Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

San Antonio

(Sceau de la ville, image wikipedia)

(Sceau de la ville, image wikipedia)

(Localisation de la ville, image 25or6to4, 31/05/2008, wikipedia)

(Localisation de la ville, image 25or6to4, 31/05/2008, wikipedia)

Histoire de San Antonio

Seconde ville la plus peuplée du Texas, avec 1 547 253 habitants en 2019, San Antonio et sa région étaient habités par différentes tribus amérindiennes, dont les Payayas qui vivaient dans la vallée de l'actuelle San Antonio River.

Courant 1536, le naufragé espagnol Alvar Nunez Cabeza de Vaca a exploré l'intérieur des terres du Texas et a notamment décrit la zone de la vallée de la San Antonio River, avant de rejoindre les espagnols installés à Mexico. La couronne espagnole a lancé plusieurs expéditions d'exploration du territoire du futur Texas, qui constituait une zone d'importance stratégique pour l'Espagne. En 1675, une expédition menée par Antonio de Olivares, Francisco Hidalgo, Juan Larios et Fernando Orozco  s'est aventurée à l'intérieur des terres pour atteindre la frontière du Rio Grande et déterminer les sites de futures colonies. Le 13 juin 1691, un groupe d'explorateurs et de missionnaires espagnols a atteint le site de la rivière et de l'actuelle ville, rencontrant également une tribu installée là, et a nommé l'endroit San Antonio, car ce jour là était la Saint Antoine de Padoue. Durant l'année 1709, après son exploration du secteur, Antonio de Olivares s'est rendu en Espagne pour convaincre les autorités d'établir des nouvelles missions le long de la San Antonio River. 

En 1716, il a de nouveau demandé à l'Espagne d'accélérer l'implantation dans la région, demandant l'envoi de nouveaux colons pour occuper le territoire, avec l'ambition d' "éduquer" les amérindiens à travers les arts et l'industrie espagnols, pour en faire des citoyens. L'insistance du franciscain de Olivares a finalement convaincu le vice-roi de développer la mission et la colonie de San Antonio, afin également d'empêcher les français installés en Louisiane de trop s'avancer à l'Ouest.

L'arrivée des espagnols a vu ces derniers commencer à construire la mission San Antonio de Vallero (future Fort Alamo) en 1718, à proximité d'une communauté amérindienne. La même année, le fort militaire du Presidio San Antonio de Bexar a été construit, accueillant 35 soldats et le gouverneur, sur la rive Ouest de la San Antonio River. Cette présence militaire visait à protéger les colons espagnols et les missions, mais aussi à affirmer la présence espagnole dans la région et à contenir les ambitions des français, des britanniques et des américains. Les champs proches de la mission ont bénéficié de la construction du premier canal du  futur Texas, long de 9.65 kilomètres et irriguant 400 hectares de terres et fournissant de l'eau aux habitants. Les amérindiens Payaya ont aidé le franciscain Olivares a construire un pont pour relier la mission au Presidio.

Le 14 février 1719, le marquis de San Miguel de Aguaya a envoyé un rapport au roi proposant l'envoi de 400 familles, principalement des îles Canaries et de Galice, pour peupler la province du Texas; la même année, une nouvelle mission a été autorisée à être construite le long de la San Antonio River : elle a été construite à partir de 1720 et nommée Mission San Jose (achevée en 1782). A partir de 1730, plusieurs nouvelles familles sont arrivées (suivant les conseils de Aguaya), faisant croître la population, faisant de San Antonio la plus grande colonie espagnole du Texas.

Le territoire était alors l'objet de convoitises et la colonisation par les espagnols et les mexicains (le Mexique étant alors espagnol) a permis d'ancrer davantage la présence espagnole dans la région ;en 1731, Juan Leal Goraz est devenu le premier maire de San Antonio et a revendiqué 62 226 hectares en tant que territoire espagnol, sur lesquels il a gardé le contrôle pendant près de 30 ans. La colonie de San Antonio a continué de croître, devenant la plus grande colonie espagnole du Texas (avec de nombreux immigrants d'origine germanique) et la capitale du territoire, avec notamment l'arrivée massive de colons européens-américains, autorisés à s'installer au Texas par le Mexique. 

L'instabilité politique, culturelle et économique du Mexique, marquée par plusieurs révoltes, (notamment en Californie) et des tensions entre les métisses, les indigènes et les africains, a conduit à la guerre d'Indépendance du Mexique vis-à-vis du royaume d'Espagne et de l'empire espagnol, entre 1810 et 1821, conflit durant lequel Antonio Lopez de Santa Anna a fait ses premières armes, avant de prendre une grande influence politique. Le Texas a alors été intégré au Mexique. Après plusieurs années relativement calmes, durant lesquelles les colons américains ont continué d'affluer au Texas et à San Antonio, le territoire alors mexicain a vu une partie de sa population américaine proclamer l'indépendance du Texas en 1835. 

Des combats ont alors eu lieu en divers points du territoire, avec notamment le célèbre siège d'Alamo, mission espagnole située à San Antonio, où s'étaient réfugiés entre 185 et 189 rebelles, assiégés par 4000 mexicains durant 13 jours, du 23 février au 6 mars 1836 : les assiégés se sont vaillamment défendus, mais ils ont malgré tout été tous tués, dont Davy Crockett, William Travis (qui commandait les forces) et James Bowie. 

(Peinture de la chute de Fort Alamo, 1903, Teaxas Governor's Mansion in Austin, wikipedia)

(Peinture de la chute de Fort Alamo, 1903, Teaxas Governor's Mansion in Austin, wikipedia)

Menées par Santa Anna, les forces mexicaines étaient supérieures en nombre et la défaite d'Alamo n'a pas signifié la fin de la révolution texane, mais l'a au contraire galvanisée , aboutissant à la défaite mexicaine de San Jacinto où les mexicains se sont rendus après avoir perdu 650 soldats, eu 208 blessés et 300 prisonniers. Peu après cette éclatante victoire du 21 avril 1836,  la République du Texas est officiellement née le 2 mars 1836.

En 1837 a été élu John William Smith en tant que premier maire de San Antonio durant la République du Texas; les tensions avec certaines tribus amérindiennes ont conduit à des affrontements, et San Antonio a été le théâtre de combats entre une délégation de Comanches et des texans, durant une conférence de paix le 19 mars 1840 dans une salle de réunion : 35 indiens ont été tués, 29 faits prisonniers et 7 texans ont été tués et 10 blessés durant l'affrontement. Ce terrible incident a réduit toue chance de paix et a entraîné plusieurs années d'hostilités dans le Texas.

Les tensions avec le Mexique ont conduit à une ultime bataille à Salado Creek, tout près de San Antonio, où 200 miliciens texans ont repoussé une invasion de près de 1600 mexicains et amérindiens, le 17 septembre 1842 : les miliciens ont perdu 1 homme, tandis que les agresseurs en ont perdu 60. Cette ultime tentative mexicaine de prendre le contrôle du Texas a renforcé le sentiment d'appartenance à un territoire pour les texans. Par la suite, la ville de San Antonio a continué de voir sa population grandir, tandis que la République du Texas était admise par les États-Unis dans l'Union le 29 décembre 1845, bien que certains abolitionnistes américains voyaient d'un mauvais œil l'entrée d'un État esclavagiste dans l'Union.

La guerre américano-mexicaine de 1846-1848 a été remportée par les États-Unis, qui ont obtenu le contrôle définitif du Texas, de la Californie, d'une partie de l'actuel Colorado, du Kansas, d'une partie de l'Arizona, du Nouveau-Mexique et du Wyoming. Désormais sécurisé, le Texas a continué d'attirer davantage de colons, et San Antonio a vu sa population atteindre 3488 habitants en 1850, puis la ville s'est dotée d'écoles publiques en 1853, avant de voir sa population bondir à 8235 personnes en 1860, faisant d'elle la plus grande ville du Texas à l'époque.

A la même période, les tensions politiques entourant l'esclavage et son abolition ont conduit à des débats houleux entre États de l'Union, et la ville de San Antonio a voté contre la Sécession le 28 janvier 1861, faisant d'elle l'une des rares du Texas à désirer rester dans l'Union, s'attirant ainsi l'hostilité des autres villes. Pendant la guerre civile américaine, San Antonio était placée sous loi martiale des Confédérés, ces derniers n'hésitant pas à tuer des civils sympathisants supposés de l'Union. Le 18 mars 1861, les habitants ont prêté allégeance aux États Confédérés (pour beaucoup sous la contrainte), puis la ville a joué un rôle important dans le commerce du coton, alors sous embargo par l'Union. La proximité du Mexique a permis à celui-ci de contribuer indirectement à l'effort de guerre des Sécessionnistes en permettant le transit de marchandises sur son territoire. 

Après la défaite des Confédérés en 1865, San Antonio est assez vite devenue un lieu prospère d'élevage bovin; en 1865, la base militaire de Fort Sam Houston a ouvert ses portes dans la cité, nommée ainsi en l'honneur du premier président de la République du Texas. Le 19 juin 1865 a été célébré le jour d'émancipation des anciens esclaves dans le Texas. 

Les vastes terres proches de San Antonio ont attiré de nombreux éleveurs bovins, faisant de la cité un haut lieu du commerce du bétail à destination d'autres villes du Texas; courant 1870, San Antonio comptait 12 256 habitants et l'attractivité de la ville a conduit à la construction de voies ferrées, entrées en service à partir de 1877, pour transporter marchandises, bétail et passagers. En 1880, la ville rassemblait 20 550 habitants, puis 37 673 en 1890.

(Lithographie de San Antonio en 1886, image Augustus Koch, wikipedia)

(Lithographie de San Antonio en 1886, image Augustus Koch, wikipedia)

Depuis 1891, San Antonio célèbre chaque année la Fiesta San Antonio, qui commémore les batailles de Fort Alamo et de San Jacinto, à travers un festival très populaire et qui est le plus important de la cité. La même année, la ville s'est dotée du San Antonio Fire Department. Courant 1896, le Bexar County Courthouse a été inauguré à San Antonio, renforçant le rôle de chef-lieu du comté donné à la ville. Compte tenu de l'accroissement de la population, San Antonio a créé un parc public grâce à un don de terrain de George Washington Brackenridge, dont le nom a été donné au parc de 139 hectares, inauguré en 1899. Peu après, le terrible ouragan qui a ravagé la ville de Galveston (environ 6000 morts), à environ 400 kilomètres à l'Est, le long du golfe du Mexique, a permis à San Antonio de redevenir la plus grande ville de l'État en 1900, avec 53 321 habitants. 

Courant 1903, la bibliothèque publique de San Antonio a été ouverte, tandis qu'une grande partie des rues de la ville ont été élargies pour permettre le passage des véhicules motorisés qui apparaissaient alors : ces chantiers ont entraîné la destruction de plusieurs bâtiments historiques. La population de la ville était de 96 614 personnes en 1910, et la cité s'est dotée d'un parc zoologique en 1914, ainsi que d'un parc le long de la San Antonio River (futur River Park) la même année, pour offrir de la détente à ses habitants. 

Peu avant l'entrée en guerre des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, l'aérodrome de Kelly Field a été ouvert pour former les pilotes américains; en 1918, c'est sur le site de Brooks Field qu'un autre aérodrome a été ouvert pour la formation des instructeurs pilotes. L'afflux du personnel militaire et de leurs familles a fait augmenter la population, qui atteignait 161 379 habitants en 1920.

Courant septembre 1921, le passage d'un puissant ouragan sur le golfe du Mexique a entraîné de fortes précipitations à San Antonio et ses environs, provoquant d'importants dégâts et des pertes humaines. L'année 1928 a vu la ville inaugurer le Milam Building, plus haut bâtiment en briques et béton armé des États-Unis à l'époque, et premier immeuble à intégrer l'air conditionné. En 1930, San Antonio rassemblait 231 542 habitants, et la base aérienne de Randoplh a été ouverte en 1930 à proximité de la ville, attirant de nouveaux habitants. En 1938, San Antonio a été le théâtre d'une très grande grève, impliquant 12 000 employés (majoritairement mexicains) de l'industrie de la noix de pécan, qui a duré du 31 janvier au 8 mars et a abouti à une négociation d'augmentation du salaire horaire. Cependant, peu après, en 1941, la mécanisation de cette industrie a fait perdre leur emploi à 10 000 personnes; vers la même époque, la crise économique des années 1930 avait vu le gouvernement fédéral, par l'intermédiaire de la Works Progress Administration, construire le grand stade de football Alamo Stadium, d'une capacité de 18 000 places, ouvert le 20 septembre 1940.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la base aérienne de Brooks Field a formé des pilotes sur avions d'observation North American O-47 et sur bombardier B-25, mission également assurée par la base aérienne de Kelly Field et la base de Lackland, ouverte en 1941. Fort Sam Houston a été agrandi pendant la guerre, avec 500 nouveaux bâtiments construits pour accueillir les soldats mobilisés. La mobilisation générale liée à la Seconde Guerre mondiale et à la main d'œuvre demandée dans les usines a fait passer la population de San Antonio à 253 854 habitants en 1940.

Courant 1941, pour offrir un peu de détente aux habitants et aux soldats en permission, la San Antonio River Walk a été ouverte, consistant en un réseau de sentiers pédestres le long des rives de la San Antonio River. Juste après la victoire alliée, la ville de San Antonio a vu s'ouvrir le très grand hôpital militaire Brooke Army Medical Center dans la base de Fort Sam Houston. 

Le climat agréable de la ville, ses infrastructures et son économie diversifiée ont attiré de nouveaux habitants après la Seconde Guerre mondiale, amenant la population à atteindre 408 442 personnes en 1950.

(San Antonio au cours des années 1950, photo www.oldspanishtrailcentennial.com)

(San Antonio au cours des années 1950, photo www.oldspanishtrailcentennial.com)

Très attractive, la ville a vu sa démographie continuer d'augmenter, atteignant 587 718 personnes en 1960, tandis que le réseau routier et autoroutier se développait; en 1968, la Tower of The Americas a été ouverte offrant à la ville une très haute tour d'observation, qui était la plus haute de ce type aux États-Unis entre 1968 et 1996, avec ses 229 mètres. Cette tour est également le plus haut bâtiment de San Antonio. 

Près de cette haute tour a été construite l'arène sportive HemisFair Arena, ouverte en 1968 et capable d'accueillir 10 146 spectateurs de basketball. La même année, une foire internationale a eu lieu dans la ville, près de la Tower of The Americas, s'étendant sur 39 hectares et accueillant 6 300 000 visiteurs, et la municipalité avait fait agrandir peu avant la River Walk, pour accroître les zones piétonnes au bord de l'eau. En 1970, San Antonio abritait 654 153 habitants; en 1972, le Texas Folklife Festival est apparu et fait partie depuis des principaux festivals de la ville. L'année 1973 a vu naître la célèbre équipe de basketball des San Antonio Spurs, puis l'année 1975 a vu la ville élire Lila Cockrell en tant que première mairesse de la cité. 

Face au constant accroissement de la population, la ville a créé en 1978 le VIA Metropolitan Transit, chargé des transports en commun à San Antonio; courant 1980, la ville rassemblait 785 880 habitants. La même année, le San Antonio Bocanical Garden (13.35 hectares) a ouvert, permettant aux habitants de venir découvrir divers végétaux et l'aire métropolitaine de la ville était de 681.16 Km². 

En 1988, le parc aquatique SeaWorld San Antonio a été inauguré, avec 100 hectares, qui font de lui le plus grand parc de cette entreprise; en 1990, la ville totalisait 935 933 habitants. Le parc d'attraction Fiesta Texas (futur Six Flags Fiesta Texas) a ouvert en 1992, occupant 81 hectares avec plusieurs manèges à sensations, puis en 1995, la ville a mis en ligne son propre site internet. En l'an 2000, la barre du million d'habitants a été franchie, avec 1 144 646 personnes résidant dans la ville, plaçant la cité à la 2ème place de l'État, devant Dallas

L'augmentation des échanges économiques et l'avènement de l'ère numérique ont conduit San Antonio a faciliter l'installation de nouvelles entreprises et de lieux d'échanges, dont la création du Port Authority of San Antonio, en 2007, sur l'ancienne base aérienne de Kelly Field : combinant une plateforme aéroportuaire à un réseau routier et ferré, ce site accueille de nombreuses entreprises. En 2010, il y avait 1 327 407 habitants à San Antonio et l'aire métropolitaine était de 1191 Km²; en 2019, la ville comptait 1 547 253 habitants (2ème ville du Texas) et s'étendait sur 1238.2 Km².

(San Antonio, photo Yinan Chen, 17/01/2014, www.goodfreephotos.com, wikipedia)

(San Antonio, photo Yinan Chen, 17/01/2014, www.goodfreephotos.com, wikipedia)

(Vue aérienne de San Antonio, photo Dicklyon, 11/12/2019, wikipedia)

(Vue aérienne de San Antonio, photo Dicklyon, 11/12/2019, wikipedia)

Géographie

Située à environ 120 kilomètres au Sud-Ouest d'Austin, capitale du Texas, San Antonio se trouve à cheval sur les comté de Bexar, Medina et Comal, et à 310 kilomètres à l'Ouest de Houston et à 400 kilomètres au Sud de Dallas. La superficie de la ville est de 1205.4 Km², dont 1193.8 Km² de terres, à une altitude de 198 mètres au-dessus du niveau de la mer. 

La cité est traversée par la San Antonio River, et la ville dispose aussi de 2 réservoirs : le Calaveras Lake, à 32 kilomètres au Sud-Est (1495 hectares) et le Victor Barunig Lake à 27 kilomètres au Sud (550 hectares). 

Le climat de la ville est de type subtropical humide, avec des zones semi-arides en bordure de la ville; les étés sont chauds, longs et humides et les hivers sont frais, mais les chutes de neige sont très rares. La ville est vulnérable aux inondations et a déjà subi plusieurs fois d'importantes précipitations qui ont provoqué de tels événements ravageurs. Il peut arriver, rarement, que des tornades touchent la ville et ses environs. 

La température la plus chaude enregistrée à San Antonio a été de 44°C le 5 septembre 2000, et la plus froide a été de -18°C le 31 janvier 1949. Très ensoleillée, la ville compte en moyenne 2629 heures de soleil par an et reçoit en moyenne 812.8 mm de précipitations par an (surtout en mai, juin et octobre). 

La ville elle-même est divisée entre Downtown, qui accueille les administrations, commerces et sites touristiques principaux, le quartier de North Central, résidentiel et abritant les classes moyennes supérieures, le Northwest Side, qui abrite les campus universitaires et plusieurs entreprises, le South Side, majoritairement hispanique et latino, le East Side, avec plusieurs salles de spectacles et une forte communauté afro-américaine, et le West Side, quartier populaire à dominante hispanique, avec quelques zones plus riches. 

La population est hispanique ou latino à 64.2%, blanche à 24.8%, afro-américaine à 6.9%, asiatique à 2.8%, amérindienne ou native d'Alaska à 0.8% et hawaïenne ou native du Pacifique à 0.1%. 

(Downtown San Antonio, photo Stoic Stoat, 27/04/2020, wikipedia)

(Downtown San Antonio, photo Stoic Stoat, 27/04/2020, wikipedia)

Économie

Cité dynamique et attractive, San Antonio (et son agglomération) ont représentéun Produit Intérieur Brut (Gross Domestic Product, GDP) de $ 133 633 000 000 en 2018, plaçant la ville à la 32ème place nationale et à la 3ème place de l'État.

Les principales activités économiques de la ville sont la Défense, la santé, les services (dont de nombreux centres d'appels), la finance, les énergies et le tourisme. Les sièges des sociétés Valero Energy (énergie), Andeavor (énergie), NuStar Energy (énergie), USAA (finance et assurances), iHeartMedia (diffusion radiophonique et digitale de médias) sont installés dans la ville.

Elle accueille aussi les sociétés Boeing (aéronautique et Défense), Microsoft (informatique), Carenet Health (santé), Securtiy Service Federal Credit Union (finance), Visionworks (optique grand public), Frost Bank (finance), Harte Hanks (marketing), Kintetic Concepts (santé), SWBC (finance et assurances), Rackspace (cloud computing), H-E-B (chaîne de supermarchés) ou encore Taco Cabana (restauration rapide).

Le domaine de la Défense joue un rôle économique très important pour la ville, à travers les bases de Fort Sam Houston, (armée de terre), Lackland et Randolph (air force), qui génèrent environ 200 000 emplois directs et indirects dans la ville et son agglomération, avec un impact économique de près de $ 30 000 000 000

Le secteur du tourisme est un important acteur économique pour la ville, avec 39 000 000 de touristes en 2019, générant $ 15 200 000 000 d'impact économique et soutenant 130 000 emplois.

San Antonio compte aussi plusieurs centres commerciaux : The Shops at La Cantera (115 844 m², 2 niveaux, 194 boutiques), North Star Mall (115 901 m², 2 à 4 niveaux, 175 boutiques), Ingram Park Mall (104 092 m², 2 niveaux, 147 boutiques), Windsor Park Mall (110 000 m², 2 niveaux, 135 boutiques), Rolling Oaks Mall (82 600 m², 2 niveaux, 98 boutiques), Shops at Rivercenter (98 000 m², 2 niveaux, 80 boutiques), South Park Mall (73 393 m², 1 à 2 niveau(x), 85 boutiques) et le Wonderland of the Americas (52 556 m², 2 niveaux, 45 boutiques). La ville, dont une partie de la population est attachée au droit du port d'armes, compte environ 80 magasins spécialisés dans l'armement et les munitions.  

Les universités rassemblent de très nombreux étudiants et personnels éducatifs et administratifs, qui ont aussi un impact économique élevé : parmi les principales se trouvent l'University of Texas San Antonio compte 32 594 étudiants et 4171 employés, et la Texas A&M University San Antonio compte 6546 étudiants.

Le revenu annuel moyen par foyer est de $ 50 980, le revenu annuel moyen par personne est de $ 25 091; il-y-a 18.6% des habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté (près de 3000 sans abri dans la ville) et 18.4% des moins de 65 ans n'ont pas d'assurance santé. 

Principaux employeurs

  • Lackland AFB : 37 000 militaires et civils
  • Fort Sam Houston : 32 000 militaires et civils 
  • H-E-B : 20 000 postes 
  • USAA : 17 000 employés 
  • Methodist Healcare System : 9620 emplois 
  • City of San Antonio : 9145 agents 
(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

(Entraînement de soldats à Lackland AFB, photo Staff Sgt Desirre N. Palacios, 15/12/2008, wikipedia)

(Entraînement de soldats à Lackland AFB, photo Staff Sgt Desirre N. Palacios, 15/12/2008, wikipedia)

(Siège de Valero Energy, photo Zereshk, 10/08/2007, wikipedia)

(Siège de Valero Energy, photo Zereshk, 10/08/2007, wikipedia)

(Siège d ela Frost Bank, photo @satx_views, Blas J, 28/12/2017, wikipedia)

(Siège d ela Frost Bank, photo @satx_views, Blas J, 28/12/2017, wikipedia)

(River Walk et commerces, photo Daniel J. Simanek, 04/04/2009, wikipedia)

(River Walk et commerces, photo Daniel J. Simanek, 04/04/2009, wikipedia)

Culture

L'influence espagnole dans l'architecture et dans de nombreux noms attribués à des bâtiments de la ville confère à San Antonio un caractère typique dans sa partie historique, que la ville met en valeur depuis plusieurs années. Parmi les principaux sites visités figurent les 5 missions espagnoles, classées Parcs Historiques et à l'Unesco, dont le célèbre Fort Alamo.  

La vie culturelle de San Antonio est animée par de nombreux festivals et événements, dont le Cinco de Mayo, la Fiesta San Antonio, la Fiesta de las Luminarias (avec 7000 bougies allumées le long de la rivière), la Holyday River Parade, avec 122 000 bougies allumées le logn de la River Walk le lendemain de Thanksgiving, le spectacle catholique Passion Play, qui rejoue la Crucifixion depuis 1764, le San Antonio Film Festival, le San Antonio Stock Show & Rodeo, le Texas Folklife Festival, le Tejano Music Awards ou encore le San Japan, qui célèbre la culture japonaise depuis 2008. 

San Antonio compte aussi de nombreux musées, dont le Blue Star Contemporary, l'Institute of Texan Cultures, le McNay Art Museum, le San Antonio Museum of Art (30 000 objets d'art), le Witte Museum, le Texas Transportation Museum, ou encore le Buckhorn Saloon & Museum

Les salles de concert de la ville incluent l'Alamodome (33 000 à 77 000 places), l'AT&T Center (19 000), le Freeman Coliseum (11 000), ou encore l'Aztec Theatre (1477), pour ne citer que les principales. La ville compte également 206 parcs publics et 241 kilomètres de sentiers pédestres et/ou cyclables.

En outre, le San Antonio Zoo est un haut lieu touristique, avec 3500 animaux issus de 750 espèces; le site est fréquenté par 1 100 000 visiteurs par an.

(Cathédrale de San Fernando, photo Kairos14, 17/05/2009, wikipedia)

(Cathédrale de San Fernando, photo Kairos14, 17/05/2009, wikipedia)

(Alamo, photo Daniel Schwen, 10/06/2009, wikipedia)

(Alamo, photo Daniel Schwen, 10/06/2009, wikipedia)

(McNay Art Museum, photo Csyberlue, 07/04/2006, wikipedia)

(McNay Art Museum, photo Csyberlue, 07/04/2006, wikipedia)

(Tower of the Americas, photo Bypassers, 10/07/2019, wikipedia)

(Tower of the Americas, photo Bypassers, 10/07/2019, wikipedia)

Sécurité publique

Confrontée à la délinquance, au trafic de drogues et à la guerre des gangs, San Antonio est fréquemment touchée par des meurtres liés au narcotrafic (qui ont souvent lieu depuis des voitures) et des guerres de territoires entre gangs. Au cours des années 1980-1990, la ville était une des plus dangereuses du Texas, mais d'importants efforts des forces de l'ordre ont permis de faire reculer la criminalité, bien que de nombreux secteurs de la ville soient à éviter pour les touristes ne le connaissant pas. 

En 2019, San Antonio a totalisé :  105 meurtres, 1630 viols (déclarés), 8172 cambriolages, 1965 vols à main armée, 7346 agressions avec violence, 7781 vols de véhicules, et 51 469 vols. Pour lutter contre la délinquance et la criminalité, le San Antonio Police Department (SAPD) dispose de 2352 policiers (avec groupe d'intervention, unité cynophile, unité de déminage), appuyés par 639 civils et 2 hélicoptères EC-120.

Le secours aux habitants lors d'accidents de la circulation, industriels, domestiques, d'incendies de bâtiments, ou de catastrophes naturelles (inondation, tornades) est assuré par les 1624 pompiers du San Antonio FD, répartis dans 54 casernes. 

(Policiers du SAPD, photo Facebook Official Page, 14/07/2018)

(Policiers du SAPD, photo Facebook Official Page, 14/07/2018)

(Camion du San Antonio FD, photo Facebook Official Page, 08/11/2016)

(Camion du San Antonio FD, photo Facebook Official Page, 08/11/2016)

Sports

Ville plutôt jeune, avec une moyenne d'âge de 33.3 ans (32 ans pour les hommes, 34.7 ans pour les femmes), San Antonio est une ville dynamique et sportive.

Elle compte notamment la célèbre équipe de baskesball des San Antonio Spurs (dont le français Tony Parker a fait partie de 2001 à 2018), les San Antonio Missions (baseball) et les San Antonio FC (football), qui sont toutes des équipes professionnelles. 

Les principaux stades et grandes salles sportives sont l'Alamodome (64 000 places), l'AT&T Center (18 418), le Comalander Stadium (11 000), le Heros Stadium (11 000), le Blossom Athletic Center (10 952), le Dub Farris Athletic Complex (10 568), le Freeman Coliseum (9800), le Toyota Field (8296), le Gayl and Tom Benson Stadium (6000).

En plus de ces grandes installations dédiées aux sports professionnels, semi-professionnels ou universitaires, San Antonio dispose pour le grand public de 339 courts de tennis, 219 kilomètres de pistes cyclables, 30 terrains de golf et 26 piscines publiques.

(L'Alamodome vu depuis la Tower of the Americas, photo Billy Hathorn 29/11/2014, wikipedia)

(L'Alamodome vu depuis la Tower of the Americas, photo Billy Hathorn 29/11/2014, wikipedia)

(Basketball à l'AT&T Center, photo Katie Haugland, 23/04/2014, www.flickr.com, wikipedia)

(Basketball à l'AT&T Center, photo Katie Haugland, 23/04/2014, www.flickr.com, wikipedia)

Transports

San Antonio dispose d'un vaste réseau routier et autoroutier, avec les autoroutes interétats (228 kilomètres de réseau) I-10, I-35, I-37 et I-410, ainsi que les autoroutes US-87, US-90, US-181 et US-281, complétées par les autoroutes d'État SH-16, SH-130, SH-151, SH-211 et SH-218 (138 kilomètres d'US et SH).

Les transports publics sont assurés par le VIAMetropolitan Transit, qui compte 112 routes, avec 7193 arrêts et 474 véhicules, avec près de 110 000 passagers quotidiens.  La ville est accessible par voie ferrée avec 2 liaisons de l'Amtrak, mais est dépourvue d'un tramway. 

L'aéroport international de San Antonio se trouve à 12 kilomètres au Nord du centre-ville, et occupe 933 hectares. Il possède 24 portes et dessert 53 destinations. Il dispose de 2 pistes en béton de 2592 et 2591 mètres et 1 piste en asphalte de 1682 mètres. En 2019, il a vu passer 10 363 040 personnes.

(I-10 à San Antonio, photo Kkinder, 12/11/2004, wikipedia)

(I-10 à San Antonio, photo Kkinder, 12/11/2004, wikipedia)

(Vue aérienne de l'aéroport, photo BQZip01, 28/02/2009, wikipedia)

(Vue aérienne de l'aéroport, photo BQZip01, 28/02/2009, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article