Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Boeing CH-47

(CH-47 de l'US Army en Afghanistan, photo Sgt Steven Lopez, US Army, 101st CAB, 03/10/2018, www.dvidshub.net)

(CH-47 de l'US Army en Afghanistan, photo Sgt Steven Lopez, US Army, 101st CAB, 03/10/2018, www.dvidshub.net)

(Embarquement de soldats à Taji, Irak, photo Capt Stephen James, US Army, 29th CAB, 13/08/2017, www.dvidshub.net)

(Embarquement de soldats à Taji, Irak, photo Capt Stephen James, US Army, 29th CAB, 13/08/2017, www.dvidshub.net)

Véritable cheval de bataille de l’US Army lors de la guerre du Vietnam, le Boeing CH-47 « Chinook » est un hélicoptère birotor de transport lourd, aux impressionnantes performances.

Répondant à une demande de l’US Army, portant sur le remplacement de ses vieux CH-37, en 1956, la firme Boeing proposa un concept innovant, en installant deux rotors horizontaux sur son prototype. A l’issue d’un programme d’essais, l’appareil proposé par Boeing fit son premier vol le 21 septembre 1961, et fut mise en service à partir de 1962 dans l’US Army ; à cette époque, l’US Army entamait son engagement au sud-Vietnam, dans le cadre de son déploiement initial. Par la suite, l’augmentation du contingent et l’arrivée de la guerre ont entraîné l’emploi opérationnel du CH-47 à partir de 1965, lequel sera massivement impliqué dans les opérations de combat. Ainsi, il effectua des missions de dépose de systèmes d’artillerie, de transport de troupes et de matériels, d’évacuation médicale ou de ravitaillement, et sa forte sollicitation au combat se traduisit par la perte de 200 machines pendant toute la durée du conflit.

Révélant au grand public sa silhouette curieuse et ses grandes performances, le CH-47 a été commandé en grandes quantités par l’US Army, qui l’a depuis engagé partout où elle a été déployée.  Régulièrement modernisés, ils sont devenus la « bête de somme » de toute l’armée de terre, qui les a fortement sollicités en Irak (1991-2011), avec 163 appareils déployés, pour « Tempête du désert » et en Afghanistan (2001- à nos jours), où le CH-47 s’est avéré être l’un des seuls appareils de la coalition capable de voler aussi haut dans les montagnes afghanes. Sur ce théâtre, son utilisation offre aux forces terrestres une mobilité unique, et la possibilité d’être ravitaillées dans leurs bases avancées, souvent exposées à la faiblesse de la logistique terrestre ; les services rendus par cet appareil ont amené les talibans à tendre une embuscade à l’un deux, le 6 août 2011, tuant 30 membres des forces spéciales américaines et 7 soldats afghans (probable tir d’une roquette), ce qui démontre l’intérêt pour les « rebelles » d’abattre ce type de machine, en mesure de les traquer partout dans les montagnes.  

Sa forte sollicitation, associée à son effectif limité, a récemment contraint le Pentagone à en commander davantage, tout en faisant moderniser son inventaire actuel ; par ailleurs, des versions spécialisées ont été mises au point pour les forces spéciales.

En 2019, l'US Army comptait 423 CH-47 en service, en versions D, F et MH (forces spéciales).; un ambitieux programme de remplacement est actuellement en cours et limite le budget alloué à l'achat de nouveau CH-47. En dehors des États-Unis, le CH-47 a connu un grand succès commercial, eu égard à ses qualités et à sa fiabilité, et a été exporté en Australie, en Argentine, au Canada, à Taïwan, en Égypte, en Grèce, en Iran, en Italie, au Japon, en Corée du sud, en Libye, au Maroc, aux Pays-Bas, à Singapour, en Thaïlande, en Espagne, au Royaume-Uni, aux Émirats Arabes Unis et prochainement en Turquie.  

Caractéristiques

Aisément reconnaissable à ses 2 rotors horizontaux, le CH-47 mesure 30.1 mètres de long, 5.7 mètres de haut, pèse 10.18 tonnes à vide et 22.68 tonnes au maximum au décollage. Puissamment motorisé par 2 turbomoteurs Lycoming T55-GA-712 de 3750 Cv chacun, il peut voler 315 Km/h de vitesse maximale, et à 240 Km/h en vitesse de croisière ; son autonomie au combat est de 741 kilomètres, et sa distance franchissable maximale est de 2252 kilomètres.

Le plafond opérationnel de l’appareil est de 5640 mètres, et sa vitesse ascensionnelle est de 10.1 mètres/seconde : ces deux éléments le rendent très apprécié en Afghanistan, pays très montagneux au relief escarpé.

La soute interne (9.3 mètres de long, 2.29 de large et 1.98 de haut) est accessible par une rampe arrière, ou par une porte latérale, et peut accueillir de 33 à 55 soldats, ou 24 lits d’évacuation sanitaire et 3 infirmiers, ou encore 12.7 tonnes de fret (munitions, vivres, pièces détachées), voire 2 HMMWV. Dans le cadre du renouvellement de l’US Army, le CH-47 est aussi en mesure d’élinguer des obusiers M777 de 155 mm au profit des unités d’artillerie, notamment en milieu montagneux. En outre, 3 crochets ventraux permettent d’élinguer des charges, jusqu’à une vitesse de 260 Km/h, tout en conservant une bonne stabilité de la cargaison.

Le cockpit accueille 2 pilotes et 1 observateur, et dispose désormais d’écrans à cristaux liquides multifonctions, compatible avec l’utilisation des jumelles de vision nocturne ANVIS-7 de l’équipage ; des antennes de télécommunication résistantes au brouillage sont installées sur la machine, de même qu’un IFF, pour éviter les tirs fratricides.

Pour sa défense rapprochée, le CH-47 peut être armé de 3 mitrailleuses (1 à la rampe arrière, 2 aux portes latérales) de 7.62 mm ou de mitrailleuses M134 à 6 tubes de 7.62 mm.

(CH-47 élinguant un HMMWV à Grafenwoehr, Allemagne, photo Pfc Emily Houdershielt, US Army, 13/09/2016, www.dvidshub.net)

(CH-47 élinguant un HMMWV à Grafenwoehr, Allemagne, photo Pfc Emily Houdershielt, US Army, 13/09/2016, www.dvidshub.net)

Boeing CH-47
Boeing CH-47
Boeing CH-47
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article