Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Premier débat Trump-Biden

(Photo POOL/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/ GETTY IMAGES VIA AFP, www.rtl.fr)

(Photo POOL/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/ GETTY IMAGES VIA AFP, www.rtl.fr)

Opposant les deux principaux candidats à l'élection présidentielle américaine de novembre 2020, le premier débat télévisé entre Donald Trump, actuel président Républicain et candidat à sa propre succession, et Joe Biden, candidat Démocrate et ancien vice-président de Barack Obama, a eu lieu à Cleveland, dans l'Ohio.

Au cours du débat, les deux adversaires ont eu un échange tendu, Donald Trump prenant plaisir à couper Joe Biden à de nombreuses reprises lorsqu'il parlait, cherchant probablement à le déstabiliser et le déconcentrer, car ce dernier semble sujet occasionnellement à des faux-pas. Alors que la combativité de Biden était remise en question, ce dernier a su faire preuve de self contrôle et a pris à témoin le public et le modérateur de la chaîne Fox News (plutôt pro-Trump) pour dénoncer les interruptions de Donald Trump lorsque Biden parlait. 

Face à un président brutal, parfois erratique, souvent méprisant, agressif et provocateur, Joe Biden ne s'est pas laissé abattre par l'attitude du président Trump, qu'il a notamment qualifié de "clown", de "menteur" et lui a demandé de "la fermer", une première lors d'un débat télévisé. Dépeint par Trump et son entourage comme un vieillard sénile, Joe Biden a tenu bon et a su répliquer à son adversaire, qui espérait sans doute un faux-pas de son concurrent pour le rattraper dans les sondages. 

Donald Trump a continué de galvaniser sa base électorale, largement acquise à sa cause, et n'a pas dénoncé ni condamné les milices d'extrême-droite, leur demandant même de se tenir prêtes; il n'a en outre pas déclaré qu'il accepterait une éventuelle défaite (mettant notamment en doute le vote par correspondance, sur fond d'épidémie de coronavirus), tandis que Biden s'est engagé à respecter le verdict, quel qu'il soit.

En dehors de l'affrontement, et des propos violents (et prévisibles) de Donald Trump, le débat n'a que partiellement abordé des sujets de société et a surtout permis à chaque camp de jauger la détermination de l'autre.  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article