Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Bell AH-1 W

(AH-1 W sur l'USS Bonhomme Richard, photo de MCS 2nd class Michael Russell, USMC, 13/09/2012, www.flickr.com)

(AH-1 W sur l'USS Bonhomme Richard, photo de MCS 2nd class Michael Russell, USMC, 13/09/2012, www.flickr.com)

Actuellement en cours de remplacement dans l'US Marine Corps, l'AH-1 W est l'héritier d'une longue lignée d'hélicoptères d'attaques, tous déclinés à partir d'un modèle datant de la guerre du Vietnam.

Issu d'un besoin exprimé par les militaires américains durant la guerre du Vietnam, l'hélicoptère d'attaque AH-1 a été conçu à partir de l'appareil de transport UH-1, pour réduire les coûts de recherche et développement, et accélérer le programme.

Reprenant alors la motorisation, la transmission et la structure générale de l'UH-1, le futur AH-1 a vu son cockpit être modifié pour une configuration biplace en tandem; le 1er AH-1 est sorti d'usine en septembre 1965, à peine 8 mois après le lancement du projet. L'appareil a réalisé son 1er vol 4 jours plus tard. Les premiers exemplaires livrés l'ont été en juin 1967 et ont été engagés au Vietnam; rapidement des versions améliorées sont apparues pour renforcer l'efficacité, la protection, l'autonomie et la puissance de feu de l'AH-1. 

La version W est apparue au cours des années quatre-vingt, lorsque l'USMC cherchait un nouvel hélicoptère d'attaque embarqué, après que le Congrès lui ait refusé d'acheter des hélicoptères AH-64, qui étaient en service dans l'US Army.

Conçu avec des moteurs plus puissants, une cellule résistante à la corrosion, une avionique plus moderne, de nouveaux équipements et un armement plus puissant, l'AH-1 W est entré en service à partir de 1986 chez les Marines, qui en ont engagé 78 durant la guerre du Golfe, en 1991. Pendant leur bref engagement dans les combats terrestres, ils ont détruit 97 chars, 104 blindés et 2 sites antiaériens. 

Après l'Irak, ils ont été envoyés en Somalie (1993), Haïti (1994), Yougoslavie (1995), Afghanistan (2001), Irak (2003) et en Libye (2016), pour les principales opérations; les AH-1 W sont désormais progressivement remplacés dans l'aéronavale de l'USMC par l'AH-1 Z, bien plus performant. L'AH-1 W devrait quitter définitivement le service en 2020.

Caractéristiques

Biplace en tandem, l'AH-1 W mesure 17.70 mètres de long (rotors compris), 4.11 mètres de haut, pèse 4.63 tonnes à vide et 6.69 tonnes au maximum au décollage. 

Propulsé par 2 turbines General Electric T-700 de 1690 Cv chacune, il peut atteindre 281 Km/h en vitesse de croisière au niveau de la mer, et franchir une distance maximale de 587 kilomètres; son plafond opérationnel est de 4720 mètres.

L'électronique de bord comprend un viseur tête haute, un détecteur de missile à guidage infrarouge, un détecteur d'alerte laser, une nacelle infrarouge FLIR à l'avant, avec télémètre/désignateur laser, un système de poursuite de cible, un calculateur de tir, des contre-mesures électroniques, des leurres, et des moyens de communication.

Son armement s'articule autour d'1 canon M-197 de 20 mm (avec 750 obus), et il possède 4 pylônes d'emport sous moignons d'ailes, capables d'emporter jusqu'à 8 missiles antichars TOW, filoguidés, ou AGM-114, ou 2 missiles air-air AIM-9 et jusqu'à 8 roquettes de 127 mm, ou ou 14 à 38 de 70 mm. 

(Ravitaillement d'AH-1 W pendant Iraqi Freedom, photo de Lance Cpl C. H. Fitzgerald, www.usmc.mil)

(Ravitaillement d'AH-1 W pendant Iraqi Freedom, photo de Lance Cpl C. H. Fitzgerald, www.usmc.mil)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article