Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

McDonell Douglas F/A-18 (USMC)

(F/A-18 de l'USMC à Yuma, AZ, photo de Cpl William Waterstreet, USMC, 30/03/2013, www.flickr.com)

(F/A-18 de l'USMC à Yuma, AZ, photo de Cpl William Waterstreet, USMC, 30/03/2013, www.flickr.com)

Avion de combat polyvalent et fiable, le F/A-18 a effectué son vol initial le 18 novembre 1978, au- dessus de Saint-Louis (Missouri), puis a connu un long programme d’essais et d’évaluation, avant d’être finalement commandé par l’US Navy, en février 1981 ; la première unité à devenir opérationnelle sur cette nouvelle monture fut le Fighter Attack Squadron VMFA-314 Black Knights de l'US Marine Corps, sur la base d’El Toro (Californie), en 1983.

Successeurs des F-4 Phantom et A-7 Corsair des Marines et de la Navy, les F/A-18 de l’US Marine Corps ont été massivement engagés au-dessus de l’Irak, pendant « Tempête du désert », avec un parc de 84 appareils, puis ont mené des missions d’interdiction aérienne au-dessus de l’Irak (1992-2003), participé à des raids au-dessus des Balkans et de l’Afghanistan et sont de nouveau intervenus en Irak, lors de l’opération « Iraki Freedom » (2003). Embarqués à bord des porte-avions de la Navy, les F/A-18 des Marines constituent un outil puissant, efficace, polyvalent et fiable, au service  de l'aéronavale du Corps.  

Le Marine Corps utilise 187 de ces appareils, en plus des 86 placés en réserve ; le retrait du service des premiers appareils devait débuter courant 2014, si le programme JSF n'avait pas connu de retards. Très fortement sollicités dans les récents conflits, les F/A-18 de l'USMC souffrent d'un taux élevé d'indisponibilité, de l'ordre de 60% du parc, en raison de l'usure des cellules, du manque de pièces détachées et du nom remplacement de la flotte dans les délais.

Caractéristiques

Biréacteur polyvalent, le F/A-18 peut être décliné en version monoplace (A et C), ou biplace (B et D), et emporter une panoplie impressionnante d’armes et de systèmes électroniques.

Long de 17.10 mètres, haut de 4.70 mètres et avec une envergure de 12.30 mètres, le F/A-18 a été spécialement conçu pour être embarqué sur porte-avions, et possède des ailes repliables, pour en faciliter le rangement dans les hangars ou sur pont d’envol.

Propulsé par 2 turboréacteurs General Electric F-404, le F/A-18 Hornet peut atteindre une vitesse maximale de Mach 1.8 à 12 390 mètres d’altitude, ou voler à une vitesse de croisière de Mach 1 ; son plafond maximal est de 15 240 mètres, et son autonomie maximale, en convoyage, est de 3330 kilomètres.

Au combat, il possède un rayon d’action de 740 kilomètres, qui peut être augmenté par ravitaillements ; l’armement de l’appareil comprend un canon M-61 de 20 mm (578 obus), dans le nez, et 9 points d’emport, pour charges diverses (6.21 tonnes) : bombes classiques Mk-81 à Mk-84, bombes guidées JDAM et GBU, roquettes, missiles air-air AIM-9, AIM-120 missiles air-sol AGM-65, AGM-154, missiles antinavires AGM-84, ou encore systèmes de brouillage et de reconnaissance. L’électronique comprend un radar multimode APG-73, un système inertiel de navigation, un GPS, un système d’identification, des contre-mesures électroniques, des pods de brouillage et de reconnaissance, ou encore des systèmes de détection de menaces.  

La version D, spécialisée dans le repérage et la désignation d’objectif, est un des meilleurs appareils en service chez les Marines, et certainement l’un des plus utiles pour la neutralisation d’objectifs de haute valeur, en offrant un guidage à la chasse amie.  

(F/A-18 de l'USMC à l'entraînement à Tyndall AFB, FL, photo de Sgt Gregory Moore, USMC, 14/05/2013, www.flickr.com)

(F/A-18 de l'USMC à l'entraînement à Tyndall AFB, FL, photo de Sgt Gregory Moore, USMC, 14/05/2013, www.flickr.com)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article