Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Ellis Island

(Vue aérienne du site, photo David.Clay.Photography, 27/08/2018, wikipedia)

(Vue aérienne du site, photo David.Clay.Photography, 27/08/2018, wikipedia)

Indissociable de l'immigration aux États-Unis à la fin du 19ème siècle, Ellis Island se situe à proximité de la Statue de la Liberté, dans la baie de New York. Le site d'Ellis Island est combiné à la Statue de la Liberté en tant que Monument National depuis le 11 mai 1965.

Il s'agît de trois petites  îles naturelles qui a ont artificiellement agrandies et adaptées à l'accueil des navires qui ont transporté des millions d'immigrants vers les États-Unis. Ce site est géré par le National Park Service

Histoire

La zone était surnommée "les îles aux huîtres" par les colons néerlandais qui ont colonisé la région au 17ème siècle. La plus petite île (future Ellis Island) était surnommée "la petite île aux huîtres" et a été vendue à un capitaine britannique, William Dyre, en 1674, puis il l'a vendue à Thomas Lloyd en 1686. Plusieurs ventes de l'île ont eu lieu à l'époque coloniale, et elle était réputée pour l'abondance de ses huîtres et pour servir de lieu de pique-nique. Au cours des années 1760, les autorités ont utilisé l'île pour exécuter des pirates par pendaison, puis en 1774, le colon et marchand New Yorkais Samuel Ellis a acheté l'île et y a ouvert une petite taverne, bien qu'une petite portion de l'île appartenait toujours à la ville.   

Par la suite, il a tenté à plusieurs reprises de revendre l'île, et à sa mort en 1794, Ellis a exprimé pour dernière volonté que l'île revienne au futur fils de sa fille Catherine, qui allait également être appelé Samuel. L'enfant est décédé peu après sa naissance et la possession de l'île est alors revenue aux filles aînées de Samuel Ellis, Elizabeth et Rachel. Par la suite, un acte officiel de New York a vu l'île être choisie par le ministère de la Guerre pour y construire un fort militaire, avec l'ajout de terres pour étendre l'île, sous le contrôle de l'ingénieur français Charles Vincent. Cette installation militaire était destinée à protéger le port et la baie de New York, alors que les tensions augmentaient avec la France et le Royaume-Uni. Les autorités ont décidé de construire des fortifications et une jetée, chantiers gérés par le lieutenant-colonel Ebenezer Stevens. Il a constaté en 1798 que la famille Ellis possédait encore des terres sur l'île et a suggéré à l'État de New York de les acheter et les céder au gouvernement fédéral et en 1808, l'île appartenait à l'État fédéral.

Courant 1811, le colonel Jonathan Williams a achevé de construire de nouvelles fortifications et a fait installer une batterie de défense côtière pour défendre le port; durant la guerre de 1812-1814, le site n'a pas été utilisé au combat et a servi de prison militaire et de caserne. Après la guerre, le fort a servi de lieu de recrutement et a commencé à décliner en raison de son faible emploi; il était utilisé conjointement par la Navy et l'Army vers le milieu des années 1830. En 1834, les terres ajoutés à Ellis Island ont été considérées comme une exclave dans les eaux du New Jersey, qu'un accord inter-état a permis d'officiellement placer sous l'autorité de New York. En 1841, l'Army a pris le contrôle total du site et a commencé à rétrograder l'installation en simple batterie côtière, retirant la garnison qui y était basée. L'Army a continué d'entretenir le fort jusqu'aux années 1860, lorsque la guerre civile a éclaté, et en 1865, elle a cessé de le gérer, laissant à nouveau la place à la Navy, pour y stocker de la poudre, avec de nouveaux abris construits pour l'abriter. Cependant, la présence d'une importante quantité de poudre à canon a suscité des inquiétudes vers le milieu des années 1870, et la Navy a finalement retiré ses stocks en 1890, après que des articles de presse aient davantage alarmé l'opinion publique. 

Courant 1891, le gouvernement fédéral a choisi Ellis Island comme lieu d'arrivée des immigrants, après avoir hésité avec Liberty Island et Governors Island, située à proximité. Le 11 avril 1890, le Congrès a donné l'ordre de détruire les anciens abris à poudre pour construire à la place les infrastructures d'accueil des immigrants et le Department of the Treasury a officiellement pris le cotnrôle de l'île le 24 mai 1891. Pendant le chantier, la superficie de l'île a presque doublé, et un grand bâtiment principal d'accueil a été construit, ainsi qu'un hôpital, une blanchisserie, des cellules de détention et des bâtiments administratifs. En outre, un brise-lame et un débarcadère ont été construits, portant la superficie totale de l'île à 4.5 hectares. Le centre d'immigration a ouvert officiellement le 1er janvier 1892, et la toute première immigrante a été Annie Moore, jeune fille de 17 ans originaire d'Irlande. Le 1er jour d'ouverture a vu passer 700 candidats à l'immigration et à la fin de l'année, 400 000 personnes étaient passées par l'île. 

(Bâtiments d'Ellis Island en 1893, King's Handbook of New York City, wikipedia)

(Bâtiments d'Ellis Island en 1893, King's Handbook of New York City, wikipedia)

Au fil des ans, alors que l'immigration augmentait, l'île a de nouveau été agrandie pour accueillir d'autres bâtiments, portant sa taille totale à 5.7 hectares en 1896; des câbles télégraphiques et téléphoniques sous-marins ont été installés en 1897. Le 15 juin 1897, un incendie d'origine inconnue a détruit les structures en bois de l'île, détruisant également les dossiers d'immigration depuis 1855, et le 30 juin 1897, les autorités ont décidé de reconstruire les bâtiments détruits, avec un appel d'offres pour réaliser les constructions en matériaux résistants au feu et une capacité d'accueil journalière de 1000 à 4000 personnes au maximum. Le nouveau centre d'immigration a ouvert le 17 décembre 1900, précédé par une extension de l'île de 1.35 hectares, dans les eaux du New Jersey. Rapidement, des améliorations ont été apportées au bâtiment principal d'accueil, dont la pose d'une verrière pour protéger les immigrants de la pluie, un système de gestion des bagages, et une cuisine ainsi qu'une blanchisserie ont ouvert fin 1901. 

L'hôpital qui devait être construit a connu des retards et une fois achevé en novembre 1901, il n'était pas assez grand pour absorber le flot d'immigrants et ceux-ci devaient souvent rester à bord des navires en attendant l'inspection sanitaire. De nouveaux bâtiments médicaux en bois ont été construits et l'hôpital a été agrandi en 1907. Une nouvelle extension de 1.95 hectares a été construite pour accueillir les personnes contagieuses, distante de 61 mètres de l'île principale. L'ajout de cette île a donné à Ellis Island la forme d'un "E". 

De nouveaux bâtiments pour les bagages et les dortoirs ont été construits en 1908-1909, et l'hôpital a été agrandi en 1909. Un centre de la Croix Rouge Américaine y a ouvert en 1915, et le 30 juillet 1916, lorsque des agents allemands ont fait exploser des stocks de munitions sur Black Tom Island (près de Liberty Island), le toit du bâtiment principal d'Ellis Island s'est effondré et de nombreuses vitres ont été cassées, cependant aucun décès n'a eu lieu dans l'île et les immigrants ont été évacués temporairement.

(Arrivée d'immigrants en 1915, photo Bain New Service, www.loc.gov, wikipedia)

(Arrivée d'immigrants en 1915, photo Bain New Service, www.loc.gov, wikipedia)

Pendant la Première Guerre mondiale, le centre d'immigration a été fermé pour être transformé en prison pour les combattants ennemis suspectés et pour accueillir les soldats américains blessés. Pendant ce temps, les immigrants étaient gérés par les autorités à bord des bateaux ou sur les docks.   

Le centre d'immigration a rouvert en 1920, et bien qu'inadapté à l'accueil massif des immigrants, il est resté actif en attendant des travaux d'adaptation et d'améliorations, financés vers la fin des années 1920. Courant 1931, Edward Corsi, lui-même ancien immigrant, est devenu le directeur du centre et a commencé des travaux d'améliorations, notamment au niveau de la gestion des déchets et des eaux usées, de l'électricité et de l'incinération des objets contaminés et des déchets. Les travaux ont été achevés vers la fin des années 1930, grâce à la Public Works Administration et à la Works Progress Administration. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Ellis Island a servi de lieu d'entraînement de l'US Coast Guard, ainsi que de prison pour les ennemis et de lieu de soins pour les soldats américains.

Le déclin des bâtiments d'Ellis Island pendant la Seconde Guerre mondiale et après a conduit les autorités a fermer le centre d'immigration, la prison et l'hôpital le 12 novembre 1954, pour des raisons économiques. Après sa fermeture, la General Service Administration a placé l'île sous son autorité et a cherché à s'en séparer parmi les différents surplus gouvernementaux, envisageant notamment de la vendre à des promoteurs, immobiliers ou à la ville de New York; courant 1963, le conseil municipal de Jersey City (New Jersey) a voté pour placer l'île dans ses limites territoriales, avec le souhait d'y construire des résidences de luxe, ou bien un musée ou encore une zone récréative, mais en juin 1964, le National Park Service (NPS) a exprimé son intérêt en vue de faire de l'île un Monument National. Au mois d'octobre 1964, le secrétaire à l'Intérieur Stewart Udall a donné son accord et Ellis Island a été ajoutée au Monument National de la Statue de la Liberté le 11 mai 1965. En août de la même année, le président Lyndon Johnson a autorisé le projet et en 1967, $ 250 000 ($ 1 846 077 en 2020) ont été alloués pour effectuer des réparations d'urgence sur les bâtiments abandonnés depuis 1954. Les bâtiments ont été réhabilités progressivement durant les années 1970, avec notamment la construction d'un nouveau dock pour ferrys et la partie Nord de l'île a ouvert au public en 1976 et le NPS a limité à 130 passagers le nombre de visiteurs par bateau, ou moins de 75 000 visiteurs/an, car les fonds ne suffisaient pas pour tout réparer. 

A partir de 1982, le NPS a envisagé de se tourner vers des fonds privés pour accélérer la réhabilitation de l'île et des bâtiments, et en mai 1982, le président Ronald Reagan a annoncé la création d'une commission pour la Statue de la liberté et Ellis Island, dirigée par l'ancien président de Chrysler Lee Lacocca, aidé par l'ancien président des États-Unis Gerald Ford, en tant que membre honoraire, pour aider à lever des fonds. Au final, un total de $ 350 000 000 a été levé pour réparer, réhabiliter et moderniser la Statue de la Liberté et Ellis Island. Le 10 septembre 1990, le bâtiment principal a ouvert en tant que musée. Lorsque l'ouragan Sandy a frappé New York et sa région en octobre 2012, Ellis Island a subi des dégâts et n'a pas rouvert avant octobre 2013. 

En 2018, Ellis Island et la Statue de la Liberté ont reçu 4 335 431 visiteurs. 

Chiffres de l'immigration 1892-1924

Année Nombre d'immigrants
1892 445 987
1893 343 422
1894 219 046
1895 190 928
1896 263 709
1897 180 556
1898 178 748
1899 242 573
1900 341 712
1901 388 931
1902 493 262
1903 631 835
1904 606 019
1905 788 219
1906 880 036
1907 1 004 756
1908 585 970
1909 580 617
1910 786 094
1911 637 003
1912 605 151
1913 892 653
1914 878 052
1915 178 416
1916 141 390
1917 129 446
1918 28 867
1919 26 731
1920 225 206
1921 560 971
1922 209 778
1923 295 473
1924 315 587

Bâtiments de l'île

Ellis Island
  1. Bâtiment principal
  2. Cuisines-blanchisserie
  3. Dortoirs, zone des bagages
  4. Boulangerie, menuiserie
  5. Centrale électrique
  6. Bâtiment des ferrys
  7. Blanchisserie de l'hôpital
  8. Service psychiatrique
  9. Hôpital
  10. Zone de récréation
  11. Services administratifs, morgue
  12. Centrale électrique, blanchisserie
  13. Zone de rougeole
  14. Services administratifs, cuisine
  15. Zone de rougeole
  16. Zone d'isolation
  17. Bâtiment du personnel 
  18. Mur d'honneur
(Entrée du bâtiment principal, photo chensiyuan, 2009, wikipedia)

(Entrée du bâtiment principal, photo chensiyuan, 2009, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article