Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Olympic National Park

(Olympic Mountains, photo Bill Baccus, NPS, www.nps.gov)

(Olympic Mountains, photo Bill Baccus, NPS, www.nps.gov)

(Petites îles de la bande côtière, photo Danielle Archuleta, NPS, www.nps.gov)

(Petites îles de la bande côtière, photo Danielle Archuleta, NPS, www.nps.gov)

(Lake Crescent, photo NPS, www.nps.gov)

(Lake Crescent, photo NPS, www.nps.gov)

Immense parc national situé dans l'État de Washington, sur la péninsule Olympique, l'Olympic National Park offre une multitude de paysages et une végétation dense; il est géré par le National Park Service

Histoire 

Habitée par plusieurs tribus amérindiennes, la région étant surtout utilisée pour la chasse et la pêche, bien avant l'arrivée des colons européens. A l'arrivée de ces derniers, vers la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle, les populations autochtones(représentées localement par 8 tribus) ont commencé à subir les maladies européennes et les colons ont début l'exploitation des immenses ressources forestières du Pacifique Nord-Ouest. 

Les colons ont conclu des traités avec les tribus et ont pu s'installer dans la région à partir de la seconde moitié des années 1850, d'abord dans une cohabitation pacifique, mais l'arrivée massive de nouveaux immigrants a provoqué des tensions avec les amérindiens qui voyaient se réduire progressivement leurs terres. L'afflux d'européens a d'abord concerné les côtes, mais certains ont voulu exploiter l'intérieur des terres avec des fermes, ce qui nécessitait d'abattre de nombreux arbres, tâche compliquée par la taille de la plupart d'entre eux, ce qui restreint fortement l'installation des colons à l'intérieur des terres. Dans les années 1890, une ruée vers l'or a eu lieu dans la région, mais les prospecteurs sont rentrés bredouilles. 

C'est seulement à la fin du 19ème siècle que l'exploration de l'intérieur des terres a commencé, et la beauté des paysages découverts a rapidement donné l'idée aux explorateurs de faire de la région un parc national, à l'image de celui de Yellowstone alors récemment créé (1872). Le souhait de protéger ces forêts séculaires, en vue d'empêcher que toute richesse ne soit détruite à cause d'une mauvaise gestion de l'exploitation du bois, a pris de l'ampleur et a conduit le président Grover Cleveland a signer la loi de création d'une réserve forestière en 1897, qui est devenue l'Olympic National Forest en 1907. 

Cependant, la protection de la végétation ne s'appliquait pas à la faune et la poursuite de la chasse aux wapitis a fait considérablement baisser leur population : finalement, le président Theodore Roosevelt a transformé une partie de la forêt nationale en Monument National, le 2 mars 1909. Toutefois, ce changement de statut a provoqué la colère des exploitants forestiers et la taille du monument a été graduellement réduite de moité au fil des ans. 

Le président Franklin Delano Roosevelt a visité le monument national et a rapidement appuyé la demande de création d'un parc national, rendu officiel le 29 juin 1938, permettant ainsi d'accroître les mesures de protection de la faune et de la flore. Courant 1953, une bande côtière a été ajoutée au Parc National, puis en 1976, l'Olympic National Parc a été admis en tant que réserve de biosphère par l'Unesco, avant d'être inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité en 1981. Durant l'année 1988, 95% du parc a été classé aire sauvage (Wilderness), renforçant davantage la protection du site.

La proximité de la grande ville de Seattle (à environ 100 kilomètres à l'Est) facilite l'accès au parc, qui a été visité par 3 245 806 personnes en 2019. L'Olympic National Park dispose de 983 kilomètres de sentiers, 270 kilomètres de routes, de 717 places de camping (réparties dans et autour du parc), d'1 parcours de ski et d'1 parcours de rafting.

En plus de ces installations, le parc compte 650 sites archéologiques,130 structures historiques et 500 000 objets dans son musée.

(Camping près du Lake Quinault, photo Adbar, 12/04/2013, wikipedia)

(Camping près du Lake Quinault, photo Adbar, 12/04/2013, wikipedia)

(Rafting sur l'Elwha River, photo Walter Siegmund, 18/05/2010, wikipedia)

(Rafting sur l'Elwha River, photo Walter Siegmund, 18/05/2010, wikipedia)

Géographie

Situé au Nord-Ouest de l'État de Washington, l'Olympic National Park se situe sur l'Olympic Peninsula, sur les comtés de Jefferson, Clallam, Mason et Grays Harbor, occupant une superficie totale de 3733.80 Km².

Le parc se divise en 4 secteurs géographiques : une zone alpine, une zone à forêt humide à l'Ouest,  une zone forestière plus sèche à l'Est et une zone côtière le long du Pacifique. La bande côtière du parc est étroite et constituée principalement de roches dures, avec quelques plages de sable, et s'étend sur 97 kilomètres, avec quelques îles situées très près de la terre.  

Le plus haut sommet du parc est le Mount Olympus, qui culmine à 2427 mètres d'altitude, dans la chaîne des Olympic Mountains; les principales autres montagnes du parc sont le Mount Deception (2374 mètres), le Mount Anderson (2234 mètres) et le Mount Carrie (2132 mètres).  Au niveau de la bande côtière, le relief descend progressivement jusqu'au niveau de la mer. 

Très arrosé, le parc reçoit d'importantes précipitations annuelles, variant selon l'altitude, allant de 1430 mm (à la station des Rangers d'Elwha), jusqu'à 15 240 mm au Mount Olympus; ces nombreuses précipitations s'expliquent par la forte influence du Pacifique, qui envoie d'importantes masses d'air humides dans la région. Cependant, la présence de la chaîne de montagnes fait obstacle aux précipitations dans l'Est du parc, qui reçoit environ de 400 à 600 mm d'eau par an. 

Les mois les plus chauds dans le parc sont juillet, août et septembre, avec en moyenne 22.4°C et les mois les plus froids sont décembre, janvier et février, avec 7.4°C en moyenne. Novembre, décembre et janvier sont les mois où il-y-a le plus de précipitations, avec 365.9 mm en moyenne. 

L'humidité est très présente dans le parc, qui est irrigué par 4828 kilomètres de rivières, lacs, étangs et cours d'eau. La zone du parc abrite environ 1450 espèces de plantes vasculaires, auxquelles s'ajoutent de nombreuses variétés de mousses et de champignons. La végétation proche de l'océan résiste mieux à la salinité et comprend notamment des épicéas de Sitka, des pruches de l'Ouest, des Thuyas géants de Californie, et des aulnes rouges. Les forêts de basse altitude abritent surtout des sapins de Douglas, des sapins de Vancouver; la zone de la forêt humide consiste principalement en des épicéas de Sitka, des érables à grandes feuilles, des érables circinés, des aulne rouges, et des peupliers baumier. 

En altitude se trouvent des cyprès de Nootka, des sapins de Douglas, des sapins gracieux, des pruches de l'Ouest, des thuyas géants de Californie, des pruches subalpines, des aulnes de Sitka, ou encore des genévriers communs.

Plus de 300 espèces d'oiseaux sont présentes dans le parc et ses environs, ainsi que des wapitis, des cerfs hémiones, des chèvres des montagnes Rocheuses, des ours noirs, des pumas, des lynx, des renards roux, des coyotes, des écureuils volants, des porc-épics, des ratons laveurs, des loutres de rivière, des castors des montagnes, des phoques communs, des baleines grises, des orques, des loutres de mer, des marsouins et des dauphins à flancs blancs, pour ne citer que ces animaux. 

(Cascade du parc, photo Danielle Archuleta, NPS, www.nps.gov)

(Cascade du parc, photo Danielle Archuleta, NPS, www.nps.gov)

(Lynx dans la forêt de Hoh, photo NPS, www.nps.gov)

(Lynx dans la forêt de Hoh, photo NPS, www.nps.gov)

(Forêt humide, photo NPS, www.nps.gov)

(Forêt humide, photo NPS, www.nps.gov)

(Elhwa River, photo NPS, www.nps.gov)

(Elhwa River, photo NPS, www.nps.gov)

(Lys dans le parc, photo Benjamin Komar, NPS, www.nps.gov)

(Lys dans le parc, photo Benjamin Komar, NPS, www.nps.gov)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article