Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie...

Île d'Alcatraz

(Vue d'Alcatraz, photo de Fares Nimri, 29/09/2014, wikipedia)

(Vue d'Alcatraz, photo de Fares Nimri, 29/09/2014, wikipedia)

(Vue aérienne d'Alcatraz, photo de Craig Howell from San Carlos, CA, 25/09/2010, wikipedia)

(Vue aérienne d'Alcatraz, photo de Craig Howell from San Carlos, CA, 25/09/2010, wikipedia)

Située dans la baie de San Francisco, en Californie, l'île d'Alcatraz est mondialement connue pour avoir abrité l'une des prisons les plus sûres de la planète. 

Actuellement administré par le National Park Service, le site de l'ancienne prison reçoit chaque année 1 400 000 visiteurs. 

Origines de l'île

Le premier européen à avoir parlé de l'île a été l'espagnol Juan Manuel de Ayala qui a nommé l'île "La Isla de Los Alcatraces" (l'île des Pélicans) en 1775; à ce même époque, de nombreux amérindiens ont trouvé refuge dans l'île après l'arrivée des colons espagnols.

Le plus ancien propriétaire connu de l'île est Julian Workman, à qui l'île a été donnée par le gouverneur mexicain Pio Pico en 1846, avec pour objectif d'y construire un phare pour la navigation. 

Plus tard durant la guerre américano-mexicaine en 1846, le gouverneur militaire de Californie John C. Frémont a acheté l'île pour $ 5000 ( soit $ 163 138 actuels), pour le compte du gouvernement américain. Le nom d'Alcatraces a été anglicisé en Alactraz. Après la victoire américaine de 1848 contre le Mexique et l'obtention d'immenses territoires, le président Millard Filmore a demandé en 1850 qu'Alactraz devienne une réserve militaire.

Les militaires voulaient construire la forteresse la mieux défendue de la côte Ouest des États-Unis, pour protéger la baie de San Francisco, à l'époque où la ruée vers l'or entraînait un fort accroissement de la population locale, ainsi que la convoitise d'éventuels ennemis.

La forteresse

A partir de 1853, l'ingénieur américain Zealous B. Tower a pris la direction des travaux de fortification, qui ont duré jusqu'en 1859. Entourée d'épais murs de pierres, la forteresse disposait d'un phare pour la navigation et de 11 canons. 

La partie principale de la construction était en granite importé de Chine, ce qui a ralenti son édification : la caserne de 3 étages pouvait accueillir 200 soldats et les réserves de nourriture étaient suffisantes pour 4 mois. Au moment de l'éclatement de la guerre de Sécession, en 1861, la forteresse a joué le rôle de prison avec l'installation de cellules à proximité du bâtiment principal et la défense en a été renforcée, avec jusqu'à 111 canons au pic de la guerre. Pour protéger la baie de San Francisco, un total de 10 000 mousquets et 150 000 cartouches a été livré à la prison militaire d'Alcatraz, qui accueillait davantage de prisonniers et voyait de nouveaux bâtiments sortir de terre, ainsi que des quais. 

A la fin de la guerre, les canons d'Alcatraz n'avaient jamais été engagés au combat et n'ont été utilisés que lors du passage de la procession funéraire d'Abraham Lincoln à San Francisco, pour saluer son honneur et sa mémoire.

Histoire de la prison

Après la guerre de Sécession, Alcatraz a servi de prison lors des guerres indiennes, et les amérindiens hostiles au gouvernement américain y ont été envoyés à partir de 1873, avec l'arrivée de Paiute Tom; vers la même période, l'ingénieur George Mendell a ordonné aux prisonniers de renforcer les murs d'enceinte et de modifier la topographie de l'île, mais aussi construire des bâtiments pour le personnel et les membres des familles des officiers. En 1895, le premier hôpital de l'île a ouvert ses portes. 

Entre 1899 et 1900, le nombre de prisonniers est passé de 25 à 441, ce qui a nécessité de construit hâtivement des cellules dans des bâtiments en bois, entourés de clôtures; après le séisme dévastateur de San Francisco en 1906 et le gigantesque incendié qu'il a occasionné, une tempête de feu a menacé l'île et mis en évidence sa vulnérabilité face aux flammes : il a donc été décidé de construire des bâtiments résistants au feu. Dès 1907, d'importants travaux impliquant les prisonniers ont conduit ces derniers à construire des bâtiments en béton au-dessus des bunkers en briques, et des militaires gardiens de prison sont venus remplacer les fantassins qui gardaient les prisonniers auparavant. Au moment de l'effondrement de la citadelle originale en 1908, il a été décidé de la remplacer par une plus grande et plus moderne entre 1909 et 1911, nommée camp disciplinaire de l'US Army dans le Pacifique : le site a vite été surnommé "The Rock" (le rocher).  

Entièrement reconstruite en béton entre 1910 et 1912, sous l'autorité du colonel Reuben Turner, la prison comprenait un total de 600 cellules (dans 4 blocs), 1 cuisine, 1 réfectoire, 1 hôpital, 1 cour de récréation et des bureaux administratifs. La plupart des anciens tunnels et chambres de stockage de l'ancienne forteresse sont restés en place, mais étaient inaccessibles. Une centrale électrique a été installée sur l'île, ainsi qu'un système de chauffage.

Au cours des années 1920, la crise économique a vu augmenter la criminalité et l'arrivée de détenus plus dangereux a conduit les autorités à décider de transformer Alcatraz en prison fédérale de haute sécurité, proposition bien accueillie par le président Herbert Hoover. En octobre 1933, le site est passé sous le contrôle du Bureau of Prisons et a été converti et modifié jusqu'en 1934.

Ouverte le 11 août 1934, la prison de haute sécurité a été conçue pour accueillir les plus dangereux prisonniers du pays (meurtriers, braqueurs de banque, etc), avec peu de privilèges et une surveillance draconienne. Le jour de son ouverture, 137 détenus sont arrivés en train à San Francisco, menottés et escortés par 60 agents du FBI et de l'US Marshals Service. D'autres prisonniers sont arrivés le 22 août (53), puis le 4 septembre (103) et au 30 juin 1935, Alcatraz comptait 242 prisonniers. 

Prison de haute sécurité, Alcatraz comptait 1 gardien pour 3 détenus, au lieu d'1 pour 12 à 30 prisonniers dans les autres établissements américains. En juin 1936, une tour de garde a été ajouté sur le toit du bâtiment principal, et l'ancienne caserne a été convertie en 11 appartements et 9 chambres individuelles. Pendant les 29 ans d'activité de la prison, il y a eu 14 tentatives d'évasion réalisées par 36 détenus : 23 ont été arrêtés par les gardiens, 6 ont été abattus, 2 se sont noyés et 5 sont portés disparus et présumés noyés.

En effet, l'île se trouve à 2 kilomètres des côtes, avec de puissants courants et contre-courants qui mettent en péril tout évadé tentant de gagner le continent. 

Chaque cellule mesurait 2.70 mètres de profondeur, 1.50 mètre de large et 2.10 mètres de haut; les cellules étaient entourées de galeries où les gardiens faisaient leurs rondes. La cour était ceinturée par des grilles hautes de 7.62 mètres, avec du barbelé à leur extrémité. Les détenus n'avaient que 20 minutes pour manger et devaient laisser leurs couverts en évidence sur les tables, pour qu'ils soient comptés par les gardiens. Au cours des années 1950, la dureté de la discipline de la prison s'est lentement relâchée, les détenus étant autorisés à jouer de la musique, peindre, regarder des films ou écouter la radio, et à parler à voix basse.

A la même époque, des rapports ont mis en évidence le coût élevé de la prison (3 fois supérieur à celui des autres), notamment en raison de la détérioration de ses installations à cause de l'eau de mer. Sa réhabilitation aurait coûté une somme très élevée et en 1961, le procureur général Robert Kennedy a soumis un plan pour construire une nouvelle prison de haute sécurité à Marion, dans l'Illinois. Finalement, Alcatraz a été fermée le 21 mars 1963. 

L'après prison

Le 8 mars 1964, des activistes amérindiens se sont installés sur l'île, mais en ont été rapidement expulsés ; puis à partir de 1969, l'occupation est devenue plus longue et représentait près de 100 personnes. Après 2 ans de présence, de revendications et de médiatisation, les occupants ont été expulsés de force le 11 juin 1971, surtout après que des incendies aient éclaté sur l'île (probablement allumés par des agitateurs du gouvernement). Le site est ouvert au public depuis 1973 et il est géré par le National Park Service.

En 1976, l'île d'Alcatraz a été intégralement inscrite au registre national des places historiques, puis en 1986, au registre national des monuments historiques. 

Dans la culture populaire

Site devenu culte grâce au cinéma, Alcatraz a eu les honneurs d'Hollywood dans les films "le prisonnier d'Alcatraz" (1962), "le point de non-retour" (1967), "l'inspecteur Harry ne renonce jamais" (1976), "l'évadé d'Alcatraz" (1979), "meurtre à Alcatraz" (1995), "Rock" (1996), "mission Alcatraz" (2003), ou encore "X-men : l'affrontement final" (2006).

(Carte d'Alcatraz, image www.openstreetmap.org, 31/08/2012, wikipedia)

(Carte d'Alcatraz, image www.openstreetmap.org, 31/08/2012, wikipedia)

(Cour de récréation, photo de David Paul Ohmer, 24/10/2008, www.flickr.com, wikipedia)

(Cour de récréation, photo de David Paul Ohmer, 24/10/2008, www.flickr.com, wikipedia)

(Bloc cellulaire, photo de Daniel Ramirez from Honolulu, HI, 03/02/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Bloc cellulaire, photo de Daniel Ramirez from Honolulu, HI, 03/02/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Embarcadère d'Alcatraz, photo de Leonardo Dasilva, 12/07/2008, www.panoramio.com, wikipedia)

(Embarcadère d'Alcatraz, photo de Leonardo Dasilva, 12/07/2008, www.panoramio.com, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
La prison d’Alcatraz a beaucoup fait parler d’elle à travers de nombreux films cultes. Cette prison fédérale abritait essentiellement des criminels très dangereux. D’ailleurs, 1 gardien devait surveiller 3 prisonniers, ce qui est très rare dans le milieu carcéral.
Répondre