Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Sikorsky UH-60

(Décollage d'un UH-60 en Géorgie (pays), photo Staff Sgt R. J. Lanmon Jr, 05/08/2018, www.defense.gov)

(Décollage d'un UH-60 en Géorgie (pays), photo Staff Sgt R. J. Lanmon Jr, 05/08/2018, www.defense.gov)

(UH-60 à l'exercice, photo www.maxpixel.com)

(UH-60 à l'exercice, photo www.maxpixel.com)

Principal hélicoptère de manœuvre de l'US Army et utilisé au combat par les États-Unis et leurs alliés, l'UH-60 "Black Hawk" est un grand succès militaire et commercial.

Successeur du Bell UH-1 « Huey », très connu du grand public pour son implication durant toute la guerre du Vietnam, le Sikorsky UH-60 en reprend les différents rôles : transport de troupes, ravitaillement, évacuation sanitaire, appui-feu, reconnaissance, plateforme de commandement, infiltration/exfiltration de forces spéciales, etc.

C’est au début des années soixante que l’US Army émit le besoin prochain de remplacer ses UH-1, et mit en place un programme de renouvellement de son parc, autour de critères précis : survivabilité de la machine, puissance, endurance, agilité, maintenance réduite, réduction du bruit, et protection balistique. Ce dernier critère est issu du retour d’expérience du conflit au Vietnam, au cours duquel de nombreux pilotes ont été atteints par des tirs venant du sol. Quatre prototypes furent construits par Sikorsky, le premier YUH-60A effectuant son vol inaugural en octobre 1974 ; une intense campagne d’évaluations fut conduite dès novembre 1975, afin de s’assurer de leur fiabilité. En mars 1976, 3 des prototypes furent opposés au projet de Boeing/Vertol, et l’US Army sélectionna le projet de Sikorsky en décembre 1976, autorisant immédiatement sa production.

Présentant des capacités supérieures, une formation de 15 UH-60 effectue le même travail que 23 UH-1.  Les livraisons des premières machines ont eu lieu en octobre 1978 et la mise en service opérationnelle est intervenue en juin 1979, auprès de la 101st Airborne Division (Fort Campbell, Kentucky). Le premier engagement de l’UH-60 a eu lieu au-dessus de la Grenade, en 1983, puis lors de l’invasion de Panama (1989) ; pendant l’opération « Tempête du désert » (1990-1991), il participa à la plus importante vague d’assaut aéroportée de l’US Army, avec 300 UH-60 engagés dans la même mission.

L’année 1993 a marqué l’esprit des américains lorsque 2 UH-60 ont été abattus au-dessus de la Somalie, entraînant quelques modifications sur la machine ; il a aussi été employé au-dessus des Balkans (1995-1999), d’Haïti (1994-2004-2010), au-dessus de l’Afghanistan (2001 à nos jours) et à nouveau de l’Irak (2003). Fortement sollicité en Afghanistan, l’UH-60 opère conjointement avec le CH-47, au profit de toutes les forces déployées sur zone, y compris celles provenant de nations alliées ; polyvalent et très apprécié des militaires, l’UH-60 souffre cependant de sa limitation en altitude sur cette zone d’opérations au relief élevé.

Décliné en versions transport de troupes, ambulance, poste de commandement, transport VIP (VH-60) guerre électronique (EH-60), rechercher & sauvetage, ou forces spéciales (MH-60),  l'UH-60 est une plateforme robuste et fiable. Il a subi plusieurs programmes de modernisation depuis sa mise en service, qu'il s'agisse de sa motorisation, de ses systèmes électroniques, ou de son armement. 

Ses bonnes performances, associées à sa fiabilité et à son fort en font la principale voilure tournante de l’US Army, avec près de 1856 exemplaires en service (toutes versions confondues), et il a été exporté auprès des alliés traditionnels des États-Unis : Australie, Arabie Saoudite, Bahreïn, Brésil, Brunei, Colombie, Égypte, Israël, Japon, Jordanie, Malaisie, Corée du sud, Autriche, Philippines, Thaïlande, Turquie, Émirats Arabes Unis, Suède, et aussi la République Populaire de  Chine, pourtant peu alliée aux États-Unis. 

Un ambitieux projet est actuellement en cours pour trouver le successeur de l'UH-60 au sein de l'US Army.

Caractéristiques

Hélicoptère biturbine polyvalent, intégrant les dernières technologies, le Sikorsky UH-60 mesure 15.2 mètres de long, 2.36 mètres de large et 5.13 mètres de haut, avec une masse à vide de 4.81 tonnes et une masse maximale au décollage de 10.66 tonnes.

Motorisé par 2 turbines General Electric TF700-GE701C de 1890 Cv chacune, actionnant un rotor principal à quatre pales renforcées, l’UH-60 atteint la vitesse maximale de 295 Km/h et une vitesse de croisière de 278 Km/h ; son rayon d’action au combat est de 592 kilomètres et son plafond maximal est de 5790 mètres.

Son équipage rassemble 2 pilotes et 2 mitrailleurs, et il peut transporter 14 fantassins équipés ou élinguer une pièce de 105 mm, type M-777. Sa structure a été pensée pour être repliable, ce qui le rend aérotransportable par C-130 (1 à bord), ou par C-5 (5 à bord).

L’électronique de bord est compatible avec le port de jumelles infrarouges, et comprend un pilote automatique, un IFF, un FLIR (sur certains modèles), des antennes UHF/VHF, un GPS, un système cartographique, des écrans couleurs multifonctions et des brouilleurs. La sécurité a été renforcée grâce à des sièges anticrash et au blindage des parties vitales de l’appareil ; les pales sont également renforcées contre les tirs de petit calibre, jusqu’au calibre 23 mm et les réservoirs arrêtent des tirs de 12.7 mm.

Lorsqu’il est armé, il peut être équipé de 2 M240 de 7.62 mm, ou de 2 mitrailleuses multitubes M134 de 7.62 ou GAU-19 de 12.7 mm, voire même embarquer des roquettes Hydra de 70 mm et des missiles antichars AGM-114 « Hellfire ». 

(Uh-60 médicaux à Kandahar, Afghanistan, photo Sgt Daniel Schroeder, 25th CAB, www.nationalguard.mil)

(Uh-60 médicaux à Kandahar, Afghanistan, photo Sgt Daniel Schroeder, 25th CAB, www.nationalguard.mil)

(Embarquement d'un UH-60 dans un C-5 au Honduras, photo Capt Mike Chillstrom, USAF, 09/02/2006, www.105aw.ang.af.mil, wikipedia)

(Embarquement d'un UH-60 dans un C-5 au Honduras, photo Capt Mike Chillstrom, USAF, 09/02/2006, www.105aw.ang.af.mil, wikipedia)

(UH-60 avec obusier M119 sous élingue à l'exercice en Alaska, photo Justin Connaher, 31/07/2016, www.defense.gov)

(UH-60 avec obusier M119 sous élingue à l'exercice en Alaska, photo Justin Connaher, 31/07/2016, www.defense.gov)

Sikorsky UH-60
Sikorsky UH-60
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article