Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les États-Unis d'Amérique

Les États-Unis d'Amérique

Venez découvrir l'Histoire des États-Unis d'Amérique: géographie, villes, économie, culture, gastronomie, sports...

Classe Nimitz

(USS John C. Stennis dans le Pacifique, photo MCS 3rd class Kenneth Abbate, US Navy, 09/02/2012, www.flickr.com)

(USS John C. Stennis dans le Pacifique, photo MCS 3rd class Kenneth Abbate, US Navy, 09/02/2012, www.flickr.com)

Navires amiraux de l'US Navy, les porte-avions de classe Nimitz (nommée ainsi en l'honneur de l'amiral Chester Nimitz, héros de la guerre du Pacifique) sont entrés en service à partir de 1975 et sont des navires complexes, associant un petit aéroport flottant, une ville de 6000 habitants, une centrale nucléaire et divers armements, qui doivent tous cohabiter dans un espace restreint.

En effet, sur une longueur de trois terrains de football, sont présents : 2 réacteurs nucléaires, un hôpital, des cafétérias, des bibliothèques, des salles de réunions, des cuisines, une blanchisserie, une boulangerie, des soutes à munitions, des soutes à carburant, une station météorologique,  des centres de commandement et de contrôle, un cinéma, des ateliers, plusieurs armureries, une caserne de pompiers, une chapelle (toutes confessions), 2 supermarchés, un gymnase, un salon de coiffure, un bureau de poste, des ascenseurs géants, etc.

Pour le gouvernement américain, le porte-avions demeure un instrument de projection de puissance, ainsi qu’une arme psychologique contre n’importe quel adversaire, car ils représentent un potentiel de combat unique au monde, tant grâce à leur aviation, qu’à leurs escorteurs, armés de missiles de croisière, pouvant attaquer des cibles de haute valeur avant l’aviation, pour un risque moindre.

Chef d’œuvre de technologie, ces navires ont été conçus pour naviguer pendant 50 ans, avec quelques périodes d’immobilisation à quai pour entretien, réparation et changement de combustible. Le dernier né de la classe Nimitz est l’USS George H Bush, admis au service actif en 2009, et dont la construction et la conception ont été modernisées : de nouvelles hélices redessinées, un nouveau design de bulbe d’étrave, un nouvel îlot, un nouveau système de distribution de kérosène, ainsi qu’un département médical amélioré ont été installés.      

Les porte-avions ont tous reçu le nom d'un président, à l'exception de la tête de série, l'USS "Nimitz". 

L'actuelle flotte de 10 navires est répartie comme suit 

NavirePortFlotte
USS NimitzBremerton (WA)3rd Fleet
USS John C. StennisBremerton (WA)3rd Fleet
USS Carl VinsonSan Diego (CA)3rd Fleet
USS Theodore RooseveltSan Diego (CA)3rd Fleet
USS Dwight D. EisenhowerNorfolk (VA)USFLTCOM
USS Abraham LincolnNorfolk (VA)USFLTCOM
USS George WashingtonNorfolk (VA)USFLTCOM
USS Harry S. TrumanNorfolk (VA)USFLTCOM
USS George H.W BushNorfolk (VA)USFLTCOM
USS Ronald ReaganYokosuka (Japon)7th Fleet

Caractéristiques

Longs de 332 mètres, pour une largeur au pont d’envol de 76.8 mètres, avec une coque de 40.8 mètres de large, les navires de classe « Nimitz » sont propulsés par 2 réacteurs nucléaires Westinghouse A 4W, actionnant 4 turbines à vapeur, lesquelles font tourner les 4 hélices, autorisant une vitesse de 30 nœuds.

Déplaçant quelques 100.000 tonnes à pleine charge, ils transportent 4000 tonnes de bombes, installées dans 44 entrepôts, ainsi que 8500 tonnes de carburant, pour l’aviation. Compartimentés pour survivre à l’impact simultané de plusieurs missiles anti-navires (2000 compartiments étanches), les porte-avions américains bénéficient d’un blindage important au niveau des zones sensibles (propulsion, soutes à munitions, soutes à carburant, pont d’envol), d’une double coque au niveau de la partie immergée,  et des systèmes d’étanchéité ont été conçus pour contrer la menace d’une contamination radioactive.

L’élément le plus visible des porte-avions est le pont d’envol : celui-ci est desservi par 4 ascenseurs géants, appuyés par plusieurs autres élévateurs, chargés de monter les munitions depuis les soutes ; sur le pont, la manutention des munitions est assurée par des grues ou à mains nues, et les déplacements des appareils reposent sur des tracteurs de piste, pour fluidifier le trafic sur le pont.

Ses 4 catapultes à vapeur peuvent lancer un avion de 21 tonnes à 265 Km/h en 2 secondes, pour ce faire, il suffit d’attacher le train avant au guide, installé dans le rail de lancement, puis l’officier en charge du catapultage coordonne son action avec les équipes du pont d’envol, et enfin actionne la catapulte. Pour l’appontage, 4 câbles d’acier sont tendus à l’arrière du pont, faisant passer la vitesse de 250 Km/h à zéro en 97 mètres ; les pilotes sont notés selon le câble attrapé par leur crosse, et peuvent se voir retirer l’autorisation de voler en cas de nombreuses erreurs. Le hangar aviation mesure 208 mètres de long, 33 mètres de large et 8 mètres de haut, et peut accueillir n’importe lequel des appareils embarqués (jusqu’à 50% du parc), pour les entretenir, les vérifier et les équiper.  

L’électronique embarquée est simplement phénoménale : 1 radar de recherche aérienne en 3D AN/SPS48 de 410 Km de portée (30 Km d’altitude), 1 radar de recherche aérienne en 2D AN/SPS-49 de 474 Km de portée (45 Km d’altitude), 1 radar de contrôle aérien AN/SPN-43 de 80 Km de portée (9 Km d’altitude), 1 radar d’aide à l’appontage AN/SPN-41, 4 radars de conduite de tir Mk-91, 1 radar de conduite de tir AN/SPQ-9, 1 radar de navigation AN/SPS-64, un système GPS, un système de communications FleetSatCom, des systèmes de contre-mesures électroniques, des systèmes de contre-mesures passives SLQ-29, des lance-leurres, et des stations d’interceptions électroniques.

L’armement défensif du navire comprend 2 lance-missiles SeaSparrow (16-24 missiles) et 2 lance-missiles RIM-116, complétés par 3 Phalanx (canons à 6 tubes de 20 mm guidés par radar) et 4 mitrailleuses de 12.7 mm, contre les navires rapides ; l’aviation embarquée compte en moyenne 48 F/A-18 ou F/A-18 E/F d’attaque et de supériorité, 4 à 6 EA-6B de guerre électronique, 4 à 6 E-2C de veille aérienne, et 6 MH-60 multirôles.

A l’intérieur du navire, une compagnie de sécurité de Marines patrouille, pour contrer d’éventuels comportements belliqueux, consommation d’alcool ou trafics ; la vie à bord, en dehors des opérations militaires pures, nécessite d’importantes cuisines (15 à 20.000 repas par jour, pour 5500 personnes), une buanderie capable de laver entre 2.5  (Nimitz et autres) et 5 tonnes de linge sale (USS Ronald Reagan) par jour, ainsi qu’un hôpital de bord, avec bloc opératoire, cabinet dentaire, 53 lits médicalisés, et un service généraliste.   

Culture populaire

Hollywood a filmé les porte-avions de classe Nimitz dans

  • Nimitz, retour vers l'enfer, de Don Taylor (1980)
  • JAG, de Donald P. Bellisario (1995-2005) 
  • En territoire ennemi, de John Moore (2001)
  • La somme de toutes les peurs, de Phil Alden Robinson (2002)
  • NCIS, de Donald P. Bellisario (2003- en cours)
  • Furtif, de Rob Cohen (2005)
  • Transformers 2, de Michael Bay (2009)
(F/A-18 F prêt au lancement, USS Abraham Lincoln, photo MCS 2nd class Brian Morales, US Navy, 05/03/2012, www.flickr.com)

(F/A-18 F prêt au lancement, USS Abraham Lincoln, photo MCS 2nd class Brian Morales, US Navy, 05/03/2012, www.flickr.com)

(EA-6 B prêt au lancement, USS John C. Stennis, photo MCS 3rd class Benjamin Crossely, US Navy, 14/01/2012, www.flickr.com)

(EA-6 B prêt au lancement, USS John C. Stennis, photo MCS 3rd class Benjamin Crossely, US Navy, 14/01/2012, www.flickr.com)

(USS Nimitz et son escorte, photo de MCS 1st class Michael D. Cole, US Navy, 29/04/2013, www.flickr.com)

(USS Nimitz et son escorte, photo de MCS 1st class Michael D. Cole, US Navy, 29/04/2013, www.flickr.com)

(Chargement de munitions, USS Nimitz, photo de MCS 3rd class Nathan R. McDonald, US Navy, 13/06/2013, www.flickr.com)

(Chargement de munitions, USS Nimitz, photo de MCS 3rd class Nathan R. McDonald, US Navy, 13/06/2013, www.flickr.com)

(Instant détente sur l'USS Dwight D. Eisenhower, photo de MCS 3rd class Ryan D. McLearnon, US Navy, 14/11/2012, www.flickr.com)

(Instant détente sur l'USS Dwight D. Eisenhower, photo de MCS 3rd class Ryan D. McLearnon, US Navy, 14/11/2012, www.flickr.com)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vincent 02/03/2017 17:10

Oui les spécifications techniques sont nombreuses je le reconnais, et encore j'ai volontairement omis certaines caractéristiques et comparaisons. A titre personnel j'ai créé un dossier de plus de 600 pages sur l'armée américaine, donc la résumer n'est pas facile. Mais merci pour votre commentaire, j'apprécie vraiment :)

Cordialement.

Vincent

nicolas 02/03/2017 14:21

Vraiment intéressant comme article même si je me suis un peu perdu dans les spécifications techniques.