Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Glacier National Park

(Bearhat Mountain (droite), Reynolds Mountain (gauche) et le Hidden Lake, photo de Tobias Klenze, 19/06/2015, wikipedia)

(Bearhat Mountain (droite), Reynolds Mountain (gauche) et le Hidden Lake, photo de Tobias Klenze, 19/06/2015, wikipedia)

(La Cutbank Valley, photo NPS, www.nps.gov)

(La Cutbank Valley, photo NPS, www.nps.gov)

Histoire

Plus grand parc national du Montana, le Glacier National Park se situe au niveau de la frontière canadienne et il est placé sous l'autorité du National Park Service

Immense zone où des traces de présence humaine datant de 10 000 ans ont été découvertes, le territoire de l'actuel parc a longtemps été peuplé de tribus amérindiennes dont les descendants sont les Shoshone, les Cheyenne, les Salish, et les Kootenai. La tribu des Blackfeet est arrivée dans la région au cours du 18ème siècle, et a rapidement dominé les environs. 

Très longtemps isolée et inconnue, la région a été en partie explorée par l'expédition Lewis et Clark en 1806, qui en ont exploré 80 kilomètres; par la suite, d'autres explorateurs sont venus découvrir la région. En 1885, l'écrivain naturaliste et historien George Bird Grinnell a recruté le célèbre explorateur James Willard Schultz pour le guider dans ce territoire, à plusieurs reprises, ce qui a poussé Grinnell à militer durant deux décennies pour en faire un parc national, tant il était émerveillé par la beauté de cette région. 

L'arrivée du train de la Great Northern Railway a atteint la partie Sud du futur parc en 1891, et la compagnie en a profité pour promouvoir cet environnement unique, auprès du public mais aussi du Congrès. En 1897, la région a été classé forêt préservée, tout en gardant l'exploitation minière autorisée, bien qu'elle n'ait pas eu de succès. En 1910, grâce à l'influence de Grinnell, de l'avocat politicien Henry L. Stimson et de la compagnie ferroviaire, la zone a été décrétée parc national par le président William Howard Taft le 11 mai 1910. 

Pour promouvoir le tourisme, des chalets et hôtels ont été construits au cours des années 1910, en se basant sur l'architecture des bâtiments suisses; bien que les installations n'aient jamais réalisé de bénéfices importants, elles ont attiré de nombreux visiteurs et contribué à faire connaître le parc. Au cours des années 1930, pour relier facilement le parc au reste de l'État, une route a été construite, la célèbre Going to the Sun Road (GTSR), achevée en 1932. Pendant la crise économique des années 1930, le Civilian Conservation Corps créé par Roosevelt a planté de très nombreux arbres dans le parc, créé des sentiers, construit des bâtiments et créé des barrières naturelles anti-incendie.

Le parc dispose de 1181 kilomètres de sentiers de randonnée, de 1009 places de camping, d'embarcadères pour naviguer sur les lacs, de zones de pêche, de 3 centres des visiteurs,  de et de pistes cyclables.

Apprécié pour sa beauté, le Glacier National Park a attiré 3 305 512 visiteurs en 2017. 

(Le Many Glacier Hotel, photo de Traveler100, 29/07/2007, wikipedia)

(Le Many Glacier Hotel, photo de Traveler100, 29/07/2007, wikipedia)

(Dock public du Lake McDonald, photo de Jacob W. Frank, NPS, www.nps.gov)

(Dock public du Lake McDonald, photo de Jacob W. Frank, NPS, www.nps.gov)

(Goin ti the Sun Road, à gauche, photo de Tim Rains, NPS, www.nps.gov)

(Goin ti the Sun Road, à gauche, photo de Tim Rains, NPS, www.nps.gov)

Géographie

Occupant une superficie préservée de 4100.77 Km², le Glacier National Park prend place dans une zone montagneuse remontant à 170 millions d'années, qui compte actuellement 25 glaciers (contre 150 au milieu du 19ème siècle), dont la surveillance constante laisse craindre qu'ils aient presque tous disparu d'ici 2030, si le réchauffement climatique se poursuit. Le plus grand glacier est le Harrison Glacier, qui se trouve à environ 2700 mètres d'altitude et semble pour le moment moins impacté par la hausse des températures. 

Le point culminant du parc est le Mount Cleveland, qui s'élève à 3190 mètres d'altitude, et le parc compte au total 175 montagnes, ainsi que 762 lacs et étangs et 563 ruisseaux. Le Lake McDonald est le plus grand, avec 14.48 kilomètres de long et 1.60 kilomètre de large, pour une profondeur maximale de 141 mètres.

Concernant la faune, elle rassemble 24 espèces de poissons, 276 espèces d'oiseaux, des lynx, des pumas, des ours noirs, des grizzlys, des renards roux, des coyotes, des loups, des gloutons, des blaireaux d'Amérique, des belettes d'Europe, des belettes à longue queue, des lapins de Nuttall, des lièvres de Townsend, des pékans, des loutres de rivière, des porc-épics, des moufettes rayées, des antilopes d'Amérique, des cerfs de Virginie, des wapitis, des élans des rennes, des mouflons canadiens, des chèvres des montagnes Rocheuses (symboles du parc), des bisons, des marmottes à ventre jaune, des spermophiles de Columbia, des écureuils Grand Polatouche, des écureuils roux, ou encore des rats musqués.  

(Lever de soleil, photo de Tim Rains, NPS, www.nps.gov)

(Lever de soleil, photo de Tim Rains, NPS, www.nps.gov)

(Bowman Lake, photo NPS, www.nps.gov)

(Bowman Lake, photo NPS, www.nps.gov)

(St Mary Lake et Wild Goose Island depuis la GTSR, photo de Ken Thomas, 11/09/2006, wikipedia)

(St Mary Lake et Wild Goose Island depuis la GTSR, photo de Ken Thomas, 11/09/2006, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article