Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

San Diego

(Sceau officiel de San Diego, image de Zscout370, 08/09/2007,wikipedia)

(Sceau officiel de San Diego, image de Zscout370, 08/09/2007,wikipedia)

(Localisation de San Diego dans le comté éponyme, image de Arkyan, 30/07/2007, wikipedia)

(Localisation de San Diego dans le comté éponyme, image de Arkyan, 30/07/2007, wikipedia)

Histoire de San Diego

Actuellement 8ème ville la plus peuplée des États-Unis et 2ème la plus peuplée de Californie, San Diego est surnommée le "lieu de naissance de la Californie". Avant que cette ville ne devienne l'immense agglomération qu'elle est, San Diego et sa région étaient peuplées par la tribu des Kumeyaay depuis près de 12 000 ans.

Il faudra attendre l'arrivée en 1542 de l'explorateur portugais Juan Rodriguez Cabrillo, agissant  alors pour la couronne d'Espagne, pour que l'empire espagnol entame sa lente conquête de la future Californie. En 1602, c'est au tour de l'explorateur espagnol Sebastian Vizcaino d'être missionné, cette fois-ci pour cartographier la côte californienne. Arrivé avec son navire le "San Diego", il a étudié le port naturel et la baie et a nommé l'endroit Saint Didacus, plus communément appelé San Diego. Longtemps peu explorée, en raison du désintérêt qu'elle représentait pour la couronne espagnole, la Californie a finalement vu arriver les premiers colons espagnols en 1769. 

Le gouverneur désigné a été Gaspar de Portola, accompagné du président de la mission, Junipero Serra : en mai 1769, Portola a fait construire un fort (Presidio), après qu'un affrontement avec des amérindiens ait entraîné des blessés chez les colons. Le fort a été achevé en 1770 et était armé de 2 canons. Il s'agissait alors de la première colonie européenne de la côte Ouest américaine. En juillet 1769, la mission San Diego de Alcala a été fondée par les frères franciscains : il s'agissait de la 1ère des 21 missions espagnoles en Californie, reliées entre elles par le El Camino Real (le chemin royal). 

Ces différentes missions ont eu une forte influence sur l'intérêt représenté par la Californie, mais n'ont pas su convertir suffisamment d'amérindiens : en 1797, 1400 d'entre eux vivaient autour de San Diego. Toutefois, après des années d'efforts et d'extension, les missions ont connu une ère de prospérité, particulièrement au cours des années 1820, avec pour la seule mission de San Diego un troupeau de 20 000 moutons, 15 000 bovins et 1250 chevaux. 

Après sa victoire pour l'indépendance face à l'Espagne, le Mexique a pris le contrôle de la Californie est San Diego est donc devenue une place administrée par le Mexique. Pendant la période mexicaine San Diego a vu son Presidio être progressivement abandonné, tandis que la population augmentait un peu et que les biens de la mission ont été sécularisés en 1834 par le gouvernement mexicain et ses terres ont été distribuées à des californiens fortunés. En 1835, à la demande des habitants, le site a été administré en tant que village et a eu son premier magistrat élu en la personne de Juan Maria Osuna. Cependant, la baisse démographique a fait perdre son statue de village à San Diego.

Parallèlement à cette baisse de population dans la région de l'ancien village, la Californie a attiré davantage de colons américains, en quête de nouvelles possibilités commerciales, en particulier vers San Diego, dont le port était adapté au commerce. L'intérêt grandissant des États-Unis pour les terres californiennes et de l'Ouest américain en général, a conduit à la guerre américano-mexicaine en 1846. Après la victoire américaine en 1848, la Californie a été cédée aux États-Unis et San Diego est tombée dans le giron de Washington.

Après l'admission de la Californie en tant qu'État de l'Union en 1850, San Diego a été désignée siège du comté du même nom et la population de la ville était de 500 habitants. Joshua H. Bean a été élu en tant que 1er maire la même année, et 2 ans plus tard, San Diego faisait banqueroute : la ville a été administrée par l'État et placée sous l'autorité d'un groupe d'hommes de confiance, jusqu'en 1889. De 1857 à 1860, San Diego est devenue le terminus de la diligence de courriers et de passagers San Antonio (Texas) à San Diego : il fallait moins de 30 jours pour faire le trajet à l'époque. A partir de 1860, une nouvelle zone immobilière a été promue et a attiré de nouveaux habitants, portant la population à 731 personnes en 1860, puis 2300 en 1870. L'arrivée du chemin de fer en 1878 a désenclavé la ville et lui a permis de se développer davantage. 

Attractive par son cadre de vie et son potentiel, la ville de San Diego a vu sa population augmenter très fortement entre 1880 et 1900, passant de 2637 à 17 700 habitants. En 1915, San Diego a accueilli l'exposition Panama-California, sur une durée de 2 ans, durant laquelle 3 747 916 visiteurs sont venus dans la ville.

(Jardin botanique de l'exposition à Balboa Park, image de C.T Co Publishers, Chicago, 1915, San Diego & Vicinity California, www.archives.org, wikipedia)

(Jardin botanique de l'exposition à Balboa Park, image de C.T Co Publishers, Chicago, 1915, San Diego & Vicinity California, www.archives.org, wikipedia)

De manière encore plus importante entre 1910 et 1930, la population a gagné 108 417 habitants, pour atteindre 147 995 personnes en 1930. Le rayonnement international de San Diego a bénéficié des 2 expositions internationales California Pacific International Exposition de 1935 et 1936, ces événements attirant au total 7 220 000 visiteurs, soutenant l'économie locale, impactée par la Grande Dépression. 

Alors qu'une partie des bâtiments devait être détruite après les expositions, ils ont été conservés et usés jusqu'à ce que des travaux de rénovation, voire de reconstruction soient nécessaires. Les nombreux animaux exotiques présentés lors des expositions ont conduit la ville à se doter d'un parc zoologique, qui a ouvert ses portes en 1916. Au cours des années 1920, une importante présence militaire de l'US Navy a eu lieu à San Diego, où une station de charbon était installée, puis durant les années 1930, une base navale, une école navale militaire, un hôpital militaire, et 2 camps des Marines ont ouvert leurs portes.  

Pendant la Seconde Guerre mondiale, San Diego est devenue un pôle militaire majeur, avec de nombreuses installations militaires et industrielles de Défense; l'effort de guerre et l'afflux de militaires ont contribué à faire fortement augmenter la population, qui est passée de 147 995 en 1930 à 203 341 en 1940, puis à 334 387 en 1950. Durant les derniers mois de la guerre, Tokyo envisageait de lancer de attaques biologiques contre les villes américaines, en commençant par San Diego, à l'aide d'avions épandeurs de peste, mais les bombardements atomiques du Japon par les États-Unis ont conduit l'empire nippon à se rendre et ont mis fin à la guerre avant que ce plan ne soit tenté.

Après la guerre, l'importante population générée par les bases militaires et les industries est restée à San Diego et a continué de croître, pour atteindre 573 224 habitants en 1960, dans le climat de la guerre Froide; au cours des années 1960 et 1970, le centre-ville a connu un déclin économique. L'industrie du thon, longtemps très prolifique à San Diego, a été confrontée à la concurrence et à l'augmentation des prix, contraignant la dernière conserverie de la ville à fermer en 1980. Des investissements pour renouveler le centre-ville et attirer des touristes et des chercheurs ont eu lieu au cours des années 1980, amenant la population à 875 538 habitants en 1980, puis à 1 110 549 en 1990. 

Bien que l'effondrement de l'URSS ait entraîné une forte baisse des budgets de Défense et donc une baisse de la présence militaire à San Diego, la ville a continué de voir sa population augmenter, mais plus lentement, tout en misant davantage sur le tourisme et la recherche sur les nouvelles technologies : en l'an 2000, San Diego comptait 1 223 400 habitants et comptait 1 419 516 habitants en 2017. 

(Downtown San Diego de nuit, photo de Whoismanu, 11/06/2004, wikipedia)

(Downtown San Diego de nuit, photo de Whoismanu, 11/06/2004, wikipedia)

(Harbor Drive, photo de Bernard Gagnon, 25/03/2013, wikipedia)

(Harbor Drive, photo de Bernard Gagnon, 25/03/2013, wikipedia)

(Quartier de Balboa Park, photo www.vistitheusa.ca)

(Quartier de Balboa Park, photo www.vistitheusa.ca)

(Gaslamp Quarter, photo de Bernard Gagnon, 25/03/2013, wikipedia)

(Gaslamp Quarter, photo de Bernard Gagnon, 25/03/2013, wikipedia)

(Vue de San Diego depuis la promenade des quais, photo de Jon Sullivan, 270/2/2013, wikipedia)

(Vue de San Diego depuis la promenade des quais, photo de Jon Sullivan, 270/2/2013, wikipedia)

Géographie

Très grande ville située à 198 kilomètres au Sud-Est de Los Angeles et à 25 kilomètres de Tijuana, au Mexique, San Diego est installée en bordure des côtes de la baie de San Diego et occupe 964.50 Km², dont 842.25 Km² de terres. 

L'altitude moyenne de la ville est de 19 mètres, avec pour point culminant Cowles Mointain, à une hauteur de 485 mètres; la cité est construite sur environ 200 canyons et collines, ce qui lui donne une géographie vallonnée et des espaces entre les quartiers, ce qui limite la densité de population. 

La rivière San Diego traverse la ville d'Est en Ouest, et à l'Est de la ville se trouvent les Cuyamaca Mountains et les Laguna Mountains, après lesquelles se trouve le désert. Composée de près de 100 quartiers, la ville bénéficie d'un climat méditerranéen semi-aride, avec en moyenne 2958 heures de soleil par an  (267 jours par an environ) et 43 jours de précipitations. Il tombe en moyenne 270 mm d'eau par an.

La température annuelle minimale moyenne est de 13.8°C et la température annuelle maximale moyenne est de 20.5° C; en moyenne il y a 344 jours où la température dépasse 16° C et 25 dépassent 27 ° C. Des brouillards matinaux sont fréquents, en raison de la proximité de l'océan. Le climat très agréable de San Diego en fait une ville très appréciée des habitants et des touristes, qui profitent aussi de ses nombreuses plages (près de 100).

(Surfeur à Pacific Beach, photo de Alex Healing, 03/02/2007, www.flickr.com, wikipedia)

(Surfeur à Pacific Beach, photo de Alex Healing, 03/02/2007, www.flickr.com, wikipedia)

(La Cowles Mountain, photo de Rsduhamel, 01/07/2006, wikipedia)

(La Cowles Mountain, photo de Rsduhamel, 01/07/2006, wikipedia)

(Vue aérienne de Point Loma, photo de Joe Mabel, 05/03/2015, wikipedia)

(Vue aérienne de Point Loma, photo de Joe Mabel, 05/03/2015, wikipedia)

Économie

Désignée en 2014 meilleure lieu des États-Unis pour lancer une start-up, San Diego est une ville à l'économie dynamique portée par une forte présence militaire, des échanges transfrontaliers et internationaux, du tourisme, et des entreprises de biotechnologie et de recherches scientifiques. 

Les forces armées sont majoritairement représentées par l'US Navy avec la base navale de San Diego, qui abrite près de 50 navires (dont 2 porte-avions, 8 croiseurs et 18 destroyers), la base navale de Point Loma (5 sous-marins nucléaires), la base navale de Coronado (navires amphibies), la base aéronavale de North Island (200 hélicoptères), la base aéronavale des Marines de Miramar, et le centre de recrutement des Marines de San Diego. A noter que la ville accueille le quartier général de la 79th Infantry Brigade combat Team de l'Army National Guard.

L'industrie du tourisme s'est fortement développée à San Diego et dans son comté, attirant en 2017 un total de 35 000 000 de personnes, qui ont dépensé $ 10 800 000 000 lors de leurs visites. Ce secteur représente 194 000 emplois directs et indirects à San Diego et la ville est dotée de 554 hôtels, qui disposent au total de 62 401 chambres. Les touristes viennent découvrir et visiter les anciennes constructions espagnoles, le zoo de San Diego (l'un des plus grands au monde), les micro-brasseries ou encore faire des affaires dans les boutiques de la ville. Le centre commercial Westfield Horton Plaza (5 niveaux, 70 420 m², 116 magasins, 25 restaurants, 1 multiplex) est aussi un lieu très fréquenté, malgré des critiques quant à son entretien et à son dynamisme.

Les nombreuses entreprises de biotechnologies implantées à San Diego y possèdent des centres de recherches ou leurs quartiers généraux et d'importantes conférences internationales ont lieu dans la cité. 

Le revenu annuel moyen par foyer est de $ 68 117, le revenu annuel moyen par personne est de $ 35 199; il y a 15% des habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté et 13.7% des moins de 65 ans n'ont pas d'assurance santé.

Principaux employeurs à San Diego (2017)

  • San Diego Naval Base : 34 185 emplois
  • University of California San Diego : 30 130 postes
  • San Diego County : 19 131 personnes
  • Sharp Healthcare : 17 976 employés
  • San Diego Unified School District : 13 815 personnels
  • Qualcomm : 11 830 emplois
  • Scripps Health : 11 807 personnes
  • City of San Diego : 11 454 employés
(MH-60 survolant la base navale, photo de MCS 2nd Class Sean M. Castellano, 12/11/2017, www.flickr.com, wikipedia)

(MH-60 survolant la base navale, photo de MCS 2nd Class Sean M. Castellano, 12/11/2017, www.flickr.com, wikipedia)

(Navires de croisière à San Diego, photo Port of San Diego, 04/10/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Navires de croisière à San Diego, photo Port of San Diego, 04/10/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Le Westfield Horton Plaza, photo de Coolcaesar, 26/02/2008, wikipedia)

(Le Westfield Horton Plaza, photo de Coolcaesar, 26/02/2008, wikipedia)

(Siège de Qualcomm, photo de Coolcaesar, 26/12/2015, wikipedia)

(Siège de Qualcomm, photo de Coolcaesar, 26/12/2015, wikipedia)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Culture

Mêlant les influences européennes (43% de la population), hispaniques (30.2% des habitants) et asiatiques (16.8% des habitants), la culture à San Diego offre un large éventail de possibilités pour les habitants et les touristes. En ce qui concerne la gastronomie (avocats, champignons, tomates, olives, oranges, raisins, melons, citrons ou fraises), la ville a été influencée par les cuisines mexicaine, italienne, française, espagnole, vietnamienne, grecque, indienne, ou encore chinoise et du Pacifique. A cette gastronomie diversifiée s'ajoutent 100 micro-brasseries qui font que San Diego est souvent considérée comme l'une des principales capitales de la bière aux États-Unis.

Les institutions culturelles de la ville sont nombreuse et l'on peut citer 

En plus de ces grands lieux culturels, la ville compte également des salles de concerts et de spectacles, un meeting aérien annuel sur la base de Miramar (700 000 spectateurs), et de nombreux parcs publics. La ville est aussi animée par de nombreux festivals chaque année.

(Ntural History Museum, photo de Roman Eugeniusz, 01/09/2015, www.panoramio.com, wikipedia)

(Ntural History Museum, photo de Roman Eugeniusz, 01/09/2015, www.panoramio.com, wikipedia)

(Air & Space Museum, photo de Phil Konstantin, 18/07/2013, wikipedia)

(Air & Space Museum, photo de Phil Konstantin, 18/07/2013, wikipedia)

(Entrée du zoo de San Diego, photo de Jim Moore, 10/07/2007, www.flickr.com, wikipedia)

(Entrée du zoo de San Diego, photo de Jim Moore, 10/07/2007, www.flickr.com, wikipedia)

(Vue aérienne de SeaWorld, photo de Wingtipvortex, 07/04/2012, wikipedia)

(Vue aérienne de SeaWorld, photo de Wingtipvortex, 07/04/2012, wikipedia)

Sécurité publique

Très proche du Mexique et confrontée aux trafics de drogues et à la délinquance, San Diego dispose d'une force de police de 1752 agents en uniforme (dans 10 commissariats), appuyés par 530 civils et 4 hélicoptères.  

En baisse depuis quelques années, la délinquance et la criminalité ont représenté en 2017 un total de 34 meurtres, 559 viols (!), 17 294 vols, 3818 vols avec effraction, 3218 agressions et 5135 vols de véhicules. 

(Voiture du SDPD, photo de Adbar, 03/04/2013, wikipedia)

(Voiture du SDPD, photo de Adbar, 03/04/2013, wikipedia)

En cas d'accident de la circulation, d'accident industriel, d'incendie d'infrastructure, de séisme, d'inondation ou d'accident domestique, la ville compte sur 892 pompiers et 98 sauveteurs en mer (plus 246 civils), ce qui en fait l'un des plus grands services de secours de Californie. Les pompiers disposent de hélicoptères, 3 navires et 52 casernes. 

Pendant la haute saison, la ville dispose de 300 sauveteurs en mer pour porter secours aux dizaines de milliers de baigneurs. 

(Camion du SDFD, photo de Thomas Del Coro from Las Vegas, NV, 14/07/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Camion du SDFD, photo de Thomas Del Coro from Las Vegas, NV, 14/07/2012, www.flickr.com, wikipedia)

Sports

Avec 40.5% de la population âgée entre 20 et 44 ans, et 11.9% entre 10 et 19 ans, San Diego a une démographie jeune et plutôt adepte des disciplines sportives. 

La population dispose de 159 courts de tennis, 13 piscines, 12 terrains de golf et 7 skate parcs, ainsi que des states SDCCU Stadium (70 561 places), Petco Park (41 200 places), Valley View Casino Center (12 920 places), Viejas Arena (12 414) et Torrero Stadium (6100). 

Les équipes des San Diego Padres (baseball), San Diego Gulls (hockey sur glace), San Diego Seals (crosse), San Diego 1904FC (football), San Diego Legion (rugby) et San Diego Fleet (football américain) jouent dans la ville.

(Match au SDCCU Stadium (alors Qualcomm stadium) photo de Bspangenberg, 14/01/2007, wikipedia)

(Match au SDCCU Stadium (alors Qualcomm stadium) photo de Bspangenberg, 14/01/2007, wikipedia)

(Petco Park, photo de abrowncoat, 06/04/2009, www.flickr.com, wikipedia)

(Petco Park, photo de abrowncoat, 06/04/2009, www.flickr.com, wikipedia)

(Golf de Torrey Pines, photo www.passportsandieog.com)

(Golf de Torrey Pines, photo www.passportsandieog.com)

Transports

Le réseau routier de la ville s'est développé à mesure que les touristes étaient de plus en plus nombreux à arriver, afin d'absorber le trafic et limiter les engorgements. La cité voit passer 4 autoroutes Inter-États, dont 2 débutant à la frontière mexicaine, ainsi que 10 autoroutes d'État. 

Le San Diego Metropolitan Transit System (SDMTS) assure les transports publics dans la ville et le comté, avec 3 lignes de trolleys et 93 lignes de bus, qui ont transporté 94 920 000 de passagers en 2017. Le SDMTS compte environ 1300 employés.

Le train Amtrak Pacific Surfliner relie San Diego à San Luis Obispo, sur une distance de 563 kilomètres, le tout avec 6 allers-retours par jour; le San Diego International Airport dispose d'1 piste en asphalte de 2865 mètres de long et  a accueilli 22 173 493 passagers en 2017. Ne disposant que d'une piste, il est le plus encombré des aéroports internationaux de ce type aux États-Unis.

Enfin, le port de San Diego est un acteur économique important, avec près de 3 000 000 de tonnes de marchandises par an, tandis que la partie croisière de l'activité portuaire est située près du centre-ville : 3 quais sont dévolus à l'accueil des navires de croisière.

(Cabrillo Freeway à San Diego près de Babloa Park, photo de Rhododendrites, 07/10/2016, wikipedia)

(Cabrillo Freeway à San Diego près de Babloa Park, photo de Rhododendrites, 07/10/2016, wikipedia)

(Terminal du port de croisière, photo de Portsd, 15/05/2008, wikipedia)

(Terminal du port de croisière, photo de Portsd, 15/05/2008, wikipedia)

(Terminal de l'aéroport, photo de GrapefruitSculpin, 04/08/2018, wikipedia)

(Terminal de l'aéroport, photo de GrapefruitSculpin, 04/08/2018, wikipedia)

Culture populaire

La ville de San Diego est la toile de fond des séries That 80's Show (2002), de Véronica Mars (2004-en cours), The Game (2006-2015) ou encore de The Fosters (2013-2018).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article