Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

US Department of State

(Sceau officiel du Department of State, image www.state.gov, wikipedia)

(Sceau officiel du Department of State, image www.state.gov, wikipedia)

(Budget du DOS, création Vincent CHARLES)

(Budget du DOS, création Vincent CHARLES)

Créé le 27 juillet 1789, l'US Department of State (DOS) est le ministère chargé des relations internationales, et il a été le premier département exécutif fédéral créé par la Constitution; ce ministère est chargé de faire valoir la politique étrangère américaine et de représenter les intérêts des États-Unis à travers des ambassades et des consulats dans la presque totalité des pays du monde.

Dirigé par un Secrétaire d'État, nommé par le président et confirmé par le Sénat, le DOS (également nommé State Department), se charge aussi de protéger les ressortissants américains partout dans le monde, qu'ils y travaillent ou y séjournent, de fournir des services aux étrangers désirant visiter les États-unis ou y immigrer légalement.  

En plus de ces activités, le DOS assure un soutien aux autres agences (fédérales, d'État ou locales), coordonne ses efforts avec ceux de ces services pour des visites officielles à l'étranger ou sur le territoire américain. A noter que le DOS informe le public américain sur sa politique et sur les relations avec les autres pays, ainsi que sur les éventuels dangers sanitaires ou sécuritaires de tel ou tel pays.

Doté d'un budget de $ 54 180 000 000 en 2018, le Department of State a vu baisser ses fonds d'aide à l'étranger de manière importante, à la demande du président Donald Trump : sa politique de repli de l'Amérique et d'un moindre interventionnisme américain, avec pour objectif de faire prioritairement passer les États-Unis en premier explique les baisses des différents budgets du DOS.

Le changement d'administration en 2017 et les difficultés du président Trump avec sa propre majorité font qu'il manque actuellement 44 ambassadeurs en postes, car non confirmés par le Sénat.

Ce ministère emploie au total 74 229 personnes

  • 13 731 professionnels employés auprès des affaires étrangères (consulats et ambassades)
  • 50 146 personnels recrutés localement
  • 10 352 civils 

Au total, le Department of State dispose de 170 ambassades, 78 consulats généraux, 12 consulats et 11 missions auprès d'organisations internationales.

Le quartier général du Department of State se situe au 2201 C Street Northwest, à Washington D.C, dans le Harry S Truman Building, qui occupe 130 000 m², avec 43 ascenseurs et 4000 fenêtres.

(Quartier général du DOS, photo de Loren, 27/03/2007, wikipedia)

(Quartier général du DOS, photo de Loren, 27/03/2007, wikipedia)

L'organisation du Department of State est complexe, avec différents bureaux et services spécialisés, en particulier dans les relations entre les États-Unis et chaque pays avec lequel l'Amérique a des relations diplomatiques. 

Le DOS agit régulièrement en lien avec le Department of Commerce (échanges internationaux, propriété intellectuelle), le Department of Justice (lutte anti-drogue, anti-terroriste, criminalité internationale), le Department of Defense (ventes d'armes, formation d'armées amies, accords de Défense) ou encore le Department of Homeland Security (immigration, lutte anti-terroriste). 

En plus des différents protocoles à respecter selon les us et coutumes des pays reçus par les États-Unis ou recevant des visiteurs officiels américains, le DOS dispose de ses propres services de renseignement (qui apportent des informations aux diplomates), de services chargés d'aider à développer les échanges économiques, de services liés à la culture, à la sécurité et à la lutte contre la prolifération des armes, ou encore à la lutte contre les narcotrafiquants. 

Organisation

  • Deputy Secretary of State : adjoint principal du Secrétaire d'État, il est assisté par 1 coordinateur principal et 6 secrétaires, un service de conseillers légaux, un service chargé d'inspecter les dépenses du ministère (300 agents), un service chargé du protocole pour les visites officielles, les cérémonies, les cadeaux, et un service chargé du budget.
  • Under secretary of State for Political Affairs : 3ème poste le plus élevé du ministère, il consiste à prendre connaissance et communiquer en interne les informations en provenance des bureaux chargés des affaires politiques en Afrique, en Asie orientale et dans le Pacifique, en Europe et Eurasie, au Proche-Orient, en Asie centrale et du Sud, aux Amériques et dans les organisations internationales. Grâce à ces services, il est possible aux États-Unis de coordonner leurs efforts diplomatiques dans le monde.
  • Under Secretary of State for Management : principal conseiller du Secrétaire d'État et du sous Secrétaire d'État en ce qui concerne la gestion du budget et des moyens matériels et humains. Un service chargé des achats, du soutien technique et des transports, et un service chargé d'aider les citoyens américains en cas de vol, de décès, d'arrestation, de perte de documents, et d'adoption font partie de cette direction.  Le sous-secrétaire est aussi appuyé dans son action par un service chargé de la construction et de l'entretien des ambassades et autres représentations diplomatiques américaines, ainsi que par le bureau de la sécurité diplomatique (2000 agents), chargé de l'analyse des menaces, de l'anti-terrorisme, de la protection des personnels et de diverses enquêtes. 
  • Under Secretary of State for Economic Growth, Energy and the Environment : il s'agit du principal conseiller économique du Secrétaire d'État, permettant de négocier des contrats d'exportation avec les partenaires des États-Unis. Des services chargés de faire respecter les droits à la propriété intellectuelle, d'étudier les affaires commerciales et les échanges, ou encore de mettre en place des sanctions économiques viennent compléter ce directorat. 
  • Under Secretary of State for Public Diplomacy & Public Affairs : chargé de communiquer et de faire comprendre les décisions prises par le Département d'État, ce service dispose d'experts chargés d'informer l'opinion publique et d'expliquer les mesures de politique étrangère. Des contenus audios et vidéos sont produits par les services, et diffusés via différents médias et sur le site internet du ministère. 
  • Under Secretary of State for Arms Control & International Security Affairs : offrant des conseils stratégiques précieux au président et au secrétaire d'État, ce service veille notamment à lutter contre la prolifération des armes de destruction massive, vérifie le respect des accords internationaux sur les forces conventionnelles, coordonne la politique de Défense avec les alliés des États-Unis (en lien avec le Department of Defense), régule les ventes d'armes américaines, contrôle l'accès étranger aux technologies militaires des États-Unis, combat les trafic d'armes, et assure la formation et l'équipement des soldats de la paix et des militaires étrangers.
  • Under Secretary of State for Civilian Security, Democracy & Human Rights : veiller à promouvoir la paix et faire avancer les négociations en ce sens incombe à ce service; un bureau d'aide à la reconstruction après conflit est à sa disposition, en lien avec d'autres agences, pour remettre en place des infrastructures et tenter de stabiliser la situation. Un service de coordination anti-terroriste en lien avec les gouvernements étrangers et un bureau de lutte anti-narcotiques et d'affaires judiciaires complètent l'action de ce sous secrétariat. Un bureau d'aide aux réfugiés, de lutte contre le trafic d'êtres humains, de promotion de la démocratie et du respects des droits de l'Homme font aussi partie de services de ce département.

Dans le cadre de la lutte anti-drogues du gouvernement américain, le DOS essaie de réduire la productivité des principaux pays exportateurs de drogues (Afghanistan, Pakistan, Colombie, Bolivie, Pérou, Guatemala) par le biais d'un ensemble d'aéronefs issus des surplus du gouvernement : des hélicoptères, des avions d'épandage de défoliant, et des avions de transport servent à cette fin. Le Bureau of International Narcotics & Law Enforcement Affairs (INL) utilise ces appareils ou forme le personnel des pays partenaires pour lutter contre la production de drogues.

Parc aériens de l'INL

  • 62 hélicoptères UH-1
  • 16 hélicoptères S-61 (13 autres en commande)
  • 15 hélicoptères UH-1 N
  • 13 hélicoptères CH-46
  • 2 hélicoptères Mi-8
  • 14 avions d'épandage AT-802
  • 7 avions de transport DHC-8
  • 6 avions de transport Cessna 208
  • 5 avions de transport Beechcraft B-1900
  • 2 avions de transport C-27J
  • 1 avion de transport An-26
  • 1 avion de transport Do-228
(CH-46 de l'INL, photo www.navair.com)

(CH-46 de l'INL, photo www.navair.com)

Ambassades et consulats

La représentation diplomatique du gouvernement américain incombe aux 170 ambassades, chargées de délivrer des messages officiels dans les pays où elles sont installées, ou de recevoir des messages de ces pays. Les ambassades rapportent au gouvernement les événements importants concernant le pays où elles sont installées (actualités politiques, sociales, économiques, militaires), et préparent les traités politiques ainsi que les visites d'État. 

L'ambassadeur et le personnel de l'ambassade bénéficient de l'immunité diplomatique et d'un service de protection, de taille variable selon la situation du pays et les menaces; les bâtiments des ambassades sont considérés comme territoire propre des États-Unis.

Les 78 consulats généraux (dans les grandes villes) et les 12 consulats quant à eux sont la représentation administrative des États-Unis à l'étranger, et œuvrent principalement pour les concitoyens en résidence ou de passage dans les pays concernés; ces représentations établissent ou renouvellent les passeports, transcrivent les naissances, décès, mariages, divorces ou adoptions survenus à l'étranger. Les consulats portent aussi assistance aux compatriotes en difficultés, notamment en cas d'emprisonnement. A noter que certaines ambassades ont un service consulaire. 

Bien que considérés comme diplomates, les consuls ne bénéficient pas de l'immunité diplomatique et les consulats sont établis sur des espaces qui appartiennent au pays hôte. 

La plus grosse ambassade au monde est américaine et se situe à Bagdad : elle occupe 42 hectares et a été ouverte en 2009. Entourée d'un mur d'enceinte en béton armé anti-explosion, la zone dispose d'un bâtiment principal aux vitres blindées et aux murs renforcés, ainsi que de logements aux mêmes caractéristiques; une piscine intérieure, un terrain de basketball intérieur, une salle intérieure de fitness, plusieurs salles de réception, des cantines et de nombreux lavabos sont à disposition des 1350 employés. A noter que le site (de la taille du Vatican) est autonome en électricité et production d'eau.

 Ambassades dans le monde

(Création Vincent CHARLES)

(Création Vincent CHARLES)

Protéger les ambassades

Les ambassades sont défendues par des petits groupes de Marines, appartenant au Marine Security Guard, fort au total de près de 1800 militaires; les ambassadeurs et les responsables, ainsi que le personnel, sont protégés par le Diplomatic Security Service, qui regroupe 2110 agents spéciaux, 95 enquêteurs, 351 techniciens et spécialistes, et 106 courriers, formés au transport de correspondances confidentielles et classifiées. 

Le ministère emploie aussi sous contrat 1939 agents privés, pour assurer la sécurité des dignitaires dans des environnements à forte menace (Afghanistan, Irak, Pakistan, Israël).  L'US Air Force met à disposition des ambassadeurs une flotte de 30 avions légers de transport C-12.

Le Department of State a en mémoire les attentats de 1998 contre les ambassades américaines de Dar es Salaam (Tanzanie) et de Nairobi (Kenya), qui ont respectivement tué 11 et 213 personnes, presque exclusivement des employés locaux, bien que 12 américains aient perdu la vie. A Nairobi, 4000 personnes ont été blessées et 85 à Dar es Salaam. 

L'enquête a par la suite établi des liens avec Oussama ben Laden et le groupe terroriste Al Qaeda; des 21 personnes suspectées d'être impliquées dans les attaques (sans compter les kamikazes), 8 ont été tuées entre 2001 et 2011, 7 sont emprisonnées à vie aux États-Unis, 1 est emprisonnée pour 25 ans aux États-Unis, 2 sont mortes en attendant leurs procès et 3 sont encore en fuite.

Depuis, les autorités américaines ont fortement investi pour améliorer la sécurité des ambassades, en installant des vitres blindées, des portiques de sécurité, des bornes anti-intrusion, des grilles renforcées, des caméras supplémentaires, des pièces de survie, des portails plus résistants, des plaques de blindage dans les murs, ou encore en reculant les zones de stationnement autorisé (pour éviter les véhicules suicides).

Régulièrement menacées et attaquées dans les pays instables comme le Soudan, l'Égypte, l'Afghanistan, la Libye, l'Irak, l'Arabie Saoudite, le Yémen ou le Pakistan, les ambassades bénéficient d'un total de 4546 voitures blindées, dont des SUV Chevrolet Suburban, des vans Chevrolet Express, des SUV BMW X5, des SUV Nissan Patrol ou des SUV Toyota Land Cruiser. 

(Suburban blindée transportant le prince William à New York, 08/12/2014, photo www.state.gov)

(Suburban blindée transportant le prince William à New York, 08/12/2014, photo www.state.gov)

Répartition des voitures blindées

(Création Vincent CHARLES, source Office of Inspector General, DOS, 02/2017)

(Création Vincent CHARLES, source Office of Inspector General, DOS, 02/2017)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article