Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

United Defense M2

(M2A3 Bradley à l'exercice au Nouveau-Mexique, photo Winifred Brown, US Army, 03/08/2018, www.army.mil)

(M2A3 Bradley à l'exercice au Nouveau-Mexique, photo Winifred Brown, US Army, 03/08/2018, www.army.mil)

(M2A3 du 116th Cav Rgt à Fort Irwin, CA, photo Spc Michael Germundson, US Army, 22/08/2015, www.dvidshub.net, wikipedia)

(M2A3 du 116th Cav Rgt à Fort Irwin, CA, photo Spc Michael Germundson, US Army, 22/08/2015, www.dvidshub.net, wikipedia)

Au début des années soixante, l’US Army déploie au Vietnam un blindé simple et léger, le M113, chargé de mener toute une panoplie de missions : transport de troupes, évacuations médicales, reconnaissance, poste de commandement, etc. Cependant, ce véhicule présente des faiblesses dans les domaines de la protection balistique, de l’armement et de la motorisation, qui le rendent peu efficace au combat, car presque incapable de suivre les chars d’assaut.

Pour combler cette carence opérationnelle, des programmes de modernisation ont lieu, mais il paraît rapidement évident qu’un nouveau véhicule doit être conçu, les recherches débutant en 1963 ; à l’issue de ces études, une version améliorée du M113 est proposée, mais se voit rejetée par l’US Army. Il faut attendre 1972 pour que la société FMC (rachetée par Bae) décroche un contrat pour la poursuite de son programme d’essais autour de son prototype XM-723 ; quatre ans plus tard, l’US Army fusionne son programme de blindé de transport de troupe et celui de reconnaissance armée, autour d’un seul et même châssis de véhicule : le M2 Infantry Fighting Vehicle (IFV) et le M3 Cavalry Fighting Vehicle.

La guerre du Yom Kippour de 1973 a manqué de peu de faire annuler ce programme, compte tenu des sévères pertes infligées par Israël aux véhicules Soviétiques de type BMP, qui ont la même mission que le M2. En effet, l’omniprésence de missiles antichars dans ce conflit a démontré l’intérêt de fortement protéger les engins de transport de troupes, ce qui a conduit le Congrès des États-Unis à faire évaluer, à partir de 1977, les deux versions du programme. A l’issue de tests poussés, troublés par des complications politico-industrielles, le M-2 fut autorisé à être mis en production le 1er février 1980, par le Secrétaire à la Défense. Depuis son entrée en service, le M2/M3 a été commandé à 6724 exemplaires, et il a été massivement engagé au combat lors de la guerre du golfe de 1991, où il détruisit plus de blindés que les chars M1 « Abrams ». Cependant, sa forte implication dans les opérations a provoqué la perte de 20 M2, dont 3 par tirs ennemis et les 17 autres par des tirs fratricides, ainsi que 12 autres endommagés ; pour contrer cette tendance, des systèmes d’identification ont été installés sur les véhicules, notamment des systèmes de signature infrarouge, permettant de les identifier comme « amis ».

En 2003, suite à l’invasion américaine de l’Irak, le M2 s’est souvent retrouvé en première ligne lors des opérations urbaines, pour lesquelles il n’a pas été conçu, et a connu de nombreuses embuscades à l’explosif improvisé et aux tirs de roquettes antichars, provoquant la perte de 55 engins entre l’invasion et l’été 2006, période à partir de laquelle les Mine Resistant Ambush Protected ont commencé à apparaître sur le champ de bataille pour remplacer le M2. L’US Army a tenté de trouver un successeur au M2 dans le cadre du renouvellement de ses équipements au travers du programme Future Combat System, mais celui-ci a été annulé en 2009, pour des raisons techniques et financières. Actuellement, divers compétiteurs sont engagés dans le nouveau programme « Ground Combat Vehicle », visant à remplacer les plus anciens M113 (retrait prévu à partir de 2018) et M2 (vers 2040), et à plus longue échéance, les blindés à roues « Stryker » ; des prototypes seront bientôt testés par le Department of Defense, après une première sélection, pour un successuer pouvant entrer en service à partir de 2026.

Actuellement, l'US Army dispose de 2550 M2 en service actif (1652) et dans les forces de réserve (898) et 2000 dans des stocks de réserve. Un programme de modernisation est en cours pour rendre le M2 plus efficace et mieux adapté à l'environnement militaire actuel : un nouveau blindage, une propulsion repensée, un probable nouveau canon de 30 mm et une tourelle redessinée, mais des contraintes budgétaires pourraient freiner la modernisation.  

Caractéristiques

Véhicule chenillé de combat et d’infanterie, le Bae Systems M2 « Bradley » a été conçu pour pouvoir opérer en partenariat avec les surpuissants chars M1 « Abrams », tout en offrant une solide protection au personnel transporté. Mesurant 6.55 mètres de long, 3.60 mètres de large et 2.98 mètres de haut, le M2 pèse 27.6 tonnes et possède un moteur diesel Cummins VTA-903 à 8 cylindres de 600 Cv, qui le fait rouler à 66 Km/h sur routes et à 7.6 Km/h dans l’eau, avec une autonomie de 483 kilomètres.

La coque, de forme rectangulaire, repose sur 2 chenilles à 6 roues de routes, et possède à l’arrière une trappe hydraulique (avec un câble de remorquage), dans laquelle une porte d’accès est découpée ; le modèle M2 de transport de troupes dispose de 3 meurtrières de chaque côté du compartiment de transport, permettant aux fantassins de tirer sous blindage ; celui-ci les protège des tirs de 14.5 mm à 30 mm, et peut être renforcé par des blindages additionnels.

L’équipage de 3 membres est renforcé par un détachement de 6 à 7 fantassins sur les modèles M2 et M2A2, ou par 2 passagers, pour la version M3, plus fortement blindée et disposant de moins d’espace interne.

L’armement de la version M2 comprend une tourelle rotative blindée, installée au milieu du toit du véhicule, et abritant un canon M-242 de 25 mm (900 obus perforants), ainsi qu’une mitrailleuse coaxiale M-240 de 7.62 mm (2200 projectiles), complétée par des missiles antichars TOW, dont 7 peuvent être embarqués. La version M3 est armée de la même tourelle, avec un magasin de 1500 obus, dont 300 prêts au tir, une mitrailleuse de 7.62 mm et jusqu’à 12 missiles TOW, dont 2 lanceurs sont montés en tourelle.

Les équipements de bord comprennent un système de vision nocturne, des périscopes, une protection NBC, un télémètre laser, des antennes de communication, des lance-fumigènes, un GPS et un système d’identification ami/ennemi.  

(M2A3 avec surblindage en Irak, photo Shane A Cuomo, USAF, 30/10/2014, www.defenselink.mil, wikipedia)

(M2A3 avec surblindage en Irak, photo Shane A Cuomo, USAF, 30/10/2014, www.defenselink.mil, wikipedia)

(M2 prépositionnés en Corée du Sud, photo Spc Bryan Willis, 19th ESC, US Army, 11/10/2011, www.flickr.com, wikipedia)

(M2 prépositionnés en Corée du Sud, photo Spc Bryan Willis, 19th ESC, US Army, 11/10/2011, www.flickr.com, wikipedia)

United Defense M2
United Defense M2
United Defense M2
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article