Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Bell/Boeing MV-22 B

(MV-22 B en formation, photo Sgt Keonaona C. Paulo, USMC, 05/09/2012, www.flickr.com)

(MV-22 B en formation, photo Sgt Keonaona C. Paulo, USMC, 05/09/2012, www.flickr.com)

Nouvelle monture principale de l'USMC pour ses missions de transport de troupes, d'assaut aérien et de ravitaillement des forces, le MV-22 B Osprey est un avion de transport unique au monde, puisque capable de décoller comme un hélicoptère, pour ensuite voler comme un avion, grâce à ses rotors basculants.

Reprenant un concept développé par Bell dans les années quatre-vingt, le MV-22 B est issu d’un concours lancé par le Pentagone, suite à l’échec de la mission de sauvetage des otages en Iran (1980), en partie imputé à des appareils inadaptés. Après ce revers, il fut décidé de s’équiper d’un appareil à la fois capable de décoller et atterrir verticalement, mais aussi de transporter de nombreux soldats à grande vitesse.

Regroupant les besoins exprimés par l’US Army, l’US Navy, l’US Marine Corps, et l’US Air Force, un appel d’offres fut lancé en décembre 1982, pour concevoir un tel engin ; divers constructeurs aéronautiques s’y intéressèrent, mais la demande des autorités impliquant la création d’un réel partenariat, seuls Bell et Boeing se montrèrent efficaces. Travaillant sur une version agrandie du prototype Bell XV-15, le nouveau modèle, nommé V-22, commença à être assemblé en mars 1985 ; Boeing fabriquant le fuselage, le cockpit, l’avionique et les commandes de vol, Bell produisant les moteurs, les nacelles et les ailes.

Effectuant sa première sortie officielle, et médiatisée, en mai 1988, le V-22 fut abandonné cette année là par l’US Army, et manqua de peu d’être annulé par le Congrès, pour d’obscures raisons politico-financières. Le premier vol d’essai intervint le 19 mars 1989, en mode hélicoptère, puis le 14 septembre de cette même année, comme un avion ; les premiers essais d’appontage sur le porte-hélicoptères « Wasp » ont eu lieu en décembre 1990.

Cependant, le programme d’essais fut marqué par 2 crashs, courant 1991-1992, entraînant un allègement de la masse à vide, et une simplification d’entretien entre 1992 et 1993. Nommés V-22 B, les nouveaux appareils reprirent les essais en juin 1993, et ce jusqu’en 1997, quand un appareil de présérie fut livré au Naval Air Warfare Test Center de Patuxent River (Maryland), chargé d’évaluer la machine.

A partir de 1999, des essais en mer ont eu lieu, pour déterminer les performances de l’appareil, et en analyser le comportement en environnement maritime, et la machine fut livrée au VMMT-204 (Caroline du Nord) de l'USMC, pour l’entraînement, en l’an 2000 ; toutefois, le programme a été l’objet de 2 autres accidents courant 2000, provoquant la mort de 19 Marines, et suscitant de nouveau la suspension des essais. D’autres modifications structurelles ont été apportées, ainsi qu’un meilleur système de stabilisation et les essais suivants furent des succès, à partir de 2005.

Le 28 septembre 2005, le Pentagone autorisa la mise en production de l’appareil, avec un objectif de 360 unités pour les Marines, 48 pour la Navy, et 50 pour l’Air Force. Ainsi, le 8 décembre 2005, le premier appareil de série a été livré au HMM-263 (Caroline du nord), lequel fut rebaptisé VMM-263 le 3 mars 2006.

Le 17 septembre 2007, 10 MV-22 B quittèrent la Caroline du nord, à destination de l’Irak, pour leur premier engagement opérationnel (3 mois sur place, 2000 heures de vol et 68% de disponibilité). Satisfaits de la machine, les Marines l’ont aussi engagé en Afghanistan,  en 2009, dans des missions de combat, en 2010 en Haïti, pour raisons humanitaires, puis en 2011 en Libye, lors du sauvetage de pilotes de F-15.

Au sein de l'aéronavale de l'US Marine Corps, le MV-22 B a remplacé l'ancien hélicoptère d'assaut CH-46, en proposant des performances bien supérieures :

  • Charge interne : 2.27 tonnes (CH-46),9 tonnes (MV-22 B)
  • Vitesse maximale : 269 Km/h (CH-46), 565 Km/h (MV-22 B) 
  • Rayon d'action : 1020 kilomètres (CH-46), 1627 kilomètres (MV-22 B)
  • Plafond opérationnel : 5180 mètres (CH-46), 7620 mètres (MV-22 B)

Depuis 2013, le MV-22 B équipe également l'escadron de transport présidentiel HMX-1, relevant de l'USMC.

Caractéristiques

Extérieurement inesthétique, le MV-22 B se caractérise par ses grands rotors basculants, montés en bout d’ailes, et lui permettant de décoller tel un hélicoptère, puis de voler comme un avion. Long de 17.50 mètres, haut de 6.73 mètres, pour une envergure de 14 mètres, il pèse 15.03 tonnes à vide, pour 27.40 tonnes à pleine charge. Sa capacité d’emport va de 24 à 30 soldats, ou peut comprendre 9 tonnes de charge interne, ou encore 6.8 tonnes sous élingue ; l’équipage est de 4 personnes.

Propulsé par 2 turbomoteurs Rolls Royce Allisson T-406, de 6150 Cv chacun, il peut voler à 463 Km/h au niveau de la mer, ou à 565 Km/h à 4600 mètres d’altitude, et il affiche une vitesse de croisière de 446 Km/h au niveau de le mer.

Son autonomie au combat est de 722 kilomètres, et il a une distance franchissable maximale, avec réservoirs externes, de 3590 kilomètres ; la vitesse ascensionnelle du MV-22 B est de 11.8 m/s, et il a un plafond maximal de 7620 mètres.

Les équipements électroniques incluent un cockpit digital avec 4 écrans multifonctions LCD, un système digital de cartographie, un système de navigation TACAN, un GPS, un système inertiel de navigation, des contre-mesures actives et passives, un système de communication, un identificateur ami/ennemi, une nacelle infrarouge FLIR, un altimètre radar, un détecteur d'alerte missile, un détecteur d'alerte radar, et un système de gestion de vol.

L’armement du MV-22 B repose sur 1 mitrailleuse de 7.62 mm (ou de 12.7 mm), installée au niveau de la rampe arrière, et pourra inclure, dans quelques années, 1 mitrailleuse de 7.62 mm dans le nez, voire de calibre 12.7 mm, dont le tir sera effectué depuis l’intérieur, et assisté par des systèmes de vision nocturne. Il est prévu de renforcer cet armement dans les prochaines années, avec des roquettes, des missiles légers, voire un canon de 30 mm.

(Décollage d'un MV-22 B depuis l'USS Kearsarge, photo de MCS 3rd class Corbin Shea, US Navy, 12/01/2012, www.flickr.com)

(Décollage d'un MV-22 B depuis l'USS Kearsarge, photo de MCS 3rd class Corbin Shea, US Navy, 12/01/2012, www.flickr.com)

(Marines débarquant d'un MV-22 B, photo de Cpl Jess. J Johnson, USMC, 24/03/2010, www.flickr.com)

(Marines débarquant d'un MV-22 B, photo de Cpl Jess. J Johnson, USMC, 24/03/2010, www.flickr.com)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article