Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Sikorsky HH-60 J

(HH-60 J de l'USCG à Astoria, OR, photo de Jerry Gunner from Lincoln, UK, 18/08/2009, www.flickr.com)

(HH-60 J de l'USCG à Astoria, OR, photo de Jerry Gunner from Lincoln, UK, 18/08/2009, www.flickr.com)

Successeur du HH-3 F Pelican, le HH-60 J est un dérivé du Sikorsky S-70, qui donna naissance au SH-60 de l'US Navy, lequel a inspiré l'US Coast Guard dans son besoin de remplacement du parc  de HH-3 F.

Ainsi, c'est en partenariat avec l'US Navy que l'US Coast Guard a développé le HH-60 J, qui incorpore de meilleurs équipements électroniques que le HH-3, ainsi qu'une motorisation plus puissante. Le premier appareil a été livré à l'US Coast Guard, pour des tests techniques sur la base de Patuxent River (Maryland), en mars 1990, puis la première unité d'entraînement a été activée en mars 1991, à Mobile (Alabama), où les pilotes apprennent à maîtriser la nouvelle machine.

Peu de temps après, c'est la base d'Elizabeth City (Caroline du nord), qui devint la première unité opérationnelle équipée du HH-60 J; l'inventaire actuel compte 42 voilures tournantes, affectées à des missions de recherche et de sauvetage, de patrouille maritime, de lutte antidrogue, ou d’infiltration d'unités spéciales de l'US Coast Guard (navires suspects).

Un programme de modernisation des appareils a commencé courant 2007, afin d'améliorer les performances des équipements embarqués, devenus onéreux et compliqués à entretenir: bien qu'extérieurement, l'appareil soit le même, le modèle HH-60 T est désormais équipé de 5 écrans multifonctions, d'un nouveau système de vision infrarouge à moyenne portée, de nouveaux systèmes de poursuites des navires de surface, dans le cas de l'interpellation des «go fast», et de nouveaux systèmes d'enregistrement vidéos des opérations. Pour les appareils armés, des kits de protection balistique, pour l'équipage et l'hélicoptère, ont été installés, de même qu'un système de communication harmonisé avec celui des autres agences gouvernementales (D.E.A, US Customs, I.C.E).  

Répartition de la flotte

BaseDistrictFlotte
Cape Cod (MA)14
Elizabeth City (NC)56
Clearwater (FL)713
Mobile (AL)83
San Diego (CA)114
Astoria (OR)133
Sitka (AK)173
Kodiak (AK)176

Caractéristiques

Reprenant une grande partie de la silhouette générale du SH-60, le HH-60 J (ou T), mesure 19.76 mètres de long, 5.18 mètres de hauteur, et pèse 6.58 tonnes à vide, pour une masse maximale au décollage de 9.92 tonnes.

Propulsé par 2 puissants turbomoteurs General Electric T-700 de 1890 Cv chacun, il peut atteindre la vitesse maximale de 333 Km/h, et filer à une vitesse de croisière de 260 Km/h, le tout avec un rayon d'action de 1300 kilomètres, le rendant apte à intervenir en haute mer; par ailleurs, il a été conçu pour apponter sur certains navires de l'USCG.

Cependant, dans l'hypothèse d'un accident, le HH-60 J n'est pas amphibie, comme l'était le HH-3, d'où la présence à bord d'un canot de sauvetage pour l'équipage de 4 membres, ainsi que de bouteille d'oxygène individuelles, en cas de submersion de l'appareil.

Lorsqu'il mène des opérations risquées, le HH-60 est armé d'1 mitrailleuse M-240 de 7.62 mm, déployée par la porte latérale, qui peut être complété par le fusil de précision lourd Barrett M-82, de 12.7 mm. 

(Évacuation d'un pêcheur blessé près de San Diego, CA, photo de PO 3rd class Connie Terrell, USCG, 15/07/2014, www.flickr.com)

(Évacuation d'un pêcheur blessé près de San Diego, CA, photo de PO 3rd class Connie Terrell, USCG, 15/07/2014, www.flickr.com)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article