Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Classe Polar

(L'USCGC Polar Star en Antarctique, photo de Chief PO David Mosley, 15/01/2017, www.flickr.com)

(L'USCGC Polar Star en Antarctique, photo de Chief PO David Mosley, 15/01/2017, www.flickr.com)

Construite à 2 unités, cette classe de brise-glace est l'une des plus lourdes actuellement présente dans les rangs de l'US Coast Guard; les 2 bâtiments ont été fabriqués à Seattle (État de Washington).

Parallèlement à leur mission principale de libération des glaces, pour aider à la navigation, ils prennent aussi part à des missions scientifiques au profit de diverses institutions. Entrés en service en 1976 et 1978, les navires de cette classe ont vu le 2ème être retiré du service actif en 2010 en raison de graves problèmes de moteurs. Depuis son retrait, le sort du navire est régulièrement l'objet de questions : réparation modernisation ou remplacement. En février 2017, les autorités ont décidé qu'il allait servir à fournir des pièces détachées à l'autre navire, l'USCGC Polar Star, encore en activité et basé à Seattle (Washington).

Ce dernier a bénéficié en 2010 d'un chantier de modernisation de $ 62 000 000, qui s'est achevé en décembre 2012, mais il n'a repris la mer qu'en 2014, après plusieurs mois d'essais. Il est le seul navire brise-glace suffisamment puissant et résistant pour fendre les glaces en Antarctique et donner accès à la base scientifique américaine de McMurdo.

Répartition de la flotte

NomBaseDistrict
Polar StarSeattle (WA)13

Caractéristiques 

D'une conception robuste, avec un acier à haute résistance et divers alliages, ils mesurent 122 mètres de long, pour 25.45 mètres de largeur, et ont une hauteur maximale émergée de 42 mètres, à la cheminée, ainsi qu'un tirant d'eau de 9.40 mètres.

Leur coque renforcée, associée à la possibilité de rapidement remplir les ballasts pour accroître la force de destruction, nécessite une puissante motorisation, combinant turbines à gaz (75.000 Cv) et moteurs Diesel (18.000 Cv), développant assez de puissance pour faire avancer les 13 623 tonnes de ces navires à 33 Km/h, le tout avec une autonomie de 51.856 kilomètres, à une allure de 24 Km/h, ou 100 jours d'endurance.

L’équipage habituel est de 187 personnes et le navire dispose d'installation scientifiques² de  pour ses 33 scientifiques embarqués; pour améliorer les conditions de vie à bord, des espaces de détentes ont été installés, ainsi qu'un gymnase, une petite supérette, une vidéothèque, une liaison postale, un téléphone satellite et une bibliothèque.

Les navires peuvent accueillir 2 HH-65, affectés à des missions de reconnaissance des glaces,de transport, de recherche scientifique, et d'assistance si nécessaire. Aucun armement n'est monté sur l’infrastructure extérieure, mais un petit arsenal de sécurité, comprenant des M-16 et des fusils à pompe, est présent à bord.  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article