Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

McDonnell Douglas KC-10

(KC-10 de l'USAF en vol en Afghanistan, photo Staff Sgt Aaron Allmon/USAF, 11/12/2008, wikipedia)

(KC-10 de l'USAF en vol en Afghanistan, photo Staff Sgt Aaron Allmon/USAF, 11/12/2008, wikipedia)

(F-22 ravitaillé par un KC-10, photo Staff Sgt Andy M Kin, USAF, 07/02/2013, www.flickr.com, wikipedia)

(F-22 ravitaillé par un KC-10, photo Staff Sgt Andy M Kin, USAF, 07/02/2013, www.flickr.com, wikipedia)

Dérivé de l’avion de ligne McDonnell Douglas DC-10, le KC-10 est un ravitailleur apparu dans l’inventaire de l’US Air Force à partir de 1981, à la suite de la victoire de l’avion de McDonnell Douglas (en 1977) dans le cadre du programme de « d’avion ravitailleur avancé », lancé en 1975.
Ce dernier est une réponse au manque d’avions ravitailleurs qu’a connu l’US Air Force, dans le cadre du soutien américain à Israël lors de la guerre du Kippour, en dépêchant plusieurs gros porteurs C-5 «Galaxy », à moitié chargés, compte tenu de l’impossibilité d’atterrir en Europe pour ces énormes avions ;prenant en considération cet obstacle majeur, l’Air Force forma ses équipages de C-5 au ravitaillement en vol, et exprima des besoins plus importants dans ce domaine, compte tenu de son gigantesque parc aérien à cette époque.
Effectuant son premier vol le 12 juillet 1980, sous la désignation de KC-10, l’avion de McDonnell Douglas rejoint les rangs de l’US Air Force en mars 1980, sur la base de Barksdale (Louisiane), avec une commande initiale de 12 machines, rapidement portée à 60 KC-10 ; la dernière livraison remonte au 29 novembre 1988.
Reprenant 88% de pièces communes avec le DC-10, le KC-10 est en mesure d’opérer partout dans le monde, et de bénéficier de pièces détachées en abondance, auprès des aéroports de toute la planète, ce qui rend son entretien plus aisé lorsqu’il est déployé hors des États-Unis. Contrairement au KC-135, essentiellement utilisé sur la zone des opérations, dans des espaces limités, le KC-10 a souvent été employé par l’US Air Force lors de ravitaillements stratégiques, dans des missions de convoyage, ou d’aide au soutien logistique ; les unités équipées du KC-10 sont basées à McGuire (New jersey) et à Travis (Californie), avec un parc de 59 appareils.
Lors du raid américain contre la Libye du colonel Kadhafi, en 1986, des KC-10 et KC-135 ont été utilisés pour permettre aux bombardiers F-111 (partis du Royaume-Uni), d’atteindre leurs cibles sur Tripoli et alentours ; les KC-10 ont ensuite joué un rôle clé lors de la guerre du golfe, en 1991, en ravitaillant, conjointement avec les KC-135, une grande partie des avions américains et alliés déployés sur zone (51.700 missions de ravitaillement, 475 millions de litres de carburant délivrés).
L’engagement américain contre l’ex-Yougoslavie, en 1999, a également été l’objet de l’emploi du KC-10, puis au-dessus de l’Afghanistan, en 2001 et 2002, et de nouveau au-dessus de l’Irak, en 2003 ; forte de sa satisfaction le concernant, l’US Air Force a fait moderniser ses KC-10 (nouveaux systèmes de communication, de navigation et de surveillance) en 2010 ne retirera pas le KC-10 du service avant 2043.

Caractéristiques :

Triréacteur de ravitaillement et de transport, basé sur la cellule du McDonnell Douglas DC-10, le KC-10 «Extender » mesure 54.4 mètres de long, 17.4 mètres de haut, et a une envergure de 50 mètres ; sa masse à vide est de 109.32 tonnes, pour une masse maximale au décollage de 267 tonnes, dont 160.2 tonnes de carburant.
La motorisation repose sur 3 turboréacteurs General Electric CF6-50, dont un est placé au bas de la
dérive, et qui permettent à l’appareil de voler à Mach 0.8, avec un plafond maximal de 12.727 mètres et un rayon d’action de 7032 kilomètres au combat, contre 18.507 kilomètres en convoyage.
Capable de ravitailler l’ensemble des avions de combat et de transport des États-Unis et de leurs alliés, le KC-10 peut être transformé en avion de transport, susceptible d’accueillir 75 passagers et 66 tonnes de fret, ou 77.11 tonnes de fret.
L’équipage de l’avion est de 4 membres : 1 pilote, 1 copilote, 1 opérateur carburant et 1 ingénieur de vol.

Forme du KC-10

McDonnell Douglas KC-10
McDonnell Douglas KC-10
(Déchargement de fret humanitaire à Monrovia, Liberia, durant l'épidémie d'Ebola, photo Maj. Dale Greer, ANG, 12/11/2014, www.dvidshub.net, wikipedia)

(Déchargement de fret humanitaire à Monrovia, Liberia, durant l'épidémie d'Ebola, photo Maj. Dale Greer, ANG, 12/11/2014, www.dvidshub.net, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article