Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Glacier Bay National Park & Preserve

(Johns Hopkins Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Johns Hopkins Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Mount Fairweather, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Mount Fairweather, photo US National Park Service, www.nps.gov)

Histoire

Installé sur la bande côtière de l'Alaska, à l'Ouest de Juneau, le Glacier Bay National Park & Preserve a été occupé pendant des siècles par des habitants natifs de la région, avant l'arrivée des explorateurs européens.

En 1786, le français Lapérouse a été le 1er européen à explorer la région et à prendre contact avec la tribu locale des Tlingit; en 1788, un navire russe a visité ce secteur et l'a proclamé territoire russe. En 1794, c'est au tour du britannique George Vancouver d'explorer cette partie de l'Alaska, et d'en découvrir les splendeurs glacées au pic de leur volume.

En 1867, les États-Unis achètent tout le territoire de l'Alaska à la Russie pour $ 7 200 000 (soit $ 113 660 137 actuels). Les russes ont été les principaux exploitants de la région jusqu'à la fin des années 1880, lorsque les américains ont commencé à arriver dans la zone. 

En 1879, l'écrivain et naturaliste américain John Muir est venu visiter Glacier Bay, afin d'en apprendre plus sur les glaciers et comprendre leur formation passée dans la Yosemite Valley (Californie). Muir  a envoyé plusieurs dépêches au journal San Francisco Bulletin, pour partager ses découvertes et faire connaître Glacier Bay, lors de ses expéditions. Un glacier a été nommé en l'honneur de Muir.

En 1893, des croisières touristiques débutent à destination de Glacier Bay, mettant notamment en lumière Muir Glacier et Glacier Bay, et l'accès à la zone a attiré de nombreux naturalistes et géologues, pour venir étudier la région, la surveiller et nommer les différents glaciers. 

Le 10 septembre 1899, un tremblement de terre de magnitude 8 a secoué Yakutat Bay, dans le Sud de l'Alaska, et ses effets ont été ressentis jusqu'à Glicer Bay, où plusieurs glaciers ont perdu des tonnes de glaces et ont fait reculer les glaciers, provoquant par la même occasion une baisse de la fréquentation touristique.

Les récits de Muir ont attiré l'attention de l'écologiste William Skinner Cooper, de l'université du Minnesota, qui a vu dans le recul des glaciers une opportunité d'étudier les plantes découvertes par la perte des glaces; il s'est rendu à Glacier Bay en 1916 et a fait des repérages et des prélèvements. Il y est retourné en 1922 et a écrit un article pour l'Ecological Society of America (ESA), où il a proposé de faire de Glacier Bay un site aussi protégé qu'un monument national.   

L'Ecological Society of Ameria a apporté son soutien à la proposition de Cooper et a mis en place un comité, tout en faisant suivre ses recommandations au président Calvin Cooldidge, au National Park Service, à l'institution Smithsonian et au gouverneur d'Alaska. A cette époque, l'US Geological Survey était opposé à cette idée, car le sol de la région semblait avoir un potentiel pour l'extraction minière. 

Le Department of Interior a envoyé un agent pour demander à quelques responsables locaux (dont George Alexander Parks, du General Land Office) de prospecter auprès des résidents et connaître leur opinion; en 1924, un rapport de Parks a recommandé la création d'une petite zone protégée et en réaction, Cooper et l'ESA ont lancé une campagne pour inciter le président et le NPS à augmenter la surface de la zone protégée.

Au cours des années 1920, les responsables locaux de la faune et de la flore ont été accusés de ne pas protéger suffisamment les ours bruns d'Alaska et l'État a contacté le NPS avec une proposition pour étendre la zone protégée de Glacier Bay en incluant la forêt nationale de Tongass dans ses limites. Pendant les années 1930, le futur gouverneur d'Alaska Ernest Gruening a suggéré que la région entière devrait être placée sous la protection de monument national, de St Elias Range à Wrangell Range, mais cette idée ne sera pas concrétisée avant 1978.

Cependant, le président Franklin Roosevelt a autorisé l'augmentation de la zone protégée le 18 avril 1939, créant alors le plus grand site sous le contrôle du NPS à cette époque. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'US Army s'est approprié des terres pour construire une base logistique, qui n'a pas été utilisée, et après la guerre, les terrains ont été rendus au domaine public.

En 1957, le NPS a fait construire des installations administratives, de maintenance et d'hébergement, puis en 1966, un logement d'accueil pour les invités à été construit à Glacier Bay, permettant en 1969 le retour des croisières touristiques.

En 1971, après un acte officielle, 32 000 000 d'hectares de terres publiques d'Alaska deviennent éligibles à l'intégration du NPS,  et des études pour accroître la zone protégée de Glacier Bay sont lancées; le 1er décembre 1978, le président Jimmy Carter autorise la création de 15 parcs nationaux et le 2 décembre 1980, le Glacier Bay National Park & Preserve est créé officiellement.

Le terme "Preserve" signifie que la chasse sportive est autorisée pour les non-résidents, avec l'accord des autorités de régulation, dans cette partie du parc, tandis que la nation de "Park" interdit la chasse dans son secteur. 

La préservation de cet espace naturel majestueux attire de nombreux touristes, avec une fréquentation de 520 171 personnes en 2016. La loi encadre le nombre de navires pouvant arriver quotidiennement, pour limiter au maximum l'impact des activités humaines et touristiques.

Ainsi, 2 navires de croisière, 3 navires de promenade, 6 navires de fret et 25 bateaux privés sont autorisés à naviguer chaque jour pendant l'été; le NPS affecte à Glacier Bay 57 personnels permanents, 78 saisonniers et 71 volontaires. Les logements comprennent 48 chambres au Glacier Bay Lodge et 33 emplacements de camping au Bartlett Cove Campground.

(Touristes admirant un glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Touristes admirant un glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Carte de Glacier Bay, image US National Park Service, www.nps.gov)

(Carte de Glacier Bay, image US National Park Service, www.nps.gov)

Géographie

D'une superficie totale de 13 044 Km² (environ la taille du Monténégro),Glacier Bay abrite de grands glaciers, des montagnes rocheuses, des fjords, des côtes sauvages et des forêts humides, avec pour point culminant le Mount Fairweather, à 4671 mètres d'altitude.

Les sommets de Mount Quincy Adams (4149 mètres), Mount Root (3919 mètres), Mount Crillon (3878 mètres), Mount Watson (3814 mètres), Mount La Pérouse (3269 mètres) et Mount Bertha (3110 mètres) donnent au parc une dimension colossale.

Aucune route ne permet d'accéder au parc et seules des liaisons aériennes (y compris par hydravion) et maritimes donnent accès à ce lieu préservé et très éloigné.

Glacier Bay compte 1223 kilomètres de littoral, en incluant toutes les îles, et il possède 50 glaciers qui couvrent 3561 Km²; le point le plus profond de Glacier Bay est à 429 mètres sous le niveau de la mer.

La température en été varie de 10° C à 15° C et en hiver elle va de -6° C à -1° C, avec des pics à -23° C. Les chutes de neige moyennes sont de 4.26 mètres par an et les précipitations sont de 1778 mm à 2032 mm. 

Le parc compte 16 kilomètres de sentiers balisés de randonnée et 1126 kilomètres dédiés aux kayaks, camping et excursions diverses. 

La vie animale est représentée par 160 espèces de poissons, 242 espèces d'oiseaux, 41 espèces de mammifères et 3 espèces amphibiennes. 

(Glace bleue du McBride Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Glace bleue du McBride Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Marble Islands, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Marble Islands, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Vue depuis Bartlett Cove, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Vue depuis Bartlett Cove, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Ours brun à Glacier Bay, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Ours brun à Glacier Bay, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Johns Hopkins Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Johns Hopkins Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Lamplugh Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Lamplugh Glacier, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Orques à Glacier Bay, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Orques à Glacier Bay, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Glacier Bay Preserve, photo US National Park Service, www.nps.gov)

(Glacier Bay Preserve, photo US National Park Service, www.nps.gov)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article