Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Kennedy Space Center

(Vehicle Assembly Building, bâtiment emblématique du KSC, photo de Steve Paluch, 05/01/2015, wikipedia)

(Vehicle Assembly Building, bâtiment emblématique du KSC, photo de Steve Paluch, 05/01/2015, wikipedia)

Implanté en Floride, le centre spatial Kennedy Space Center est une vaste installation de la NASA destinée par le passé au contrôle du lancement des missions habitées Apollo, Skylab ou de la navette spatiale.

Créé le 1er juillet 1962, ce site est né de la volonté du président John F. Kennedy d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin des années 1960, et a été choisi en raison de sa proximité avec le site de lancement de Cape Canaveral, également en Floride. Ainsi, en 1962, la NASA a fait l'acquisition de 340 Km² de terrains et a entamé des négociations avec l'État de Floride pour obtenir 230 Km² de plus.

La construction des premiers bâtiments a débuté en 1962, le président Kennedy effectuant 2 visites durant l'année, puis le 29 novembre 1963, 7 jours après son assassinant, le site a reçu le nom de John F. Kennedy Space Center. A mi chemin entre Miami et Jacksonville, la base de la NASA mesure 55 kilomètres de long et 9.70 kilomètres de large, et couvre 570 Km².

Entre 1967 et 1973, 13 tirs de la fusée Staurn V ont eu lieu au Kennedy Space Center (KSC), puis de 1973 à 1975, 3 missions habitées Skylab sont parties depuis ce centre de lancement; courant 1972, le KSC a été choisi pour les lancements de la navette spatiale, dont le premier départ a eu lieu le 12 avril 1981. Toutefois, le KSC n'était pas adapté pour l'atterrissage de la navette et c'est le centre d'Edwards, en Californie, qui s'occupait de cette partie de la mission. 

(Apollo 4 en route vers son pas de tir, photo de la NASA, 26/8/1967, www.hq.nasa.gov, wikipedia)

(Apollo 4 en route vers son pas de tir, photo de la NASA, 26/8/1967, www.hq.nasa.gov, wikipedia)

Après les tragiques accidents qui ont frappé la navette en 1986 et 2003, le KSC a vu ses missions évoluer et sert désormais principalement à promouvoir les lancements commerciaux, à développer et tester des technologies pour les nano-satellites (avec les universités), ou encore à aider à préparer les cargaisons pour la station spatiale internationale.

La base compte environ 700 bâtiments divers, avec notamment un quartier général de 40 825 m², sur 3 étages (construit en 1965), un site de laboratoires et d'instrumentation pour les lancements, d'une superficie de 12 480 m², un bâtiment dédié aux cargaisons pour la station spatiale internationale, avec 42 500 m² à disposition (sur étages), 3 installations de maintenance pour les propulseurs au propergol (isolées du reste du complexe, par sécurité).

(Vue aérienne du quartier général, photo de la NASA, wikipedia)

(Vue aérienne du quartier général, photo de la NASA, wikipedia)

Le Kennedy Space Center dispose également du Vehicle Assembly Building (VAB), construit en 1966, qui était utilisé pour abriter la fusée Saturn, puis navette spatiale en position verticale, et mesure 160.30 mètres de haut, 218.20 mètres de long et 157.90 mètres de large, avec un volume total de 3 665 000 m³. Des modifications sont actuellement en cours pour le futur vaisseau avec équipage embarqué. Le Kenendy Space Center emploie 8500 personnes et dispose de 3 hélicoptères UH-1 H.

(Navette spatiale en transit depuis le VAB, photo www.dayton.hq.nasa.gov, 25/01/1990, wikipedia)

(Navette spatiale en transit depuis le VAB, photo www.dayton.hq.nasa.gov, 25/01/1990, wikipedia)

Un centre touristique est également installé dans l'enceinte de la base (1 500 000 visiteurs par an), avec des exhibitions de matériels, 2 cinémas IMAX, des démonstrations, des visites en bus pour découvrir la presque totalité des bâtiments de l'ère d'Apollo, mais aussi voir en vrai une fusée Saturn V, la navette Atlantis, les lanceurs Mercury, Titan II, Juno, Juno II, Thor-Delta, Atlas-Agena, le module lunaire LEM, la jeep lunaire, ou encore des maquettes.

(Vue aérienne du complexe des visiteurs, photo de Kim Shiflett, NASA, 06/5/2013, www.mediaarchive.ksc.nasa.gov, wikipedia)

(Vue aérienne du complexe des visiteurs, photo de Kim Shiflett, NASA, 06/5/2013, www.mediaarchive.ksc.nasa.gov, wikipedia)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article