Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

General Atomics MQ-9

(MQ-9 de l'USAF au-dessus de l'Afghanistan, photo Lt Col Leslie Pratt, 29/11/2008, wikipedia)

(MQ-9 de l'USAF au-dessus de l'Afghanistan, photo Lt Col Leslie Pratt, 29/11/2008, wikipedia)

Aéronef non habité utilisé par l'US Air Force pour mener des missions de surveillance à haute altitude, de reconnaissance et de frappe au sol, le General Atomics MQ-9 "Reaper" est plus grand, plus endurant et plus puissant que son prédécessuer le MQ-1 "Predator". 

Le MQ-9 trouve ses origines en 2001, lorsque l'USAF a demandé une nouvelle version du MQ-1, désignée MQ-1B, qui a réalisé son vol inaugural le 02 février 2001; après le vol d'essai, des modifications ont été apportées à l'appareil et en octobre 2001, l'armée de l'air a donné un contrat pour 2 versions du MQ-1B, à des fins d'évaluation. 

Le souhait de l'armée de l'air était de s'équiper d'un aéronef adapté aux frappes air-sol, pour compléter l'action des chasseurs/bombardiers et les libérer de certaines missions pour les réorienter vers des frappes plus lourdes. Satisfaite des évaluations et des essais en vol, l'US Air Force possédait 9 MQ-9 en mai 2007 sur la base de Creech (Nevada), puis un premier tir en opération a eu lieu en Afghanistan durant l'année 2007, contre des insurgés. 

Durant l'été 2008, des MQ-9 ont été déployés en Irak, et en mars 2009, l'USAF possédait 28 MQ-9 et en a déployé plusieurs au-dessus des Seychelles en septembre 2009, pour aider à la lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime. Peu avant, en 2008, une unité de l'Air National Guard de New York, jusque là équipée de F-16, a entamé sa transformation sur MQ-9, ce qui était une première.

Poursuivant l'acquisition de ces drones, l'US Air Force entraînait en 2011 plus d'opérateurs de drones que de pilotes de combat, soulignant ainsi le désir du Pentagone d'accroître sa flotte de drones de combat. Contrôlés depuis des bases situées aux États-Unis, ou à partir de bases avancées, les drones sont relayés par satellite à ces stations terrestres et reçoivent/transmettent des informations en temps réel. 

Des améliorations aérodynamiques, électroniques, d'armement et de propulsion ont été apportées au MQ-9 depuis sont entrée en service, et il a récemment remplacé le MQ-1 dans l'inventaire américain. L'USAF dispose en 2018 de 195 MQ-9 et de nouveaux escadrons sont en cours de formation (Floride, Caroline du Sud, Géorgie, Idaho), la plupart devant recevoir 24 MQ-9. 

Bien que performants, les drones armés ont été à de multiples occasions accusés de dommages collatéraux entraînant la mort de nombreux civils en Afghanistan, au Pakistan, et au Yémen, et le recours aux frappes nécessite une bonne identification des cibles avant de les autoriser.

Caractéristiques

Propulsé par un turbopropulseur Honeywell TPE331 de 900 Cv, le MS-9 vole jusqu'à 482 Km/h, avec une vitesse de croisière de 313 Km/h, un plafond de 15 000 mètres et une autonomie de 1852 kilomètres. Capable de rester en vol durant 14 heures, il a une altitude opérationnelle de 7.5 kilomètres. 

D'une longueur de 11 mètres, pour une envergure de 20 mètres et une hauteur de 3.81 mètres, il pèse 2.22 tonnes à vide et 4.76 tonnes au maximum au décollage. Le drone est équipé d'un nacelle stabilisée gyroscopique avec caméra TV/infrarouge, un télémètre/désignateur laser, un radar à synthèse d'ouverture à haute résolution, une liaison satellite cryptée un système de suivie des véhicules en mouvement, un GPS et divers équipements électroniques. 

Concernant l'armement, le MQ-9 comprend 7 points d'emport, avec des missiles air-sol AGM-114, des bombes guidées GBU-12, GBU-38, ou des missiles air-air AIM-92.

(MQ-9 au sol, durant l'exercice Combat Hammer, photo Sgt Robert Shepherd, www.dod.defense.gov)

(MQ-9 au sol, durant l'exercice Combat Hammer, photo Sgt Robert Shepherd, www.dod.defense.gov)

(Station de contrôle du MQ-9 en Californie, photo Senior Airman Crystal Housman, www.dod.defense.gov)

(Station de contrôle du MQ-9 en Californie, photo Senior Airman Crystal Housman, www.dod.defense.gov)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article