Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

État : Californie

(Drapeau de la Californie, image de Devin Cook, 28/01/2008, wikipedia)

(Drapeau de la Californie, image de Devin Cook, 28/01/2008, wikipedia)

(Sceau officiel de la Californie, image Zscout370, 31/12/1937, wikipedia)

(Sceau officiel de la Californie, image Zscout370, 31/12/1937, wikipedia)

(Localisation de la Californie, image de TUBS, 30/07/2011, wikipedia)

(Localisation de la Californie, image de TUBS, 30/07/2011, wikipedia)

Histoire

Peuplée pendant près de 15 000 ans par plus de 100 différentes tribus amérindiennes, la région de la Californie a abrité entre 100 000 et 300 000 individus jusqu'à l'arrivée des européens; elle représentait à elle seule près d'1/3 de toute la population amérindienne de ce qui allait devenir les États-Unis.

Les tribus des Quechuans, des Chumash, des Maidus, des Miwoks, des Modocs, des Mojaves, des Salinan, des Ohlones, des Hupas, des Pomos, des Cahuilas, des Shastas, des Nisenan, des Serranos ou encore des Tongvas vivaient sur cet immense territoire et pratiquaient la chasse, la cueillette, l'agriculture et avaient de bonnes connaissances dans les plantes médicinales et dans la maîtrise du feu pour prévenir les incendies ou aider le sol à se régénérer.

Profitant du climat méditerranéen de la région, où l'eau était abondante et les saisons étaient agréables, les amérindiens ont su tirer un avantage de la variété des reliefs et des zones de la Californie pour se développer et subsister.

(Tribus et langues amérindiennes à 'arrivée des européens, image de Concerto, 20/08/2013, University of California, Berkeley, wikipedia)

(Tribus et langues amérindiennes à 'arrivée des européens, image de Concerto, 20/08/2013, University of California, Berkeley, wikipedia)

C'est à partir du début du XVIème siècle que la domination des amérindiens sur ces terres a commencé à être mise en péril, lorsque des explorateurs espagnols et britanniques ont longé les côtes de Californie, en quête d'or et de richesses. En effet à cette époque, des rumeurs en Europe ont prêté à une contrée lointaine du Nord-Ouest d'immenses richesses, avec notamment des villes mystiques couvertes d'or et d'argent, des pierres précieuses et des perles,attirant la cupidité de certains explorateurs pour le compte de royaumes avides de puissance.

La couronne espagnole était alors en compétition avec l'Angleterre pour contrôler ces ressources et des navigateurs/explorateurs ont alors été envoyés pour essayer de découvrir cette contrée; la conquête espagnole du Mexique facilite l'envoi d'expéditions pour explorer le continent américain et partir à la recherche de ses richesses supposées. Le conquistador Herman Cortés a fait partie des premiers à se lancer dans cette quête et a mené ou ordonné des expéditions depuis la côte de la Nouvelle-Espagne (du Mexique), à partir de 1533.

Après une mutinerie à bord du navire La Conceptión, le marin Fortún Ximénez et ses mutins ont pris le contrôle du navire et accosté près de l'actuelle ville de La Paz, au Sud de la péninsule de Basse Californie; ils pensait qu'il s'agissait de la mythique île de Californie, sensée abriter de grandes richesses. 

En 1539, Francisco de Ulloa est envoyé par Cortés dans la région et découvre le golfe de Californie, puis l'explorateur Juan Rodríguez Cabrillo est envoyé par le vice-roi de Nouvelle-Espagne Antonio de Mendoza pour recherche des opportunités commerciales sur la côte Pacifique; il s'agissait aussi d'essayer des trouver des passages de navigation vers la Chine et la baie d'Hudson (Canada). Courant 1540, Cabrillo a pris la mer depuis le Salvador puis a atteint le Mexique vers Noël; après quelques escarmouches à terre contre des tribus amérindiennes, la flotte a repris la mer le 27 juin 1542, avec 3 navires. Le 1er août, la flotte mouille près de Cedros Island (au large de la Basse Californie), puis navigue au large de cette péninsule et s'engage fin août dans une zone où aucun navire espagnol n'a jamais navigué. Le 28 septembre, Cabrillo a finalement débarqué dans ce qui est actuellement San Diego Bay, devenant le 1er espagnol (et européen) à explorer cette région.

Prenant contact avec quelques tribus, Cabrillo n'a jamais découvert de civilisation aussi avancée que prétendu dans les légendes, faisant de la Californie une destination moins intéressante que prévu. Lui et ses hommes ont alors décrit des petites tribus de l'ordre de 100 à 150 personnes, dépourvues d'animaux domestiques, de biens manufacturés, et équipées de quelques outils en bois ou en pierre. Malgré ce retard superficiel, les différentes tribus de la région avaient réussi à cultiver le sol, permettant aux populations de croître et d'atteindre le plus haut niveau de densité au Nord du Mexique. 

(Carte du passage supposé vers la baie d'Hudson, image de guillaume Sanson, 1687, 15/10/2004, www.library.yale.edu, wikipedia)

(Carte du passage supposé vers la baie d'Hudson, image de guillaume Sanson, 1687, 15/10/2004, www.library.yale.edu, wikipedia)

Dans la mesure où Cabrillo et ses hommes ont estimé qu'il n'y avait que peu de ressources exploitables facilement par l'Espagne dans cette région, la Californie a été peu attractive pour les colons espagnols pendant un long moment. La côte californienne a été régulièrement utilisée par la suite vers 1565 pour la route commerciale de l'Espagne entre l'Amérique et l'Asie, où l'Espagne avait sa base principale aux Philippines : lors de leur trajet, les marins espagnols profitaient des courants d'eau et d'air vers l'actuel Cape Mendocino (à 480 kilomètres au Nord de San Francisco), pour longer la côte et rejoindre le Mexique, où était leur port d'attache.

La compétition entre les couronnes espagnole et britannique a conduit la reine Elizabeth I à envoyer sa flotte, ainsi que des corsaires, pour harceler les navires ennemis et conquérir des terres : c'est ainsi qu'en 1579, l'explorateur et corsaire britannique Francis Drake a navigué au Sud de la côte de Californie du Nord, après avoir capturé 2 navires espagnols dans le Pacifique. Par la suite, son navire, le Golden Hind, a jeté l'ancre près de San Francisco (sans entrer dans sa baie), pour faire réaliser des réparations au navire et se fournir en matériel et vivres pour sa future traversée du Pacifique. Après avoir réalisé ces différentes tâches, le navire a repris la mer en 1580 et a bouclé le 2ème tour du monde jamais enregistré (le 1er étant celui de Ferdinand de Magellan).

Profitant de sa présence temporaire sur ces terres, Drake a revendiqué les territoires situé au Sud du 42ème degré, situés eux au Nord des zones imprécises briguées par l'Espagne; nommant la région Nouvelle-Albion, (en référence à l'ancien nom de l'Angleterre), Drake a profité de ses bonnes relations avec les amérindiens pour rester sur place.

(Arrivée de Francis Drake en Californie en 1579, www.bankroft.berkeley.edu, wikipedia)

(Arrivée de Francis Drake en Californie en 1579, www.bankroft.berkeley.edu, wikipedia)

En 1602, 60 ans après l'arrivée de Cabrillo, l'explorateur espagnol Sebastiãn Viscaíno a entamé l'exploration de la côte californienne depuis San Diego jusqu'à la baie de Monterey. Il s'est aussi employé à réaliser des cartes du littoral de Californie, et renomme beaucoup d'endroits déjà explorés par les espagnols.

La couronne espagnole a décidé de diviser la Californie en 2 zones : la Basse Californie et la Haute Californie, en tant que provinces de la Nouvelle-Espagne; comme aucune frontière réelle ni colonie n'existaient alors, la région revendiquée par l'Espagne concernait presque tout ce qui est actuellement l'Ouest américain. 

Plusieurs expéditions de moindre importance ont été envoyées en 1610, 1632, 1636, 1642, 1644, 1667 et 1683, pour mieux cartographier la région, en connaître les ressources et les éventuelles richesses; à cette époque, l'Espagne préférait se concentrer sur le Mexique, le Pérou et les Philippines, avec la prétention de contrôler toutes les terres bordant le Pacifique, incluant la Californie. Difficile d'accès par voie terrestre ou maritime, la région de la Californie n'a pas représenté d'intérêt pour l'Espagne avant le XVIIIème siècle.

Toutefois, une première mission a été installée en Basse Californie par le frère jésuite Juan Maria Salvatierra en 1697, près de l'actuelle ville de Loreto, au Mexique; proclamant cette terre espagnole, les missionnaires se sont attirés l'hostilité de certaines tribus locales, qui ont lancé une offensive contre eux, mais ont été défaits par un mortiers et des arquebuses. Un total de 17 autres missions a été bâti en Basse Californie entre 1697 et 1767, contribuant à renforcer la présence espagnole et à faire réduire la population amérindienne, notamment en raison de maladies européennes que les habitants du Nouveau-Monde ne connaissaient pas.

Par ailleurs, le comportement des espagnols vis-à-vis des amérindiens (exploitation sexuelle des femmes notamment) a entraîné des révoltes de ces derniers en 1680, dans l'actuel Nouveau-Mexique, chassant de nombreux colons de ce territoire. Progressivement, les espagnols se sont installés durablement en Haute Californie à partir de 1765, pour empêcher les autres puissances européennes (Angleterre et Russie), de s'établir dans la région. En effet, après la guerre de 7 ans, la France a été évincée du Nouveau-Monde, ne laissant que l'Angleterre et l'Espagne comme puissances colonisatrices. Cette dernière a obtenu de la France le territoire situé à l'Ouest de La Nouvelle-Orléans et de la Louisiane française. Ce gain territorial immense a permis à l'Espagne d'accroître son contrôle du continent, lui permettant de mieux affronter la menace d'incursions russes depuis l'Alaska, alors contrôlé par l'empire russe. 

(Partage de l'Amérique du Nord, image www.lewis-clark.org)

(Partage de l'Amérique du Nord, image www.lewis-clark.org)

Courant 1769, l'inspecteur général José de Gálvez a lancé une expédition composée de 3 navires et de 2 unités terrestres, pour explorer davantage la Haute Californie et établir une présence espagnole durable dans la région. Dirigée par Gaspar de Portolà, l'expédition a eu lieu de 1769 à 1770, devenant la 1ère expédition européenne à atteindre la Californie par la terre; Portolà débarque avec les survivants le 29 juin 1769 près de l'actuelle San Diego, où il fonde un presidio (fort militaire chargé de protéger une mission). Le presidio de San Diego est alors devenu la première présence permanente européenne sur la côte Pacifique.

L'expédition s'est déplacée rapidement et a atteint la baie Monterey  le 14 juillet 1769, puis la baie de San Francisco le 2 novembre; de retour à San Diego le 24 juin 1770, l'expédition revient à Monterey le 3 juin 1770 et fonde une autre mission et un presidio. Confrontée à de sérieux problèmes de nourriture, l'expédition a survécu du mieux qu'elle pouvait en mangeant une partie du bétail qu'elle avait emmené, ainsi qu'une faible portion du maïs planté. 

Après plusieurs expéditions, les espagnols s'implantent davantage en Californie : avec 21 missions réparties sur 800 kilomètres de côtes, de San Diego à San Francisco, la couronne espagnole a placé ses installations à environ 48 kilomètres de l'océan, peu profondément à l'intérieur des terres. La portion de territoire colonisée par l'Espagne couvrait alors près de 40 000 Km², mais la présence espagnole était clairsemée.  Pour appuyer les missions, 4 forts (presidios) ont été construits à Monterey, San Diego, Santa Barbara et San Francisco, avec chacun de 10 à 100 soldats, tandis que des villes ont été fondées, comme San Diego (1769), San Francisco (1776), San José (1777), et Los Angeles (1781).

Quelques révoltes amérindiennes contre les missions de Californie ont eu lieu, provoquant plusieurs morts chez les moines et les civils, mais la supériorité militaire espagnole et le faible nombre d'insurgés ont facilité la maîtrise de la situation pour l'Espagne.

Courant 1778, le capitaine britannique James Cook à longé toute la côte Ouest au Nord du Chili (malgré l'interdiction de l'Espagne) et a rejoint le détroit de Béring en longeant la Californie; de leur côté, les français, bien que chassés d'Amérique du Nord, ont commencé à commercer avec l'Amérique du Sud et ont pris contact avec les marchands locaux, y compris en Californie. Le 1er français à y avoir posé le pied est Jean-François de Galaup, comte de La Pérouse, arrivé en 1786, à la tête d'un groupe de scientifiques et d'artistes pour explorer la région.

De son côté, l'Espagne a poursuivi son utilisation agricole de la région, en créant de nombreux ranches (grâce à l'exploitation des amérindiens), où des chevaux, des vaches, des bœufs, des chèvres, des moutons, étaient élevés; grâce au cuir de ces animaux, des vêtements et autres objets ont pu être réalisés localement.

(Presidio de Monterey, image du livre A voyage of Discovery of the North Pacific Ocean & around the World, Captain George Vancouver, wikipedia)

(Presidio de Monterey, image du livre A voyage of Discovery of the North Pacific Ocean & around the World, Captain George Vancouver, wikipedia)

Au début des années 1800, des marchands russes de fourrures explorent rapidement la côte californienne et installent quelques comptoirs commerciaux, jusqu'au niveau de l'actuel comté de Sonoma: leur présence s'explique par la diminution de la population de loutres et de phoques en Alaska. A cette période, pour contrer la présence russe, l'Espagne a poursuivi sa lente colonisation de la côte californienne pour aboutir un à contrôle s'étendant de San Diego à la baie de San Francisco, dans une bande de terre allant jusqu'à 80 kilomètres à l'intérieur de la Californie; au-delà de cette distance, de nombreuses tribus amérindiennes (près de 200 000 individus) restaient à l'écart du pouvoir espagnol.

L'influence espagnole dans la région du continent américain conduit une partie des espagnols nés au Mexique à se révolter contre la couronne et à s'engager dès 1810 dans la guerre d'indépendance mexicain : confrontée à des difficultés économiques, la Nouvelle-Espagne a voulu réformer l'administration de ses colonies pour les rendre plus rentables, mais l'influence des révolutions américaines et française a eu un rôle important dans la volonté des mexicains de s'affranchir de la tutelle espagnole. Malmenée en Europe par Napoléon, l'Espagne a peiné à recevoir le soutien de toutes ses colonies, amenant notamment les missions californiennes à ne plus recevoir d'aide espagnole durant la guerre d'indépendance mexicaine.

En 1819, pour mettre fin à des tensions territoriales les opposant, les États-Unis et l'Espagne ont conclu l'accord d'Adams-Onís, qui a permis de définir la frontière entre les deux nations en Amérique du Nord. 

(Carte du traité d'Adams-Onís, image de Citynoise, www.radicalcartograhy.net, traduit par Kimdime69, wikipedia)

(Carte du traité d'Adams-Onís, image de Citynoise, www.radicalcartograhy.net, traduit par Kimdime69, wikipedia)

Après une lutte acharnée contre la couronne espagnole, le Mexique a obtenu son indépendance en 1821, et la Haute Californie est alors devenue un État du Mexique, avec Monterey comme capitale. Dans un premier temps, Mexico a reconduit le système des missions, avant finalement de les dissoudre en 1832 et d'en partager les terres, qui ont le plus souvent été attribuées aux colons qu'aux amérindiens. Les vastes terrains (appelés ranchos) sont alors devenus des zones attractives pour les colons qui ont fait de l'élevage assez rapidement dans la région, aidés en partie par les anciens amérindiens employés par les missions.

Entre-temps, le mécontentement des californiens a pris de l'ampleur car Mexico a choisi le gouverneur de Haute Californie et l'a imposé à ses habitants, tout en donnant à l'État une autonomie très limitée; de nouveaux gouverneurs sont nommés pour tenter de calmer la colère locale, mais la colonie a fini par entrer en dissidence contre l'autorité de Mexico, et une insurrection dirigée par les nobles a temporairement pris le contrôle de San Diego et Los Angeles en 1831. En 1836, Juan Bautista Alvarado, adjoint du gouverneur, est entré en révolte contre le pouvoir central et a pris le contrôle de Monterey, fait déporter la plupart des officiels et a proclamé l'indépendance et la souveraineté de la Haute Californie.

Toutefois, Alvarado a accepté en 1837 de devenir le gouverneur de la Haute Californie à la demande de Mexico, mettant ainsi fin à la prétendue autonomie de l'État; en 1842, après des années de despotisme, Alvarado a été chassé du pouvoir par la population et remplacé par le général Michel Torena, qui est vite devenu aussi brutal et tyrannique que son prédécesseur. Courant 1845, lassée par l'attitude de Torena, la population l'a renversé et a placé Don José Castro, un californien d'origine, à la tête de la Haute Californie. Abritant alors une population de seulement 4000 espagnols, 1300 américains et 500 européens, la région n'était pas perçue comme une priorité par Mexico, accentuant ainsi l'intérêt d'autres puissances.

Une embuscade mexicaine le long du Rio Grande, près de la frontière du Texas, a entraîné la guerre américano-mexicaine, déclarée par le Congrès le 13 mai 1846, et a mobilisé les forces américaines sur plusieurs fronts; le consul de Monterey a alors tenté de conserver la paix entre les américains et la petite force militaire mexicaine installée dans la région, mais le 15 juin 1846,des colons ont appris par une rumeur que les mexicains voulaient arrêter tous les américains et 30 d'entre eux se sont donc révoltés contre la garnison locale, qui a rapidement été vaincue dans la journée et où le drapeau californien a été hissé. Sept semaines après la déclaration de guerre, la flotte américaine est venue occuper la baie de San Francisco, où le drapeau californien a été hissé, sans tirer aucun coup de feu.

Les différents villages situés en Californie ont rapidement été conquis par les américains, qui ont envoyé une petite force prendre Los Angeles le 13 août 1846 : avec un effectif trop faible (40 à 50 soldats pour 3500 habitants), les américains ont été confrontés à une résistance de la part de certains californiens d'origine mexicaine à partir de septembre : les forces américaines ont finalement évacué la ville au bout de peu de temps, avant de recevoir des renforts à partir de janvier 1847, principalement par voie maritime. Un contingent supplémentaire de 1081 soldats a été acheminé en différents points de la Haute Californie, où le commodore Robert Field Stcokton prend la tête des opérations et prend le contrôle de Los Angeles le 10 janvier 1847, sans résistance : 3 jours plus tard, les mexicains ont capitulé en Haute Californie, qui a été cédée officiellement aux États-Unis en 1848. 

(Bataille de Palo Alto, peinture de Carl Nebel, lithographiée par Adolhpe Jean-Baptiste Bayot en 1851, wikipedia)

(Bataille de Palo Alto, peinture de Carl Nebel, lithographiée par Adolhpe Jean-Baptiste Bayot en 1851, wikipedia)

Le 24 janvier 1848, un employé du pionnier suisse John Sutter découvre de l'or près de sa scierie, dans les montagnes à l'Est de Sacramento; la rumeur prend vite de l'ampleur et attire rapidement de nombreux émigrants en Californie, principalement des américains, mais aussi des européens (français, allemands, britanniques et italiens). Courant 1849, il a été estimé que 90 000 personnes ont immigré en Californie : parmi elle, de très nombreux français, qui ont été surnommés keskydees par les anglophones, car les français pensaient rentrer rapidement chez eux et n'ont pas cherché à apprendre l'anglais, demandant alors souvent à leurs interprètes "qu'est-ce qu'il dit?".

Parmi cet énorme afflux de personnes, environ la moitié est arrivée par terre et l'autre par mer, voyageant pendant des mois et permettant progressivement à la Californie d'augmenter sa population; San Francisco a été désigné comme principal port d'accueil par les douanes et la fréquentation des navires est passée de 25 entre 1825 et 1847 à 793 en 1849 et 803 en 1850. L'arrivée massive de navires venus du monde entier a permis de dynamiser l'économie locale où étaient déchargées la plupart des cargaisons (nourritures, outils, matériaux de construction, alcools, vêtements, prostituées, etc). L'agriculture s'est parallèlement développée en Californie et en Oregon, pour nourrir cette population croissante. Les prospecteurs ont réussi à recueillir 76 tonnes d'or entre 1848 et 1849. 

Plusieurs villes nouvelles ont été créées et la population de villes existantes a explosé, comme pour San Francisco, qui est passée de 200 en 1846 à 36 000 en 1852; il en a été de même à Sacramento, qui a vu passer sa population de 6820 habitants en 1850 à 13 785 en 1860. Courant 1850, la marine américaine a décidé d'installer une base en Californie, au chantier naval de Mare Island à Vallejo, près de San Francisco. Courant 1848, des champs de pétrole ont été découverts, mais faiblement exploités. 

Avides d'or, de nombreux prospecteurs et membres d'équipage des navires qui arrivaient à San Francisco débarquaient avant même que les navires accostent, abandonnant de nombreux bateaux dans le port. Une partie a pu retrouver un équipage et repartir et une autre a été transformée en saloons, magasins, maisons ou hangars flottants; cependant, un grand nombre d'entre eux a été détruit par l'incendie de 1851, qui a détruit 2000 bâtiments.

(Navires marchands à San Francisco, avec Yerba Buena Island et Berkely Hills au fond, 1850 ou 1851, www.loc.gov, wikipedia)

(Navires marchands à San Francisco, avec Yerba Buena Island et Berkely Hills au fond, 1850 ou 1851, www.loc.gov, wikipedia)

Parallèlement à l'accroissement de la population de colons en Californie, directement liée à la ruée vers l'or, les amérindiens ont été contraints de quitter leurs terres où venaient s'installer les prospecteurs, ou à travailleur pour eux dans les mines; des milices de colons et des unités militaires ont ainsi lancé des attaques contre les villages des tribus, dont certaines ont répliqué en attaquant des propriétés de colons. En plus de l'expropriation des amérindiens, de leur massacre et de leur exploitation, la ruée vers l'or a causé d'énormes dommages environnementaux en Californie à cette époque: alors que les premières découvertes d'or étaient assez proches de la surface, les prospecteurs n'ont pas cessé de creuser davantage, défigurant des zones entières et détournant même des rivières. 

Durant les 5 premières années de la ruée vers l'or, 370 tonnes du précieux métal ont été sorties de terre, permettant d'augmenter l'argent disponible aux États-Unis, ce dernier étant alors basé sur l'or : plus vous trouviez d'or, plus vous pouviez acheter. A mesure que les européens et les américains ont commencé à s'installer et à développer des villes de plus en plus importantes, les amérindiens ont été chassés de leurs terres et leur population n'a cessé de diminuer, et plusieurs tribus ont totalement disparu. Les survivants ont été placés dans des réserves peu propices au développement.

Au moment de la ruée vers l'or et de l'explosion de la population, les autorités de Californie ont peiné à administrer l'État, où certaines régions reculées et peu peuplées ont même tenté de se séparer de la Californie du Nord. Confrontée à une croissance démographique rapide, la Californie doit trouver une capitale et choisit d'abord San José, mais elle n'a pas l'infrastructure adaptée pour être une capitale; un nouvel endroit est choisi, mais s'avère également inadapté, puis c'est au tour de Benicia, près de San Francisco, mais comme la future expansion de cette petite ville semble compliquée, il lui est finalement préféré Sacramento en 1854. Un capitole a été construit dans cette ville en 1860 et ses moyens de transport ont été renforcés.

La gestion du territoire s'est progressivement améliorée à mesure que les limites des comtés ont été fixées, mais le manque d'autorité de l'État a provoqué entre 1851 et 1856 la naissance de comités de vigilance, qui ont profité de la faiblesse des forces de police pour instaurer leurs propres lois. Des lynchages anti-immigrants ont régulièrement eu lieu et les autorités ont commencé à mettre en place des lois pour chasser certains immigrants installés dans les ranchos, au mécontentement de leurs propriétaires.

(Lynchage de James P. Casey et Charles Cora à San Francisco par un comité, image de Charles B. Huestis, 1856, content.cdlib.org, wikipedia)

(Lynchage de James P. Casey et Charles Cora à San Francisco par un comité, image de Charles B. Huestis, 1856, content.cdlib.org, wikipedia)

Au moment de l'éclatement de la guerre de Sécession, opposant l'Union anti-esclavage (États du Nord) et les États du Sud, pro-esclavage, la Californie a joué un rôle distant dans le conflit, étant elle-même en proie à des divisions internes; cependant, son territoire a été l'objet de 88 batailles importantes, la plupart pour prendre de l'or pour les États du Sud. La Californie a fourni près de 15 000 soldats aux forces de l'Union, majoritairement pour en garder les forts, construire des bâtiments et remplacer les troupes parties des garnisons, mais elle a aussi du défendre son propre territoire contre les incursions des confédérés. Plusieurs camps militaires et forts ont été construits en Californie autour des points névralgiques, afin de sécuriser les sites les plus précieux de l'État, en particulier les ports.

Après la victoire de l'Union contre les États du Sud, la Californie a étendu son réseau ferroviaire pour faciliter  les transports de passagers et de marchandises, à travers l'État et à destination d'autres États, avec l'achèvement du transcontinental en 1869.  La poursuite du développement économique de la Californie attire de nombreux immigrants, dont des chinois, moins coûteux pour réaliser des travaux que les autres, ce qui a entraîné des tensions raciales importantes: en effet, un grand nombre d'ouvriers d'origine américaine s'est retrouvé au chômage tandis que des chinois ont été recrutés à leur place, et la question chinoise est vite devenue un problème majeur. 

Installés dans des quartiers à l'écart des autres communautés (Chinatown), les chinois sont vite devenus l'objet d'une haine quotidienne et ont subi de mauvais traitements de la part de leurs employeurs et des californiens, les amenant à se révolter.  Le sentiment anti-immigrés à donné naissance à de multiples lois, dont une qui a limité l'immigration chinoise en 1868. Malgré ce teffort, l'hostilité contre les chinois n'a pas diminué et une attaque contre le Chinatown de Los Angeles en 1871, qui a fait 21 morts chez les chinois, suivie par une autre à San Francisco en 1877, tuant 4 chinois. En 1879, une nouvelle Constitution californienne a remplacé la précédente (datant de 1849), et a été rédigée en tenant compte de l'influence de la situation économique de plusieurs secteurs : ainsi, des nobles ont fait passer une loi en 1882 autorisant toute ville californienne ou comté à expulser des chinois ou à limiter leurs lieux de résidence.  Visant spécialement les asiatiques, les différentes lois successives votées en Californie ont notamment limité, voire empêché les immigrants originaires de cette partie du monde d'obtenir des titres de propriété.

(Dessin politique de l'Oncle Sam expulsant un chinois, wikipedia)

(Dessin politique de l'Oncle Sam expulsant un chinois, wikipedia)

Malgré eux, les chinois ont grandement aidé à accélérer le développement de la Californie, grâce à leur exploitation dans la construction de lignes ferroviaires, qui ont raccordé l'État au reste des États-Unis, et plusieurs villes californiennes entre elles. 

L'arrivée du chemin de fer a réduit le temps de trajet pour les passagers et les marchandises, et ainsi, la population a pu continuer de croître à mesure que de nouveaux projets ont été lancés; entre 1860 et 1870, la Californie a gagné 180 253 habitants, passant à un population totale de 560 247 personnes. Cet afflux de population a permis d'agrandir des villes existantes ou d'en créer de nouvelles, et le besoin alimentaire a continué d'augmenter, favorisant l'essor de grandes exploitations agricoles, au détriment des petites fermes familiales. Progressivement la Californie s'est placée en tête des États américains producteurs de blé, puis son industrie du tourisme s'est développée, grâce à l'arrivée des trains et au percement du canal de Panama, qui a rapproché l'Europe de la côte Ouest américaine.

Le transport ferroviaire en Californie reposait sur 4 principales grandes compagnies, qui ont eu le monopole de ce secteur et ont pu corrompre certains membres du gouvernement pour asseoir leur domination; profitant de leur influence, certaines compagnies ont traversé des propriétés sans s'inquiéter de qui les possédait, dans la mesure où l'existence de ces liaisons ferroviaires jouait un rôle crucial dans l'économie de l'État. Des poursuites en justice ont été tentées par les propriétaires, mais la corruption du système a joué le plus souvent en faveur des compagnies, ce qui a conduit à un affrontement tragique le 11 mai 1880, entre des colons, des employés de chemin de fer et les forces de l'ordre, tuant personnes, dont 5 colons.

Bien qu'ils aient contribué à aider au développement de la Californie (qui a gagné 304 447 habitants entre 1870 et 1880), les chemins de fer ont été perçus comme des éléments perturbateurs en raison de la corruption et des conflits qu'ils ont occasionné.

(Train de la Southern Pacific à Alameda, CA, entre 4th et 5th street, 1891, www.flickr.com)

(Train de la Southern Pacific à Alameda, CA, entre 4th et 5th street, 1891, www.flickr.com)

Au début du XXème siècle, la Californie a connu un essor démographique et économique rapide, sa population passant à 1 485 053 habitants en 1900, et son industrie s'est modernisée, tout en voyant ses travailleurs réclamer (et souvent obtenir) de nouveaux droits.

D'importants projets d'irrigation et de création de canalisation pour transporter l'eau auprès de la population ont eu lieu, parallèlement à la construction de barrages hydroélectriques, permettant d'alimenter les villes et leurs habitants en énergie. 

Le 18 avril 1906, San Francisco (la ville alors la plus peuplée de l'État) et sa région ont été durement frappés par un séisme de magnitude 7.8 qui a tué près de 3000 personnes et détruit environ 80% de la ville (25 000 bâtiments), en grande partie à cause d'incendies. L'armée a construit 5610 abris en bois pour accueillir 20 000 déplacés, et des dons financiers ont été faits par  le gouvernement  américain, le Royaume-Uni, le Canada, et des industriels richissimes tels qu'Andrew Carnegie ou la Standard Oil. Cette catastrophe naturelle est à ce jour la plus meurtrière de Californie.

(Incendie de San Francisco, 18/04/1906, photo de Harry Sterling Hooper, wikipedia)

(Incendie de San Francisco, 18/04/1906, photo de Harry Sterling Hooper, wikipedia)

Malgré la tragédie de San Francisco, l'engouement pour la Californie n'a pas diminué et les ingénieurs ont modifié les normes de construction des maisons et des immeubles, pour les rendre plus résistants en cas de séisme. L'urbanisation rapide de l'État a été associée au le succès grandissant de l'automobile et des autocars, et les routes de Californie ont été améliorées avec plusieurs nouveaux réseaux routiers construits, pour faciliter les liaisons inter-urbaines et inter-États, mais aussi le tourisme.

Grâce à ses ressources pétrolières, l'État a attiré un grand nombre de compagnies pétrolières et s'est lancé dans la production de l'or noir, pour faire fonctionner les automobiles, devenant dès 1903 le principal producteur des États-Unis, devant l'Oklahoma, et offrant à la Californie du Sud son industrie la plus rentable. L'ère du cinéma a également joué un rôle déterminant dans l'attractivité de la Californie, où plusieurs studios ont été créés, amenant de très nombreux artistes et producteurs dans la région, en particulier à Los Angeles, où les studios s'installent dans le quartier de Hollywood. L'aéronautique a elle aussi bénéficié de certaines avancées technologiques, et en plus des constructeurs, quelques clubs aéronautiques se sont installés, notamment à San Diego, où les militaires ont vite pris conscience du potentiel des avions, dès 1910. 

Compte tenu de l'inexorable expansion du comté de Los Angeles, passé de 170 298 habitants en 1900 à 504 131 en 1910, les autorités ont décidé de construire dès 1908 un grand aqueduc afin de fournir assez d'eau à la population; il a été achevé en 1913 dans sa première tranche.

Le 29 juin 1925, Santa Barbara et sa région ont été frappés par un séisme de magnitude 6.8, qui a provoqué d'importants dégâts ($ 111 000 000 actuels) et tué 13 personnes.

Fortement attractive pour les travailleurs et les investisseurs, la Californie a vu sa population augmenter de 2 250 390 individus entre 1920 et 1930, pour atteindre 5 677 251 personnes, ce qui la plaçait après les États de New York, de Pennsylvanie, de l'Illinois, l'Ohio et le Texas. Pour accueillir cette population sans cesse en augmentation, les réseaux électriques et routiers ont été renforcés, avec des milliers de kilomètres supplémentaires de routes et d'autoroutes; l'afflux de nouveaux habitants a entraîné la naissance de nouvelles villes organisées telles que Covina, Santa Paula, Mountain View, Pittsburg, Oxnard, Alhambra, Arcadia, Fairfield, Fullerton, Concord, Richmond, Santa Maria, Glendale, Newport Beach ou encore Inglewood.

Toutefois, le fort engouement pour la Californie et son boom économique n'ont pas permis à tout un chacun de réussir, et de nombreux employés ne gagnaient pas suffisamment pour acheter eux-mêmes les biens qu'ils produisaient. En d'autres termes, les industriels ont produit plus qu'ils ne pouvaient vendre et se sont retrouvés avec d'importants stocks invendus. 

Entre le 24 et le 29 octobre 1929, le krach boursier de Wall Street a provoqué une très forte récession économique, connue sous le terme de Grande Dépression, faisant grimper le taux de chômage à 28% en 1932 en Californie; en 1934, 1/5 des californiens dépendait de l'aide publique pour survivre. De très nombreux californiens ont perdu leurs maisons et ont été jetés à la rue, tandis que quelques "chanceux" ont pu trouver des abris de fortune; rejetant en partie la faute sur les immigrants, la Californie a fait expulser 100 000 mexicains de son territoire. 

De nombreux californiens sont entrés en grève pour obtenir de meilleurs salaires et conditions de travail, surtout dans l'agriculture et l'industrie, mais ont souvent été confrontés à l'implacabilité des propriétaires fermiers et des dirigeants d'entreprise, qui ont répondu par la force. Une grève générale de 40 à 50 000 grévistes a eu lieu à San Francisco en 1934, durant plusieurs mois, avec des émeutes violentes (2 morts et 64 blessés), obligeant le gouverneur à faire appel à la Garde Nationale.

(Affrontement entre grévistes et policiers à San Francisco, image San Francisco History Center, SF Public Library, www.wsws.org)

(Affrontement entre grévistes et policiers à San Francisco, image San Francisco History Center, SF Public Library, www.wsws.org)

Arrivé au pouvoir peu avant, en 1932, le président Franklin Delanoe Roosevelt a pris le contrôle d'un pays où le chômage de masse (25% au niveau national), la pauvreté et les tensions sociales étaient très élevées, et a mis en place un ambitieux programme, le New Deal, afin de relancer le pays économiquement, de réformer les institutions bancaires et de créer une sécurité sociale.

L'État fédéral a alors joué un rôle accru et la création d'agences fédérales mises à disposition de la population pour l'aider a contribué à gérer différents programmes de relance. La Californie a ainsi bénéficié de plusieurs grands chantiers destinés à relancer son économie, dont le projet du barrage Hoover, au Nevada, qui allait permettre à la Californie du Sud d'être alimentée en énergie, et la construction des ponts de Okaland et du Golden Gate, en 1933, a permis de faciliter la circulation dans la baie de San Francisco. De vastes programmes autoroutiers et immobiliers ont également été lancés.

Le 10 mars 1933, un séisme de magnitude 6.4 a touché Long Beach et ses environs, générant d'importants dégâts, dont des glissements de terrain et des effondrements de bâtiments, qui ont tué entre 115 et 120 personnes. Courant 1933, peu après la proclamation du Troisième Reich en Allemagne, des milliers d'artistes et d'intellectuels allemands et autrichiens ont fui l'Europe à destination des États-Unis, et 10 000 d'entre eux se sont installés en Californie.

Au niveau de l'État, des investissements fédéraux, associés à des réformes bancaires, ont permis à la Californie de se redresser progressivement, en profitant aussi de l'engouement pour l'industrie du cinéma, majoritairement en noir et blanc et muet, mais avec déjà quelques tentatives de cinéma parlant et en couleurs. Au bout de 10 ans de difficultés économiques, de grèves, de faillites, puis de timides avancées, suivies par d'importants financements, la Californie a retrouvé plus de vigueur économique à partir de 1939. 

L'industrie du show business a aussi vu naître de nombreuses chaînes de radio et le cinéma a attiré davantage de créateurs et d'artistes, avec de fréquents tournages de westerns dans la vallée de l'Owens, à l'Est de la Sierra Nevada. D'autres zones géographiques attirent les cinéastes selon le thème du film : pour les films de pirates, la ville côtière de Carmel, pour les films dans le désert, la vallée de la Mort ou le désert des Mojaves, et pour les films se déroulant en hiver, les studios d'Hollywood ou les San Bernardino Mountains. Le 15 mai 1940, les frères McDonald créent le 1er restaurant du même nom à San Bernardino.

(Construction du pont du Golden Gate, vue depuis Fort Scott, années 1930, National Park Service, www.nps.gov, wikipedia)

(Construction du pont du Golden Gate, vue depuis Fort Scott, années 1930, National Park Service, www.nps.gov, wikipedia)

Alors que la guerre a éclaté en Europe et que les tensions s'accroissent en Asie/Pacifique, les États-Unis ont gardé une posture neutre dans le conflit, bien que l'industrie américaine ait commencé à soutenir le Royaume-Uni, notamment en lui fournissant des navires, des avions et de l'armement. L'aéronautique militaire a connu un certain développement en Californie, où les industriels Lockheed, Glenn L. Martin Company, Douglas Aircraft Company, North American Aviation ont été respectivement créés en 1912, 1921 et 1933.

L'attaque surprise contre la base navale américaine de Pearl Harbor (Hawaï) le 7 décembre 1941 a provoqué un véritable choc aux États-Unis, et particulièrement en Californie, cet étant craignant d'être le suivant à être visé par l'empire du Japon. Les journaux et les stations radios entretiennent ce sentiment et l'entrée en guerre des États-Unis a entraîné de brusques changements dans le quotidien des californiens. Des milliers d'entre eux se portent volontaires pour participer à des programmes civils de défense.

Face aux avancées japonaises dans le Pacifique, la marine américaine a du faire construire en urgence un chantier naval à Sausalito en à peine 7 mois, tandis que la base navale de Mare Island a été renforcée et a vu son activité augmenter significativement, avec une capacité d'accueil et de réparation simultanée de 8 grands navires dans ses chantiers. Quant à la base navale de San Diego, elle a aussi été agrandie fortement et a joué un rôle important dans la formation des équipages et des unités amphibies. Les industriels de l'armement ont alors recruté des milliers de personnes pour fournir l'armée en munitions, armes et équipements divers.

Parallèlement à l'énorme effort de guerre, des rumeurs se répandent en Californie concernant la communauté d'origine japonaise, suspectée d'espionnage, y compris chez les américains d'origine japonaise; une attaque de sous-marins japonais contre Ellwood, près de Santa Barbara, le 23 février 1942 a accentué l'hostilité contre les japonais installés aux États-Unis. En conséquences, il a été décidé le 1er mars 1942 par le gouvernement fédéral d'interner préventivement tous les japonais ou citoyens américains d'origine japonaise dans des camps de concentration répartis dans plusieurs États (cette mesure a aussi concerné des allemands et des italiens, mais en moins grand nombre).

Pour soutenir les forces américaines dans le Pacifique et l'Atlantique, plusieurs usines de munitions et d'armement ont été construites, ainsi que des entrepôts de stockage (au moins 4 sites), et 13 régiments d'infanterie de la Garde Nationale ont été mobilisés en Californie, notamment pour protéger des sites précieux tels que le pont du Golden Gate ou des réserves d'eau. Le rythme effréné des chantiers navals a nécessité de recruter des dizaines de milliers de personnes pour assembler et armer les navires; l'arrivée massive de cette population a contraint les autorités à faire construire, pour la seule région d'Okland, près de 30 000 logements pour les travailleurs et leurs familles. Les très vastes étendues désertiques ont été utilisées pour l'entraînement de centaines de milliers de soldats, et l'industrie aéronautique a mobilisé jusqu'à 300 000 employés, principalement en Californie du Sud.

L'aspect "positif" de la guerre a été que les femmes et les personnes de couleur ont eu progressivement accès à des activités qui leur étaient jusque là interdites, afin de permettre à l'économie de continuer à fonctionner, pour alimenter les usines ou produire les ressources : espérant subir moins de racisme ordinaire qu'ailleurs en Amérique, des dizaines de milliers de Noirs rejoignent la Californie à partir de 1942, avec l'espoir de meilleurs salaires. Pour accueillir une population toujours en augmentation, d'importants travaux d'infrastructures ont été nécessaires (routes, ponts, barrages, tunnels, centrales électriques, etc), ce qui a permis à des milliers de personnes de trouver un emploi, et de s'installer en Californie durablement. Le climat et le cadre de vie californiens ont conduit des milliers de soldats, alors entraînés sur place, à décider de venir vivre en Californie une fois la guerre finie. 

La Garde Nationale californienne a mobilisé un total de 75 000 personnels pendant toute la durée de la guerre; l'État a aussi accueilli plus de 50 aérodromes militaires importants, destinés à l'entraînement, au transport et au combat. Après de rudes et âpres combats contre l'empire japonais et l'Allemagne nazie, les États-Unis ont gagné la Seconde Guerre mondiale.

(Assemblage final d'un bombardier B-17 à Long Beach, 10/1942, photo de Alfred T. Palmer, National Archies & Record Administration, wikipedia)

(Assemblage final d'un bombardier B-17 à Long Beach, 10/1942, photo de Alfred T. Palmer, National Archies & Record Administration, wikipedia)

Une fois la Seconde Guerre mondiale gagnée, la Californie a connu un boom de l'immobilier sans précédent, porté notamment par l'envie de très nombreux soldats et anciens soldats de s'installer dans cet État au climat méditerranéen, à la grande variété de paysages et où la terre est encore peu chère. L'industrie du pétrole et l'agriculture ont aussi commencé à prospérer, et l'État a entamé la modernisation de son économie; pour accueillir un nombre croissant de véhicules, un ambitieux réseau autoroutier a été créé, permettant à la population de se déplacer plus facilement. La voiture est devenue un symbole de liberté et d'indépendance pour la population, en Californie et dans le reste des États-Unis.

Entre 1940 et 1950, la population de Californie est passée de 6 907 387 à 10 586 223 habitants, obligeant de nombreuses villes à s'étendre davantage, mais aussi à créer de nouvelles villes, avec de nouvelles infrastructures; d'importants projets de captation d'eau, d'irrigation et de barrages hydroélectriques ont également été lancés pour alimenter la population grandissante.

Au cours des années cinquante, plusieurs villes se structurent et se dotent de leurs propres administrations : Fontana, Carlsbad, Buena Park, Costa Mesa, Lakewood, Cupertino, Fremont, Baldwin Park, Garden Grove, ou encore Downey. L'essor démographique et économique de la Californie a vu de grandes entreprises actuelles tirer profit de cette situation, à l'image des frères McDonald qui ont lancé une chaîne de restauration rapide en franchise à partir de 1953 et le producteur et réalisateur Walt Disney ouvre le parc Disneyland à Anaheim le 17 juillet 1955.

(Entrée principale de Disneyland, American Miscellany, 1957, wikipedia)

(Entrée principale de Disneyland, American Miscellany, 1957, wikipedia)

A la même époque, quelques compagnies de haute technologie ont décidé de s'établir dans la vallée de Santa Clarita, au Sud de la baie de San Francisco, secteur connu depuis sous le nom de Silicon Valley; jusqu'aux années 60, la Californie était réputée pour ses lois dépassées, répressives et parfois incohérentes, et c'est à l'arrivée du juge Roger John Traynor à la Cour Suprême de Californie en 1964 que les choses ont commencé à changer, l'État devenant progressivement plus libéral et progressiste.

Entre 1950 et 1960, la population de la Californie a augmenté de 5 130 981 personnes, pour atteindre 15 717 204 habitants : cette hausse rapide et brutale de la population a entraîné d'importants problèmes d'urbanisation, de gestion du trafic automobile, de pollution et de criminalité. Les autorités des villes et des comtés ont alors du limiter la construction à certaines zones spécifiques, et interdire des programmes immobiliers en d'autres secteurs, pour créer des parcs naturels préservés. L'éducation est devenue un enjeu important et l'adoption du Master Plan for Higher Education en 1960 a favorisé le développement d'un système éducatif public performant, à travers l'Université de Californie et l'Université d'État de Californie.

A mesure que la population a augmenté, des inégalités ont eu lieu entre riches et pauvres, Blancs, Noirs, Asiatiques et Hispaniques, ce qui a provoqué des tensions raciales et a conduit notamment aux émeutes de 1965 dans le quartier South Central de Los Angeles, où 34 personnes ont été tuées, 1100 blessées et 3438 arrêtées, tandis que 977 bâtiments ont été détruits ou endommagés lors des affrontements entre forces de l'ordre, Garde Nationale (4000 soldats) et habitants du ghetto.  

Au cours des années 1960, l'opposition à la guerre du Vietnam a pris de l'ampleur en Californie, où de nombreuses grèves et manifestations ont eu lieu, notamment sur le campus de Berkeley, où des affrontements entre étudiants et policiers se sont déroulés en 1969. La décennie des années 60 a vu la Californie cultiver, voire enjoliver, son image d'État où la vie est facile et le climat paradisiaque, où les surfeurs profitaient d'un cadre de vie envié et où le mouvement hippie est né.

Malgré les difficultés sociales, la Californie est restée attractive aux yeux des américains et des immigrants, et sa population a atteint 19 953 134 habitants en 1970, faisant dès lors d'elle l'État le plus peuplé des États-Unis, devant New York et le Texas. Au début des années 1970, cet accroissement de la démographie a conduit entre autres à des problèmes de pollution atmosphérique, nécessitant parfois de fermer des écoles : comprenant que le danger était élevé, les autorités et la population ont pris des mesures pour faire réduire le taux de pollution, à travers des lois plus strictes, qui ont été votées et appliquées durant 30 ans.

Le 9 février 1971, un séisme de magnitude 6.5 à 6.7 a secoué San Fernando et ses environs, où près de 1000 glissements de terrain ont eu lieu, tandis que des centaines de bâtiments ont été détruits ou endommagés, de même que le barrage de Van Norman, qui a menacé de céder et a nécessité d'évacuer 80 000 personnes.

(Effondrement d'un pont de l'Interstate 210 à Sylmar, San Fernando Valley, photo de Reuben Kachadoorian, USGS, 1971, wikipedia)

(Effondrement d'un pont de l'Interstate 210 à Sylmar, San Fernando Valley, photo de Reuben Kachadoorian, USGS, 1971, wikipedia)

Durant les années 1980, l'économie de la Californie la place au 8ème rang mondial et en fait un acteur économique influent à l'échelle mondiale; la Silicon Valley a vu arriver les entreprises Adobe Systems, Apple, Cisco Systems, Electronic Arts, Sandisk, ou encore Symantec, qui ont fortement contribué à la recherche et au développement de nouvelles technologies informatiques.

Devenue un centre majeur de l'innovation, la Californie a attiré de nombreux talents et investisseurs, a accentué la collaboration entre ses universités et les entreprises, et a favorisé l'installation de sociétés spécialisées. Parallèlement à la haute technologie, l'autre secteur majoritaire de l'économie californienne, l'industrie cinématographique, a rencontré d'immenses succès commerciaux au cours des années 1980 : Star Wars, Il était une fois en Amérique, Retour vers le futur, Les aventuriers de l'Arche perdue, Indiana Jones et la dernière croisade, Full Metal jacket, Scarface, E.T l'extra-terrestre, Platoon, Piège de cristal, ou encore Blade Runner.

Grâce à ces succès, l'industrie du cinéma a pu augmenter la taille de ses studios et recruter de nombreux créateurs, artistes, scénaristes, acteurs, producteurs, et autres spécialistes des effets spéciaux. Destination très attractive, au cadre de vie apprécié, la Californie a vu sa population passer à 23 667 902 habitants en 1980.

Le 17 octobre 1989, un séisme de magnitude 6.9 affecte la région du comté de Santa Cruz où de très nombreux glissements de terrain ont eu lieu (entre 1000 et 4000), et où de nombreuses infrastructures ont été détruites ou fortement endommagées : ainsi, 12 000 maisons et 2600 bureaux ont subi des dommages. Un total de 63 personnes a trouvé la mort dans cette catastrophe, dont 42 lors de l'effondrement du viaduc routier de Cypress, à Okland et il y a eu 3757 blessés. 

(Siège d'Adobe System à San José, photo de Coolcaesar, 06/10/2007, wikipedia)

(Siège d'Adobe System à San José, photo de Coolcaesar, 06/10/2007, wikipedia)

(Le Cypress Viaduc effondré à Oakland, photo de H. G Wilshire, USGS, 1989, wikipedia)

(Le Cypress Viaduc effondré à Oakland, photo de H. G Wilshire, USGS, 1989, wikipedia)

Au début des années 1990, la Californie a été durement frappée par un grand incendie les 19 et 20 octobre 1991 à Oakland, qui a détruit 2843 maisons et 437 appartements, tué 25 personnes et blessé 150 autres, et a brûlé 620 hectares de forêts. 

L'État a aussi été  particulièrement marqué par les émeutes de Los Angeles en 1992, qui ont pour origine le tabassage de Rodney King, un homme Noir, par des policiers lors d'un contrôle routier (filmé par une caméra amateur): malgré le côté accablant des preuves, les 4 policiers ont été relâchés. La réaction de la communauté afro-américaine a été virulente et a été accentué par la légère peine infligée par la justice à une sud-coréenne accusée d'avoir abattu une jeune noire de 15 ans, alors qu'elle s'apprêtait à payer des produits dans la boutique de la femme coréenne.

Le sentiment général qui est ressorti de ces 2 affaires médiatisées a été que la communauté afro-américaine (et hispanique) semblait être considérée comme quantité négligeable; en réaction, des attroupements de contestation ont eu lieu, puis a du 29 avril au 4 mai 1992, des émeutes, des pillages, des incendies criminels, des passages à tabac et des désordres civils ont concerné plusieurs quartiers défavorisés de Los Angeles. Face à des manifestants hostiles et à des casseurs violents, la police de Los Angeles a été dépassée et le recours à la Garde Nationale a été autorisé, avec 9800 soldats déployés (dont des Marines) pour ramener le calme.  Au total, les émeutes ont entraîné la mort de 63 personnes, des blessures pour 2383 autres, et il y a eu 12 000 arrestations, tandis que 1100 bâtiments ont été détruits par des incendies criminels. 

L'économie californienne a continué de croître, portée principalement par le cinéma, grâce à d'immenses succès tels que : Maman j'ai raté l'avion (1990), Ghost (1990), Danse avec les loups (1990), Terminator 2 (1991), Jurassic Park (1993), Le Roi Lion (1995), Toy Story (1995), Une journée en enfer (1995), Independance Day (1996), Titanic (1998) ou encore Armageddon (1998). En dehors du monde du cinéma, Hollywood a aussi produit des séries TV à succès telles que Friends, Beverly Hills, Walker Texas Ranger, Urgences, The X-Files, ou bien Alerte à Malibu.

Par ailleurs, les progrès technologiques en informatique et les débuts prometteurs d'Internet ont renforcé l'influence et l'attractivité de la Silicon Valley, qui a vu arriver l'entreprise Nvidia en 1993, qui conçoit des cartes graphiques et des processeurs, suivie par le moteur de recherche Yahoo, installé en 1994, puis la société de vente par Internet eBay en 1995, et en 1998 est arrivé le futur géant Google.

Courant 1995, une loi interdisant de fumer dans les lieux publics et sur les lieux de travail est votée, puis est renforcée en 1998 par une loi interdisant de fumer dans les bars et les casinos. La même année, 60.9% des votants acceptent une proposition de loi qui fait de l'anglais la langue unique dans les écoles. En 1996, une réforme et une semi déréglementation du marché de l'électricité ont été lancées par les autorités, parallèlement à un nouvel accroissement de la population.

(Siège d'eBay à San José, photo de Coolcaesar, 07/08/2006, wikipedia)

(Siège d'eBay à San José, photo de Coolcaesar, 07/08/2006, wikipedia)

La Californie du XXIème siècle a mal entamé le nouveau millénaire, car la semi déréglementation passée du marché de l'électricité à entraînée une envolée des prix et de graves problèmes de fourniture électrique aux usagers, avec de nombreuses coupures de courant affectant les consommateurs entre juin 2000 et mai 2001.

Ainsi, 97 000 américains se sont retrouvés privés d'électricité le 14 juin 2000 dans la baie de San Francisco pendant une canicule, puis d'autres coupures (volontaires ou non) ont eu lieu, jusqu'à atteindre 1 500 000 usagers les 19 et 20 mars 2001 : la pénurie d'électricité s'explique en grande partie par l'augmentation de la population, passée de 29 760 021 à 33 871 648 habitants entre 1990 et 2000, et par l'absence de construction de nouvelles centrales électriques. En outre, des pratiques frauduleuses de certaines compagnies, dont Enron, ont entraîné des baisses délibérées de production électrique, sous le faux prétexte que les centrales tournaient au maximum de leurs capacités, et avec pour objectif de vendre l'électricité plus chère et d'obtenir des fonds pour agrandir les sites.

Confronté à la pénurie d'électricité, au mécontentement des usagers et des entreprises, le gouverneur Gray Davis a proclamé l'État d'urgence le 17 janvier 2001, lequel a été levé le 13 novembre 2003. Au total, il est estimé que cette crise à coûté à la Californie entre $ 40 000 000 000 et $ 45 000 000 000, et une procédure de destitution parlementaire a été enclenchée contre le gouverneur : le 7 octobre 2003, le Républicain Arnold Schwarzenegger a été élu gouverneur de Californie avec 48.6% des voix pour terminer le mandat.

Pour réduire le déficit de l'État et améliorer le quotidien des californiens, Schwarzenegger fait vendre une partie du patrimoine de la Californie, appelle les électeurs à voter la limitation des dépenses de l'État, et fait réformer le système compensatoire des travailleurs californiens en cas d'accident du travail. Favorable à la protection de l'environnement, il signe un ordre d'application pour le développement d'un réseau d'autoroutes à l'hydrogène, pour les véhicules fonctionnant à l'hydrogène, avec pour objectif d'en accélérer la commercialisation.

En 2004, il se rend au Nevada pour tenter d'attirer des investisseurs venant d'autres États, puis en 2005, il est confronté à un bras de fer contre les infirmières, les pompiers, les policiers, les enseignants et leurs syndicats, tous opposés à ses réformes pour la réduction des dépenses de l'État et contre son souhait d'avoir davantage de libertés dans ce domaine. 

L'année 2004 a vu la Californie être ravagée par 8415 incendies, qui ont détruit 979.57 Km² de terrains et de nombreux bâtiments; la même année, le réseau social Facebook a été créé par Mark Zuckerbeg et la vente d'armes et de munitions de calibre 12.7 mm a été interdite dans tout l'État. La sécheresse et le manque d'eau ont provoqué de très nombreux incendies en 2005 (7162), 2006 (8202), et 2007 (9093), qui ont détruit au total 7967.41 Km² de terrains et de forêts. Ces incendies dévastateurs ont entraîné des problèmes de qualité de l'air et des dégâts considérables.

Le 15 mai 2008, les électeurs californiens ont voté en faveur du mariage homosexuel (adoption de la loi le 28 juin 2013, après de nombreux rebondissements); le 12 septembre 2008, une collision entre 2 trains a eu lieu à Chatsworth, près de Los Angeles, tuant 25 personnes et en blessant 135 autres.

(Secouristes près d'une locomotive à Chatsworth, photo de Craig Wiggenhorn, www.midnight.caltech.edu, wikipedia)

(Secouristes près d'une locomotive à Chatsworth, photo de Craig Wiggenhorn, www.midnight.caltech.edu, wikipedia)

La conjoncture économique du début des années 2000 a provoqué un ralentissement aux États-Unis, et notamment en Californie: le coût exorbitant de la guerre en Irak et en Afghanistan, ainsi que la baisse des impôts à l'échelle nationale ont réduit les fonds fédéraux disponibles.

Pour ce qui a concerné la Californie, les finances de l'État ont connu de sérieuses difficultés à partir de 2002, et la crise économique de 2008 a provoqué des ravages. Le gouverneur Schwarzenegger, arrivé au pouvoir en 2003, n'a pas réussi à faire voter les hausses d'impôts qu'il souhaitait, ni à mettre en place les coupes budgétaires nécessaires pour stabiliser les finances. Confrontée à un déficit budgétaire de $ 26 300 000 000, la Californie a du opérer des coupes drastiques dans ses dépenses, avec des fermetures de plusieurs services publics (tribunaux, services des permis de conduire) plusieurs jours par mois, pour économiser de l'argent. En outre, les écoles, les soins à domicile et les parcs naturels ont vu leurs dotations budgétaires diminuer également.  

La vente d'actifs immobiliers a été un moyen de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État, dont la population a refusé une hausse des impôts par référendum, mais le fort taux de chômage, situé à 11.6% en 2010 (contre 7% en 2008) a joué un rôle important dans l'effondrement économique de la Californie. Les électeurs californiens ont porté au pouvoir l'ancien gouverneur Jerry Brown le 2 novembre 2010, et dès son entrée en fonction le 3 janvier 2011, il s'est engagé à résorber le déficit de l'État et a pris des mesures drastiques : il est parvenu à obtenir un vote en faveur d'une hausse d'impôts, tout en continuant de couper dans les dépenses des administrations et des aides sociales. En revanche, il a plutôt épargné l'éducation. 

Finalement, la Californie est sortie de la crise budgétaire fin 2012, après une sérieuse et rude cure d'austérité, et le taux de chômage a atteint 10.1% en octobre 2012, contre 10.6% en août, avec la création de 362 000 emplois en un an. Les autorités ont principalement misé sur la stimulation de l'innovation dans les nouvelles technologies (numérique en tête avec Apple, Google, Amazon, Facebook), avec des nombreux laboratoires de recherche et de développement, et dans la préoccupation environnementale, avec d'importants programmes éoliens, solaires et géothermiques, plaçant l'État en tête des 50 États américains dans ce domaine. 

Le 2 décembre 2015, la ville de San Bernardino a été le théâtre d'une attaque terroriste islamiste menée par un couplé marié, qui a tué 14 personnes et en a blessé 21 autres, puis a pris la fuite à bord d'un véhicule SUV noir, avant d'être rattrapé par la police et finalement, après une autre fusillade, les assaillants ont été abattus.

Au niveau économique, en continuant ses efforts, la Californie est parvenue en 2015 à créer plus d'emplois que le Texas et la Floride réunis, à attirer davantage de touristes, avec 268 400 000 touristes (dont 251 100 000 américains) qui ont visité l'État en 2016, en dépensant $ 126 300 000 000 et en générant 1 096 000 emplois directs. La même année, le taux de chômage a été ramené à 5.2% et la population totale a atteint 39 250 017 californiens.

Au début de l'année 2017, d'importantes précipitations ont frappé le Nord de la Californie, où de grandes inondations ont eu lieu, privant 570 000 personnes d'électricité en janvier, tandis que des submersions éclairs se sont produites en plusieurs endroits, à cause d'une brusque montée des eaux. En raison du fort cumul de pluies, des réservoirs artificiels et naturels ont débordé, et le barrage d'Oroville (comté de Butte), a menacé de céder sous la pression de l'eau et à cause d'une brèche dans son déversoir, obligeant 200 000 habitants à évacuer. Après une étroite surveillance et des tentatives de réparation sommaires, le barrage n'a pas cédé mais a provoqué une réelle frayeur au sein de la population et de l'État.

(Déversoir endommagé d'Oroville Dam, photo de William Croyle, California Department of Water Resources, 11/02/2017, wikipedia)

(Déversoir endommagé d'Oroville Dam, photo de William Croyle, California Department of Water Resources, 11/02/2017, wikipedia)

Géographie

Située au 3ème rang des plus grands États américains, avec une superficie de 423 970 Km², la Californie est positionnée sur la côte Ouest des États-Unis, sur l'océan Pacifique.  Bordée au Nord par l'Oregon, à l'Est par le Nevada et l'Arizona, et au Sud par le Mexique, la Californie a une longueur Nord-Sud d'environ 1300 kilomètres et une largeur comprise entre 240 et 400 kilomètres. Le territoire a un relief diversifié, avec une altitude moyenne à 880 mètres, mais aussi des zones allant jusqu'à -86 mètres sous le niveau de la mer (vallée de la Mort), tandis que le point culminant de l'État est le Mount Whitney, à une altitude de 4421 mètres. Il s'agit du plus haut sommet des États-Unis, en dehors de l'Alaska.

Divisée en 2 parties géographiques, la Californie comprend la Californie du Nord, avec 48 comtés, et la Californie du Sud, avec 10 comtés; cette dernière est la plus peuplée, notamment grâce aux comtés de Los Angeles, San Diego, Orange et Riverside.

La Californie du Nord inclue la baie de San Francisco, des forêts de séquoias, la vallée de Yosemite, le lac Tahoe, la chaîne des Cascades, les montagnes Klamath, la partie Nord de la vallée centrale, très agricole (beaucoup de vignobles), et a un climat méditerranéen le long de la côte, qui devient méditerranée continental à l'intérieur des terres, puis alpin dans les montagnes.

En ce qui concerne la Californie du Sud, elle abrite de grandes aires urbaines densément peuplées, avec près de 60% de la population de l'État, et elle a pour relief principal la chaîne côtière dite des Transverse Ranges, qui comprend les Santa Monica Mountains, les San Gabriel Mountains, et les San Bernardino Mountains, avec un point culminant, le Mount Gorgonio, à 3505 mètres. Cette partie de la Californie a le désert des Mojaves sur une grande partie de son territoire (150 mm de pluie par an en moyenne), lequel inclue la Vallée de la Mort, réputée pour ses températures extrêmes, avec jusqu'à 49°C en été. Dans sa partie Sud, la Californie du Sud a la chaîne de montagnes de Peninsular Ranges à l'Est de San Diego, et qui continue jusqu'au Mexique, en Basse Californie; à l'Est de ces montagnes se trouve le désert de Sonora, qui couvre une partie de la Californie (2 800 000 hectares), ainsi que l'Arizona et le Mexique.

Au centre de la Californie se trouve la California Central Valley, longue de 720 kilomètres et d'une largeur comprise entre 60 et 100 kilomètres, où l'agriculture est reine et très productive (près de 50% des fruits et légumes américains y sont produits); la Central Valley est bordée à l'Est par la Sierra Nevada, région montagneuse de 640 kilomètres de long et 105 kilomètres de large (63 100 Km²), et à l'Ouest se trouve la Pacific Coast Ranges, autre chaîne montagneuse, longue de 1120 kilomètres au cumul. Enfin, dans la partie Sud de l'État se trouve le désert des Mojaves (124 000 Km²), qui s'étend un peu en Arizona et dans le Nevada. Les formes de la Californie résultent directement ou indirectement de la tectonique des plaques qui a joué un rôle majeur dans la formation de ce territoire, où le risque sismique est très présent (failles de San Andreas, de Calaveras, de San Jacinto, de San Gabriel, ou encore de Monta Vista).

Pour se protéger au mieux contre la menace sismique, qui a provoqué plusieurs catastrophes dans l'Histoire de la Californie, l'État s'est équipé d'un vaste système de surveillance géologique pour alerter les autorités au plus tôt de l'imminence d'un séisme; par ailleurs, les gratte-ciel de Los Angeles et San Francisco répondent à des normes anti-sismiques pour résiter aux tremblements de terre. A noter que le risque de tsunami est pris au sérieux par les autorités et que des exercices ont régulièrement lieu.

La côte californienne abrite de nombreuses baies (Humboldt, San Francisco, Monterey, Santa Monica), des estuaires (Klamath River, Sacramento River, San Joaquin river), et la zone de Big Sur, qui s'étend sur 140 kilomètres le long du Pacifique, est réputée pour ses falaises d'environ 240 mètres de haut qui donnent l'impression de tomber à pic dans l'océan. Le littoral compte peu d'îles en dehors des Channel Islands, près de Santa Barbara, d'Alcatraz, à San Francisco et des îles Farallon, à l'Ouest de San Francisco. La bande côtière est longue de 1351 kilomètres et les littoraux (baies, estuaires, bords des îles) représentent 5515 kilomètres au total. La partie Nord de la côte californienne, montagneuse et boisée, est fréquemment plongée dans un brouillard côtier, qui s'évacue dans la journée.

Placée sur la ceinture de feu du Pacifique (grande zone volcanique de la Terre), la Californie compte 15 volcans endormis ou éteints, en partie présents dans la chaîne des Cascade, qui couvre aussi l'Oregon, l'État de Washington et la Colombie-Britannique (Canada). Avec 13 354 426 hectares de forêts (près de 40% du territoire), la Californie compte parcs nationaux, 19 forêts nationales, 31 refuges pour la vie sauvage, 11 réserves naturelles, 11 zones pour la vie sauvage, 118 parcs d'État et 8 forêts d'État.

La Californie compte plus de 200 lacs et réservoirs, ainsi que 46 fleuves et rivières : parmi les plus grands lacs, on peut citer Salton Sea, un lac allant jusqu'à 974 Km² de superficie (cela dépend des pluies et des pompages d'eau), et dont l'évaporation pose un problème sanitaire et environnemental. Ensuite vient le lac Tahoe, à cheval entre Californie et Nevada, qui couvre 502 Km² et se situe à 1897 mètres d'altitude : il est le 2ème plus profond d'Amérique du Nord, avec une profondeur de 501 mètres. Arrive ensuite Goose Lake, à cheval sur l'Oregon et qui occupe une superficie de 380 km², puis Mono Lake, qui fait 180 Km².

Au niveau du climat, la Californie dispose de différentes ambiances selon l'endroit où l'on se trouve sur son territoire : en effet, le long de la côte, le courant de Californie joue un rôle important et apporte un climat méditerranéen, avec des brouillards côtiers et des étés chauds. Lorsqu'on avance à l'intérieur des terres, le climat devient continental avec quelques zones semi-arides et des hivers froids, ainsi que des étés chauds. La Central Valley reçoit moins d'eau que les régions côtières, car elle est située plus bas et présente un climat méditerranée avec des températures subtropicales.

Vers la Sierra Nevada, les Cascades et les Klamath Mountains, le relief de ces régions permet aux nuages de monter en altitude et de déverser d'importantes précipitations et chutes de neige; ces précipitations alimentent les rivières et forgent les canyons, tout en représentant un danger réel d'inondations lors de fortes pluies ou de la fonte des neiges. Pour ce qui est des températures, la Californie du Sud est plus chaude que la Californie du Nord, particulièrement en raison de ses déserts, avec notamment la Vallée de la mort, qui est l'endroit le plus chaud et aride d'Amérique du Nord.  La sécheresse qui affecte les régions de la Californie du Sud entraîne fréquemment de grands incendies de forêts, et les réserves d'eau de cette partie du territoire sont régulièrement sujettes à des restrictions. 

Les températures moyennes en Californie varient selon l'éloignement par rapport à l'océan et l'altitude : en moyenne quotidienne en juillet et août, San Francisco a des températures entre 17 et 20°, tandis que Walnut Creek, à 32 kilomètres de là, a une température moyenne de 32°C.  Dans le Sud de la Californie, la température moyenne quotidienne en août à Santa Monica est de 24°C, tandis qu'à Burbank (16 kilomètres plus loin), elle est de 35°C.

La vie végétale est très variée, avec des sapins du Colorado, des sapins rouges, des séquoias géants, des Pinus Muricata, des pins à gros cône, des pins gris de Californie, des pins Ponderosa, des pins tordus, des pins de Jeffrey, des pins à sucre, des cyprès de Lambert, des sapins de Douglas, des muscadiers de Californie, des calocèdres, des cyprès de Lawson, des pruches subalpines, des chênes blancs de Californie, des chênes de Douglas, des chênes noirs de Californie, des chênes des canyons, des chênes rouges, des sycomores de Californie, des aulnes, des peupliers faux-trembles, des peupliers noirs de Californie, des peupliers de l'Ouest, des saules, des chênes à tan, des lauriers de Californie, des arbousiers d'Amérique, des érables à grandes feuilles, des sureaux du Canada, des paviers de Californie, des noyers de Californie ou encore des noisetiers à long bec. La végétation présente dans les zones désertiques comprend des palmiers à jupon, des arbres de Josué, des genévriers de Californie, des pins à une feuille, des peupliers noirs, des ocotillos (cactus grimpants), des yuccas et de nombreux autres arbustes.

La faune californienne dépend de la zone géographique et rassemble des ours noirs, des cerfs à queue noire, des renards gris, des cougars, des lynx roux, des jaguars, des coyotes, des loups gris, des renards gris insulaires, des renards roux, des bassaris rusés, des moufettes rayées, des wapitis de Roosevelt, des loutres de rivière, des martes, des lions de mer de Californie, des opossums, 27 espèces de chauve-souris, des pikas, des lapins pygmées, des lièvres d'Amérique, des lièvres de Californie, des lièvres de Townsend, des lapins d'Audubon, des castors des montagnes, des castors du Canada, des blaireaux, 29 espèces d'écureuils, de tamias et de marmottes,  des baleines grises, des baleines de Minke, des rorquals boréaux, des baleines bleues, des baleines à bosse, des rorquals communs, des baleines franches du Pacifique Nord, 11 espèces de dauphins, des marsouins de Dall, des marsouins communs, des cachalots, des phoques, des bisons, des mouflons canadiens, des daims, des sangliers sauvages, 75 espèces d'amphibiens, 49 espèces de lézards, 13 espèces de serpents (6 venimeuses), 11 espèces de tortues, et 665 espèces d'oiseaux et autres volatiles.

(Principaux cours d'eau de Californie, image www.geology.com)

(Principaux cours d'eau de Californie, image www.geology.com)

(Les climats de la Californie, image de Adam Peterson, 09/08/2016, wikipedia)

(Les climats de la Californie, image de Adam Peterson, 09/08/2016, wikipedia)

(Principales chaînes de montagnes de Californie, image USGS, 03/05/2009, www.flag.wr.usgs.gov, wikipedia)

(Principales chaînes de montagnes de Californie, image USGS, 03/05/2009, www.flag.wr.usgs.gov, wikipedia)

(Mount Whitney vu de l'Est sous la neige, photo de Geographer, 25/03/2003, wikipedia)

(Mount Whitney vu de l'Est sous la neige, photo de Geographer, 25/03/2003, wikipedia)

(Big Sur, Californie centrale, photo de Joseph Plotz, 23/05/2010, wikipedia)

(Big Sur, Californie centrale, photo de Joseph Plotz, 23/05/2010, wikipedia)

(Yosemite National Park, Californie, photo de chensiyuan, 2010, wikipedia)

(Yosemite National Park, Californie, photo de chensiyuan, 2010, wikipedia)

(Lake Tahoe, Emerald Bay, photo de inkknife_2000, 30/08/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Lake Tahoe, Emerald Bay, photo de inkknife_2000, 30/08/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Little Lakes Valley, Sierra Nevada, photo de Dcrjsr, 08/08/2009, wikipedia)

(Little Lakes Valley, Sierra Nevada, photo de Dcrjsr, 08/08/2009, wikipedia)

(Vallée de la mort, photo de photophilde, 29/07/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(Vallée de la mort, photo de photophilde, 29/07/2010, www.flickr.com, wikipedia)

(McArthur Burney Falls Park, photo de Chuck Rogers, 20/09/2006, www.flickr.com)

(McArthur Burney Falls Park, photo de Chuck Rogers, 20/09/2006, www.flickr.com)

(Klamath Mountains, Californie du Nord, photo de Miguel Vieira from Walnut Creek, CA, 22/08/2010, www.flickr.com)

(Klamath Mountains, Californie du Nord, photo de Miguel Vieira from Walnut Creek, CA, 22/08/2010, www.flickr.com)

(Rock Creek Lake, Inyo National Forest, photo de Don Graham from Redlands, CA, 26/09/2016, www.flickr.com)

(Rock Creek Lake, Inyo National Forest, photo de Don Graham from Redlands, CA, 26/09/2016, www.flickr.com)

(Vignobles de la Central Valley, photo www.visitcentralvalley.com)

(Vignobles de la Central Valley, photo www.visitcentralvalley.com)

(Trinity River près de Hoopa, photo de PGHolbrook, 08/07/2011, wikipedia)

(Trinity River près de Hoopa, photo de PGHolbrook, 08/07/2011, wikipedia)

(Joshua Tree National Park, photo de Tony Webster from Portland, OR, 11/12/2014, www.flickr.com)

(Joshua Tree National Park, photo de Tony Webster from Portland, OR, 11/12/2014, www.flickr.com)

(Du tuf à Mono Lake, photo de James L. Ludemann, 02/08/2007, wikipedia)

(Du tuf à Mono Lake, photo de James L. Ludemann, 02/08/2007, wikipedia)

(Salt Point State Park, photo de Christina Dulude, 02/10/2013, www.flickr.com)

(Salt Point State Park, photo de Christina Dulude, 02/10/2013, www.flickr.com)

Population et comtés

État le plus peuplé des États-Unis, avec 39 250 017 d'habitants en 2016, la Californie a un influence culturelle, économique et démographique sans égale en Amérique du Nord. De grandes aires métropolitaines telles que celles de Los Angeles, San Diego ou San José concentrent de très importantes populations sur de vastes étendues, tandis que d'autres grandes villes sont plus compactes.

La population de l'État est composée à 38.9% d'hispaniques, 37.7% de Blancs, 14.8% d'asiatiques, 6.2% de Noirs ou d'Afro-américains, 1.7% d'amérindiens ou de natifs d'Alaska et 0.5% d'Hawaïens ou d'originaires du Pacifique. Parmi la population hispanique, les ancêtres sont à 83.5% mexicains, à 9.1% d'Amérique Centrale, et à 4.6% du Salvador. Les blancs ont des ancêtres germaniques à hauteur de 8.8%, irlandais à 6.9%, anglais à 6.2%, italiens à 4%, américains à 3%, et français à 1.9%; les asiatiques quant à eux ont des ancêtres chinois à 25%, philippins à 24.1%, vietnamiens à 12.2%, indiens à 11.2%, coréens à 9.1%, et japonais à 5.6%.

Ces différentes origines impactent sur les pratiques religieuses, et 45.76% de la population californienne pratique une religion, ou est affilié à une religion : ainsi, il y a 28.3% de catholiques, 6.9% de protestants (épicuriens, baptistes, luthériens, etc), 2.1% de mormons, 1.2% d'hindouistes, taoïstes et bouddhistes, 0.7% de musulmans et 0.6% de juifs. 

En ce qui concerne les villes, les principales cités de Californie sont Los Angeles (3 976 322 habitants), San Diego (1 406 630), San josé (1 025 350), San Francisco (870 887), Fresno (522 053), Sacramento (495 234), Long Beach (470 130), Oakland (420 005), Bakersfield (376 380) et Anaheim (351 043).

Population des comtés (2016)

Comté Population Comté Population
Alameda 1 647 704 Alpine 1071
Amador 37 383 Butte 226 864
Calaveras 45 171 Colusa 21 588
Contra Costa 1 135 127 Del Norte 27 540
El Dorado 185 625 Fresno 979 915
Glenn 28 085 Humboldt 136 646
Imperial 180 883 Inyo 18 144
Kern 884 788 Kings 149 785
Lake 64 116 Lassen 30 870
Los Angeles 10 137 915 Madera 154 697
Marin 260 651 Mariposa 17 410
Mendocino 87 628 Merced 268 672
Modoc 8795 Mono 13 981
Monterey 435 232 Napa 142 166
Nevada 99 107 Orange 3 172 532
Placer 380 531 Plumas 18 627
Riverside 2 387 741 Sacramento 1 514 460
San Benito 59 414 San Bernardino 2 140 096
San Diego 3 317 749 San Francisco 870 887
San Joaquin 733 709 San Luis Obispo 282 887
San Mateo 764 797 Santa Barbara 446 170
Santa Clara 1 919 402 Santa Cruz 274  673
Shasta 179 631 Sierra 2947
Siskiyou 43 603 Solano 440 207
Sonoma 503 070 Stanislaus 541 560
Sutter 96 651 Tehama 63 276
Trinity 12 782 Tulare 460 437
Tuolumne 53 804 Ventura 849 738
Yolo 215 802 Yuba 75 275
(Comtés de Californie, image www.geology.com)

(Comtés de Californie, image www.geology.com)

(Los Angeles et les monts San gabriel, photo de Nserrano, 10/12/2007, wikipedia)

(Los Angeles et les monts San gabriel, photo de Nserrano, 10/12/2007, wikipedia)

(San Diego pour les 69 ans de la bataille de Midway, photo de MCS 2nd class Roland A. Franklin, US Navy, 04/06/2011)

(San Diego pour les 69 ans de la bataille de Midway, photo de MCS 2nd class Roland A. Franklin, US Navy, 04/06/2011)

(San José, photo www.movoto.com)

(San José, photo www.movoto.com)

(San Francisco et le Golden Gate Bridge, photo de Bernard Gagnon, 02/09/2008, wikipedia)

(San Francisco et le Golden Gate Bridge, photo de Bernard Gagnon, 02/09/2008, wikipedia)

(Fresno, photo de Brian Diener, 12/04/2017, www.nytimes.com)

(Fresno, photo de Brian Diener, 12/04/2017, www.nytimes.com)

(Sacramento depuis le building The Ziggurat, photo de J. Smith, 16/10/2008, wikipedia)

(Sacramento depuis le building The Ziggurat, photo de J. Smith, 16/10/2008, wikipedia)

(Long Beach, photo de Greg Gjerdingen, 14/10/211, www.flickr.com)

(Long Beach, photo de Greg Gjerdingen, 14/10/211, www.flickr.com)

(Oakland de nuit, photo de Daniel Parks, 07/09/2013, www.flickr.com)

(Oakland de nuit, photo de Daniel Parks, 07/09/2013, www.flickr.com)

Gouvernement

Administrée par une autorité d'État, la Californie dispose de ses propres agences et institutions, et a pour chef 1 gouverneur (Démocrate depuis 2011), dont l'action est complétée par 1 vice-gouverneur. Les autres hauts fonctionnaires proches du gouverneur incluent 

  • 1 procureur général
  • 1 contrôleur des finances
  • 1 trésorier général
  • 1 secrétaire d'État

En plus de ces personnes influentes, l'administration de la Californie repose sur plusieurs agences d'État, gérées selon le ministère par

  • 1 chargé de la santé
  • 1 chargé du travail et du développement économique
  • 1 chargé de l'environnement
  • 1 chargé des ressources naturelles
  • 1 chargé de l'éducation 
  • 1 chargé des transports
  • 1 chargé du logement et de la défense des consommateurs
  • 1 chargé de la justice 
  • 1 chargé de l'administration pénitentiaire
  • 1 chargé de la sécurité publique 
  • 1 chargé des finances
  • 1 chargé de l'agriculture et de la sécurité alimentaire
  • 1 chargé des affaires militaires

Les habitants de Californie sont représentés auprès du Capitole de Californie (à Sacramento), par 40 sénateurs et 80 représentants, qui votent les lois et les budgets de l'État. Pour ce qui concerne les affaires judiciaires importantes, la Suprême Court of California, situé à San Francisco, voit ses 7 juges prendre des décisions qui supplantent celles des autres cours.

(Le Capitole de Californie, photo de Asilvero, 09/06/2012, wikipedia)

(Le Capitole de Californie, photo de Asilvero, 09/06/2012, wikipedia)

(Jerry Brown, gouverneur d'État, photo State of California, www.gov.ca.gov)

(Jerry Brown, gouverneur d'État, photo State of California, www.gov.ca.gov)

Économie

Acteur majeur de l'économie américaine, avec un produit intérieur brut (Gross Domestic Product) de $ 2 602 700 000 000 en 2016, la Californie serait à elle seule la 6ème puissance économique mondiale si elle était indépendante. Les échanges commerciaux sont facilités par un vaste réseau autoroutier, des liaisons ferroviaires adaptées, des ports marchands à forte capacité et des aéroports internationaux modernes et très fréquentés, qui font de la Californie un lieu stratégique où commercer et s'implanter. 

Grâce à ses diverses ressources naturelles et à sa nombreuse population, qui regroupe de très nombreux individus qualifiés, la Californie a réussi à attirer de nombreux investisseurs et à voir se développer différentes industries lucratives. Parmi celles-ci ont peut citer Apple (informatique), Chevron Corporation (pétrole), Hewlett Packard (informatique), Wells Fargo (banque), The Walt Disney Company (divertissements), Northrop Grumman (aéronautique et défense), Intel (informatique), McDonalds (restauration rapide) ou encore Cisco Systems (informatique). Le développement des énergies renouvelables a contribué à dynamiser l'économie californienne, grâce à d'importants investissements dans des champs éoliens ou des fermes solaires, qui emploient des dizaines de milliers de californiens.

La haute technologie et l'informatique sont majoritairement présentes dans la très célèbre Silicon Valley, où des entreprises (6000 au total) telles que Google, Yahoo, Apple, Intel, nVidia, eBay, SanDisk, Hewlett Packard, Facebook et Electronic Arts sont installées. L'informatique représente 580 040 emplois en Californie.

Pour le secteur aérospatial, le climat et les étendues californiennes facilitent la conduite d'essais en extérieur, tout au long de l'année, et les déserts sont favorables pour installer des bases discrètes, loin de la concurrence. L'automobile est un autre acteur économique important en Californie, où des usines des constructeurs Ford et Tesla sont installées, tandis que des concessionnaires Toyota, Honda, Hyundai, BMW Volkswagen, Mercedes-Benz et Nissan sont présents.

La proximité du Mexique est un atout pour certaines entreprises qui préfèrent recruter à moindre coût des mexicains autorisés à travailler aux États-Unis; il en est de même pour de très nombreux foyers riches, où les femmes de ménage sont majoritairement hispaniques. Le tourisme constitue aussi une part très importante dans l'économie californienne, grâce aux différentes possibilités offertes par son territoire : stations balnéaires sur les plages du Sud, vacances sportives (randonnées, surf, nautisme, chasse), découvertes des parcs nationaux et des réserves, visite des musées, parcs d'attractions, ou encore activités hivernales dans les stations de ski de la Sierra Nevada. 

L'industrie du cinéma attire de nombreux talents et artistes divers, et représente plusieurs corps de métiers : coachs (31 020 personnes), designers graphiques (29 750), producteurs (28 230), chargés des relations publiques (24 690), techniciens audio & vidéo (15 340), et bien sûr les acteurs (14 840).

L'État fédéral est un grand employeur en Californie, où 141 158 fonctionnaires fédéraux sont présents, ainsi que 132 827 militaires actifs, issus en majorité de l'US Navy et de l'US Marine Corps, en raison de la présence du Pacifique.  Les principaux secteurs d'emploi sont les services administratifs, y compris des entreprises (2 498 730 postes), le commerce (1 604 360 emplois), l'alimentation (1 506 480 emplois), l'éducation (990 420 postes), la santé (799 030 emplois), et la construction (601 680), pour ne citer qu'eux. A noter que l'agriculture californienne est très performante et alimente une grande partie des États-Unis.

Le revenu annuel moyen par foyer est de $ 61 818 et le revenu moyen annuel par personne est de $ 30 318; il y a 15.3% de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté et 14.7% des californiens n'ont pas de couverture santé. 

Principaux employeurs

  • University of California : 165 200 employés
  • Wall Mart : 89 978 personnes
  • Disneyland Resort : 29 000 employés
  • Los Angeles County Sheriff : 17 694 postes 

Exportations de la Californie en 2016

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

(Siège d'Apple à Cupertino, photo de Joe Ravi, 04/09/2011, wikipedia)

(Siège d'Apple à Cupertino, photo de Joe Ravi, 04/09/2011, wikipedia)

(Disneyland Park à Anaheim, photo de Mike Lee, 25/12/2015, www.panoramio.com)

(Disneyland Park à Anaheim, photo de Mike Lee, 25/12/2015, www.panoramio.com)

(Le panneau Hollywood, photo de Sörn, 03/08/2007, www.flickr.com, wikipedia)

(Le panneau Hollywood, photo de Sörn, 03/08/2007, www.flickr.com, wikipedia)

(Touristes à Yosemite, photo de Frederic J. Brown/AFP, 05/08/2015, www.yahoo.com)

(Touristes à Yosemite, photo de Frederic J. Brown/AFP, 05/08/2015, www.yahoo.com)

(Siège d'Intel à Santa Clara, photo de Coolcaesar, 29/04/217, wikipedia)

(Siège d'Intel à Santa Clara, photo de Coolcaesar, 29/04/217, wikipedia)

(L'USS William P. Lawrence au chantier naval NASSCO, San Diego, photo de Nehrams2020, 22/02/2014, wikipedia)

(L'USS William P. Lawrence au chantier naval NASSCO, San Diego, photo de Nehrams2020, 22/02/2014, wikipedia)

(Puits de pétrole à l'Est de Paso Robles, 05/07/2011, photo de Downtowngal, wikipedia)

(Puits de pétrole à l'Est de Paso Robles, 05/07/2011, photo de Downtowngal, wikipedia)

(Le plus ancien McDonalds encore actif, ouvert en 1953 à Downey, photo de Bryan Hong, 20/03/2007, wikipedia)

(Le plus ancien McDonalds encore actif, ouvert en 1953 à Downey, photo de Bryan Hong, 20/03/2007, wikipedia)

Principaux importateurs

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Agriculture

Fournissant près des 2/3 des fruits et légumes produits aux États-Unis, la Californie est une puissance agricole majeure, où sont installées 76 700 fermes, ainsi que 765 marchés fermiers. Le secteur agricole emploie près de 415 000 personnes dans l'État (dont de très nombreux mexicains), et a un impact économique de $ 42 600 000 000 par an.

Grâce à son climat propice, à une irrigation efficace et à des techniques agricoles de pointe, la Californie est en mesure de produire près de 400 variétés de fruits, légumes et animaux, ce qui fait d'elle un très haut lieu agricole. Par ailleurs, le climat de la Central Valley est très apprécié par les viticulteurs, qui produisent 90% du vin américain à eux seuls. 

Cependant, plusieurs années de sécheresse ont réduit la productivité californienne et fait baisser le nombre d'emplois liés à ce secteur.

Production agricole de la Californie

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

(Orangeraie près de Santa Paula, photo de Ricraider, 09/05/2014, wikipedia)

(Orangeraie près de Santa Paula, photo de Ricraider, 09/05/2014, wikipedia)

(Vignoble de la Napa Valley, photo de Brocken Inaglory, 01/11/2009, wikipedia)

(Vignoble de la Napa Valley, photo de Brocken Inaglory, 01/11/2009, wikipedia)

Énergies

Avec la 1ère population des États-Unis, la Californie dispose de nombreuses infrastructures (réseaux routiers, voies ferrées, aéroports, tunnels, métro, tramways), d'hôpitaux, d'écoles, d'universités, d'usines, de laboratoires de recherches ou encore de très nombreux immeubles de bureaux et de centaines de milliers de maisons et d'appartement, qu'il faut alimenter en énergie.

Confrontée il y a quelques années à des problèmes d'approvisionnement électrique et à une forte augmentation des tarifs, la Californie a du prendre des mesures pour encadrer le secteur électrique et réguler celui-ci, tout en incitant plusieurs fournisseurs à s'orienter vers les énergies renouvelables. En ce domaine, l'État est devenu un leader outre Atlantique. De nombreuses villes, universités et institutions, ainsi que des comtés possèdent des sites de production électrique.

La seule centrale nucléaire de l'État devrait fermer d'ici 10 ans, en raison de sa présence sur une faille sismique.

Principales installations

Nombre & type d'installationPuissance totalePrincipal site
358 centrales photovoltaïques5734.7 MWTopaz Solar Farm 585 MW
252 barrages hydroélectriques10 043 MWShasta Dam 714 MW
115 centrales éoliennes terrestres5800.7 MWOcotillo Expr 265.4 MW
74 centrales GN à cycle combiné22 888.1 MWDynegy Moss 1398 MW
48 centrales à biogaz411.4 MWGrayson 73 MW
35 centrales biomasse bois883.1 MWCovanta Delano 85 MW
34 centrales géothermiques2916.5 MWGeysers Unit 1273 MW
19 centrales GN à turbine11 293.9 MWAES Alamitos 1922 MW
14 centrales au fioul512.4 MWDynegy Oakl 223.5 MW
9 centrales de pompage/turbinage3751 MWCastaic 1626 MW
1 centrale nucléaire2323 MWDiablo Canyon 2323 MW
(Topaz Solar Farm, photo de Pacific Soutwest Region from Sacramento, CA, 24/10/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Topaz Solar Farm, photo de Pacific Soutwest Region from Sacramento, CA, 24/10/2012, www.flickr.com, wikipedia)

(Barrage de Shasta, photo de Oleg Alexandrov, 16/08/2015, wikipedia)

(Barrage de Shasta, photo de Oleg Alexandrov, 16/08/2015, wikipedia)

(Palm Springs Windfarm, photo www.alternative-energies.net)

(Palm Springs Windfarm, photo www.alternative-energies.net)

(Centrale de Dynegy à  Moss Landing, photo www.interactivecoc.com)

(Centrale de Dynegy à Moss Landing, photo www.interactivecoc.com)

(Centrale de Diablo Canyon, photo thejacksonpress.org)

(Centrale de Diablo Canyon, photo thejacksonpress.org)

Éducation

La Californie dispose d'un système éducatif complet, allant de la maternelle à l'université, et qui emploie un total de 990 420 personnes, et qui regroupe 6402 écoles élémentaires, 1564 collèges, 2379 lycées, 651 écoles alternatives, et 71 universités (dont l'University of California, avec 9 campus dans 9 villes, et la California State University, avec 23 campus dans 23 villes).

Entre 2011 et 2015, les jeunes âgés de 25 ans et plus étaient titulaires du baccalauréat à 31.4% de cette population, tandis que sur la même période, les jeunes âgés de 25 ans et plus étaient diplômés de l'enseignement supérieur à 81.8%.

(Lycée Redwood à Larkspur, CA, photo www.wikiwand.com)

(Lycée Redwood à Larkspur, CA, photo www.wikiwand.com)

(Campus de l'University of California à Los Angeles, photo www.bestvalueschools.com)

(Campus de l'University of California à Los Angeles, photo www.bestvalueschools.com)

(Campus de l'University of California à Berkeley, photo de Zpwilliams, 16/11/2016, wikipedia)

(Campus de l'University of California à Berkeley, photo de Zpwilliams, 16/11/2016, wikipedia)

Transports

Le vaste territoire californien nécessite d'importantes infrastructures routières et ferroviaires pour relier les comtés et les villes, faciliter les échanges commerciaux et les déplacements des habitants. 

Les autoroutes, les voies express et les routes gratuites sont gérées par le California Department of Transportation, avec 26 autoroutes inter-États, 7 grandes routes nationales (US Route) et 8 routes d'État (sans compter les 174 routes de comté).

  • Interstate I-5 : de la frontière du Mexique à celle de l'Oregon, sur 1281 kilomètres
  • Interstate I-15 : de San Diego au Nevada, sur 462 kilomètres
  • Interstate I-10 : de Santa Monica à l'Arizona, sur 391 kilomètres
  • Interstate I-80 : de San Francisco au Nevada, sur 330 kilomètres 
  • Interstate  I-8 : de San Diego à l'Arizona, sur 276 kilomètres
  • Interstate  I-40 : de Barstow à l'Arizona, sur 248 kilomètres 
  • Interstate I-580 : de San Rafael (CA) à Tracy (CA), sur 121 kilomètres 
  • Interstate I-405 : de Irvine (CA) à San Fernando (CA), sur 116 kilomètres
  • Interstate I-680 : de San José (CA) à Fairfield (CA), sur 113 kilomètres 
  • Interstate I-280 : de San José à San Francisco, sur 92 kilomètres
  • Interstate I-215 : de Murietta à San Bernardino, sur 88 kilomètres
  • Interstate I-880 : de San José à Oakland, sur 73 kilomètres
  • Interstate I-210 : de Los Angeles à Glendora, sur 72 kilomètres

La région de Los Angeles compte 7 Interstates et celle de San Francisco en a 10. Les autoroutes gratuites de type US Route connectent plusieurs villes californiennes à d'autres États.

  • US Route 101 : de Los Angeles à l'Oregon, sur 1300 kilomètres
  • US Route 395 : de Hesperia à l'Oregon, sur 896 kilomètres
  • US Route 66 : de Santa Monica à l'Arizona, sur 507 kilomètres
  • US Route 95 : de l'Arizona au Nevada, sur 187 kilomètres

En ce qui concerne le réseau ferroviaire, la Californie est desservie par un total de 22 lignes ferroviaires inter-urbaines et inter comtés, ainsi que 20 lignes de tramway et par le réseau du métro de Los Angeles : 6 lignes, 93 stations, 362 135 passagers quotidiens. Le réseau ferré de San Francisco affiche quant à lui 433 394 passagers par jour, et un nouveau projet de train à grande vitesse est en cours, avec 1300 kilomètres de voies ferrées, une allure comprise entre 140 et 305 Km/h, 24 stations avec pour objectif de relier San Diego à Sacramento d'ici 2029.

Les aéroports de Californie facilitent l'accès à cet État attractif pour les investisseurs, les touristes et les hommes d'affaires : il y a 10 aéroports internationaux, qui comptent parmi les plus embouteillés au monde.

  • Los Angeles International Airport : 1 piste de 3685 mètres, 1 piste de 3382 mètres, 1 piste de 3318 mètres et 1 piste de 2721 mètres, toutes en béton; 697 138 mouvements aériens et 80 921 527 passagers en 2016
  • San Francisco International Airport : 1 piste de 3618 mètres, 1 piste de 3469 mètres, 1 piste de 2637 mètres, 1 piste de 2332 mètres; 450 388 mouvements aériens et 53 106 505 passagers en 2016
  • San Diego International Aiport : 1 piste de 2865 mètres, 20 725 841 passagers en 2016

Enfin, l'accès maritime à la Californie s'effectue principalement dans les 2 principaux ports de l'État : ceux de Los Angeles et de Long Beach, qui sont les plus grands des États-Unis et gèrent environ 1/4 de l'ensemble du trafic de containers dans le pays.

Le port de Los Angeles occupe 30 Km² de terre et d'eaux, possède 88 grues, a géré 8 160 000 containers en 2015 et dispose de 23 terminaux pour cargos et 270 points de mouillage; le port de Long Beach quant à lui utilise 73 grues, occupe 13 Km² de terres, et a géré 7 192 000 containers en 2015.

(Principales autoroutes californiennes, image www.geology.com)

(Principales autoroutes californiennes, image www.geology.com)

(Harbor Freeway, Downtown Los Angeles, photo de Coolcaesar, 22/07/2015, wikipedia)

(Harbor Freeway, Downtown Los Angeles, photo de Coolcaesar, 22/07/2015, wikipedia)

(Croisement d'autoroutes à Los Angeles, photo www.californiaaccidentattorneysblog.com)

(Croisement d'autoroutes à Los Angeles, photo www.californiaaccidentattorneysblog.com)

(US-395 de la Sierra Nevada à l'Owens Valley, photo de Davemeistermoab, 21/05/2008, wikipedia)

(US-395 de la Sierra Nevada à l'Owens Valley, photo de Davemeistermoab, 21/05/2008, wikipedia)

(Métro de San Francisco à Lafayette Station, photo de Franco Folini, 03/01/2014, www.flickr.com, wikipedia)

(Métro de San Francisco à Lafayette Station, photo de Franco Folini, 03/01/2014, www.flickr.com, wikipedia)

(Tramway de Sacramento, photo de Steve, 24/09/2008, www.flickr.com, wikipedia)

(Tramway de Sacramento, photo de Steve, 24/09/2008, www.flickr.com, wikipedia)

(Bus de l'Orange County Transportation Authority, photo de Buchanan-Hermit, 21/05/2007, wikipedia)

(Bus de l'Orange County Transportation Authority, photo de Buchanan-Hermit, 21/05/2007, wikipedia)

(Tour de contrôle de Los Angeles, photo de Moto "Club4AG" Miwa, 10/08/2011, www.flickr.com, wikipedia)

(Tour de contrôle de Los Angeles, photo de Moto "Club4AG" Miwa, 10/08/2011, www.flickr.com, wikipedia)

(Le porte-conteneurs Benjamin Franklin à Los Angeles, photo de Eric Garcetti, 03/02/2016, www.flickr.com)

(Le porte-conteneurs Benjamin Franklin à Los Angeles, photo de Eric Garcetti, 03/02/2016, www.flickr.com)

Sécurité et Défense

État le plus peuplé des États-Unis, la Californie concentre de nombreuses aires densément habitées, où de très nombreux quartiers défavorisés sont situés à proximité de sites polluants ou dangereux; à la délinquance et à la criminalité générées par les nombreux gangs s'ajoutent les risques industriels, naturels et les accidents du quotidien.

Pour protéger sa population, la Californie dispose d'un très important nombre de services de police, articulé autour des Police Department (PD), des Sheriff Department/Office (SD/SO), et d'une Police d'État; les PD ont les grandes et moyennes villes pour juridiction, tandis que les SD/SO surveillent les comtés, et la police d'État surveille principalement les axes routiers et a une compétence sur l'ensemble du territoire. Il en est de même pour le Californie Bureau of Investigation, qui relève du California Department of Justice et emploie 450 agents spéciaux sur l'ensemble du territoire pour mener des enquêtes criminelles.

Le Los Angeles Police Department est le plus grand service de police de l'État, avec 9863 policiers et 2802 civils, et le Los Angeles Sheriff Department est le plus grand avec 9146 policiers et 7436 civils (c'est le plus grand des États-Unis).

Pour la surveillance aérienne, la Police d'État dispose de 14 hélicoptères et 11 avions, tandis que les Police Department possèdent 37 hélicoptères et les Sheriff Department/Office ont 77 hélicoptères.

Effectifs des forces de l'ordre

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

En plus de l'action des forces de l'ordre, la sécurité publique est aussi assurée par les nombreux Fire Department de Californie, qui regroupent des pompiers professionnels et des volontaires. 

Le climat sec d'une partie de l'État le rend vulnérable aux grands incendies de forêts, qui ravagent régulièrement le Sud de la Californie, et les autorités ont investi dans l'acquisition de 23 avions bombardiers d'eau, 15 avions de reconnaissance et 12 hélicoptères pour lutter contre cette menace, ainsi que 59 bulldozers. Par ailleurs, des contrats sont passés avec des entreprises privées qui mettent à disposition des aéronefs pour lutter contre le feu.

A l'échelle de l'État, en plus des casernes des villes, le gouvernement a mis en place le California Department of Forestry & Fire (CALFIRE), qui surveille et intervient en forêt, mais dispose aussi de casernes réparties dans de nombreuses villes. Il emploie 5400 pompiers professionnels*, 2400 saisonniers, 5350 volontaires* et 4300 prisonniers.

Les pompiers californiens interviennent lors d'accidents de la route, d'accidents industriels ou domestique, d'incendies, ou encore de catastrophe naturelle, avec le risque sismique comme principale menace.

Effectifs des services de secours (CALFIRE compris)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

État puissant et idéalement placé sur la façade Pacifique des États-Unis, la Californie possède de nombreuses installations militaires fédérales, telles que Fort Irwin (US Army), Edwards, Beale, Travis et Vandenberg (US Air Force), San Diego, Lemoore, North Island, Point Mugu, China Lake, Point Loma et Coronado (US Navy), ou encore Camp Pendleton, Twentynine Palms et Barstow (US Marine Corps).

 US Air Force

  • 27 avions de reconnaissance U-2 S
  • 27 avions ravitailleurs KC-10
  • 2 chasseurs furtifs F-22
  • 13 avions de transport C-17
  • 12 avions de transport C-5
  • 13 drones RQ-4
  • 11 avions d'entraînement T-38

US Navy

US Army

  • 9 drones MQ-1 C
  • 36 chars d'assaut M1
  • 30 blindés chenillés M2
  • 40 blindés chenillés M113
  • 23 blindés de commandement M577
  • 17 dépanneurs de chars M88
  • 58 véhicules légers HMMWV
  • 121 camions moyens MTV
  • 112 camions légers LMTV
  • 102 camions lourds HET
  • 54 camions lourds HEMTT

US Marine Corps

  • 91 chasseurs F/A-18
  • 15 avions ravitailleurs KC-130 J
  • 108 appareils convertibles MV-22 B
  • 70 hélicoptères de transport UH-1 Y
  • 55 hélicoptères d'attaque AH-1 Z
  • 41 hélicoptères d'attaque AH-1 W
  • 48 hélicoptères de transport CH-53 E
  • 2 avions de transport UC-35
  • 1 avion de transport UC-12
  • 326 blindés amphibies LAV
  • 237 blindés amphibies AAV-7
  • 102 canons tractés M777
  • 98 chars d'assaut M-1
  • 18 lance-roquettes multiples HIMARS

US Coast Guard

  • 12 hélicoptères HH-65
  • 4 hélicoptères MH-60
  • 7 avions de transport/sauvetage HC-130
  • 20 patrouilleurs légers Defender 
  • 13 patrouilleurs Marine Protector
  • 7 patrouilleurs Motor Life Boat 
  • 4 patrouilleurs National Security Cutter
  • 1 patrouilleur Island
  • 1 mouilleur de bouées Juniper
  • 1 mouilleur de bouées Keeper
(USS Carl Vinson dans le Pacifique, photo de MCS 3rd class Eric Coffer, US Navy, 31/05/2015, wikipedia)

(USS Carl Vinson dans le Pacifique, photo de MCS 3rd class Eric Coffer, US Navy, 31/05/2015, wikipedia)

(C-17 au premier plan, KC-10 au 2ème plan et C-5 au fond, à Travis AFB, CA, photo de Ken Wright, USAF, 11/09/2013, www.flickr.com)

(C-17 au premier plan, KC-10 au 2ème plan et C-5 au fond, à Travis AFB, CA, photo de Ken Wright, USAF, 11/09/2013, www.flickr.com)

(Patrouiller Bertholf de l'USCG, photo US DHS, 2009, wikipedia)

(Patrouiller Bertholf de l'USCG, photo US DHS, 2009, wikipedia)

Effectifs actifs

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

En plus des forces fédérales stationnées sur son territoire, la Californie dispose de sa propre garde nationale, contrôlée par le gouverneur et pouvant être fédérée en cas de conflit. Des unités de réserve, relevant du niveau fédéral, sont aussi présentes.

Air National Guard

  • 24 chasseurs F-15
  • 8 avions de transport C-130
  • 4 avions de transport MC-130
  • 12 drones MQ-1
  • 6 hélicoptères HH-60

Air Force Reserve

  • 17 avions ravitailleurs KC-135
  • 13 avions de transport C-17
  • 7 drones RQ-4

Army National Guard

  • 39 hélicoptères de transport UH-60
  • 13 hélicoptères de transport CH-47
  • 18 canons automoteurs M109 de 155 mm
  • 12 canons tractés M119 de 105 mm
  • 6 canons tractés M777 de 155 mm
  • 939 véhicules légers HMMWV
  • 437 camions moyens MTV
  • 202 camions lourds HEMTT
  • 186 camions lourds HET
  • 128 camions légers LMTV
  • 96 camions lourds HET

Army Reserve

  • 61 véhicules légers HMMWV
  • 35 camions lourds HEMTT
  • 30 camions moyens MTV
  • 16 camions lourds HET
  • 15 camions légers LMTV
(Entraînement d'un HH-60 de l'Air National Guard près du Golden Gate, photo de Tch Sgt Lance Cheung, USAF, 25/09/2006, www.flickr.com)

(Entraînement d'un HH-60 de l'Air National Guard près du Golden Gate, photo de Tch Sgt Lance Cheung, USAF, 25/09/2006, www.flickr.com)

(Artilleur devant un M109 de l'Army National Guard à Fort Irwin, CA, photo de Staff Sgt Eddie Siguenza, 20/07/2017, www;flickr.com)

(Artilleur devant un M109 de l'Army National Guard à Fort Irwin, CA, photo de Staff Sgt Eddie Siguenza, 20/07/2017, www;flickr.com)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article