Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Sikorsky CH-53 E

(CH-53E de l'USMC à l'exercice COMPTUEX, photo MCS 2nd class Jonathan Vargas, US Navy, 14/02/2013, www.flickr.com)

(CH-53E de l'USMC à l'exercice COMPTUEX, photo MCS 2nd class Jonathan Vargas, US Navy, 14/02/2013, www.flickr.com)

Véritable géant des airs, l’hélicoptère de transport lourd Sikorsky CH-53 Sea Stallion est entré en service en 1966 auprès des forces armées américaines, et a été massivement engagé au Vietnam, où ses performances l’ont rendu indispensable aux Marines, qui l’ont rapidement fait évoluer et moderniser.

Au début des années soixante, les premières générations d’hélicoptères de transport devenaient obsolètes et approchaient de leur fin de carrière, d’où une demande émise par les Marines, qui aboutit à la sélection, en 1962, de Sikorsky pour réaliser un appareil de transport lourd et d’assaut, baptisé CH53A.

La principale caractéristique de cette nouvelle monture résidait dans les deux puissants turbomoteurs qui allaient l’équiper, ainsi que dans ses performances et sa capacité d’emport. Effectuant son vol inaugural en octobre 1964, le CH-53A entra en service le 20 septembre 1966, dans l’escadrille HMH-463, basée à Santa Ana (Californie) ; après une brève période d’entraînement, il fut engagé en Asie du sud-est,et a été engagé au combat pour la première fois à Da Nang, le 13 janvier 1967.

Les 4 premiers appareils déployés se sont montrés suffisamment puissants pour pouvoir élinguer d’autres appareils, hors d’usage, et ont été rejoints par 22 autres CH-53A en mai 1967. Très maniable et performant, malgré sa silhouette massive, le CH-53A s’est avéré capable d’effectuer des loopings et des tonneaux, lors d’un programme d’essais, le 23 octobre 1968 ; la première tranche de production comprenait alors 50 unités. En mars 1969, Sikorsky entama la production du modèle D, remotorisé et à la capacité d’emport accrue ; sa carrière opérationnelle démarra également au Vietnam, où la majorité des 120 appareils en service ont été engagés. Parallèlement à la fin de production de ce modèle, Sikorsky débuta la production d’un nouvel appareil, à partir de janvier 1972, consistant en un programme de modernisation des modèles D .

La version E se caractérise par un profil aérodynamique amélioré, un rotor à 7 pales, l’installation d’un troisième moteur, et la possibilité d’être ravitaillé en vol ; les Marines ont engagé leurs appareils lors de « Tempête du désert » (1991), « Enduring Freedom » (2001), « Iraqi Freedom » (2003) et contre la Libye (2011). Le remplacement de cet appareil par une toute nouvelle version, nommée CH-53 K est prévu dans l'aéronavale à partir de 2020, de même que des commandes supplémentaires de MV-22B.  

Caractéristiques

Affichant une silhouette massive et ramassée, le CH-53 E mesure 30.17 mètres de long, pour 8.46 mères de haut, et possède un rotor principal à 7 pales, de 24 mètres de diamètre. La masse à vide de l’appareil est de 15.07 tonnes, pour une masse maximale au décollage de 33.30 tonnes.

La capacité d’emport en charge est de 13.60 tonnes en soute, ou 14.50 tonnes sous élingue et le compartiment destiné au transport de troupes peut accueillir de 37 à 55 fantassins. La propulsion de la machine consiste en 3 turbomoteurs General Electric T-64 de 4380 Cv chacun, permettant de faire atteindre au CH-53 la vitesse maximale de 315 Km/h. La vitesse de croisière est de 278 Km/h, pour un rayon d’action de 1000 kilomètres, qui peut être augmenté par ravitaillement, et un plafond de 5640 mètres.

L’armement du CH-53 comprend 2 mitrailleuses de 12.7 mm montées latéralement de chaque côté du fuselage, et une mitrailleuse de 12.7 mm montée sur la rampe arrière ; cette dernière donne accès au compartiment de transport, qui bénéficie également de 2 portes latérales et d’une trappe ventrale, par laquelle peuvent être élingués des Marines. Le CH-53 est très apprécié pour sa robustesse et son endurance, et figure parmi les appareils préférés des Marines, quant à ses capacités de transport, lors des opérations d’assaut et d’appui. 

(Embarquement de Marines dans un CH-53E, photo USMC, 19/01/2010, www.flickr.com)

(Embarquement de Marines dans un CH-53E, photo USMC, 19/01/2010, www.flickr.com)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article