Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Golden Spike National Historical Park

(Photo NPS, www.nps.gov)

(Photo NPS, www.nps.gov)

Commémorant la jonction des lignes du train transcontinental américain, le Golden Spike NHP se situe dans l'Utah, au Nord du Grand Lac Salé, à 37 kilomètres du petit village de Corinne. Le site est géré par le National Park Service

Histoire

A mesure que la nation américaine étendait son contrôle sur les immenses territoires de l'Ouest, est apparu le besoin de pouvoir plus rapidement s'y déplacer sans avoir à prendre la bateau ou les pistes sommaires durant plusieurs mois pour rejoindre la côte Pacifique. En effet, entre 1841 et 1867, 350 000 colons ont emprunté les pistes en direction de l'Ouest dans des chariots bâchés et des milliers d'entre eux sont morts en chemin.

Avec l'accord et le soutien du gouvernement fédéral, un projet de construction d'une voie ferrée transcontinentale a été approuvé en 1862 par le Congrès puis par Abraham Lincoln, alors que le pays était plongé dans la guerre civile. La construction a été attribuée à 2 compagnies ferroviaires : l'Union Pacific, chargée du tronçon oriental depuis Omaha (Nebraska) et la Central Pacific, chargée du tronçon depuis Sacramento (Californie).

Chaque compagnie devait poser 60 kilomètres de voies par mois, avec des subventions fédérales selon le type de terrain : $ 9.94/mètre sur terrain plat et $ 29.83/mètre dans la montagne. A l'époque, courant 1863, Sacramento était dépourvue d’industrie de grande ampleur et son approvisionnement ne pouvait être réalisé qu'en bateau, aussi, pour désenclaver la ville de près de 14 000 habitants, des investisseurs locaux ont décidé de démarrer la construction d'une voie ferrée pour franchir la chaîne de la Sierra Nevada. Cependant, le projet a été confronté à la soif de l'or des ouvriers, qui travaillaient alors uniquement pour gagner suffisamment d'argent et ensuite aller prospecter de l'or, quittant alors leur emploi sur le chantier et retardant ainsi fortement son avancée : en 1864, les registres de la Central Pacific comptaient 600 ouvriers sur le chantier, au lieu des 5000 nécessaires ! 

Cependant, durant le printemps 1864, l'avancée du chantier a bénéficié de l'arrivée massive d'immigrants chinois, fuyant la famine de leur pays, et qui offraient une main d'œuvre abondante, efficace et meilleur marché que les européens ou les américains : surnommés les "coolies", ils ont été fortement employés pour construire le chemin de fer et à l'été 1865, 60 kilomètres de voies avaient été posés, permettant à l'aide fédérale de soutenir la progression du projet. 

De l'autre côté, à près de 3000 kilomètres de Sacramento, l'Union Pacific a décidé de prendre activement part au projet, grâce à la fin de la guerre de Sécession : ainsi, dès 1866, des milliers de vétérans ont rejoint la compagnie et ont suivi l'ancien général de l'Union Greenville Dodge, devenu cadre de la société et chargé de superviser le chantier oriental. Partant d'Omaha, dans le Nebraska, la ligne a vite été confrontée à l'hostilité de certaines tribus et Dodge a eu recours à des expéditions punitives contre elles. 

En Californie, pour accélérer la construction des voies et le percement des tunnels, il est fait recours à la nitroglycérine, mais les nombreuses victimes des explosions ont conduit à revenir à des explosifs traditionnels; des ponts de bois ont été construits entre de nombreuses montagnes, en exploitant à l'envi les travailleurs chinois, surexploités et peu nourris. 

Après d'énormes efforts et au prix de lourdes pertes, la jonction des 2 voies a eu lieu le 10 mai 1869 à Promontory Summit, dans l'Utah, où Leland Stanford, un des investisseurs californiens, a eu l'honneur de planter un clou d'or (Golden Spike), pour symboliser l'achèvement du transcontinental. Depuis, ce clou a été retiré et envoyé au musée de l'université Stanford (Californie) et a été remplacé par un clou en fer.

Grâce à la construction du transcontinental, il était devenu possible de partir de New York et de rejoindre San Francisco en seulement 8 jours de trajet, contre plusieurs mois par bateau; cette accélération des déplacements a fait croître rapidement la colonisation de l'Ouest du pays, mais au détriment des populations amérindiennes.  

Un site national historique a été créé le 2 avril 1957 pour commémorer l'exploit accompli par les ouvriers; en 1978, un plan a été adopté pour préserver le site et conserver le lieu de la jonction de la manière la plus fidèle à l'apparence qu'il avait en 1869. Une arche en l'honneur des ouvriers chinois a été réalisée pour rappeler leur énorme implication dans la construction du chemin de fer. 

Des répliques des locomotives "Jupiter" (Central Pacific Railroad) et de l'Union Pacific No.119 sont présentes sur le lieu de jonction. En 2019, le parc a reçu 108 154 visiteurs. 

(Réplique de la Jupier, photo Mr Snrub, 02/02/2008, wikipedia)

(Réplique de la Jupier, photo Mr Snrub, 02/02/2008, wikipedia)

(Réplique de l'UP 119, photo Mr Snrub, 02/02/2008, wikipedia)

(Réplique de l'UP 119, photo Mr Snrub, 02/02/2008, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article