Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Programme Gemini

(Gemini 7 vu depuis Gemini 6, 1965, photo de la NASA, wikipedia, www.hq.nasa.gov)

(Gemini 7 vu depuis Gemini 6, 1965, photo de la NASA, wikipedia, www.hq.nasa.gov)

Programme Gemini

Après l'arrêt du programme Mercury en 1963 par la NASA, le projet Gemini lui succède officiellement (bien qu'il ait été lancé avant la fin de son prédécessuer), afin de permettre aux ingénieurs de maîtriser plusieurs aspects du vol spatial : le rendez-vous spatial et les manœuvres orbitales, une meilleure autonomie de la capsule, envisager des sorties extra-véhiculaires, effectuer des vols de longue durée, etc.

Reprenant au départ certains aspects de la capsule Mercury, le modèle Gemini sera finalement très différente, avec la capacité d'embarquer 2 astronautes au lieu d'1 seul, le tout avec une autonomie allant jusqu'à 2 semaines. Plus lourd que Mercury, Gemini est également plus sophistiqué et un premier tir d'essai, sans équipage, est réalisé le 8 avril 1964.

Le tir est alors effectué par une fusée Titan II, ancien lanceur de l'armée américaine reconverti pour les besoins de la NASA : il a fallu réduire fortement les vibrations générées par le lanceur, alléger le système de guidage, installer des systèmes redondants en cas de panne, 

Un total de 12 lanceurs est construit pour la NASA, ainsi que 2 autres pour qualifier la version; le premier tir d'essai avec équipage a lieu le 23 mars 1965, avec les astronautes Virgil Grissom et John Young, qui réalisent 3 orbites autour de la Terre en 4 h 52 mn 31 s à bord de Gemini 3.

Le vol Gemini 4, du 3 au 7 juin 1965, emporte les astronautes James McDivitt et Edward White, qui effectuent 62 orbites : Gemini 4 est une étape importante, lorsque Edward White réalise la 1ère sortie extra-véhiculaire d'un américain, durant 21 mn.

Du 4 au 18 décembre 1965, Gemini 7 est placée en orbite avec 2 astronautes à son bord (Frank Borman et Jim Lovell), réalise 206 orbites et permet d'étudier les manœuvres orbitales lorsque Gemini 6, lancé le 15 décembre 1965, s'approche à moins de 30 cm de Gemini 7 et reste en formation avec pendant 20 heures.

Avec Neil Armstrong et David Scott à son bord, Gemini 8 (16-17 mars 1966) permet de procéder au 1er amarrage réussi dans l'espace; durant la mission Gemini 9, l'astronaute Eugene Cernan réalise la 2ème sortie extra-véhiculaire d'un américain le 3 juin 1966.

Gemini 10 (18-21 juillet 1966) remporte un grand succès lorsque les astronautes Michael Collins et John Young réussissent un rendez-vous spatial avec une fusée, s'amarrent et font une sortie extra-véhiculaire (Michael Collins), tout en atteignant l'altitude de 763 kilomètres après amarrage. Gemini 11 (12-15 septembre 1966) bat le record d'altitude avec 1373 kilomètres, puis Gemini 12 (11-15 novembre 1966) voit l'astronaute Edwin Aldrin faire 3 sorties extra-véhiculaires d'une durée totale de 5 heures, ce qui est un nouveau record.

Les nombreuses avancées générées par le programme Gemini ont vu le projet représenter un  total de $ 7 300 000 000.

(Edward White dans l'espace, photo de James McDvitt, 3/06/1965, wikipedia, www.hq.nasa.gov)

(Edward White dans l'espace, photo de James McDvitt, 3/06/1965, wikipedia, www.hq.nasa.gov)

Caractéristiques

Constuit par McDonnell Aircraft Corporation, le vaisseau Gemini mesure 5.80 mètres de long, 3 mètres de diamètre, pèse 3.85 tonnes et transporte 2 astronautes avec une autonomie maximale de 14 jours.

Contrairement à Mercury, Gemini est composé d'1 module de rentrée et d'1 module de service, qui se sépare du premier lors de la rentrée atmosphérique. Le module de rentrée est protégé à sa base par un bouclier thermique en forme de disque en nid d'abeille. 

Chaque astronaute est allongé les jambes repliées dans une couchette moulée (montée sur un siège éjectable), et bénéficie en face de lui d'une écoutille qui peut être ouverte manuellement de l'intérieur ou de l'extérieur; chaque écoutille dispose d'un hublot d'observation. 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article