tennis, 150 terrains de basket, 121 piscines (49 ouvertes, 28 couvertes, 14 pour les écoles), 14 terrains de golf et aux 399 kilomètres de pistes cyclables. En complément, 325 aires de jeux permettent aux enfants de faire du sport ou se divertir.

(Soldier Field, photo Moses8910, 26/06/2020, wikipedia)

(Soldier Field, photo Moses8910, 26/06/2020, wikipedia)

Transports

Chicago est un nœud de communication très important aux États-Unis, avec 7 autoroutes et 4 autoroutes inter-états, donnant accès à la ville. Les transports publics sont assurés par la Chicago Transit Authority (CTA), qui dessert toute la ville et 10 villes de banlieue : la CTA dispose de 2294 bus (3590 kilomètres de trajet), de 1476 wagons de métro (357 kilomètres de voies, 145 stations) qui transportent à eux tous près de 1 700 000 passagers par jour. Le métro est surnommé "L" pour "elevated", car son parcours est majoritairement aérien; il est le 2ème plus ancien du pays (après New York), avec une mise en service en 1892. 

Les trains interurbains sont gérés par la Regional Transportation Authority, avec 11 lignes et 242 stations, avec 784.6 kilomètres de voies, qui ont transporté 74 043 156 passagers en 2019. Pour les trajets hors de l'État, la gare Union Station compte 24 voies et relie la cité au Michigan, à New York, Washington D.C, Seattle, Los Angeles, San Antonio, Boston ou encore St Louis. 

Chicago dispose aussi de nombreuses pistes cyclables et d'un service de location de vélos, doté de 5800 bicyclettes et 608 stations. Le port de Chicago est également un lieu très important, avec près d'1 000 000 de tonnes de marchandises y transitant chaque année.

L'aéroport O'Hare est à 23 kilomètres au Nord-Ouest du centre-ville, et offre un accès rapide à la ville depuis d'autres cités du pays ou à l'international (228 destinations au total), avec en moyenne 2520 mouvements aériens quotidiens. Doté de 2 pistes en béton de 3962 mètres, d'1 en béton de 3428 mètres, d'1 en asphalte de 2461 mètres, d'1 en asphalte de 2428 mètres, de 2 en béton de  en 2286 mètres et d'1 en asphalte de 2286 mètres, l'aéroport a vu passer 84 649 115 passagers en 2019, avec 919 704 mouvements aériens.

(Avions à O'Hare, photo Raysonho, 29/10/2018, wikipedia)

(Avions à O'Hare, photo Raysonho, 29/10/2018, wikipedia)

(Métro de Chicago à Madison/Wabash Station, photo JeremyA, 16/07/2006, wikipedia)

(Métro de Chicago à Madison/Wabash Station, photo JeremyA, 16/07/2006, wikipedia)

Chicago dans la culture populaire

La ville de Chicago a souvent servi de toile de fond à de nombreuses séries télévisées et à de nombreux films. 

Séries télévisées

  • Les incorruptibles (1959-1963)
  • Capitaine Furillo (1981-1987)
  • Mariés, deux enfants (1987-1997)
  • La vie de famille (1989-1998)
  • Chicago Hope : la vie à tout prix (1994-2000)
  • Urgences (1994-2009)
  • Demain à la une (1996-2000)
  • The good wife (2009-2016)
  • Boss (2011-2012)
  • Shameless (2011- en cours)
  • Chicago Fire (2012- en cours)
  • Chicago Police Department (2014- en cours)
  • Chicago Med (2015- en cours)
  • Chicago Justice (2017)

Films

  • L'arnaque (1973)
  • La couleur de 'l'argent (1986)
  • Les incorruptibles (1987)
  • Quand Harry rencontre Sally (1989)
  • Maman, j'ai raté l'avion (1990)
  • Wayne's World (1992)
  • Le fugitif (1993)
  • Mad Dog and Glory (1993)
  • US Marshals (1998)
  • Ce que veulent les femmes (2000)
  • Les sentiers de la perdition (2002)
  • Chicago (2002)
  • I, Robot (2004)
  • Shall we dance ? (2004)
  • Public ennemies (2009)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article