Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Capitale fédérale : Washington, D.C

(Vue aérienne du Washington Monument,photo de Tech. Sgt Andy Dunaway, US Air Force, 26/09/2003)

(Vue aérienne du Washington Monument,photo de Tech. Sgt Andy Dunaway, US Air Force, 26/09/2003)

(Drapeau de la ville, image wikipédia)

(Drapeau de la ville, image wikipédia)

(Sceau de la ville, image District of Columbia, www.crwflags.com, wikipédia)

(Sceau de la ville, image District of Columbia, www.crwflags.com, wikipédia)

Histoire de la capitale

Située dans le district de Columbia, la ville de Washington est la capitale fédérale des États-Unis d'Amérique depuis 1791, après que la Constitution américaine ait décidé de la création d'une capitale en 1787.

Le Residence Act de 1790 met fin à la question de la localisation de la capitale des États-unis, dont le choix du lieu longe le fleuve Potomac; positionnée entre les États de Virginie(sud-ouest) et du Maryland (sud-est, nord-est et nord-ouest), la ville de Washington a pour coordonnées géographiques les point 0, à partir duquel sont mesurées toutes les distances routières aux États-Unis.

Sortie de terre à partir de rien dès 1791, la ville a été en partie construite dans une ancien marécage asséché, et son plan de construction a été réalisé par l'architecte franco-américain Pierre Charles l'Enfant, qui connaissait personnellement le président d'alors, George Washington. L'Enfant se base alors sur des plans de Paris, d'Amsterdam de Karlsruhe et de Milan pour concevoir ceux de la ville, d'une manière orthogonale.

Construite à partir du 24 janvier 1791 entre les villes de Georgetown (Maryland) et d'Alexandria (Virginie) cédées par ces deux États pour être incluses dans la future capitale, Washington se présente sous la forme d'un carré de 16.20 kilomètres de côté, avec pour nom officiel District of Columbia à partir du 6 mai 1796, en l'honneur du navigateur/explorateur Christophe Colomb.

Les plans de l'Enfant sont partiellement respectés, mais son projet est modifié et il emporte ses plans avec lui, succédé notamment par Andrew Ellicott.

Destinée à accueillir le siège du pouvoir exécutif, du pouvoir législatif et du pouvoir judiciaire, la ville a vu son construction rencontrer des difficultés à cause du terrain sur lequel elle devait être bâtie, marécageux et bordé par un fleuve. 

Durant la guerre anglo-américaine déclenchée en 1812, la ville est partiellement détruite par les britanniques qui l'incendient dans la nuit du 24 au 25 août 1814; plusieurs bâtiments officiels tels que la Maison Blanche, le siège du Trésor et le Capitole sont alors endommagés. 

La reconstruction s'effectua rapidement après le départ des britanniques, mais la croissance de la ville reste cependant modeste, en particulier dans Alexandria, cédée par la Virginie quelques années plus tôt, mais négligée par le Congrès.

Alexandria est rétrocédée à la Virginie le 9 juillet 1846, tandis que Georgetown reste indépendante jusqu'au 21 février 1871, date à partir de laquelle la ville est rattachée à Washington.

Entre-temps, l'éclatement de la guerre de Sécession (1861-1865) entraîne l'émigration de nombreux esclaves noirs vers le Nord des États-Unis, dont la ville Washington, où la population croît rapidement. Elle passe de 75 080 habitants en 1860 à 131 700 en 1870.

Les anciens esclaves s'installent dans des habitations sommaires et lorsque la guerre s'achève et que l'esclavage est aboli, la cité prend une place à part dans le cœur des américains.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville voit encore sa population augmenter, passant de 486 869 habitants en 1930 à 663 091 en 1940, pour atteindre son plus haut niveau en 1950 avec 802 178 personnes.

Depuis cette période, la capitale a régulièrement perdu des milliers d'habitants jusqu'à 2010, année depuis laquelle la tendance semble s'inverser : 70 505 habitants de plus entre 2010 et 2015, avec une population de 672 228 habitants, dont 49% est afro-américaine.

L'urbanisation de la ville est régulée par une loi de 1910 qui limite la hauteur des bâtiments en fonction de la largeur de la rue adjacente, à laquelle sont ajoutés 6.10 mètres, ce qui explique la limitation de la hauteur de la plupart des édifices. Contrairement à une idée reçue très répandue, la hauteur des constructions n'est donc pas limitée à celle du Washington Monument (169 mètres).

Couvrant une superficie de 177 Km², dont 158.10 Km² de terre et 18.90 Km² d'eau, le District de Columbia a pour devise "Justitia Omnibus" (Justice pour tous).

L'organisation de la ville est divisée en quadrants

  • Northwest (NW) Nord Ouest
  • Northeast (NE) : Nord Est
  • Southwest (SW) : Sud Ouest
  • Southeast (SE) : Sud Est

Chaque quadrant  a pour point d'origine la crypte située sous le Capitole, et l'adresse d'une rue est donc donnée avec le quadrant correspondant, puisqu'il existe des coordonnées identiques dans plusieurs secteurs.

(Plan de Washington, par Andrew Ellicott, mars 1792, image de Library of Congress,www.lccn.loc.gov)

(Plan de Washington, par Andrew Ellicott, mars 1792, image de Library of Congress,www.lccn.loc.gov)

(Mairie de Washington, photo de AgnosticPreacherKids, 30/05/2010, wikipédia)

(Mairie de Washington, photo de AgnosticPreacherKids, 30/05/2010, wikipédia)

Économie de la ville

Abritant les ministères fédéraux, ainsi que la Maison Blanche, le Capitole et la Cour Suprême, la ville est principalement administrative et accueille de très nombreux fonctionnaires. La proximité du Pentagone, de l'autre côté du fleuve Potomac, génère de nombreux déplacements et impacte sur l'activité économique de la capitale.

Effectifs des administrations à Washington D.C (2016)

 

 

 

24 67623 35011 50810 173

 

 

 

 

9081818581216697

 

 

 

 

4828467539533485

 

 

 

 

3232297427492279

 

 

  
2063574  

Son territoire abrite également 177 représentations diplomatiques, qui correspondent régulièrement avec les autorités américaines et consomment localement des produits et des services, ce qui contribue à l'économie de la ville.

Le Groupe de la Banque Mondiale (World Bank Group), le Fonds Monétaire International (International Monetary Fund) ou encore l'Organisation des États Américains (Organization of American States) ont leurs sièges à Washington. 

En dehors de l'administration (81 050 emplois liés), Washington est un important centre financier et d'investissements (99 090 emplois) et s'est récemment développée dans le domaine informatique (39 020 emplois); la ville accueille également de très nombreux cabinets de conseils juridiques et d'avocats (38 140 emplois).

L'éducation occupe un total de 33 390 emplois (écoles primaires, collèges, lycées, universités), et la recherche scientifique, technologique et médicale représente 22 910 emplois. Compte tenu des moyens financiers liés aux emplois des hauts fonctionnaires, le domaine de la santé s'est fortement développé dans la ville, avec 30 100 médecins et spécialistes divers, ainsi que plusieurs établissements privés de renom.

Avec un revenu moyen par ménage de $ 70 071 par an en 2015, la ville bénéficie du tourisme (national et international) qui est un important facteur économique en raison des nombreux monuments et édifices officiels présents dans la ville.

En 2015, Washington a reçu 21.3 millions de touristes, qui ont pu être hébergés dans l'un des 129 hôtels de la cité(31 156 chambres au total), et se restaurer dans l'un des 2233 restaurants de la cité. Ville de conventions, Washington dispose de 204 386 m² d'espaces dédiés aux expositions, rencontres et salons.

Les très nombreux musées (en grande partie gratuits) de la ville attirent des millions de visiteurs et les événements officiels tels que la prestation de serment du président au Capitole, ou encore les célébrations de la fête nationale du 4 juillet jouent un rôle attractif de premier ordre. A noter la présence de la cathédrale nationale de Washington, qui est la 6ème plus grande au monde.

Musées de la Smithsonian Institution

MuséeThème(s)Visiteurs (2016)
National Air & Space MuseumAviation, vol spatial, sciences planétaires7 500 000
National Museum of Natural HistoryMammifères, oiseaux, reptiles, minéraux, fossiles7 100 000
National Museum of American HistoryHéritage culturel, social, scientifique et technologique3 800 000
National ZooParc zoologique2 700 000
National Portrait Gallery & American Art MuseumPortraits d’éminents américains1 200 000
Smithsonian Institution BuildingCentre d’information1 100 000
National Museum of the American IndianExposition, étude et préservation de l’art amérindien1 100 000
Renwick Gallery of the Smithsonian American Art MuseumArtisanat d’art (fibres, verre, métaux, céramique)764 000
National Museum of African American History & CultureEsclavage, ségrégation, sport733 000
Hirshorn Museum & Sculpture GardenArt moderne, art contemporain, jardin de sculptures659 000
National Postal MuseumPhilatélie, histoire de la poste américaine398 000
Arthur M. Sackler GalleryObjets d’art asiatiques, de l’Antiquité à nos jours213 000
National Museum of African ArtArt traditionnel et contemporain du continent africain206 000

Sites très fréquentés

  • Lincoln Memorial (7 920 000 visiteurs)
  • World War II Memorial (4 860 000 visiteurs)
  • Jefferson Memorial (3 410 000 visiteurs)
  • National Archives 
  • Washington Monument (800 000 visiteurs)
  • Washington National Cathedral
  • Vietnam Veterans Memorial
(Plan de Washington, www.lonelyplanet.com)

(Plan de Washington, www.lonelyplanet.com)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Lincoln Memorial

Consacré au 16ème président des États-Unis, ce mémorial s'inspire d'un temple grec, avec ses colonnes et son marbre blanc, a été construit de 1941 à 1922.

Mesurant 57.80 mètres de long, 36.10 mètres de large et 30 mètres de haut, le mémorial comprend 36 colonnes  (autant que d'États de l'Union à l'époque de Lincoln) de 13 mètres de haut. L'intérieur abrite une statue d'Abraham Lincoln, haute de 5.80 mètres, qui donne l'impression d'observer le monde.

En dehors de cette pièce centrale, 2 autres pièces existent latéralement : 1 où le discours de Gettysburgh est gravé au mur et 1 où le discours inaugural du second mandat de Lincoln est gravé.

(Lincoln Memorial, Washington, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Lincoln Memorial, Washington, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

Washington Monument 

Obélisque fabriqué en l'honneur de George Washington, cet édifice a été construit de 1848 à 1884, et culmine à 169.04 mètres de hauteur, soit le point le plus élevé du District de Columbia.

Plus grand obélisque au monde et plus haut édifice de pierre de la planète, le Washington Monument est construit en maçonnerie avec du marbre, du grès et du granit. Accessible aux nombreux visiteurs par une entrée principale à sa base, il est entouré de 50 drapeaux qui représentent les États de l'Union.

(Washington Monument, photo de Vincent CHARLES, 20/07/2009)

(Washington Monument, photo de Vincent CHARLES, 20/07/2009)

World War II Memorial

Inauguré le 29 mai 2004, après que sa construction ait démarré en 2001, ce mémorial comprend 56 colonnes commémoratives, hautes de 5.20 mètres et représentant chacune un État de l'Union ou territoire américain impliqué dans la Seconde Guerre mondiale.

Ces colonnes sont réparties autour d'une immense fontaine centrale et d'un bassin, long de 75.20 mètres et large de 45 mètres; le mémorial mesure quant à lui 102.97 mètres de long et 73.20 mètres de large.  

Divisé en 2 rangées semi circulaires de colonnes, l'édifice a une partie consacrée à l'Atlantique et l'autre au Pacifique, commémorant ainsi les deux théâtres de la guerre. Tournant le dos au Lincoln Memorial, le Freedom Wall fait partie du World War II Memorial et comprend 4048 étoiles d'or, chacune représentant 100 soldats américains tués pendant la guerre.

(World War II Memorial, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(World War II Memorial, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

Library of Congress

Plus grande bibliothèque au monde et plus ancienne bibliothèque fédérale des États-Unis, la Library of Congress a été ouverte en 1800 et a pour missions de préserver et promouvoir la littérature américaine et de lutter contre l'analphabétisme. 

Elle dispose d'un total de 162 millions de supports (livres, monographies, journaux, pamphlets, études, rapports, etc), répartis sur 1348 kilomètres de rayonnages, dispersés dans 4 bâtiments d'une superficie totale de 350 000 m².

Ouverte au public pour des recherches et des visites guidées, elle exige le port d'une carte d'identification de lecteur pour toute personne désireuse d'accéder aux salles de lecture et aux collections. L'emprunt des livres n'est autorisé qu'aux membres du gouvernement et à leurs assistants.

(Library of Congress, photo de Carol M. Highsmith, 09/07/2011, wikipédia)

(Library of Congress, photo de Carol M. Highsmith, 09/07/2011, wikipédia)

National Archives and Records Administration

Créées en 1934 et responsables des archives produites ou reçu par les différents organes du gouvernement, les archives nationales classent et répertorient ces documents pour les mettre à disposition du public et des représentants de l'État.

Elle se charge de l'édition des actes du Congrès et des règlements fédéraux; elle abrite notamment la Déclaration d'Indépendance, la Constitution américaine, le traité de l'achat de la Louisiane à la France, le brevet de l'ampoule électrique de Thomas Edison, le discours du président Roosevelt après l'attaque de Pearl Harbor, ou encore le chèque d'achat de l'Alaska à la Russie.

(National Archives, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(National Archives, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

Smithsonian Institution

Institution de recherches scientifiques créée en 1846 par le gouvernement américain, la Smithsonian Institution s'est depuis développée et a créé des musées variés, afin de communiquer le savoir à tous les hommes.

Comptant 17 musées à Washington, 1 à New York (New York) et 1 à Chantilly (Virginie), cette institution est mondialement connue et reçoit près de 30 millions de visiteurs chaque année. 

Les thèmes des musées concernent notamment l'histoire et l'art afro-américain, la science, l'histoire, la technologie, la culture, l'aéronautique, l'espace, la sculpture, l'art, les mammifères, les oiseaux, les reptiles, la philatélie, ou encore l'héritage social, culturel, technologique et scientifique américain.

(Bâtiment de la Smithsonian Institution, Washington, photo de Vincent CHARLES, 20/07/2009)

(Bâtiment de la Smithsonian Institution, Washington, photo de Vincent CHARLES, 20/07/2009)

(Entrée de la National Galery of Art, Washington, Smithsonian Institution, photo de Vincent CHARLES, 20/07/2009)

(Entrée de la National Galery of Art, Washington, Smithsonian Institution, photo de Vincent CHARLES, 20/07/2009)

Washington National Cathedral

Construite de 1907 à 1990, cette cathédrale néogothique est la 6ème plus grande au monde, bâtie sur un plan de croix latine, avec une longueur totale de 161 mètres et une hauteur maximale de 94.80 mètres au sommet de la tour centrale.

Située dans le quadrant Nord Est de Washington, la cathédrale a notamment rendu des funérailles d'État pour les présidents Dwight D. Eisenhower (1969) et Ronald Reagan (2004); elle a aussi fait des offices pour les victimes du 11 Septembre 2001, pour l'astronaute Neil Armstrong (2012), Nelson Mandela (2014), et prié lors des inaugurations  des présidents Roosevelt (1937), Reagan (1985), Bush (1989), Bush fils (2001-2005), Obama (2009-2013) et Trump (2017).

(Washington National Cathedral, photo de Vincent CHARLES, 16/07/2009)

(Washington National Cathedral, photo de Vincent CHARLES, 16/07/2009)

(Siège de l'Organisation des États Américains, Washington, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Siège de l'Organisation des États Américains, Washington, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Fête du 4 juillet à Washington, D.C, photo National Park Service, www.nps.gov, wikipédia)

(Fête du 4 juillet à Washington, D.C, photo National Park Service, www.nps.gov, wikipédia)

Éducation et transport

Instauré en 1805, le District of Columbia Public Schools (DCPS) est un organisme chargé de l'éducation dans la ville de Washington et qui contrôle 115 écoles, collèges et lycées. Au total, la cité accueille 48 439 élèves, encadrés par 4025 professeurs et 3500 personnels de soutien.

Le plus grand lycée de la ville est le Woodrow Wilson High School, avec 1696 élèves; la ville dispose également de 7 universités, ce qui contribue à son rayonnement régional et national.

UniversitéÉtudiants
George Washington University26 212
Georgetown Universitiy18 459
American University13 198
Howard University10 002
Catholic University of America6521
Trinity Washington University2663

Washington est parcourue par 2500 kilomètres de routes, de voies rapides et d'autoroutes qui permettent d'y circuler, mais aussi de rejoindre les États de Virginie et du Maryland, où résident la plupart des hauts fonctionnaires.

Dans son sous-sol, la ville abrite un métro composé de 6 lignes, avec 91 stations et 188 kilomètres de voies, qui permettent chaque jour à 789 400 personnes de voyager. Hors période de pointe, il y a un métro toutes les 12 à 20 minutes, et en période de forte affluence, le rythme est d'une rame toutes les  3 à 6 minutes.

Les lignes de bus quant à elles desservent la Virginie et le Maryland, ainsi que Washington, avec une surface couverte de 3900 Km² et 1548 bus, qui transportent chaque jour 424 100 voyageurs.

La gare ferroviaire d'Union Station est aussi un lieu important, avec 28 864 personnes qui y transitent chaque jour, un parking de 2448 places et 180 arceaux à vélo.

Enfin, 2 aéroports desservent la capitale, tous deux situés hors de la ville : 

  • Ronald Reagan Washington National Airport, à Arlington (Virginie) :  3 pistes, 23 039 429 passagers (2015)
  • Dulles International Airport, à Chantilly/Dulles (Virginie) : 4 pistes, 29 696 094 passagers (2016)
(Woodrow Wilson High School, photo de Slowking4, 30/10/2011, wikipédia)

(Woodrow Wilson High School, photo de Slowking4, 30/10/2011, wikipédia)

(Dulles International Airport, photo de Joe Ravi, 30/08/2011, wikipédia)

(Dulles International Airport, photo de Joe Ravi, 30/08/2011, wikipédia)

(Union Station, photo de VeggieGarden, 27/05/2015, wikipédia)

(Union Station, photo de VeggieGarden, 27/05/2015, wikipédia)

(Métro à la station de Cheverly, photo de Ben Schumin, 30/08/2005, wikipédia)

(Métro à la station de Cheverly, photo de Ben Schumin, 30/08/2005, wikipédia)

Protéger la capitale

La ville a augmenté ses moyens de vidéo-surveillance (187 caméras), a investi dans des équipements de détection d'explosifs, de repérage des tirs de tireurs embusqués, a fait construire des postes de contrôle aux points d'accès des bâtiments officiels, avec des plots anti-intrusion et des détecteurs d'armes et d'explosifs. 

L'accès aux lieux publics a lui aussi été davantage sécurisé avec scanner corporels ou portiques de sécurité, ou encore rayons X pour sacs. 

Bien que la criminalité ait reculé ces dernières années, en raison de l'amélioration des moyens de sécurité, la ville de Washington n'est pas épargnée par la violence et la délinquance, malgré une loi plus sévère sur le port d'armes.

Ainsi en 2016, les faits criminels et de délinquance ont concerné 134 meurtres, 346 viols et atteintes sexuelles, 2278 attaques à mains armées, 3000 vols, ou encore 10 837 vols depuis des véhicules.

Pour protéger la population, la ville dispose du Metropolitan Police Department (MPD), avec groupe d'intervention, 2 hélicoptères AS-350, chevaux et bateaux, du Metro Transit Police Department (MTPD) et du Protective Services Division (PSD).

En ce qui concerne la protection des bâtiments officiels et des représentants du gouvernement ou de leurs assistants, cette mission est confiée à l'US Capitol Police (USCP) et  à la Supreme Court Police (SCP).

En dehors des forces de l'ordre, la ville de Washington dispose d'un imposant système de secours à la population, avec le DC Fire & Emergency Medical Service Department (DC FEMS), qui compte 33 casernes dans toute la ville. 

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

(Voiture du MPD, photo de Cliff, 0404/2009, www.flickr.com)

(Voiture du MPD, photo de Cliff, 0404/2009, www.flickr.com)

(AS-350 du MPD, photo de Adam Fagen, 29/03/2008, www.flickr.com)

(AS-350 du MPD, photo de Adam Fagen, 29/03/2008, www.flickr.com)

(Voiture de l'US Capitol Police, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Voiture de l'US Capitol Police, photo de Vincent CHARLES, 15/07/2009)

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

(Camion incendie du DC FEMS, photo de Tony Hisgett, from Birmingham UK, 07/06/2016, www.flickr.com)

(Camion incendie du DC FEMS, photo de Tony Hisgett, from Birmingham UK, 07/06/2016, www.flickr.com)

Défendre la Capitale

Centre névralgique des États-Unis en raison de la concentration des lieux de pouvoirs et des centres décisionnels, Washington bénéficie d'une protection renforcée, en particulier depuis les attentats du 11 Septembre 2001.

La ville est entourée par des bases militaires installées en Virginie et dans le Maryland, mais aussi dans ses limites territoriales, avec le renfort de la Garde Nationale aérienne et terrestre. Au total, les militaires d'active affectés à la capitale sont 9841, les réservistes et gardes nationaux sont 4112.

A proximité de Washington, à environ 23 kilomètres de la Maison Blanche, se trouve la base aérienne d'Andrews, où sont affectés

  • 2 avions de transport VC-25 (Air Force One quand le président est à bord)
  • 8 avions ravitailleurs KC-135 (Air Force Reserve)
  • 19 chasseurs F-16 (Air National Guard)
  • 8 avions de transport C-21
  • 6 avions de transport C-32
  • 4 avions de transport C-37
  • 21 hélicoptères de transport UH-1 N

L'US Army est présente à Washington à travers le 3rd Infantry Regiment, le plus ancien régiment actif de l'armée de terre, qui se charge de la défense de la ville, de la tenue de cérémonies et de l'escorte du président. L'armée de terre a également assigné à Washington l'escadrille d'hélicoptères de transport 12th Aviation Battalion de Fort Belvoir (Virgini), qui dispose de

  • 18 hélicoptères UH-60
  • 8 hélicoptères UH-72

La base inter-armées d'Anacostia, dans le quadrant Sud-Est de Washington, accueille quant à elle

  • la garde d'honneur de l'US Air Force
  • l'orchestre de l'US Air Force
  • la garde cérémonielle de l'US Navy
  • un bataillon de construction de l'US Navy
  • une base de l'US Coast Guard (4 navires rapides Defender)
  • la DC Army National Guard 
  • une force de réserve de l'US Marine Corps
  • l'escadrille d'hélicoptères présidentiels HMX-1 de l'US Marine Corps (12 hélicoptères VH-3D, 8 hélicoptères VH-60 N, 12 avions convertibles MV-22B en livraison)

L'US Marine Corps dispose d'une caserne dans Washington, dont le personnel est chargé notamment des cérémonies funéraires, des parades, de l'accueil de représentants nationaux ou étrangers, ou encore de la protection du site de Camp David (à 100 Km de Washington) et d'une partie de la Maison Blanche.

Effectifs actifs

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

Garde Nationale et réserves

(Création : Vincent CHARLES)

(Création : Vincent CHARLES)

(F-16 D de la DC Air National Guard, photo de SrA Renae Kleckner, USAF, 16/01/2008, www.andrews.af.mil)

(F-16 D de la DC Air National Guard, photo de SrA Renae Kleckner, USAF, 16/01/2008, www.andrews.af.mil)

Les sports

Comme toute ville américaine moderne, Washington dispose d'infrastructures adaptées à la pratique de sports tels que le basketball, le baseball, le football américain, le football ou encore le hockey sur glace.

La cité possède 11 piscines fermées, 19 piscines ouvertes, 130 terrains de tennis, près de 120 aires de jeux, 30 gymnases, 8 terrains de sport et 3 grands stades.

Équipes et stades

ÉquipeSportStade
Washington WizardsBasketballVerizon Center
Washington CapitalsHockey sur glaceVerizon Center
Washington MysticsBasketball fémininVerizon Center
Washington Nationals BaseballNationals Park
D.C UnitedFootballRFK Stadium
Washington RedskinsFootball américainFedExField (Maryland)

Capacité d'accueil des stades

  • RFK Stadium : 45 596 places
  • Nationals Park : 41 506 places 
  • Verizon center : 18 506 à 20 282 places
(RFK Stadium, photo de MSGT Ken Hammond, 03/1988, www.dodmedia.osd.mil, wikipédia)

(RFK Stadium, photo de MSGT Ken Hammond, 03/1988, www.dodmedia.osd.mil, wikipédia)

(Nationals Park, photo de Skinsfan2512, 10/05/2013, wikipédia)

(Nationals Park, photo de Skinsfan2512, 10/05/2013, wikipédia)

(Verizon Center, photo de Keith Allison, 29/11/2008, www.flickr.com)

(Verizon Center, photo de Keith Allison, 29/11/2008, www.flickr.com)

Washington dans la fiction

Ville symbole de la puissance américaine, Washington a été (est encore) l'objet de nombreuses fictions, qu'elles soient cinématographiques ou télévisées.

D.C au cinéma

  • Monsieur Smith au Sénat, de Frank Capra (1939)
  • Tempête à Washington, d'Otto Preminger (1962)
  • L'exorciste, de William Friedkin (1973)
  • Dans la ligne de mire, de Wolfgang Petersen (1993)
  • Président d'un jour, d'Ivan Reitman (1993)
  • Timecop, de Peter Hyarns (1994)
  • Independence Day, de Rolan Emmerich (1996)
  • Meurtre à la Maison Blanche, de Dwight H. Little (1997)
  • L'effaceur, de Chuck Russell (1998)
  • Benjamin Gates et le Trésorl des Templiers, de Jon Turteltaub (2004)
  • XXX² : The Next Level, de Lee Tamahori (2005)
  • Die Hard 4 : Retour en enfer (2006)
  • Transformers, de Michael Bay (2007)
  • Burn After Reading, de Joel et Ethan Cohen (2008)
  • La nuit au musée 2, de Shawn Levy (2009)
  • 2012, de Roland Emmerich (2009)
  • G.I Joe : Le Réveil du Cobra, de Stephen Sommers (2009)
  • Lincoln, de Steven Spielberg (2012)
  • La Chute de la Maison Blanche, d'Antoine Fuqua (2013)
  • White House Down, de Roland Emmerich (2013)
  • Captain America : Le Soldat de l'Hiver, d'Anthony et Joe Russo (2014)

D.C à la télévision

  • Capitol, de Stephen et Elinor Karpf (1982-1987)
  • The X-Files, de Chris Carter (1993-en cours)
  • JAG, de Donald P. Bellisario (1995-2005)
  • A la Maison Blanche, d'Aaron Sorkin (1999-2006)
  • Washington Police, de Terry George et Jack Maple (2000-2004)
  • NCIS : Enquêtes Spéciales, de Donald P. Bellisario (2003-en cours)
  • Commander in Chief, de Rod Lurie (2005-2006)
  • Bones, de Hart Hanson (2005-2017)
  • 24 heures chrono, de Joel Surnow et Robert Cochran (2007-2009)
  • Lie To Me, de Samuel Baum (2009-2011)

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :