Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Philadelphie

(Drapeau de la ville, image de Dysfunctional, 30/10/2008, wikipedia)

(Drapeau de la ville, image de Dysfunctional, 30/10/2008, wikipedia)

(Localisation de la ville et du comté, image de DemocraticLuntz, wikipedia)

(Localisation de la ville et du comté, image de DemocraticLuntz, wikipedia)

Histoire de Philadelphie

Capitale de l'État de Pennsylvanie, plus grande ville de ce dernier et 6ème plus grande ville américaine, Philadelphie compte en 2016 un total de 1 567 872 habitants et a été fondée le 27 octobre 1682.

Avant l'arrivée des colons européens, la zone était occupée par les amérindiens de la tribu des Lenape (près de 20 000 dans la vallée du Delaware), Lorsque des explorateurs suédois, néerlandais et anglais sont arrivés tour à tour dans la région au 17ème siècle, revendiquant chacun les rives du fleuve Delaware. La Nouvelle-Suède a été fondée en 1638 et a occupé des terres dans les territoires des États actuels du Delaware, du New Jersey et de la Pennsylvanie; par la suite, elle a été annexée par la Nouvelle-Hollande en 1655, avant que toute la région ne tombe sous la domination et le contrôle britannique, dès 1674.

En 1681, le roi britannique Charles II a octroyé une charte à William Penn, fils d'une très riche famille anglaise, en échange de l'annulation d'une dette qu'avait la Couronne envers on père : par ce document, la fondation de la colonie de Pennsylvanie a été actée. Penn était un quaker, membre de ce groupe religieux dissident et persécuté en Angleterre, et il a vite décidé que le territoire qu'il a obtenu deviendrait un refuge pour les opprimés, avec l'égalité, la tolérance et la non-violence comme principes. L'année 1682 a vu Penn prendre la mer à destination de ses nouvelles terres : bien que la charte royale lui en ait donné possession, Penn a choisi d'acheter la terre aux amérindiens, pour établir de bonnes relations avec eux et s'assurer de la paix dans sa colonie.

(Signature du traité de paix entre les amérindiens et William Penn, peinture de Pennsylvania Academy of Fine Arts, Philadelphie, 1771-1772, wikipedia)

(Signature du traité de paix entre les amérindiens et William Penn, peinture de Pennsylvania Academy of Fine Arts, Philadelphie, 1771-1772, wikipedia)

Pour la création de sa future ville, William Penn a opté pour un emplacement proche de la rivière, afin d'y construire un port et il a choisi un aménagement selon un plan en damier, le plus ancien des États-Unis, avec des rues larges. 

Prônant la fraternité et l'amour, Penn a voulu rendre sa ville plus humaine avec la suppression de la peine de mort pour les vols et en garantissant la liberté de cultes; courant 1683, la petite ville n'avait que 600 habitants, puis en 1684, Penn est retourné en Angleterre, tandis que sa ville nommée Philadelphie (amour fraternel) a continué d'attirer des colons européens pour sa prospérité et sa tolérance, atteignant 2500 habitants en 1684. Cette rapide expansion démographique s'est faite au détriment du plan en damier d'origine, et les berges de la rivière ont été assez vite encombrées.  En décembre 1699, Penn est revenu en Pennsylvanie et a constaté que sa population avait fortement augmenté, atteignant 18 000 colons, puis il s'est rendu à Philadelphie où il a découvert que les parcs qu'il avait imaginé donnaient à la ville des espaces agréables, tandis que les boutiques étaient assez bien remplies en marchandises et que la liberté religieuse y était un succès. Au moment de sa visite, Penn a ainsi découvert que Philadelphie était devenue la 2ème ville de Nouvelle-Angleterre, juste après Boston

Peu avant son départ en 1701, William Penn a établi une charte afin que Philadelphie devienne une ville gérée par ses propres institutions municipales : un maire, des conseillers et une assemblée. La ville est devenue un important centre de commerce, initialement pauvre, mais dont la population a explosé, atteignant 12 000 habitants en 1731. Progressivement la cité s'est enrichie vers 1750, notamment grâce à l'intervention de Benjamin Franklin, savant originaire de Boston qui s'est installé à Philadelphie en 1723 et a apporté des solutions pour améliorer la ville et ses services dès 1729 : il a mis en place un service de pompiers, une bibliothèque et l'un des plus anciens hôpitaux des colonies. Par ailleurs, pour développer l'économie de la Pennsylvanie, il a proposé d'imprimer du papier monnaie de l'État et en a obtenu le marché, et ce contrat très lucratif lui a permis de rembourser ses dettes. Durant l'année 1739, le premier traité anti-esclavage a été publié à Philadelphie, plaçant la ville et Boston en tête des centres anti-esclavagistes du pays.

La ville a aussi vu se construire le Pennsylvania State House (futur Independence Hall), où siégeait l'assemblée coloniale dès 1753, puis les rues de Philadelphie ont été pavées et éclairées au gaz progressivement, faisant de la cité l'une des plus modernes des Treize colonies. 

(Pennsylvania State House, image  N.Scull et G. Heap, 1752, wikipedia)

(Pennsylvania State House, image N.Scull et G. Heap, 1752, wikipedia)

Avec l'arrivée régulière de philosophes, de scientifiques, des savants et de penseurs, Philadelphie est vite devenue une ville à l'avant-garde des idées révolutionnaires, dans un contexte où la couronne britannique contrôlait les Treize colonies, prélevait des impôts et instaurait des lois sans consultation auprès des colons. La colère a couvé dans les colonies pendant plusieurs années, jusqu'à ce qu'une rébellion menée par les Fils de la Liberté se mette en place dans plusieurs villes, en s'attaquant aux symboles du pouvoir britannique et à ses représentants.  

La position géographique centrale de Philadelphie au sein des Treize colonies a justifié l'accueil dans l'enceinte du Carpenter's Hall du premier Congrès continental de septembre à octobre 1774 : l'objet de cette assemblée était de discuter des mesures coercitives prises par les britanniques contre des rebelles à Boston. Comme le premier Congrès continental n'a pas donné de résultat, le Second Congrès continental s'est réuni de 1775 à 1781 au Pennsylvania State House, en réaction aux hostilités armées entre les rebelles et les troupes britanniques. Après le siège de Boston par les anglais en juin 1775, le Congrès a voté la création d'une armée continentale, à la tête de laquelle il a nommé le général George Washington. 

Les délégués continentaux ont signé la Déclaration d'Indépendance le 4 juillet 1776 dans l'Independence Hall, après de nombreux débats; après avoir remporté quelques batailles, les américains ont essuyé plusieurs revers, dont celui de Brandywine le 11 septembre 1777, qui a obligé le Congrès à partie et à faire évacuer les 2/3 de la population, alors que les britanniques arrivaient pour occuper la ville. Après 10 mois d'occupation, les britanniques ont quitté Philadelphie pour aller protéger New York, exposée à la menace française, alliée des insurgés.

Ainsi, en juillet 1778, le Congrès continental était de retour à Philadelphie; après la victoire américaine en 1783 contre les britanniques et la reconnaissance des États-Unis d'Amérique par des derniers, Philadelphie a de nouveau accueilli une assemblée en 1787 pour traiter des problèmes liés à l'indépendance et proposer un nouveau mode de gouvernement. George Washington, héros de la guerre d'indépendance, a été élu à l'unanimité pour présider les débats : de cette réunion est née la Constitution américaine, acceptée le 17 septembre 1787.

(Signature de la Constitution à Philadelphie, peinture de 1940, www.theindianreporter.com, wikipedia)

(Signature de la Constitution à Philadelphie, peinture de 1940, www.theindianreporter.com, wikipedia)

A la fin du 18ème siècle, la ville de Philadelphie comptait 28 522 habitants en 1790, plaçant la ville au 2ème rang national en terme de population après New York (33 131 âmes) cette année là. La rivalité entre New York et Philadelphie a notamment vu le Congrès continental s'établir à New York de 1785 à 1790, puis sous la pression de Thomas Jefferson, alors Secrétaire d'État, le Congrès déménagea à Philadelphie en 1790, pour une période de 10 ans, en attendant que la capitale fédérale Washington D.C soit construite et terminée. En 1790, la Bourse de Philadelphie a ouvert, faisant de la cité un des principaux centres financiers des États-Unis d'alors. 

Courant 1793, peu après l'arrivée de 2000 réfugiés de Saint-Domingue (soit 5% de la population de Philadelphie à l'époque), une grave épidémie de fièvre jaune a eu lieu dans la ville et ses environs, causée par les réfugiés, malgré eux. Près de 20 000 habitants ont temporairement fui la cité, mais des villes voisines leur ont interdit l'accès à leur territoire. L'épidémie a ravagé Philadelphie où entre 4000 et 5000 personnes ont trouvé la mort, soit près de 10% de la population d alors. Courant 1798, une autre épidémie de fièvre jaune a eu lieu à Philadelphie, tuant 1292 personnes.

Courant 1800, avec 41 220 habitants, la ville était la 2ème plus peuplée des États-Unis et l'un des ports les plus actifs du pays, notamment grâce aux ressources minières de l'arrière pays de Pennsylvanie et aux nombreuses usines présentes dans la ville et ses alentours.

(Le Congrès des États-Unis à Philadelphie dans les années 1790, image www.philadelphiaencyclopedia.org, Library of Congress)

(Le Congrès des États-Unis à Philadelphie dans les années 1790, image www.philadelphiaencyclopedia.org, Library of Congress)

Au cours des années 1800, Philadelphie est devenue un haut lieu de la production de cuir, de chaussures, de bottes et de papier; l'expansion industrielle de la ville s'est fait grâce aux ressources minières de la Pennsylvanie, qu'il fallait acheminer jusqu'au port de la cité : des voies ferrées, des routes et des canaux ont donc été construits, faisant rapidement de Philadelphie la principale ville industrielle du pays.

Grâce aux industries et aux emplois proposés, Philadelphie a vu sa population passer de 41 220 personnes en 1800 à 80 462 habitants en 1830; pour tenter d'accueillir ce peuplement croissant, des travaux pour construire un grand réservoir d'eau municipal, ainsi que des conduites d'eau ont été entrepris. En plus d'être un très grand centre industriel, Philadelphie est aussi devenue une place financière et boursière très importante et influente, avec aussi de nombreuses institutions culturelles et la création d'un système d'écoles publiques créé en 1834. Exploités par les industriels, les travailleurs de Philadelphie ont effectué la première grève d'ampleur des États-Unis en 1835, mobilisant 20 000 grévistes qui ont exigé de passer à des journées de 10 heures et pour obtenir un hausse des salaires. Ces revendications ont été satisfaites 3 semaines plus tard, le 22 juin 1835. 

Attractive grâce à ses usines, Philadelphie a vu sa population croître, avec l'arrivée massive d'irlandais et d'allemands, qui ont fait passer la démographie de la ville de 93 665 personnes en 1840 à 121 376 en 1850; cet afflux massif s'est fait dans de mauvaises conditions d'hébergement et d'hygiène, ce qui a provoqué des épidémies de choléra, de malaria, de tuberculose et de variole. Par ailleurs, en plus des problèmes sanitaires, la violence des gangs a été jusqu'à infiltrer les casernes de pompiers et les opposer entre elles lors d'interventions. Une série d'émeutes a eu lieu en mai et juillet 1844, entraînant la mort de 20 personnes. Des violences contre les afro-américains ont aussi fréquemment eu lieu.

(Incendie de l'église St Augustine durant les émeutes de 1844, image de John B. Perry, 1844, www.hsp.org, wikipedia)

(Incendie de l'église St Augustine durant les émeutes de 1844, image de John B. Perry, 1844, www.hsp.org, wikipedia)

Avec de meilleures conditions de travail et une politique abolitionniste contre l'esclavage, Philadelphie est vite devenue une destination prioritaire pour des milliers d'afro-américains venus du Sud, dont l'afflux a rapidement provoqué des tensions raciales. Cependant, Philadelphie avait d'importantes connections économiques avec le Sud : des réunions ont même eu lieu pour savoir de quel côté irait la Pennsylvanie en cas de sécession des États du Sud. 

Finalement, la ville s'est rangée du côté de l'Union dans la guerre de Sécession (1861-1865), et a soutenu l'armée en fournissant des troupes (50 régiments créés), des uniformes, des munitions et des navires de guerre. Par ailleurs, en plus des unités blanches, Philadelphie a fourni 11 régiments d'afro-américains. La ville a compté 24 hôpitaux militaires et un total de 157 000 soldats a été soigné dans la ville pendant toute la durée de la guerre. Pendant la guerre puis après celle-ci, la population a continué d'augmenter fortement, passant de 565 529 habitants en 1860 (+ 365.9% par rapport à 1850) à 674 022 en 1870.  

En 1876, pour célébrer le centenaire des États-Unis, la première exposition universelle jamais organisée sur le sol américain a eu lieu, du 10 mi au 10 novembre, sur une surface de 115 hectares et avec 35 pays représentés.  L'événement a été marqué par la présence de nouvelles inventions, telles que le téléphone d'Alexander Graham Bell, une machine typographique, le ketchup Heinz, ou encore le bras de la torche de la Statue de la Liberté, dévoilé publiquement pour lever des fonds pour la construction de la statue. Au total, l'exposition a attiré près de 10 000 000 de visiteurs.

(L'exposition universelle de 1876, image du magazine Harpers Weekly 1876, www.history.sandiego.edu, wikipedia)

(L'exposition universelle de 1876, image du magazine Harpers Weekly 1876, www.history.sandiego.edu, wikipedia)

La surface de la ville a continué d'augmenter, lui permettant de s'étendre davantage et de prendre le contrôle de certaines municipalités. Entre 1880 et 1890, la population a gagné 199 794 habitants, passant de 847 170 à 1 046 964 personnes, apportant de nouvelles tensions raciales avec cet accroissement, sur fond de pauvreté et de lutte des classes, mais aussi de corruption de certaines élites. 

Au début du 20ème siècle, Philadelphie a bénéficié de nouveaux réseaux ferrés et d'un métro, ainsi que de l'arrivée de l'automobile, ce qui a permis aux habitants de progressivement s'éloigner du centre-ville pour s'installer en banlieue. La Première Guerre mondiale a attiré de très nombreux afro-américains des les usines de Philadelphie, pour aider à construire les navires, les trains et les autres équipements liés à l'effort de guerre. De septembre à octobre 1918, une épidémie de grippe espagnole a causé la mort de 12 000 habitants.

Pendant la prohibition, les forces de police de la ville ont lutté avec vigueur contre les trafiquants et pour juguler l'économie souterraine liée à l'alcool de contrebande, certains policiers recourant abusivement à la force, tandis que d'autres ont été corrompus par des trafiquants pour fermer les yeux sur les activités. Les premiers gratte-ciel ont fait leur apparition dans le paysage de la ville à cette période, tandis que de nombreuses routes ont été construites pour accueillir les automobiles, sans cesse en augmentation.

(Destroyers datant de la 1ère Guerre mondiale dans le port de Philadelphie, photo US Navy, 18/10/1923, wikipedia)

(Destroyers datant de la 1ère Guerre mondiale dans le port de Philadelphie, photo US Navy, 18/10/1923, wikipedia)

La crise économique de 1929 et la Grande Dépression qui l'a suivie ont provoqué entre 1929 et 1933 la chute de 43% des usines de la ville, tandis que le chômage des Blancs était de 11.5%, et de 16.2% chez les afro-américains. Pour réaliser des économies, le maire de Philadelphie J. Hampton Moore a licencié 3500 employés municipaux, instauré des coupes salariales et diminué les contrats de la ville avec des prestataires. 

Le successeur de Moore, S. Davis Wilson, a été maire de 1936 à 1939 et a mis en pratique le New Deal instauré par le président Franklin D.Roosevelt,  avec jusqu'à 40 000 philadelphiens bénéficiant du programme fédéral de la Works Progress Administration, qui a lancé d'importants programmes de construction d'immeubles et d'infrastructures. 

L'éclatement de la Seconde Guerre mondiale en Europe et la menace contre les États-Unis ont contribué à faire que les usines d'armement ont recruté davantage de personnel pour fournir le Royaume-Uni en équipements militaires. Après l'entrée en guerre des États-Unis en 1941, la ville s'est fortement mobilisée pour soutenir l'effort national et comme 183 850 habitants se sont engagés durant tout le conflit, il a fallu les remplacer par des femmes et d'es américains venant d'autres villes. Ainsi, en 1944, l'autorité urbaine des transports de Philadelphie a autorisé les afro-américains à conduire les bus ou à les tramways. Le recours aux noirs a provoqué la colère de certains personnels blancs, qui se sont mis en grève, immobilisant partiellement la ville, et le président Roosevelt a envoyé des troupes pour remplacer les grévistes, retournés au travail au bout de 6 jours, après un ultimatum des autorités.

Après la victoire alliée durant la Seconde Guerre mondiale, Philadelphie a été confrontée à de sérieux problèmes de logements, dans la mesure où près de la moitié des habitations n'était pas suffisamment équipée en sanitaires, et des migrations internes à la ville et à ses quartiers ont eu lieu, voyant les plus riches profiter d'un confort de vie supérieur, tandis que les plus pauvres s'installaient en banlieue. Comme l'effort de guerre n'avait plus lieu d'être, de rapides restructurations industrielles ont eu lieu, provoquant des milliers de licenciements et des grèves, dès 1946. 

(Grévistes face à la police montée, image US Information Agency, 1946, wikipedia)

(Grévistes face à la police montée, image US Information Agency, 1946, wikipedia)

Les recrutements massifs des usines de Philadelphie et ses environs ont fait croître fortement sa population, qui est passée de 1 931 334 à 2 071 605 entre 1940 et 1950. Ce pic de population n'a cependant pas duré, puisque dès les années 1950, 5% de la population a quitté la ville en raison des restructurations industrielles et de la fermeture de nombreuses usines; Philadelphie a entrepris des travaux de rénovation de ses quartiers et des moyens de transport, ainsi qu'un agrandissement de son aéroport et la construction de voies rapides, pour demeurer une ville moderne et attractive. 

Les années 1960 ont vu éclater plusieurs émeutes dans les rues de la ville, et la criminalité et la délinquance ont augmenté à mesure que la pauvreté s'étendait, posant alors un sérieux problème à Philadelphie; le commissaire de la police de la ville, Frank Rizzo, aux méthodes controversées et taxé de racisme, a tenté de faire réduire les tensions dans les quartiers noirs à l'aide de policiers afro-américains, mais a parallèlement réduit leur pourcentage au sein des forces de police de la ville. Devenu maire en 1971, Rizzo a davantage soutenu les services de police et de secours de Philadelphie, tout en supprimant des fonds à la bibliothèque publique et à des services municipaux moins "prioritaires" à ses yeux. Malgré ses efforts, la criminalité et la violence ont continué jusqu'aux années 1980, avec une guerre mafieuse dans le Sud de la ville et des gangs qui faisaient régner la peur dans plusieurs quartiers.

Pendant les années 1980, W. Wilson Goode a été le premier maire afro-américain élu à Philadelphie (de 1984 à 1992), mais cette administration a hérité des contrats passés par l'ancien maire Frank Rizzo, qui ont provoqué une crise financière pour la ville : vers la fin des années 1980, Philadelphie a frôlé la banqueroute. La population a poursuivi son déclin, perdant 102 633 habitants entre 1980 et 1990. 

Au début des années 1990, le premier maire d'origine juive Ed Rendell a succé à Goode en 1992, prenant la tête d'une ville en très grande difficultés financières : il s'est vite lancé à la chasse aux dépenses inutiles, a réussi à faire économiser d'énormes sommes d'argent à Philadelphie et a investi pour améliorer les transports dans les quartiers. En outre, la ville a fortement misé sur le tourisme lié à ses bâtiments historiques, et a aussi lancé des festivals et divers événements populaires.

En l'an 2000 est arrivé le maire John F. Street, devenant le 2ème maire afro-américain de l'histoire de la ville, et il a notamment fait améliorer et revitaliser les quartiers défavorisés, développé de nouveaux ou réhabilité d'anciens logements, fait davantage nettoyer les rues et renforcer al sécurité publique. Il a aussi fait installer un vaste réseau Wi-Fi urbain, pour permettre aux plus pauvres d'accéder à l'information et à la connaissance. Malgré ces efforts, la criminalité et le nombre de meurtres ont augmenté dans la ville, tandis que le maire a semblé conserver un certain silence face à cette situation. 

Street a été Remplacé en 2008 par Michael Nutter, 3ème élu afro-américain de l'histoire de la cité, qui a fait réformer les activités de la police municipale pour en améliorer l'efficacité et l'intégrité, cherchant à la rapprocher de la population, puis il a cherché à faire de Philadelphie une ville modèle pour la gestion des énergies a en améliorer le système éducatif pour obtenir plus de diplômés à la fin du lycée (11% de plus depuis 2007), et a fait améliorer l'accès aux différents services publics de la ville pour les usagers (démarches, questions, réclamations), avec en particulier des applications pour téléphone portable. Depuis son arrivée au pouvoir, Nutter a fait diminuer en 2009 le taux de meurtres de 30% par rapport à 2007, a fait développer le tourisme dans la ville et la communication autour de celui-ci, permettant à Philadelphie de devenir la 10ème ville la plus visitée des États-Unis. 

Grâce à ces importants efforts de sécurité et d'investissements, la ville a vu sa population augmenter entre 2000 et 2016, passant de 1 517 550 à 1 567 872 habitants (50 322 de plus).  Le 26 septembre 2015, une visite du pape François dans la ville a attiré plus de 50 000 personnes lors d'une messe célébrée devant l'Independence Hall

En 2016, le nouveau maire Jim Kenney a fait instaurer une taxe sur les sodas et a annoncé que la ville allait reprendre le contrôle de ses écoles publiques à la place de l'État en juillet 2018, après 16 ans sous son autorité. Kenney a été l'un des maires les plus virulents à l'encontre de l'élection de Donald Trump en tant que président des États-Unis.

(Messe du pape François, photo de Tami A. Heilemann, 26/09/2015, US Department of Interior, wikipedia)

(Messe du pape François, photo de Tami A. Heilemann, 26/09/2015, US Department of Interior, wikipedia)

Géographie

Plus grande ville de Pennsylvanie et 6ème plus importante cité américaine, Philadelphie occupe 369.62 Km², dont 347.52 Km² de terres et 22.09 Km² d'eaux et a pour altitude la plus baisse -3 mètres sous le niveau de la mer, et pour point culminant Chestnut Hill, à 136 mètres au-dessus.

Siège de son propre comté, Philadelphie est bordée au Nord par le comté de Montgomery, au Nord-Est par le comté de Bucks, à l'Ouest par le comté de Delaware, à l'Est par le comté de Burlington (New Jersey), au Sud-Est par le comté de Camden (New Jersey) et au Sud par le comté de Gloucester (New Jersey).

La ville est bordée par les rivières Delaware et Schuykill, et quelques autres petits cours d'eau; la ville est divisée en grandes zones : Nord, Nord-Est, Nord-Ouest, Ouest, Sud et Sud-Ouest, ainsi que le centre-ville.

Le secteur Nord comprend 7 zones, le Nord-Est en a 10, le Nord-Ouest en a 6, le secteur Ouest en compte 5, le Sud en a 4, et le Sud-Ouest en a 3. Le centre-ville quant à lui a 6 zones. 

Le climat de Philadelphie est de type continental humide, avec des étés très chauds et humides et des hivers longs, froids et secs; les chutes de neige sont variables et peuvent atteindre 57 cm, et les précipitations moyennes sont de 1050 mm d'eau par an, avec 8 à 12 jours humides par mois. En janvier les températures moyennes vont de -4°C à 5°C, tandis que les températures moyennes de juillet sont de 21°C à 31°C. La température la plus élevée a été de 41°C le 7 août 1918, et la plus basse a été de -24°C le 9 février 1934.

L'été indien peut occasionnellement durer jusqu'à mi-novembre, tandis que le printemps et l'automne sont cours et doux. L'hiver peut s'accompagner de fortes vagues de froid et de tempêtes de neige. L'ensoleillement de Philadelphie est élevé, avec 2498.4 heures par an.

(Vue de Philadelphie depuis le South Street Bridge, photo de Mefman00, 05/10/2015, wikipedia)

(Vue de Philadelphie depuis le South Street Bridge, photo de Mefman00, 05/10/2015, wikipedia)

(Mairie de Philadelphie, photo de Antoine Taveneaux, 03/06/2011, wikipedia)

(Mairie de Philadelphie, photo de Antoine Taveneaux, 03/06/2011, wikipedia)

Quartiers de Philadelphie

Économie

Centre économique de la Pennsylvanie et accueillant une place boursière ainsi que les sièges de grandes compagnies, Philadelphie est une ville dont l'économie repose sur les technologies de l'information, les services, la finance, la santé et le tourisme.

Ancienne grande ville industrielle, la cité a vu de nombreuses usines fermer ou se délocaliser, mais a développé ou conservé certaines industries telles que la métallurgie, la papeterie, les équipements de bureaux, de communication (Comcast) et d'informatique, ainsi que des chantiers navals. Le port de Philadelphie joue un rôle très important dans l'économie de la ville et dans les échanges de l'État avec ses voisins ou l'étranger. Plusieurs marchés couverts sont présents dans la ville.

Diversifiée avec notamment de nombreuses banques et assurances (Dollar Financial Group, Beneficial Bank, Radian Group) avec 55 550 emplois liés, des hôpitaux et des cliniques privées, occupant 108 030 emplois directs et indirects, de nombreux cabinets juridiques, représentant 15 630 emplois, de très nombreux commerces, qui emploient 73 710 personnes, et aussi plusieurs institutions d'État et fédérales, Philadelphie est un acteur économique majeur en Pennsylvanie et dans le Mid-Atlantic, juste après New York.

Le revenu annuel moyen par foyer est de $ 38 253 , le revenu annuel moyen par personne est de $ 22 919 ; il y a 26.4% de personnes sous le seuil de pauvreté et 14.7% des personnes de moins de 65 ans n'ont pas de couverture santé.

Principaux employeurs de Philadelphie

  • City of Philadelphia : 52 750 employés municipaux 
  • Thomas Jefferson University : 23 000 personnels
  • Aéroport de Philadelphie : 20 059 employés
  • Comcast : 14 531 postes
  • Drexel University : 11 172 emplois
  • United Parcel Service : 10 261 personnes
  • The Vanguard Group : 9838 postes
  • Aramark : 6500 employés
(Siège de Comcast, photo de Smallbones, 03/01/2011, wikipedia)

(Siège de Comcast, photo de Smallbones, 03/01/2011, wikipedia)

(Reading Terminal Market, photo de Fletcher6, 12/06/2011, wikipedia)

(Reading Terminal Market, photo de Fletcher6, 12/06/2011, wikipedia)

(Quartier touristique de South Street, photo de Gorgeousp, 2005, wikipedia)

(Quartier touristique de South Street, photo de Gorgeousp, 2005, wikipedia)

(Chantier naval Aker American Shipping, photo de Tmarinucci, 21/02/2007, wikipedia)

(Chantier naval Aker American Shipping, photo de Tmarinucci, 21/02/2007, wikipedia)

(Port de Philadelphie, photo NOAA, www.response.restoration.noaa.gov, 07/02/2016, wikipedia)

(Port de Philadelphie, photo NOAA, www.response.restoration.noaa.gov, 07/02/2016, wikipedia)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Culture

Ville réputée pour ses nombreuses activités culturelles, Philadelphie accueille de nombreux musées, ainsi que des salles de spectacles, des concerts, des festivals, et possède aussi beaucoup de bâtiments classés, dont Independence Hall.

Très attachée à l'accès à la culture et à la connaissance, Philadelphie a été la 1ère ville américaine à ouvrir un zoo, en 1874. De nos jours, le zoo s'étend sur 17 hectares et comprend 340 espèces. 

Musées de Philadelphie

En plus de ces nombreux musées, la ville abrite des maisons historiques qui ont accueilli ou vu grandir des personnalités, mais aussi des cimetières et des monuments commémoratifs; par ailleurs, la gastronomie de la ville est célèbre avec notamment le cheesesteak

Pour les activités musicales ou théâtrales, Philadelphie dispose de l'Academy of Music (2509 places), du Kimmel Center for the Performing Arts (2500 places), du Merriam Theater (1870 places), du Forest Theatre (1851 places), ou encore du Walnut Street Theatre (1054 places).

(Philadelphia Museum of Art, photo de Nightscream, 26/09/2006, wikipedia)

(Philadelphia Museum of Art, photo de Nightscream, 26/09/2006, wikipedia)

(African American Museum in Philadelphia, photo de Beyond My Ken, 27/04/2013, wikipedia)

(African American Museum in Philadelphia, photo de Beyond My Ken, 27/04/2013, wikipedia)

(The Center of Art in Wood, photo de Jllm06, 04/04/2015, wikipedia)

(The Center of Art in Wood, photo de Jllm06, 04/04/2015, wikipedia)

(Museum of the Americain Revolution, photo de GordonMakryllos, 22/05/2017, wikipedia)

(Museum of the Americain Revolution, photo de GordonMakryllos, 22/05/2017, wikipedia)

(Entrée du zoo de Philadelphie, photo de Jim, 27/06/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Entrée du zoo de Philadelphie, photo de Jim, 27/06/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Le Kimmel Center for the Performing Arts, photo de Beyond My Ken, 22/04/2013, wikipedia)

(Le Kimmel Center for the Performing Arts, photo de Beyond My Ken, 22/04/2013, wikipedia)

Sécurité publique

Confrontée à une délinquance et à une criminalité fréquentes dans les grandes villes, Philadelphie dispose du Philadelphia Police Department, composé de 6413 policiers et 816 civils, répartis sur 21 districts. Pour la surveillance aérienne, le PPD possède 4 hélicoptères.

En 2016, la ville a eu à déplorer 273 meurtres, 1259 viols, 7803 agressions, 36 856 vols, 5493 vols de voiture, plaçant la ville au-dessus de la moyenne nationale et la positionnant la cité parmi les plus dangereuses des plus grandes villes américaines.

(Voiture du Philadelphia PD, photo de Zuzu, 23/09/2006, wikipedia)

(Voiture du Philadelphia PD, photo de Zuzu, 23/09/2006, wikipedia)

Carte des postes de police

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Outre les forces de l'ordre, la ville de Philadelphie dispose du Philadelphia Fire Department, chargé d'assurer les secours auprès de la population en cas d'accident de la route, d'accident industriel, d'incendie, ou encore de catastrophe naturelle.

Fort de 2085 pompiers professionnels, le PFD compte 63 casernes et a 2 équipes spécialisées dans les matières dangereuses (HAZMAT), ainsi que 2 navires anti-incendie. 

(Camion échelle du PFD, photo Philadelphia Fire Department, wikipedia)

(Camion échelle du PFD, photo Philadelphia Fire Department, wikipedia)

Carte des casernes de pompiers

(Image : www.google.com)

(Image : www.google.com)

Sports

Faisant partie des 12 villes américaines à disposer d'équipes nationales, Philadelphie soutient les Philadelphia Phillies au baseball, les Philadelphia Eagles au football américain, les Philadelphia Flyers au hockey sur glace et les Philadelphia 76ers au basketball.

Pour accueillir les événements sportifs, Philadelphie compte grands stades : 

  • Lincoln Financial Field : 69 176 places
  • Citizens Bank Park : 45 528 places
  • Wells Fargo Center : 21 600 places

En plus de ces grandes installations, la cité compte 75 piscines, près de 300 courts de tennis, ainsi que 4 terrains de golf, pour ne citer que ces lieux.

(Lincoln National Field, photo de Groupe Canam, 15/09/2011, wikipedia)

(Lincoln National Field, photo de Groupe Canam, 15/09/2011, wikipedia)

(Citizens Bank Park, photo de Peter Bond from Providence, 29/03/2008,www.flickr.com, wikipedia)

(Citizens Bank Park, photo de Peter Bond from Providence, 29/03/2008,www.flickr.com, wikipedia)

(Hockeyeurs au Wells Fargo Center, photo de Peetlesnumber1, 11/03/2014, wikipedia)

(Hockeyeurs au Wells Fargo Center, photo de Peetlesnumber1, 11/03/2014, wikipedia)

Transports

Plus grande ville de l'État de Pennsylvanie, Philadelphie dispose de plusieurs voies rapides, avec notamment l'Interstate I-95 qui longe la rivière Delaware jusqu'à l'État du même nom, au Sud et jusqu'au New Jersey au Nord.

Le réseau routier bénéficie de plusieurs grands ponts, qui traversent la rivière Delaware ou la rivière Schuylkill, permettant aux flots de voitures et de camion de circuler entre les États voisins, mais aussi dans la ville même. Le pont Benjamin Franklin est un des plus connus de la ville, et mesure 2917 mètres de long, pour une hauteur maximale de 117 mètres. Il compte 7 voies de circulation et peut voir celles-ci être modulées selon la circulation; 100 000 véhicules l'empruntent chaque jour. 

Les transports en commun sont principalement assurés par la Southeastern Pennsylvania Transportation Authority (SEPTA), qui possède et exploite des bus, tramways et métros, avec un total de 2295 véhicules, 196 lignes, 290 stations et 720 kilomètres de voies. Un service de ferry (2 navires) a été mis en place en 1992 et transporte 200 000 passagers par an entre Philadelphie et Camden, New Jersey.

La ville s'est lancée dans la piétonisation de plusieurs de ses rues et dans la réalisation de pistes cyclables; 1000 vélos et 100 stations sont à disposition des habitants. 

Enfin, l'accès à la ville s'effectue aussi grâce à son aéroport international, le Philadelphia International Airport, lequel offre des destinations intérieurs et extérieures, telles que le Canada, les Caraïbes, l'Europe, l'Amérique Latine ou le Moyen Orient. L'aéroport dispose de 4 pistes : 1 longue de 3202 mètres, 1 de 2896 mètres, 1 de 1981 mètres et 1 de 1524 mètres, toutes en asphalte. En 2016, l'aéroport a vu passer 30 155 090 passagers et 394 022 mouvements aériens ont eu lieu. 

(I-95 près de Girard Avenue/Lehigh Avenue, photo de Dough4872, 23/07/2008, wikipedia)

(I-95 près de Girard Avenue/Lehigh Avenue, photo de Dough4872, 23/07/2008, wikipedia)

(Benjamin Franklin bridge, photo de Diego Delso, 30/07/2007, wikipedia)

(Benjamin Franklin bridge, photo de Diego Delso, 30/07/2007, wikipedia)

(Métro du SEPTA, à l'arrêt AT&T, sur la ligne Broad Street, photo de Ben Schumin, 28/12/2010, wikipedia)

(Métro du SEPTA, à l'arrêt AT&T, sur la ligne Broad Street, photo de Ben Schumin, 28/12/2010, wikipedia)

(Un bus du SEPTA à Philadelphie, photo de Yesums, 25/04/2016, wikipedia)

(Un bus du SEPTA à Philadelphie, photo de Yesums, 25/04/2016, wikipedia)

(Avion d'US Airways à l'aéroport de Philadelphie, photo de Piotrus, 08/2008, wikipedia)

(Avion d'US Airways à l'aéroport de Philadelphie, photo de Piotrus, 08/2008, wikipedia)

Philadelphie dans la culture populaire

Ville propice aux tournages de films et de séries télévisées, Philadelphie a fait son apparition dans les films suivants : 

  • Indiscrétions, de Goerge Kukor (1940)
  • Rocky, de Sylvester Stallone (1976)
  • Philadelphia Experiment, de Stewart Raffill (1984)
  • Flic et rebelle, de Jack Sholder (1989)
  • Philadelphia, de Jonathan Demme (1993)
  • Sixième sens, de M. Night Shyamalan (1999)
  • Incassable, de M. Night Shyamalan (2000)
  • Benjamin Gates et le trésor des tempiers, de Jon Turteltaub (2004)
  • Invincible, de Éricson Core (2006)
  • Shooter, tireur d'élite, de Antoine Fuqua (2007)
  • Happiness Therapy, de David O. Russell (2012)

Les séries TV avec Philadelphie en toile de fond sont

  • American Dreams, de Jonathan Prince (2002-2005)
  • Le Justicier de l'ombre, de David Koepp (2002-2004)
  • Cold Case, de Meredith Stiehm (2003-2010) 
  • It's always sunny in Philadelphia, de Rob McElhenney (2005- en cours)
  • Body of Proof, de Christopher Murphey (2011-2013)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article