Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Bureau of Land Management

(Logo du BLM, image US Government, wikipedia)

(Logo du BLM, image US Government, wikipedia)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Agence fédérale placée sous l'autorité du Department of the Interior, le Bureau of Land Management (BLM) a été créé par le président Harry S. Truman en 1946, et a pour missions de gérer les terrains publics des États-Unis, en préservant la santé des terres, leur richesse et leur productivité. 

Le BLM trouve ses origines en 1785 avec l'adoption de la Land Ordinance, qui autorisait le Congrès à vendre des terres dans des territoires peu connus, situés à l'Ouest des Treize Colonies; en 1787, la Northwest Ordinance définit les modalités de développement des territoires du Nord-Ouest (Illinois, Indiana, Ohio, Michigan, Minnesota, Wisconsin) et les conditions démographiques et juridiques pour accéder à l'Union. L'objectif du Congrès était alors d'attirer un maximum de colons à l'Ouest pour étendre le territoire et l'influence des États-Unis.

Par la suite, une partie de ces vastes terres a été transformée en réserves naturelles ou en parcs nationaux, tandis que d'autres restaient disponibles pour les activités d'élevage, d'exploitation minière, forestière, pétrolière ou gazière (depuis les années 1920).

Le BLM propose des activités touristiques et de loisirs (pêche, randonnée, camping, chasse) aux visiteurs qui viennent sur ses terres publiques; la possession de ces terres est parfois sujette à des contestations de citoyens.

Avec 8349 employés, appuyés par des milliers de volontaires, le BLM est pourvu d'un budget de $ 1 087 302 000 en 2018 et son quartier général se trouve au 1849 C Street NW Room 5665, à Washington D.C.

Le BLM en chiffres

  • 528 réserves naturelles sans route d'accès, ni aménagements humains (51 639 Km²)
  • 221 réserves naturelles accessibles, avec activités humaines limitées (35 255 Km²)
  • 69 rivières protégées (4052 Km²)
  • 27 monuments nationaux (22 622 Km²)
  • 16 zones protégées (14 858 Km²)
  • 13 sentiers historiques (8172 kilomètres)
  • 5 sentiers panoramiques (1099 kilomètres)
  • 5 zones conservées (1765 Km²)
  • 630 000 Km² à disposition pour les pâturages
  • 63 000 puits de pétrole et gaz naturel sur les terres du BLM
  • 330 717 kilomètres de ruisseaux pour la pêche
  • 8900 Km² de lacs et réservoirs
  • 10 600 kilomètres de rivières navigables
  • 7200 kilomètres de sentiers historiques et panoramiques 
  • 220 000 Km² de forêts exploitables 
  • Conseils du BLM sur 230 000 Km² de terres indiennes 
  • 46 000 mines abandonnées 
  • 8000 kilomètres de pipelines et de lignes de communications passent sur les terres du BLM

En plus de la gestion des terres publiques, le BLM a mis à disposition une partie de celles-ci pour produire des énergies renouvelables, avec 35 centrales photovoltaïques, 12 centrales géothermiques et 11 centrales éoliennes, qui approvisionnent 5 000 000 de maisons. Le BLM est une des rares agences fédérales à rapporter plus d'argent qu'elle n'en dépense ($ 88 000 000 000 d'impact économique), et à soutenir l'emploi. 

(Terres du BLM, image www.blm.gov)

(Terres du BLM, image www.blm.gov)

Terres du BLM par État

ÉtatHectares
Alabama1 284
Alaska28 421 604
Arizona4 907 760
Arkansas568
Californie6 152 432
Colorado3 385 417
Dakota Nord23 478
Dakota Sud113 798
Floride906
Idaho4 745 430
Illinois8
Kansas3
Louisiane826
Maryland221
Michigan246
Minnesota524
Mississippi2 042
Missouri23
Montana4 007 429
Nebraska2 155
Nevada19 234 774
Nouv. Mex5 490 744
Oregon6 445 811
Texas144
Utah9 219 426
Virginie325
Washington178 935
Wisconsin1 006
Wyoming 7 081 251

Sur les terres placées sous son autorité, le BLM dispose d'un contingent de pompiers pour les périodes de sécheresse et de risques d'incendies, ainsi que d'avions bombardiers d'eau. Le personnel du BLM anticipe également les risques d'incendies en entretenant les terrains susceptibles de provoquer un départ de feu.

En plus de la lutte anti-incendie, le Bureau of Land Management s'appuie sur près de 300 Rangers, chargés de faire appliquer les lois sur les terres relevant du BLM : armés, ils sont autorisés à arrêter des personnes dans leur juridiction, à participer à des recherches et à témoigner devant un tribunal.

Ils disposent d'unités cynophiles, d'hélicoptères, de motoneiges et de véhicules de patrouille et sont formés au Federal law Enforcement Training Center (FLETC). 

Le BLM gère également les troupeaux de chevaux et d'ânes sauvages, qui sont laissés en liberté sur les terres fédérales du BLM; il y a 66 976 chevaux et 14 975 ânes sauvages recensés. La plupart de ces animaux sont les descendants d'animaux possédés par les conquistadors espagnols, les mineurs, la cavalerie américaine ou encore les amérindiens. 

(Pompiers du BLM dans l'Oregon, photo www.blm.gov)

(Pompiers du BLM dans l'Oregon, photo www.blm.gov)

(Des Mustangs dans la Tule Valley, Utah, photo de Qfl247, 03/11/2009, wikipedia)

(Des Mustangs dans la Tule Valley, Utah, photo de Qfl247, 03/11/2009, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article