Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Joyeux Halloween

(Photo www.cuisineamericaine-cultureusa.com)

(Photo www.cuisineamericaine-cultureusa.com)

Événement festif et culturel popularisé par les États-Unis dans le monde entier, la fête de Halloween trouve ses origines dans le folklore païen des îles anglo-celtes et se célèbre le 31 octobre, la veille de la fête chrétienne de la Toussaint.

De nombreux historiens considèrent que cette fête celtique représentait pour ces peuples une sorte de nouvel an, avec notamment une cérémonie à la fin de la période de fête où le feu sacré de l'autel des villages (allumé spécialement pour l'occasion)  était progressivement étouffé pour empêcher les esprits maléfiques de venir dans les villages. Une fois le feu éteint, ses braises étaient alors mises dans les cheminées des habitations pour les protéger à leur tour en rallumant des feux protecteurs. Cette fête se déroulait principalement en Irlande et en Gaule.

Les chrétiens quant à eux ont institué la fête catholique de la Toussaint à partir de l'an 613 et était fêté le 13 mai, puis à partir du 9ème siècle, sous le pape Grégoire IV, elle a été décalée au 1er novembre. Elle célèbre le culte des morts. 

La diffusion de la fête de Halloween (dont le nom est une contraction de l'anglais All Hallows-Even qui signifie la veillée de la Toussaint en anglais contemporain) est due à l'immigration massive de 2 000 000 d'irlandais à destination des États-Unis après la terrible famine qui a frappé l'Irlande en 1845-1851.

D'où vient la citrouille ?

Un vieux comte irlandais a donné au public un des éléments clés de la célébration d'Halloween : Jack o'lantern, qui est un personnage qui aurait poursuivi le diable pendant 5 ans. Avare, ivrogne, égocentrique et méchant, Jack aurait conclu un pacte avec le diable échangeant un dernier verre contre son âme. Le diable aurait accepté et se serait transformé en pièce de 6 pence pour que Jack puisse s'offrir à boire, mais ce dernier a immédiatement placé la pièce dans sa bourse avec une serrure en forme de croix, empêchant le diable de s'en échapper.  

En échange de 10 années de plus à vivre, Jack aurait finalement libéré le diable; à la mort de Jack, ce dernier se serait vu refuser l'entrée au paradis, mais aussi en enfer. Condamné à errer sans but, il aurait convaincu le diable de lui donner un morceau de charbon ardent pour éclairer son chemin dans le noir, et l'aurait placé dans un navet creusé en guise de lanterne, jusqu'à ce qu'arrive le jour du jugement dernier. Depuis, Jack a été surnommé Jack of the Lantern, et reviendrait chaque année en apparition le jour de sa mort, à Halloween.

Avec l'arrivée massive des irlandais en Amérique du Nord, pour fuir la grande famine qui frappait leur Irlande natale, les immigrés ont emmené avec eux une partie de leur culture, dont la légende de Jack of the Lantern, et l'ont adaptée localement en utilisant des citrouilles à la place des navets. Celles-ci étant plus grandes et larges, il leur a été plus facile de sculpter des lanternes et des visages dans les citrouilles. 

Imagerie populaire

A partir des années 1920, la célébration de la fête d'Halloween aux États-Unis s'est fortement popularisée et avec elle sont venues des volontés mercantiles pour profiter de l'événement. Associés à Halloween, des personnages tels que les fantômes, les sorcières, les goules, les vampires, les chauve-souris, les vautours, les hiboux, les corbeaux, les araignées, les chats noirs les zombies, les gobelins, les momies, les démons, les loups-garous ou encore les maisons hantées attirent la convoitise de nombreux commerçants pour proposer des costumes et des décorations.

La collecte des bonbons est une adaptation moderne d'une pratique remontant aux origines de la fête, durant laquelle les pauvres et les enfants chantaient dans les rues en faisant du porte à porte pour réciter des prières en échange de soul cakes, des gâteaux de l'âme. La tradition s'est adaptée aux États-Unis et dans les pays du Commonwealth, où les habitants désireux de participer à la fête décorent leurs maisons et préparent des friandises et des bonbons à donner aux quêteurs.

En 2016 aux États-Unis, l'impact d'Halloween a généré $ 8 400 000 000 de recettes, et 36 100 000 d'américains ont participé à la chasse aux friandises.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article