Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Oshkosh L-ATV/JLTV

(Version armée du L-ATV, photo www.oshkoshdefense.com, 07/07/2014)

(Version armée du L-ATV, photo www.oshkoshdefense.com, 07/07/2014)

Programme de remplacement du HMMWV, commun à l’US Army et à l’US Marine Corps, le Joint Light Tactical Vehicle (JLTV) se destine à être un engin plus résistant et à la capacité supérieure, comparé au HMMWV. Les opérations d’Irak et d’Afghanistan ayant clairement démontré le manque de protection du HMMWV, le Pentagone a lancé un appel d’offres en 2008 auprès des constructeurs Bae Systems, Lockheed Martin et General Dynamics.

L’énorme parc de véhicules à remplacer représente un enjeu économique et industriel immense, avec près de 50 000 JLTV pour l’US Army et 5500 pour l’US Marine Corps, sans compter les ventes futures à l’exportation. Lors de son lancement le programme JLTV était sensé se décliner en 3 versions à charge variable, et être aisément aérotransportable par C-130, C-5, C-17, CH-53 ou CH-47.

Dans l’hypothèse d’une embuscade ou d’une attaque à l’explosif improvisé, il était demandé que les portes se retirent facilement, pour que le personnel puisse rapidement s’extraire. Non armé à l’origine, le JLTV pourra recevoir une tourelle protégée, voire téléopérée, pour ne pas exposer inutilement le servant de la mitrailleuse de 7.62 ou de 12.7 mm. 

Après avoir étudié et plusieurs concepts de différents constructeurs tels que BAe Systems, Oshkosh, Lockheed Martin, AM General, Navistar et Hardwire, l'US Marine Corps et l'US Army ont sélectionné les projets de Lockheed Martin, Oshkosh et AM General le 23 août 2012; les constructeurs ont chacun reçu une commande de 22 prototypes pour des évaluations et des essais sur le terrain à Aberdeen Proving Ground (Maryland) et Yuma Proving Ground (Arizona).

Les tests effectués ont inclu des essais balistique, des tests de solidité du châssis, de résistance des amortisseurs, le tout dans des conditions réelles et durant 14 mois. Oshkosh a finalement été sélectionné le 25 août 2015, avec d'abord une mise en production limitée des véhicules, à partir du 1er trimestre 2016, puis une décision de production en masse espérée à partir de 2018, pour des livraisons nombreuses en novembre/décembre 2019.

Le 23 mars 2016, 657 JLTV ont été commandés par l'US Army, puis le budget 2017 du Pentagone a financé 1828 JLTV pour l'US Army et 192 pour les Marines; le budget 2018 prévoit l'achat de 2110 JLTV pour l'US Army, 527 pour l'US Marine Corps et 140 pour l'US Air Force. Les besoins des Marines ont été portés à 9091 JLTV en 2018, mais les finances actuelles ne permettent d'en acheter que 7622 d'ici 2023 (la version de base coûte $ 250 000). Les Marines recevront leurs premiers JLTV courant 2019 à Camp Lejeune (Caroline du Nord).

Caractéristiques

Décliné en 3 catégories (A, B, C), le L-ATV a une capacité en charge de 1600 Kg (A), 2000 Kg (B) et 2300 Kg (C); la version A embarque 4 soldats, le modèle B en a 6 et le C 2 ou 3. Il existe en variante transport logistique, reconnaissance, escorte armée, ambulance et utilitaire.

Long de 6.20 mètres, large de 2.50 mètres et haut de 2.60 mètres, il pèse 6400 Kg à vide et possède un moteur Gale Banks Engineering de 300 Cv, qui lui permet de rouler jusqu'à 110 Km/h sur route, avec une autonomie de 480 kilomètres. Utilisant un système de suspension indépendante et un système qui gère la puissance du moteur selon le terrain, le JLTV offre une protection très supérieure à celle du HMMWV, tout en voyant le véhicule être moins encombrant et lourd que les MRAP de type Cougar qui équipent les Marines.

Les JLTV/L-ATV combine la bonne mobilité du HMMWV à la protection des MRAP, avec notamment un système anti-incendie, un plancher blindé renforcé, des sièges et un plancher absorbeurs d'onde de choc, des vitres blindées et des kits additionnels de blindage peuvent être installés pour renforcer la protection selon les menaces. L'habitacle est protégé contre les menaces NBC et l'équipage dispose d'une caméra infrarouge, d'un GPS, et de moyens de communication, y compris par satellite.

La version de base n'est pas armée, mais le JLTV peut être équipé d'un lance-grenade automatique de 40 mm, de missiles antichar, d'une mitrailleuse de toit de 12.7 mm, avec kit de protection pour le servant, ou bien une tourelle téléopérée, avec mitrailleuse de 12.7 mm ou canon de 30 mm, voire d'un laser anti-drone.

(Version de base de 'lUSMC  lors d'essais sur neige, photo www.oshkoshdefense.com, 14/12/2016)

(Version de base de 'lUSMC lors d'essais sur neige, photo www.oshkoshdefense.com, 14/12/2016)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article