Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Coca-Cola

Coca-Cola

Incontournable de l'imagerie populaire associée aux États-Unis, le Coca-Cola est une boisson gazeuse déclinée en plusieurs versions et au succès planétaire incontestable depuis près d'un siècle.

Origines

Blessé durant la guerre de Sécession, le colonel confédéré John Pemberton, qui était également pharmacien, a été hospitalisé et est devenu dépendant à la morphine, pour laquelle il s'est lui-même lancé à la recherche d'un substitut pour progressivement se désintoxiquer. 

Installé à Columbus, en Géorgie, il possédait un laboratoire à Bay City (Michigan), mais a choisi de s'implanter à Atlanta (Géorgie), où le marché était plus important et potentiellement plus lucratif pour lui et ses projets. En 1885, il se serait inspiré de la recette à succès (non brevetée) de 1863 du pharmacien Corse Angelo Mariani, qui faisait macérer des feuilles de coca dans du vin de Bordeaux. Pemberton a choisi d'ajouter des noix de kola, pour apporter de la caféine dans la recette.

Une boisson concurrente, d'origine espagnole a été présentée à l'exposition universelle de Philadelphie (Pennsylvanie) en 1885, sous le nom de "Kola Coca"; courant 1886, Atlanta et le comté de Fulton ont imposé la Prohibition, et Pemberton a du modifier sa recette pour en retirer l'alcool, lui donnant le nom de "Coca-Cola : The temperance drink", misant ainsi sur l'engouement d'alors en faveur de la lutte contre l'alcool.

Pour développer son activité et distribuer plus efficacement son produit, Pemberton s'est associé au comptable Frank Robinson et à son associé Ed Holland, donnant naissance à la marque Coca Cola. A l'époque, les fontaines de soda étaient populaires car l'eau gazeuse était réputée être bonne pour la santé, ce qui a permis à Pemberton de vendre sa boisson comme un médicament, sensé guérir des maladies diverses ou des addictions (morphine, indigestion, troubles nerveux, maux de tête, incontinence). Le 29 mai 1886 a été publiée la première publicité pour la boisson dans l'Atlanta Journal.

Le 6 juin 1887, Pemberton a fait inscrire la marque Coca-Cola au registre du commerce de Géorgie, faisant de lui l'unique propriétaire, malgré l'aide obtenue auprès de ses associés. Cependant, peu après les premiers succès de la marque, Pemberton est tombé gravement malade et proche de la faillite, il a commencé à vendre les droits sur sa formule à ses partenaires, avec l'espoir qu'un jour elle deviendrait connue au niveau national, tout en confiant la production du Coca-Cola à son fils. En 1888, l'homme d'affaires géorgien Asa Griggs Candler, tirant profit de la maladie et des difficultés de Pemberton, lui a racheté la marque pour $ 1750 (soit $ 47 337 actuels). Peu après, John Pemberton est décédé d'un cancer de l'estomac le 16 août 1888, à 57 ans. 

Le fils de Pemberton, Charley, a conservé les droits sur la marque, ce qui a provoqué des tensions avec l'investisseur Candler, qui a créé en 1892 The Coca-Cola Company, dont le siège était (et demeure) à Atlanta.

(Siège de Coca-Cola à Atlanta, photo DXR, 17/07/2016, wikipedia)

(Siège de Coca-Cola à Atlanta, photo DXR, 17/07/2016, wikipedia)

L'homme d'affaires a rapidement lancé une forte campagne publicitaire autour de Coca-Cola, pour donner de l'essor à la marque, déposée le 31 janvier 1893. Le 12 mars 1894 a eu lieu la première mise en bouteille de la boisson, par Joseph A. Biedenham, propriétaire d'une confiserie à Vicksburg (Mississippi). Une première représentation par peinture murale de la boisson a été réalisée à Cartersville, en Géorgie, en 1894; le succès national de la boisson a été atteint en 1895, lorsqu'elle était vendue dans chacun des États de l'Union.

Par la suite, 2 entrepreneurs de Chattanooga (Tennessee), Bejamin F. Thomas et Joseph B. Whitehead, ont proposé une nouvelle bouteille pour la boisson et Candler a choisi leur offre, permettant d'ouvrir dès 1899, la 1ère usine de mise en bouteille du Coca-Cola à Chattanooga. Le succès de la boisson a continué de croître, mais la marque s'est exposée à des poursuites judiciaires en 1911, accusée d'utiliser à tort le nom de Coca-Cola alors qu'elle ne contient plus de cocaïne et que la présence de caféine comme additif est illégale. En 1916, la Cour Suprême a décidé que l'entreprise Coca-Cola devrait payer les frais de justice et réduire le taux de caféine. 

Dès 1919, Coca-Cola était vendue en France, peu après que les centaines de milliers de soldats américains ayant participé à la Première Guerre mondiale aient commencé à faire connaître la marque en Europe et l'entreprise a ouvert un siège à Paris le 11 juillet 1919. Le 12 septembre 1919, The Coca-Cola Company a été rachetée $ 25 000 000 par 1 banque d'Atlanta et 2 puissantes banques de New York, qui ont réorganisé l'entreprise et en ont augmenté le capital.

Vers le rayonnement mondial

A partir de 1928, la marque est devenue mondialement connue grâce aux Jeux Olympiques d'Amsterdam (Pays-Bas), où l'équipe américaine en buvait régulièrement. Peu avant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne du 3ème Reich était la principale consommatrice du soda en dehors des États-Unis, et le président de l'entreprise, Robert Woodruff, a participé à 2 soirées organisées par les dignitaires nazis Goebbels et Göring : des publicités étaient mêmes insérées sur les magazines allemands ou Hitler était en couverture, ainsi que dans les magazines des forces armées allemandes. 

Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, le Coca-Cola était embouteillé dans 44 pays, tandis qu'à partir de 1941, une campagne publicitaire parlait du "Coke" et informait le public que "Coke signifiait "Coca-Cola". Pendant la Seconde Guerre mondiale, les soldats américains ont bénéficié du soutien indirect du président de la compagnie, Robert Woodruff, qui a décrété que chaque soldat en uniforme, où qu'il soit dans le monde et quoi que ça coûte à l'entreprise, pourrait s'offrir une bouteille de Coca-Cola pour 5 cts.

Courant 1943, le général Dwight D. Eisenhower (futur président des USA) a adressé une demande urgente pour faire ouvrir 10 usines d'embouteillage de boissons, afin de soutenir les troupes. Peu avant en 1942, l'administration Roosevelt a fait de Coca-Cola un fournisseur de guerre, lui permettant d'échapper au rationnement sur le sucre, y compris en Allemagne. Pendant toute la guerre, un total de 5 000 000 000 de bouteilles a été distribué aux soldats américains. 

Après la victoire américaine sur ses ennemis, la boisson a vu sa popularité continuer d'augmenter, particulièrement durant la période de prospérité aux États-Unis après la guerre, avec davantage de publicités pour la marque. La vente de boissons conditionnées dans des boîtes de conserve était réservée à l'armée à partir de 1954, mais elle a été ensuite ouverte au public qui a pu en acheter à partir de 1964. Peu avant en 1955, la jeune entreprise de restauration rapide McDonald's est devenue un partenaire commercial privilégié de la marque tandis que les publicités télévisuelles de la boisson lui font rencontrer un succès sans cesse plus grand. 

La même année, Coca-Cola a commencé à distribuer Fanta Orange en Italie, faisant du produit la première nouveauté de la compagnie.

Naissance d'un empire

Au fil des ans, malgré l'apparition de plusieurs concurrents, dont Pepsy, le Coca-Cola s'est imposé comme boisson la plus consommée au monde, avec l'adaptation du logotype de la marque dans la langue officielle du pays où elle est distribuée. Ce géant tire souvent profit d'événements sportifs (coupes du monde, Jeux Olympiques, championnats divers) ou festifs pour obtenir des exclusivités ou des partenariats avantageux et demeurer une marque visible et mondialement connue. En plus des boissons, de nombreux produits dérivés ont été créés tels que des casquettes, des t-shirts, des distributeurs de serviettes, des boîtes de rangement, etc. A partir de 1981, les bouteilles sont devenues progressivement en plastique. 

Un partenariat stratégique a également été conclu avec les parcs d'attraction Disney, offrant à Coca-Cola un énorme marché supplémentaire. D'autres accords ont été conclus avec SeaWorld Entertainment, Universal Parks & Resorts ou encore Six Flags. En 1960, Coca-Cola a acheté des parts de Minute Maid, puis Thums Up en 1993, Barq's en 1995, Odwalla en 2001, Fuze en 2007, Honest Tea en 2011, ZICO en 2013, ou encore Monster en 2014. 

Coca-Cola compte 61 800 employés dans le monde, avec 200 pays où il est distribué (seuls Cuba et la Corée du Nord n'ont pas de marché, même si le produit y est vendu au marché noir) et représente près de 25% du marché mondial sans alcool. 

En 2018, son chiffre d'affaires a été de $ 31 800 000 000 et l'entreprise vend chaque jour 1 900 000 000 de boissons, à travers un réseau de 28 000 000 de revendeurs. Les ventes sont respectivement de 20% en Amérique du Nord, 27% en Amérique du Sud, 23% en Asie et 30% en Europe, Proche/Moyen-Orient et Afrique.

Le conditionnement de ses produits est assuré par 900 usines, qui représentent 225 entreprises. Au total, Coca-Colo est impliqué dans 500 marques dans le monde, dans différents secteurs. 

Sodas

  • Coca-Cola
  • Coca-Cola Zero Sugar
  • Coca-Cola Life (à la stevia)
  • Coca-Cola Vanille 
  • Coca-Cola Cherry
  • Coca-Cola Lemon 
  • Coca-Cola Plus (enrichi en vitamine C)
  • Coca-Cola Plus Green Tea 
  • Fanta
  • Sprite
  • Schweppes
  • Diet Coke
  • Fresca

Boissons aux fruits

  • Minute Maid
  • Innocent 
  • Simply Juices
  • Odwalla
  • Del Vaile
  • Fairlife
  • Chivita

Eaux et boissons sportives

  • Dasani
  • Aquarius 
  • Vitaminwater
  • ZICO
  • ILOHAS
  • Powerade
  • Ciel

Boissons au thé et au café

  • Georgia Coffee
  • Gold Peak Teas & Coffees
  • Honest Tea
  • Fuze Tea
  • Ayataka 

Boissons énergétiques

  • Brun
  • Full Throttle
  • NOS
  • Monster Energy

Une marque critiquée

Coca-Cola suscite diverses controverses depuis sa création et son expansion, notamment sur les effets d'un tel apport en sucres pour le corps humain (diabète, obésité, caries, troubles digestifs), mais aussi en ce qui concerne l'usage de l'eau potable et le recours à des matériaux polluants pour produire ses canettes et bouteilles en plastique. Ces dernières représentent 3 000 000 de tonnes par an et l'entreprise a tardivement pris des mesures pour faire en sorte que d'ici 2025, 100% des bouteilles seront recyclables et d'ici 2030, chaque bouteille/canette vendue sera recyclée.

(Un camion Coca-Cola, photo RoFra, 01/20007, wikipedia)

(Un camion Coca-Cola, photo RoFra, 01/20007, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article