Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Lockheed P-3 C

(P-3 C au décollage à Kadena AFB, Japon, photo de MCS 3rd class Brian A. Stone, 14/07/2011, www.flickr.com)

(P-3 C au décollage à Kadena AFB, Japon, photo de MCS 3rd class Brian A. Stone, 14/07/2011, www.flickr.com)

Pendant la guerre Froide, la menace navale et sous-marine Soviétique était importante, et menaçait la sécurité des bâtiments américains, ainsi que le territoire national, dans l’hypothèse de tirs de missiles balistiques à têtes nucléaires depuis des submersibles Soviétiques. Pour contrer cette menace, en dehors de la constitution d’un puissant parc de submersibles modernes, l'US Navy s’est lancée dans un programme de remplacement de ses vénérables avions de patrouille maritime P2 V Neptune, à partir de 1957.

La firme Lockheed fit voler son prototype, l’ YP-3V-1, le 25 novembre 1959, conçu à partir de la cellule de son modèle civil L-188 Electra ; rapidement sélectionné par la Navy, il entra en production à partir d’avril 1961, les livraisons débutant en 1962 sur la base de Patuxent River (Maryland).

Engagé pour la première fois lors de la crise des missiles de Cuba (1962), le P-3 Orion fut ensuite envoyé au large du Vietnam (1964, jusqu’à la fin du conflit), puis en Irak (1990 et 2003), et au large de l’Afghanistan (2001 à nos jours) ; l’énorme carrière opérationnelle du P-3 a été marquée par plusieurs programmes de modernisation, passant par une remotorisation, une amélioration de l’électronique et de l’armement, qui ont permis de le conserver en service jusqu’à nos jours, tout en le voyant commercialisé à l’étranger auprès de l’Argentine (6), l’Australie (19), le Brésil (12), le Canada (18), le Chili (4), l’Allemagne (8), la Grèce (6), l’Iran (5), le Japon (101), la Nouvelle-Zélande (6), la Norvège (6), le Pakistan (4), l'Iran (5), la Corée du sud (16), le Portugal (5), la Thaïlande (3) et Taïwan (12).

Exclusivement basé à terre dans l'aéronavale, le P-3 C opère depuis les bases situées le long des côtes des États-Unis, et participe quotidiennement à la surveillance des océans, à la lutte antiterroriste et à la lutte antidrogue, notamment dans le golfe du Mexique.

La succession du P-3 C est assurée par le Boeing P-8A Poséidon , actuellement en production avancée d’essais, et devant progressivement remplacer le P-3 C dans toutes les unités de l'US Navy. 

Caractéristiques

Quadrimoteur de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine, le P-3 C Orion est long de 35.60 mètres, haut de 11.80 mètres et a une envergure de 30.40 mètres. Motorisé par 4 turbomoteurs Allison T56-A-14 de 4600 Cv chacun, actionnant 4 hélices à 4 pales, le P-3 C peut voler à 610 Km/h de vitesse de croisière, voire à 750 Km/h de vitesse maximale. Il pèse 35 tonnes à vide, pour une masse maximale au décollage de 64.40 tonnes. 

L’électronique de bord comprend un détecteur d’anomalies magnétiques ASQ-81, installé dans la queue, qui est destiné à repérer les submersibles adverses, un radar de surveillance AN/APS-137, un enregistreur sonar AQH-4, un système d’analyse et d’enregistrement des fréquences acoustiques AQA-7, un récepteur de données pour bouées acoustiques AN/ARR-78, un récepteur de données pour bouées acoustiques AN/ARR-72, des antennes VHF/UHF, un radar météorologique et de navigation. Les bouées acoustiques embarquées sont larguées et chargées de repérer et localiser l’ennemi, permettant de guider toute éventuelle attaque contre lui, à partir de l’armement du P-3 C.

Celui-ci comprend 10 points d’emport sous les ailes et 8 en soute, représentant un total de 9.10 tonnes de munitions, incluant des missiles antisurface AGM-65, des missiles antinavires AGM-84, des bombes en grappes, des torpilles Mk-46, Mk-50, Mk-54 et des mines navales. L’équipage compte 1 commandant de bord, 2 pilotes et 2 navigateurs, installés dans le cockpit, 3 spécialistes de la guerre électronique, 2 ingénieurs de vol et 1 technicien, qui prennent place dans la cabine arrière.

(P-3 C guidé au sol à Misawa AFB, Japon, photo de MCS 2nd class Pedro A. Rodriguez, US Navy, 09/08/2012, www.flickr.com)

(P-3 C guidé au sol à Misawa AFB, Japon, photo de MCS 2nd class Pedro A. Rodriguez, US Navy, 09/08/2012, www.flickr.com)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article